Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2019

Le triomphe de la politique-spectacle

Balance-ton-post.jpgOn gagne beaucoup plus d’argent à la télé qu’en politique. C’est Roselyne Bachelot qui l’avait expliqué en devenant chroniqueuse sur LCI. On comprend que Raquel Garrido (ancienne porte-parole de FI) et Laurence Saillet (ancienne porte-parole de LR) aient sauté le pas, à leur tour, pour se retrouver en septembre sur le plateau de Cyril Hanouna. Comme Sophia Chikirou (ex-communicante de FI), nouvelle chroniqueuse sur BFMTV. De mon temps, quitter les médias pour faire de la politique (rappelez-vous Baroin, Baudis, Mamère, Cavada, etc) était une sorte d’ascension sociale. Aujourd’hui, c’est l’inverse. Et, franchement, ce n’est pas bon signe.

19/07/2019

Ils ne font plus rire ?

humoristes.jpg"Les humoristes ne font plus rire", titrait le Figaro dimanche. Une page assassine pour Dany Boon, Gad Elmaleh et Jamel Debbouze, qui, ces derniers temps, ont essuyé bide sur bide. Sans parler des plagiats peu glorieux qui ont entaché leur réputation. Il faut dire que l’humour propre à ces trois stars (le stand up où on raconte sa vie) est pratiqué aujourd’hui partout en France par des dizaines d’humoristes de seconde zone. Mêmes sujets, mêmes gags, mêmes mimiques, mêmes grossièretés. On s’en lasse vite. Et on se prend, en effet, à regretter les Raymond Devos, Pierre Dac, Jacqueline Maillant, Coluche et autres Pierre Desproges…

22:52 Publié dans Blog | Tags : humout, théâtre, coluche, rire, devos | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/07/2019

Eoliennes : qui va payer ?

IMG_3256.JPGEncore une info que vous ne retrouverez pas sur les grands médias parisiens. C’est le Journal du Centre qui la publie. A 40 mn de chez moi, il y a un parc éolien (Oisy-Clamecy) qui perd énormément d’argent et, c’est prouvé, qui ne sera jamais rentable. Aujourd’hui, c’est presque banal. Le problème, c’est que le journal n’a pas réussi à savoir qui va devoir, un jour, démanteler à grand prix toutes ces éoliennes. La société allemande ABO Wind explique qu’elle n’en est plus propriétaire depuis 2013. Tiens ! Mais alors, qui va devoir payer ? Les collectivités locales – c’est-à-dire les contribuables – embringuées dans ce mauvais plan ?

16/07/2019

L'argent public, cette drogue...

rugy.jpgFrançois de Rugy n’est pas à la rue : il va redevenir député, retrouvant cette Assemblée nationale qu’il a découverte après sa sortie de Sciences Po, en 1997, comme apparatchik pour le groupe Radical, citoyen et Vert. Il a été par la suite : adjoint au maire de Nantes, puis député (écolo, puis PS, puis LREM), puis président de l’Assemblée, puis ministre. Comment voulez-vous qu’un homme qui n’a jamais vécu que de la politique ne se prenne pas les pieds dans le tapis des indemnités et des notes de frais ? J’aurais bien une suggestion à lui faire : et si, au lieu de continuer de vivre tranquillement de l’argent public, il se mettait… à travailler ?

15/07/2019

Logique ferroviaire

sncf,progrès,gare,train,service publicDésormais, dans ma région, on va pouvoir acheter ses billets de train dans les bureaux de tabac. Où l’on pourra même, tenez-vous bien, payer avec de l’argent. En revanche, faut pas pousser, on ne pourra ni les échanger, ni les faire rembourser ! La SNCF explique : il s’agit de "faciliter l’achat de billets". L'achat, OK ? J’entends déjà certaines mauvaises langues poser la question qui tue : mais pourquoi ne pas continuer à acheter son billet de train dans une gare ? Parce que les gares, elles, vont fermer. Pourquoi ? La SNCF explique : pour "mieux s’adapter aux attentes des clients". Ah ben oui, naturellement, suis-je bête !

