Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2012

Quelle dette ? Quelle crise ?

 euro.jpgLa France vient de passer une dure semaine. François Hollande a dépassé les 130 km/h sur l’autoroute. Jean-Marc Ayrault a embrassé deux fois Martine Aubry avant les législatives. Nicolas Sarkozy est rentré de Marrakech. Valérie Trierweiler a décidé de rester journaliste à Match. Jean-Luc Mélenchon a encore insulté un journaliste. Cécile Duflot, qui prend encore le métro, est toujours favorable à la légalisation du cannabis. Tout cela dans un immense nuage euphorisant nommé Roland-Garros, en attendant deux autres tranquillisants géants, l’Euro de foot et le Tour de France. La dette ? La crise ? Quelle dette ? Quelle crise ?

07/06/2012

Un président "normal"

hollande.jpgUn chef de l’Etat "normal" qui perd son temps à voyager en train et à rouler à 130 km sur l’autoroute de Normandie, cela commence à friser le ridicule. Et cela présente quelques sérieux dangers. Etre "normal", cela consiste à s’arrêter systématiquement aux feux rouges afin de laisser le temps à un motard embusqué de bien viser le visage du passager de la voiture immobile : je suis sûr que le ministre de l'Intérieur lui déconseille. Etre "normal", tiens, cela consiste aussi, le jour où un individu vous insulte en vous traitant d’enfoiré, à lui répondre du tac au tac : "Casse-toi, pauvre con !". Cela, c'est moi qui lui déconseille.

10:05 Publié dans Blog | Tags : hollande, normal | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/06/2012

Si la télé l'a dit, alors...

marchais.jpgDur de rétablir une vérité à la télé. Qui osera expliquer aujourd’hui :  que le Front Populaire n’est pas l’inventeur des congés payés ; que Jacques Séguéla n’a pas trouvé le slogan "La force tranquille" ; que Marchais n’a jamais dit "Taisez-vous, Elkabbach !" ; que Marek Halter n’a pas grandi dans le ghetto de Varsovie ; que Bernard Kouchner n’est pas l’inventeur du droit d’ingérence ; que Bernard Debré n’a jamais opéré François Mitterrand ; que ce n’est pas la gauche mais la droite qui a donné le droit de vote aux femmes ; que Sarkozy n’a jamais dit que le curé était "supérieur" à l’instituteur ; et qu’il y a moins de pédophiles dans l’Eglise que dans le reste de la société ?

05/06/2012

Des cabinets aux barreaux

avocats.jpgLà où les politiques agacent le populo, c'est dans tous les petits arrangements et autres passe-droits qu'ils s'arrogent, discrètement, en matière de retraite ou de reconversion. Savez-vous, par exemple, que les anciens ministres et anciens parlementaires, mais aussi leurs collaborateurs et simples assistants, peuvent désormais devenir avocats, comme ça, hop, sans passer le Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (Capa) ? Etrange : pourquoi ne les autorise-t-on pas aussi, comme ça, hop, à devenir médecins généralistes, ou chirurgiens dentistes, ou chefs d'orchestre, ou garagistes, ou pilotes d'avion ou dresseurs de tigres ?

22:42 Publié dans Blog | Tags : avocat, politique, privilège | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/06/2012

Laissez-la vivre !

FH-Valerie.jpgEn France, on juge les gens par ce qu’ils sont et non par ce qu’ils font. Pourquoi le statut de Valérie Trierweiler, compagne du chef de l’Etat et journaliste de profession, lui interdirait-il d’écrire des articles, des chroniques, un journal, des notules culturelles, voire des reportages ? Le seul et unique sujet qu’elle ne puisse traiter, c’est la vie politique, le gouvernement, l’opposition, etc : qu’elle fasse le tiers de ce que s’autorise une Anne Sinclair ou une Audrey Pulvar, et ce sera le conflit d'intérêt, le clash ! Mais, bon sang, il n’y a pas que la politique dans la vie : pourquoi lui interdirait-on de faire son métier, si c’est aussi sa passion ?

