Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2019

"Gardez-moi de mes amis..."

Logo-les-Republicains.jpgComment voulez-vous que les nouvelles générations trouvent goût à la politique ? Ce qui arrive au jeune François-Xavier Bellamy (LR) est exemplaire. A peine désigné par son parti (LR) pour emmener la liste LR aux élections européennes, il est aussitôt taclé par Rachida Dati (LR), critiqué par Roger Karoutchi (LR), dézingué par Christian Estrosi LR) et plombé par Gérard Larcher (LR) ! Il est bien loin, le temps où l'on disait des gaullistes qu'ils chassaient en meute ! Engagez-vous, jeunes gens, défendez vos idées au sein d'un parti, vous y découvrirez le sens du collectif, le réflexe solidaire, l’esprit d’équipe, le goût de l’unité, la passion du rassemblement !

00:05 Publié dans Blog | Tags : partis, européennes, bellamy, lr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/02/2019

Une quenelle à l'Eurovision ?

bilal-hassani.jpg"Parlez pas comme ça de Dieudonné alors que vous allez chercher vos infos dans les poubelles, apprenez la vérité !" De telles bêtises malsaines rédigées dans un français approximatif, on en trouve des milliers chaque jour sur les réseaux sociaux : soutien à Dieudonné, attaques contre la presse, redéfinition de la vérité, c’est devenu banal ! Sauf que ce tweet immature fut écrit par Bilal Hassani, le(la) jeune artiste LGBT sélectionné(e) pour représenter la France à l’Eurovision. Or, pardon, mille excuses, mais que la chanson française soit représentée, sur une scène internationale, par un queer antisémite me gêne un peu, pas vous ?

01/02/2019

Et le reste du monde ?...

oeil.jpgIl y a quelques jours, ici même, je reprochais à mes excellents confrères des radios et télés de surtraiter en boucle, pendant des heures entières, toujours dans les mêmes termes, les défilés des "gilets jaunes", occultant volontairement, du coup, le reste de l’actualité planétaire (je citais les 600.000 jeunes qui ont dialogué samedi avec le pape à Panama). Eh bien, figurez-vous que ma petite notule agacée... a été "partagée" plus de mille fois ! Je ne serais donc pas le seul à penser qu’il y avait peut-être d’autres sujets à traiter dans le monde, cette semaine, que la blessure de M. Rodriguès et le passeport de M. Benalla ?

31/01/2019

Les gilets jeunes

jeunes-tetes-de-liste.jpgLa désignation des têtes de liste aux Européennes marque un spectaculaire rajeunissement de la classe politique. Bardella (RN) a 23 ans, Aubry (FI) a 30 ans, Bellamy (LR) a 33 ans, Levavasseur (RIC) a 31 ans. Tout comme un certain Macron (EM) élu président à 39 ans, ils renvoient à un passé poussiéreux la génération des Juppé, Raffarin, Collomb et autres Mélenchon. Faut-il s’en réjouir ? Oui, évidemment ! A condition de ne pas oublier que la politique est aussi affaire d’expérience, on l’a cruellement vérifié ces dernières semaines : pour gouverner les hommes, il faut avoir pris le temps de les fréquenter, de les connaître - et j’ajoute, car ce n’est pas évident : de les aimer.

30/01/2019

Les médias sont amnésiques !

Bellamy.jpgA tous ceux qui, dans les médias, jettent l'opprobre sur le jeune François-Xavier Bellamy pour avoir été contre le "mariage gay", rappelons que l’opposition à la loi Taubira a rassemblé 64 % des Français (sondage de février 2013), la quasi-unanimité des partis de droite et du centre, la totalité des représentants des religions en France, l’immense majorité de la population des Dom-Tom, l’Académie de médecine, l’UNAF, le Défenseur des Droits, le Comité national d’éthique, les Semaines Sociales de France et d’innombrables personnalités non catholiques, de Lionel Jospin à Simone Veil, qui n’étaient pas de dangereux fachos obscurantistes. Messieurs les amnésiques, bonsoir !