13/07/2019

Mes dîners à l'Hôtel de Lassay

journalistes d.jpgJe rigole quand je pense à tous les confrères que j’ai rencontrés, en quarante ans, dans des dîners à l’Elysée, à l’Hôtel de Lassay ou dans tel ou tel ministère. De belles tables, des chefs brillants, de bonnes caves : jamais je n’ai entendu un journaliste accuser son hôte de dilapider l’argent public ! La palme appartenait au Sénat, où on mangeait particulièrement bien, et qui disposait de courts de tennis attenant au jardin du Luxembourg ! La gastronomie, le vin, le plaisir : c'était une culture, pas une névrose ; un art de vivre, pas une contrition. La République était ainsi : qu’elle soit bêtement déchiquetée par quelques sous-ministres écolos et autres Torquemada médiatiques, quelle pitié !

12/07/2019

Une affaire détestable

Rugy,Assemblée,MediapartPourquoi l’affaire de Rugy est-elle si détestable ? Parce que la scène politique, intellectuelle et médiatique est soudain hystérisée par les excès infantiles (mais légaux) d’un petit politicien opportuniste (mais élu) dénoncés par un organe de presse inquisitorial (mais utile), lequel a décidé de se payer le numéro 2 du gouvernement en feuilletonnant astucieusement ses révélations scandaleuses sur les petits arrangements dudit ministre avec la morale publique. Allez expliquer aux gens, dans ce hourvari sordide, que la démocratie parlementaire est la moins mauvaise façon de gouverner nos sociétés !

08:46 Publié dans Blog | Tags : rugy, assemblée, mediapart | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/07/2019

Après Benalla, de Rugy !

francois-de-rugy.jpgJe n’ai aucune sympathie pour François de Rugy, mais quand j’entends des parlementaires aussi opportunistes que lui, la main sur le cœur, exiger sa démission pour avoir servi du homard dans des dîners à l’Hôtel de Lassay, je m’escagasse grave. D’abord parce que l’affaire tombe évidemment au début de l’été, quand les médias n’ont plus rien à se mettre sous la dent : après Benalla, de Rugy, chouette !  Ensuite parce que je n’en peux plus d’entendre tous ces coupeurs de têtes écolos, socialos ou cocos exiger, au nom d’un nouvel ordre moral, que les réceptions officielles, en France, n’offrent plus que des chips, des radis et du Coca light !

10:20 Publié dans Blog | Tags : rugy, écolos, assemblée, benalla | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/07/2019

Un "Grenelle", quelle bonne idée !

rue_de_grenelle.jpgOn a échappé au "Grenelle de la canicule", au "Grenelle des noyades", au "Grenelle du baccalauréat", au "Grenelle des commissariats", mais on n’échappera pas, à l’évidence, au "Grenelle des violences conjugales". La référence mythique (déjà reproduite en 2007 dans un "Grenelle de l’environnement"), c’est la fameuse réunion de la rue de Grenelle qui, en juin 1968, avait mis fin aux événements de mai en augmentant le SMIG, hop, de 35 % ! Un "Grenelle", c’est magique, cela règle tous les problèmes. Sauf qu’aujourd’hui, l’Etat est endetté jusqu’à l’os. Et que le seul "Grenelle" utile serait… un "Grenelle de la dette" !

21:48 Publié dans Blog | Tags : grenelle, schiappa, etat, dette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/07/2019

Il y a 100 ans, le vote des femmes...

vote femmes.jpgVoici qu’approche un anniversaire important… qu’aucun média ne mentionnera, je vous en fais le pari ! Dans un discours célèbre, le 15 juillet 1919, le pape Benoït XV se prononçait solennellement pour le droit de vote des femmes. En France, la gauche radicale et socialiste s’y opposa fermement, estimant que "les femmes voteraient comme leurs curés" ! C’est le Sénat qui bloqua l’affaire, y compris lors du Front populaire… jusqu’à ce que le général de Gaulle, catholique pratiquant, fasse voter les femmes par l’ordonnance du 21 avril 1944 (le Sénat, supprimé en 1940, n’avait pas encore été rétabli). Mais tout cela, les médias n’oseront jamais vous le rappeler !