03/06/2012

"Ennuyeuses", les législatives ?

 législatives.jpgPourquoi les médias qualifient-ils l’élection législative d’"ennuyeuse" ? D’abord parce qu’elle se passe sur le terrain, dans la vie réelle, et non sur les plateaux télé. Ensuite parce qu’elle nécessite, ouh la la, d’envoyer des reporters au-delà du périphérique. Enfin parce qu’ils ne peuvent acheter des dizaines de sondages, ceux-ci étant inopérants pour une élection de ce type. Or, si ce scrutin était si "ennuyeux", pourquoi le chef du gouvernement et 25 de ses ministres passeraient-ils l’essentiel de leurs journées, au lieu de gérer la crise, à faire des meetings et à serrer des mains sur les marchés de province ?

02/06/2012

Monarchie et démocratie

reine.jpgA l’occasion du jubilé de la reine d’Angleterre, les quolibets fusent sur tous les écrans de la télé française : que tout cela est ringard, archaïque, etc ! Beaucoup de jeunes journalistes croient sincèrement qu’il n’y a de véritable démocratie que "républicaine", oubliant que la plupart des monarchies européennes (Angleterre, Espagne, Danemark, Suède, Luxembourg, Belgique, etc) sont des démocraties irréprochables ! Ils oublient que la France a été à deux doigts de devenir, elle aussi, une monarchie constitutionnelle, et que son histoire politique, peut-être, en eût été moins tourmentée…

01/06/2012

L'Ukraine tremble !

 Ianoukovitch.jpgL’Ukraine tremble ! Son président vacille ! Pensez donc : la ministre française des sports, Valérie Fourneyron, a déclaré que ni elle ni aucun autre ministre n’irait assister, dans ce pays, à un match de l’Euro de foot, en raison du maintien en prison de l’ex-premier ministre Ioulia Timochenko. Boudiou ! Que voilà une menace terrifiante ! La planète des footeux est soulagée : on va pouvoir suivre sans remords, le 11 juin, à Donetsk, le match des Bleus contre l’Angleterre. Tiens, Donetsk ! C’est justement la région natale de Viktor Ianoukovitch, le président-geôlier du pays hôte : on ne pourrait pas lui faire une petit manif symbolique, là-bas, en guise de cadeau ?

31/05/2012

Les approximations d'Obama

 Obama.jpgLes Américains, sauf rares exceptions, sont nuls en histoire. Barack Obama est bien le représentant désinvolte de cette grande nation qui ignore tout de l’Europe : le voilà, à son tour, qui évoque les "camps polonais" (sic) lors d’une cérémonie qui – un comble – visait à honorer la mémoire de Jan Karski, le Polonais qui a révélé à Roosevelt l’existence des camps nazis. Quelqu’un aurait dû lui dire qu’à l’époque d’Auschwitz, la Pologne avait été envahie par les Allemands, qui y ont tué 6 millions d'habitants. Quelqu’un pourrait-il lui dire, aussi, qu’après avoir entendu le récit de Karski sur les camps de la mort, Roosevelt s’est empressé de ne rien faire ?

08:00 Publié dans Blog | Tags : obama, camps, pologne, auschwitz | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/05/2012

Vatileaks : inutile d'en rajouter !

 Benoit_XVI.jpgLa presse française a plutôt bien traité la crise au Vatican, sujet journalistiquement formidable. Encore entend-on parfois, ici ou là, de drôles d’expressions : il s’agirait d’une "conspiration contre Benoît XVI" (rien que ça !), d’un complot de "dissidents" (dissidents par rapport à qui ?), de secrets "inavouables" (je vous dis pas l’horreur), d’une lutte "pour le pouvoir" (mais quel pouvoir ?) opposant "conservateurs et progressistes" (mais quels progressistes ?). Inutile, les amis, d'en rajouter dans le fantasme, l'occulte, le sensationnel et le sordide : cette affaire "Varileaks" est suffisamment spectaculaire, concrètement, réellement, pour qu’on n’y ajoute pas de tels excès... à l'italienne !