29/01/2019

69 % des Français ont tort

journ independ.jpgRetour sur un chiffre cité dans le sondage de "La Croix" sur les médias : "69 % des gens pensent que les journalistes ne sont pas indépendants des partis politiques et du pouvoir". Pourquoi y revenir ? Parce que c’est totalement faux. C’est même risible. En quoi les hommes politiques, de nos jours, peuvent-il faire pression sur des journalistes qui passent leur temps, du reste, à les étriller ? Tous ceux qui connaissent un peu le monde de la presse savent que la question peut se poser, parfois, à propos de telle ou telle entreprise, mais aucunement dans le champ politique. Et 69 % des Français qui se trompent sur un sujet aussi sensible, c’est beaucoup… 

27/01/2019

Le temps est à l'insulte

insultes,chrétiens,pape,internetFatigué de cette société aigrie, imbécile et malveillante. Il y a quelques jours, j’ai répondu, du mieux que j’ai pu, aux questions du site "Atlantico" sur les persécutions des chrétiens dans le monde. Les "commentaires" n’ont pas tardé : et pan sur la "France socialiste", sur la "lâcheté" du pape François et celle des "énarques", sur l’islam "qu’on n’ose pas nommer", sur mes propos "politiquement corrects", etc. Au secours ! Même les sites civilisés, sur internet, sont désormais gangrénés par la bêtise, l’incohérence, l’inculture, la confusion, la méchanceté et la violence verbale. Franchement, cela fait peur.

26/01/2019

Les nouvelles ne sont pas bonnes

p-journaux.jpgLes habitués de ce blog connaissent bien le grand sondage annuel de "La Croix" sur les médias. Cette année, j’en retiens 5 chiffres, attention, ça pique… 1) 69 % des gens (!) pensent que les journalistes ne sont pas indépendants des politiques. 2) 67 % des sondés pensent que les médias en ont trop fait sur les "gilets jaunes". 3) 26 % des Français s’informent par Facebook, 17 % seulement par la presse écrite. 4) 23 % des sondés (!) justifient la récente agressivité à l’égard des journalistes. 5) A peine 1 % des 18-24 ans consultent les journaux quand ils doivent approfondir un sujet. Au secours.

25/01/2019

Les journalistes sont des gêneurs

Gilets-jaunes-journalistes.jpgSi vous voulez prendre le pouvoir dans un pays, je vous donne le truc : commencez par déconsidérer les journalistes. A chaque fois qu’ils vous tendent un micro, traitez-les de menteurs. Quand il arrive qu’ils se trompent, faites-en tout un cirque. Répandez sur eux les pires calomnies, dites qu’ils sont aux ordres du patronat, excitez contre eux la haine des gens qui ne lisent jamais un journal. Car les journalistes, aussi imparfaits qu’ils soient, sont les derniers, dans le débat public, à pouvoir dire, le cas échéant, que ce que vous dites n’est pas vrai. Ils sont le principal obstacle à votre conquête du pouvoir : il faut donc les éliminer.

24/01/2019

Dupont-Aignan, l'arroseur arrosé

dupont-a.jpgUne liste "Gilets jaunes" va se présenter aux élections européennes. Cela montre que le mouvement se structure enfin, c’est donc une bonne nouvelle… sauf pour Nicolas Dupont-Aignan qui a tout fait depuis deux mois pour coller au mouvement, et qui, ce matin, sur Europe 1, accuse soudain ces jeunes irresponsables de manquer de "clarté", de "pureté" (!) et, au fond, de ne pas laisser la vraie politique aux grandes personnes ! Il faut dire qu’une telle liste, créditée de 13 % dans les sondages, ferait passer celle de Dupont-Aignan de 5 % à 3,5 %, privant celui-ci du siège de député européen qui arrangerait tellement ses affaires...