07/07/2019

Supplique à notre bon roi

féminicide,Etat,monarchie,Macron,Robin

La France, dans la tête des Français, est toujours une monarchie. Il est frappant de constater que la moindre manif de soutien aux femmes victimes de violences finit toujours par une adresse à notre monarque pour lui demander de consacrer à leur cause un peu du trésor royal. Je ne dis pas qu’il faille se satisfaire des violences faites aux femmes, évidemment, mais qu’il est illusoire de penser qu’on fera avancer le schmilblic – sur ce sujet comme sur tant d’autres –  en "exigeant" du chef de l’Etat qu’il saisisse sa baguette magique et prélève "un milliard" (sic) sur sa royale cassette, là, comme ça, pour régler le problème, hop !

06/07/2019

La PMA en quatre questions

PMA.pngLe débat sur la PMA ne sera "apaisé", comme le souhaite Macron, que s’il répond clairement à quatre questions : 1) Est-il opportun de créer un "droit à l’enfant" (supérieur au "droit de l’enfant" …à avoir un père, par exemple) ? 2) La société doit-elle obligatoirement remédier aux inégalités dues à la naissance et à l’état de vie (grand/petit, moche/jolie, homo/hétéro, etc) ? 3) Les médecins, dont le métier est de soigner des maladies, doivent-ils aussi combler les désirs particuliers de personnes bien portantes ? 4) La PMA entraînant inéluctablement la GPA, est-il souhaitable d’ouvrir délibérément la voie à la marchandisation du corps de la femme ? Alors, les réponses ?

09:34 Publié dans Blog | Tags : pma, gpa, bioéthique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/07/2019

Les jeunes pris en otage

bac.jpgLes correcteurs grévistes du baccalauréat ont de la chance : dans le privé, ils auraient été aussitôt virés pour faute grave ! Dans le public, ils pratiquent tranquillement la désobéissance et le chantage, et c’est le ministre qu’on accuse, un comble ! Soyons clair : qu’une poignée de profs en désaccord avec le gouvernement prennent ainsi en otage les jeunes qui attendent les résultats du bac, c’est absolument indigne. Il y a tant d’autres moyens d’exprimer son opposition à une réforme en cours ! Quel mépris pour les élèves… et quel manque d’imagination !

03/07/2019

A quoi sert l'Etat ?

tousuniscontrelahaine.jpgLe gouvernement est au taquet. Après la campagne contre les noyades, après les avertissements alarmistes sur la canicule, voilà le retour… des violences faites aux femmes ! Plus l'Etat s’avère incapable de régler les vrais problèmes de la collectivité (chômage, transition écologique, immigration, impôts, hôpitaux publics, armée, prisons, terrorisme), plus il s’agite sur les sujets dits "de société" : franchement, est-ce bien au gouvernement de s’occuper des fake news dans les médias, de l’homophobie dans le sport, des 80 km/h à la campagne, des propos haineux sur les réseaux sociaux ou de l’interdiction de la fessée ?

02/07/2019

Le communisme, c'est le communisme

chine.jpgIci même, le 24 septembre 2018, j’étais sceptique face à l’accord historique passé, deux jours plus tôt, entre l’Eglise catholique (1,3 milliard de fidèles) et la Chine communiste (1,5 milliard d’habitants, dont 12 millions de catholiques). Le pape avait-il raison de négocier avec un Parti communiste chinois qui ne supporte aucune influence étrangère dans l'empire qu'il dirige d'une main de fer ? La réponse vient d’être donnée par le Vatican lui-même : l’accord est caduc, le gouvernement chinois ne joue pas le jeu ! Certains diplomates du Saint Siège avaient oublié que le communisme restera toujours le communisme. Jean-Paul II doit se retourner dans sa tombe.

01/07/2019

On a eu chaud !

canicule.jpgEn cette fin de canicule, la Direction générale de la Santé (DGS) n’a noté "aucun signal d’excès de mortalité" : un couvreur imprudent ici, un cycliste inconscient là, rien de plus. Et plutôt moins de noyades que les années passées. Pour mémoire, la canicule de 1636 avait causé 500.000 morts ; celle de 1718, 700.000 ; celle de 1911, 40.000 ; celle de 2003, 15.000. On se demande encore pourquoi, cette année, l’Etat, le gouvernement et les médias se sont mobilisés à ce point, toute la semaine, à grands renforts de messages cataclysmiques, pour rappeler aux débiles que nous sommes… que l’été, attention, gaffe, vigilance, il fait parfois très chaud !

23:16 Publié dans Blog | Tags : canicule, etat, été, météo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/06/2019

Sea, sex and... books !

270704-zoom-sur-8-romans-a-devorer-pour-953x0-4.jpgDans sa rubrique "On en parlera", sous l’intitulé "Société", le dernier Livres Hebdo propose, à la veille de l’été, plusieurs titres choisis : Osez… Vingt histoires de sexe au soleil (La Musardine) ; L’amour c’est bon pour la santé (avec la participation de Brigitte Lahaie) ; WC Book coquin (Sand) ; 2020 sensuel, un conseil par jour (Hugo, dirigé par Clara Morgane) ; France coquine, le guide de l’univers libertin (Petit Futé) ; Faire l’amour avec amour : entre le cœur et la sexualité (Guy Trédaniel; Le livre (très sérieux) du clitoris (Jouvence) ; ou encore Politique du clitoris (Textuel). Vous êtes sûr que l’énoncé de ces titres donne envie de… lire ?

17:08 Publié dans Blog | Tags : livre, sexe, amour, clitoris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/06/2019

Sus aux crèches de Noël !

280px-Paray-le-Monial_Basilique_Sacré-Coeur_08.jpgLa secte des chasseurs de crèche peut crier victoire. Il y a quelques jours, Le tribunal administratif de Dijon a donné tort au maire de Paray-le-Monial (Saône-et-Loire) à propos de la petite crèche qu’il expose chaque année dans le hall d’accueil de sa mairie. Que Paray-le-Monial soit une ville-sanctuaire dont la basilique du Sacré-Cœur accueille 450.000 visiteurs par an (300.000 pèlerins rien qu’à la célèbre chapelle de la Visitation), n’a pas été pris en compte par les juges dijonnais. Si j’habitais à Lourdes, je me méfierais : au nom de la laïcité, un jour, les juges y interdiront les grottes !

28/06/2019

Quand le sectarisme menace...

agnes-thill.jpgJe ne connais pas la dénommée Agnès Thill, députée LREM de l’Oise, qui vient de se faire brutalement exclure du parti macroniste pour cause de divergence à propos de la PMA, mais je sais, en revanche, que cette violence partisane est de mauvais augure : d’abord, elle montre que même un parti centriste et libéral peut être gagné par l’intolérance, voire le sectarisme, et faire taire les controverses internes au lieu de s’en enrichir ; ensuite, ce n’est pas un hasard si le déclencheur de cette violence est le sujet de la PMA, qui est bien parti pour hystériser le débat public d’ici la rentrée de septembre !

09:54 Publié dans Blog | Tags : lrem, pma, partis, sectarisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/06/2019

Russie : il faut qu'une porte...

COE-Logo-Quadri.pngLe 10 avril 2014, à Strasbourg, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (qu’il ne faut pas confondre avec le Parlement européen) avait privé la Russie de son droit de vote après l’annexion par celle-ci de la Crimée, région ukrainienne. Or, avant-hier, la même assemblée a redonné à la Russie son droit de vote… alors que celle-ci occupe toujours la Crimée ! Je veux bien tout ce qu'on veut, mais on nous prend pour des brêles. Parce qu’enfin, si vous ramenez le dossier à l’essentiel, les choses sont simples : ou bien le Conseil de l’Europe a eu tort le 10 avril 2014, ou bien il a eu tort le 25 juin 2019 ! Forcément !