28/05/2012

Le bal des animaux

Hérisson-2.jpgLe jour de l'Ascension, sur ma terrasse, deux bébés lapins ont fait joyeusements leur première danse au soleil. Ils sont nés sous la fenêtre de ma cuisine. Ce matin, trois bébés hérissons les ont rejoints sous le pin, à gauche, gais comme des pinsons. Les petits d’animaux sont moins farouches que leurs parents rendus prudents par la vie : les écureuils nés de l'année ont moins peur d’entrer dans mon bureau par la porte-fenêtre. En ce lundi de Pentecôte, le jardin bruisse à nouveau de loriots, verdiers, pigeons ramiers, tourterelles, merles, pics épeiche, martinets et autres mésanges. Le printemps a tardé comme jamais, mais cette fois, il est là…

27/05/2012

Eurovision d'apocalypse

 eurovision.jpgVu partiellement, hier soir, le concours de l’Eurovision. Trois remarques. 1. Faire de Bakou une capitale européenne, même pour un soir, c’est époustouflant. 2. Dans ce concours de chansons, je n’ai entendu aucune mélodie : que des daubes musicales, mi disco, mi hip-hop, mi bruit d’évier. 3. Dans ce concours entre nations, les Allemands n’ont plus rien d’allemand, les Grecs n’ont rien de grec, les Suédois n’ont rien de suédois, etc : ces jeunes-là constituent un gloubi-boulga informe et inculte, avec nanas dénudées et gymnastes interchangeables. Il y a des jours où, moi aussi, je rêverais de "démondialisation" !

 

26/05/2012

Le soleil de Malte

Rondeau-sign.JPGCe fut un bel événement. Mercredi, à Dijon, Daniel Rondeau était l’invité du Club des Ecrivains de Bourgogne. Le journaliste, écrivain et ex-ambassadeur à Malte a charmé son large et attentif auditoire par son sens du récit, son engagement de diplomate et sa libre faconde. Son livre Malta Hanina (publié chez Grasset) est de la vraie littérature – une ode savante et émouvante à la Méditerranée, ses villes, ses peuples. Grain de raisin sur le gâteau : l’ami Rondeau est aujourd’hui ambassadeur de France auprès de l’Unesco, il a sur son bureau le dossier des "climats" de Bourgogne, mais chut... Merci, cher Daniel, pour ce moment ensoleillé !

25/05/2012

Irreprochable, la République ?

 Montebourg.jpgMais pourquoi diable François Hollande a-t-il annoncé qu’il ne nommerait jamais personne "ayant été jugé et condamné" ? Après le premier ministre Jean-Marc Ayrault lui-même, c’est Arnaud Montebourg qui l’oblige aujourd’hui à violer sa promesse. Ni l’un ni l’autre ne sont de dangereux terroristes, évidemment, mais voilà, la République ne saurait être "irréprochable" ! Hollande manquera encore à sa parole quand il faudra pourvoir à l’avenir de Ségolène Royal, de Harlem Désir, de Jean-Christophe Cambadélis, etc. Mais quel est le crétin qui l’a poussé à faire cette promesse désastreuse ?

09:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/05/2012

Ce matin... un lapin...

Lapinet.JPGLes lapins de garenne ont envahi mon coin de Puisaye, en Bourgogne. Une lapine a mis bas dans un terrier juste sous la fenêtre de ma cuisine, et ses petits découvrent la vie, le monde, l’herbe, les chats, les écureuils, la pluie, les législatives, tout ça. A Béon, sur la route de Joigny, les lapins ont causé tellement de ravages, dévorant allégrement colza, blé et orge, que les agriculteurs ont attaqué la société de chasse locale, affolant la compagnie d’assurance d’icelle qui, du coup, a résilié son contrat. Sans assureur, incapable de payer les dégâts, l’association, composée de 16 chasseurs, s’est dissoute. Joli tableau de chasse !