23/01/2019

Une nouvelle arme politique : le mensonge

Le-Pen-Melenchon-Dupont-Aignan.jpgTant que les contre-vérités les plus folles sont diffusées par des internautes totalement incultes, par des officines de désinformation ou par des "gilets jaunes" manipulateurs, on peut encore espérer circonscrire la gravissime épidémie de fake news qui envahit le débat public. Mais quand c’est Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon ou Nicolas Dupont-Aignan qui expliquent, sans rire, que Macron va céder l’Alsace-Lorraine à l’Allemagne ou partager le siège de la France au conseil de sécurité de l’ONU les trois mêmes accusant les journalistes, les vrais, d’être des vendus et des menteurs alors il y a vraiment de quoi être très, très pessimiste sur l’avenir.

22/01/2019

Un peu de cohérence, svp !

macron-4046637.jpgLa République, par définition, ce sont les élus du peuple. Toutes opinions confondues, ils représentent leurs concitoyens. Les 350.000 élus locaux, en France, peuvent remercier les "gilets jaunes" : grâce à la crise que ceux-ci ont déclenchée, le chef de l’Etat a heureusement renoué le contact avec les élus de la nation. C’est un vrai tournant dans le quinquennat, et il faut s'en réjouir. Or, vous l’aurez remarqué, ce sont exactement les mêmes – politiciens, commentateurs, "gilets jaunes" – qui s’indignaient du mépris avec lequel Macron considérait les élus locaux, qui s’époumonent aujourd’hui en critiquant les réunions où il rencontre, dans les régions, un maximum d’élus !

21/01/2019

La fin des livres d'histoire ?

livres 1.JPGLu dans "Livres Hebdo" que le marché du livre d’histoire était en forte baisse (- 7,5 % en 2018), et que cette chute allait s’accentuer en 2019. Voilà qui n’enchantera pas les auteurs de livres d’histoire (suivez mon regard) mais qui est révélateur, aussi, d’une des dérives de notre société – laquelle, mine de rien, à force de surfer sur internet, d’y échanger des tweets et d’y regarder des séries, s’affranchit peu à peu de son héritage, de son passé, de ses héros, de ses valeurs, des succès qu’elle a obtenus et des crises qu’elle a surmontées. A quoi bon savoir d’où l’on vient, où l’on vit, ce qu’on subit, ce qu’on détruit ? On a tant d’autres choses à faire, allons !

10:04 Publié dans Blog | Tags : livre, histoire, édition, culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/01/2019

Où sont passés les artistes ?

franck-dubosc.jpgAvez-vous remarqué que, depuis le début de la crise des "gilets jaunes", les artistes ont massivement déserté la scène publique ? Évaporés, disparus ! A part un ou deux excentriques comme Franck Dubosc ou  Francis Lalanne, on n’a pas vu l’ombre d’un chanteur connu ou d’une actrice à la mode enfiler un gilet jaune, faire un selfie sur un rond-point, crier "Macron démission" sur un plateau de télé, ou défiler un samedi sur les Champs Élysées ! Mais où sont les grandes consciences d’antan ? A force de pétitionner pour les femmes, les trans, les intermittents du spectacle, les vegans et le bien-être animal, auraient-elles oublié… les pauvres ? 

19/01/2019

Et maintenant, on fait quoi ?

rencontre.jpgD'accord avec Michel Serres : "Le retour au système gauche-droite n’est pas possible ; la tentation d’un Etat totalitaire n’est pas souhaitable". Alors, on fait quoi ? D’abord, on fait tout ce qu’on peut pour rétablir le contact entre les "gilets jaunes" et les élus de la nation. Ensuite, on condamne résolument la violence, de quelque côté qu’elle s’exprime. Puis on s’attache à un grand plan de justice sociale et à une profonde réforme de nos institutions. Qu’on fait valider, au besoin, par un référendum à questions multiples. Au passage, on va voter nombreux aux élections européennes et, l’année prochaine, on se présente en masse aux municipales. Vaste programme. Y a plus qu’à.

18/01/2019

Comme au bon vieux temps

acte X.jpgEncore une bonne nouvelle ! Je viens d’apprendre que les "gilets jaunes", mécontents des chiffres donnés par la police lors des manifs, ont décidé de compter eux-mêmes leurs manifestants. Cette idée géniale, la CGT et FO l’avaient eue à la Libération, et pendant 70 ans, à chaque défilé, on a eu deux chiffres, l’un "selon la police" et l’autre "selon les organisateurs". Demain soir, on vous dira que l’acte X du mouvement a rassemblé 70.000 personnes "selon la police" et 450.000 "selon les organisateurs", comme au bon vieux temps. Bien sûr, cela ajoutera encore à la confusion générale, mais au moins, voilà qui nous rajeunit !

17/01/2019

Et si on supprimait les ronds-points ?

rond-points.jpgJ’ai une autre idée pour le Grand débat censé canaliser les "gilets jaunes". Et si on supprimait les ronds-points ? Les 50.000 ronds-points construits ces dernières années étaient destinés à ralentir la vitesse à l’approche des agglomérations, ce que les limitations de vitesse ont rendu caduc. On pourrait remplacer ces terre-pleins inconfortables (qui, au total, ont coûté environ 20 milliards au contribuable) par un nouveau concept : des salles polyvalentes municipales couvertes, mieux aménagées, chauffées, disposant de sanitaires, où la population locale pourrait se réunir, éventuellement avec ses élus, pour parler, débattre, échanger, contester, imaginer, proposer… Révolutionnaire, non ?

16/01/2019

Voyages, voyages !

gilets-jaunes.jpgJ’apporte ma pierre au Grand débat : je propose que les 10 milliards lâchés par le gouvernement en décembre servent plutôt à financer un voyage hors de France à quelques milliers de "gilets jaunes" tirés au sort sur les ronds-points. Ceux-ci découvriraient que tout est relatif en ce bas monde et que la France, si elle a évidemment des manques et des faiblesses, est, comme dit Sylvain Tesson, "un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer", qu’on y vit mieux plutôt qu’ailleurs, qu’aucun pays ne verse autant de prestations sociales, et que les trois quarts des habitants de la planète envient nos libertés !

15/01/2019

Aux nouveaux lecteurs de ce blog :

Caricature BL.jpgLe cercle des lecteurs de ce blog quotidien s’est sensiblement agrandi, ces dernières semaines, et je m’en réjouis. Bienvenue à tous, que vous soyez d’accord ou non avec mes petits billets d’humeur ! Que les nouveaux venus sachent qu’ils peuvent lire ou relire les billets précédents, même très anciens : quand on est sur le  blog lui-même, il suffit de cliquer sur "Page d’accueil" (en haut et à droite) puis de descendre tranquillement jusqu’en bas de la page, de texte en texte, et là, si l'on veut, de cliquer sur "Page suivante", etc. Les curieux, les fans, les maniaques ou les désœuvrés peuvent ainsi consulter 3.600 notules. Bonne lecture !

Volatilisée, la gauche ?

fascisme.jpgDisparus, tous mes vieux copains "de gauche" qui descendaient régulièrement dans la rue pour crier "Le fascisme ne passera pas !" Volatilisés ! Les violences contre la presse, les attentats contre les élus, le soutien des néofascistes italiens, la haine de l’Etat de droit, tout cela les laisse indifférents ! On ne trouve plus un seul drapeau rouge, plus une banderole avec la "rose au poing", personne pour entonner l’Internationale, plus aucune référence à Jaurès, Blum, Mendès, Rocard ! Un comble : ce qui reste de la gauche, la vraie, la dure, fricote avec les populistes ! Mais où sont les démocrates d’antan ?