07:00 Publié dans Blog | Tags : lapin, garenne, chasse, béon | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/05/2012

25 ministres en campagne !

 afficheTaub.jpgPourquoi 25 ministres du gouvernement Ayrault sont-ils, jusqu’à la mi-juin, en campagne législative ? Ne seraient-ils pas plus utiles à leur poste ? Ce qui fait la légitimité démocratique d'un ministre, c'est qu'il est nommé par le président élu au suffrage universel, ce n'est pas un éventuel mandat de parlementaire. Celui-ci est un filet de sécurité, un parachute ventral, une garantie de l’emploi depuis la règle qui veut qu'un ministre retrouve automatiquement son siège de parlementaire quand il quitte le gouvernement. En pleine crise, tous ces nouveaux ministres distribuant des tracts sur les marchés et dans les cages d’escalier, est-ce bien raisonnable ?  

22/05/2012

Dehors, le poil à gratter !

 dosière.jpgPendant tout le mandat de Nicolas Sarkozy, le député René Dosière, élu de l’Aisne, apparenté socialiste, n’a cessé de traquer tous les excès, scandales et autres gâchis caractérisant la dépense publique au sommet de l’Etat. Sus aux copinages élyséens, aux cumuls d’indemnités, aux voitures de fonction, au train de vie des ministres ! Minutieux et solitaire, Dosière a fait un formidable travail d’investigation dont le PS, évidemment, s’est régalé. Sauf que maintenant, voilà, c’est la gauche qui gouverne, alors on arrête de rigoler : dehors, le poil à gratter ! Le PS a refusé d’investir Dosière aux législatives et entend le faire battre par un autre socialiste moins emm... C’est pas joli-joli, le pouvoir.


10:31 Publié dans Blog | Tags : dosière, ps, etat, elysée | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

21/05/2012

Lettre à Aurélie Filippetti

 Filipetti.jpgMadame la Ministre,

    Votre volonté d’être élue aux prochaines législatives dans votre région lorraine est légitime et respectable. Mais j’ai cru comprendre qu’en cas d’échec, vous ne seriez plus ministre de la Culture. Alors, s’il vous plaît, n’y allez pas ! Ne prenez pas le risque. Dans ce monde politique inculte, desséché, consumériste et clientéliste, François Hollande a placé à la tête de ce ministère une femme sachant ce qu’est un éditeur, un écrivain, un libraire, un salon du livre, un droit d’auteur, un poème : si vous saviez l’espérance que cela suscite, partout en France, droite et gauche confondues, chez les amoureux du livre ! N’y allez pas, Madame la Ministre ! S’il vous plaît !

 

20/05/2012

L'effet "pas Peillon"

 Peillon.jpgLe premier couac du gouvernement est révélateur. Vincent Peillon, nouveau ministre de l’Education nationale, est un homme intelligent, qui connaît bien son sujet. Une fois installé rue de Grenelle, il décide d’appliquer le programme qui lui vaut d’être ministre, au moins sur un sujet clair et net : le retour à la semaine de 5 jours à l’école. Catastrophe ! Houlala ! Panique au sommet de l’Etat ! Il est fou, celui-là : il veut prendre une décision ! Aussitôt crossé par le premier ministre, Peillon remballe son enthousiasme, penaud et déconfit : il avait oublié que le vrai ministre de l’Education, en France, ce sont les syndicats d’enseignants, et que ceux-là n’ont fait aucune promesse électorale… 

19/05/2012

Une pensée pour les exclus

 aubry.jpgUne pensée pour ceux qui ont vu partir le train du changement… et qui sont restés sur le quai : Bertrand Delanoë, qui va bientôt quitter la mairie de Paris sans filet, Gros-Jean comme devant ; François Rebsamen, qui a fait hurler de rire toute la Bourgogne en affirmant qu’il avait "choisi Dijon" ; Eva Joly, dont les Verts, comblés, se contrefichent en espérant que Hollande lui trouvera un jour un hochet ; Jean-Michel Baylet, qui a déclenché une levée de fourches quand son nom fut annoncé à l’Agriculture ; Martine Aubry, humiliée, furibarde et méchante, qui va forcément se venger ; et Ségolène Royal, dont mon petit doigt me dit, en plus, qu’elle n’est pas encore installée au "perchoir" !


07:19 Publié dans Blog | Tags : aubry, rebsamen, royal, delanoe | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |