Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2019

Le communisme, c'est le communisme

chine.jpgIci même, le 24 septembre 2018, j’étais sceptique face à l’accord historique passé, deux jours plus tôt, entre l’Eglise catholique (1,3 milliard de fidèles) et la Chine communiste (1,5 milliard d’habitants, dont 12 millions de catholiques). Le pape avait-il raison de négocier avec un Parti communiste chinois qui ne supporte aucune influence étrangère dans l'empire qu'il dirige d'une main de fer ? La réponse vient d’être donnée par le Vatican lui-même : l’accord est caduc, le gouvernement chinois ne joue pas le jeu ! Certains diplomates du Saint Siège avaient oublié que le communisme restera toujours le communisme. Jean-Paul II doit se retourner dans sa tombe.

04/05/2019

Hollande : l'avenir, c'est Brossat !

Brossat.jpgAinsi, l’ancien président François Hollande trouve que Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste français (PCF) aux européennes, "a de l’avenir". Bigre ! Ian Brossat, le petit-fils de l’agent du KGB Marcus Klingberg, avenir de la gauche française ? Personne n’a donc dit à Hollande que la liste Brossat aux prochaines européennes peinait à atteindre les 2 % dans les sondages ? Franchement, qu’on puisse parler d’avenir à propos d’un des derniers héritiers directs de Lénine, Trotski, Staline, Beria, Mao, Thorez, Pol Pot, Marchais, Brejnev, Ceausescu, Castro, Chavez et Kim Jong-un, voilà qui laisse un peu rêveur…

07/04/2019

Sale temps pour l'histoire !

Couv-simpl-jpg.jpgSale temps pour le livre d’histoire ! Bien sûr, il y a le vieillissement du lectorat, la baisse du pouvoir d’achat, la raréfaction des points de vente, le recul des sciences humaines, etc. Mais il y a surtout un effacement de la mémoire collective, plus ou moins volontaire, qui occulte certains pans de l’histoire. Ainsi, à l’automne 2017, à part deux ou trois dossiers dans la presse magazine, il n’y eut aucune émission importante, aucun colloque, aucune exposition, aucune commémoration rappelant ce que fut la révolution d’Octobre, véritable matrice de notre histoire moderne. On va voir, cette année, si le 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin connait le même sort…

14/03/2019

Georges Marchais, le retour

ruffin.jpgLe sémillant François Ruffin, le même qui considère les journalistes comme les "petits soldats" du pouvoir capitaliste, est sur tous les plateaux télé. En promo pour son dernier livre et aussi, apparemment, pour se placer en orbite avant les prochaines présidentielles. Devant les caméras, le député LFI assène sa haine des riches, de la "caste", des bourgeois, de l’oligarchie, des puissances d’argent, etc. Or, coupez l’image, ne gardez que le son... et vous avez dans l’oreille, mot pour mot, balle pour balle, un discours de feu Georges Marchais ! Le communisme est mort, mais la vieille lutte des classes est de retour. Méfiez-vous, Elkabbach !

07/11/2018

1918 : on a sauvé le communisme !

trotsky-lenine.jpgIl est un épisode de la fin de la guerre 1914-18 qu’on évitera de rappeler, en cette période de commémorations : c’est la survie inespérée, grâce à l’armistice du 11 novembre, du régime communiste ! On se rappelle que le 3 mars 1918, la paix de Brest-Litovsk avait placé le tout jeune Etat bolchevik, amputé du tiers de son territoire, sous la domination totale de l’Allemagne impériale. Huit mois plus tard, la victoire des Français, des Anglais et de leurs alliés américains sauva Lénine, Trotski et leur petite bande, in extremis, d’une disparition aussi définitive qu’inéluctable. Alors, camarades, merci qui ?

10:24 Publié dans Blog | Tags : communisme, 1918, lénine, russie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/08/2018

L'autre choc de 1968

68-prague.jpgIl y a tout juste 50 ans, le 21 août 1968, les chars soviétiques entraient en Tchécoslovaquie et mettaient brutalement fin au "printemps de Prague". C’est à partir de cet événement, davantage qu’au moment de Budapest en 1956, qu’une majorité d’intellectuels français a commencé à admettre que le communisme n’était pas forcément l’ "avenir radieux" qu’ils prônaient depuis cinq décennies. Encore faudra-t-il attendre l'année 1975 (exil forcé de Soljenitsyne et accords d’Helsinki) pour que l’image de l’URSS devienne négative, en France, dans les sondages d’opinion ! Souvenirs, souvenirs…

10:58 Publié dans Blog | Tags : communisme, urss, prague, 1968 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/07/2018

Mort d'un compagnon de route

lanzmann.jpgAutant j’aimais beaucoup Jacques Lanzmann, que j’ai un temps fréquenté au comité de lecture des éditions JC Lattès, autant je n’ai jamais eu la moindre sympathie pour son frère Claude, éternel compagnon de route du communisme à l’égo démesuré. Je l’avais rencontré à Moscou sous Gorbatchev, et j’avais été sidéré de l’entendre défendre bec et ongles, en 1987, la version stalinienne du massacre des officiers polonais à Katyn en 1941 (un crime odieusement imputé par les nazis à la glorieuse URSS !). Un tel sectarisme jette un doute sur toute son œuvre. Qu’il repose en paix. Mais sans moi.

10:38 Publié dans Blog | Tags : lanzmann, communisme, katyn, shoah | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/07/2018

Les paradoxes de l'histoire

-2694-8170a.jpgJuillet 1918. Il y a juste un siècle, rappelez-vous, la Russie de Lénine et Trotski est sur le point de sombrer sous les coups de l’armée allemande. Mais Guillaume II choisit de stabiliser son front oriental pour envoyer ses troupes reprendre l’offensive à l’Ouest… où il sera vaincu par les Français aidés par les Anglais, les Américains, les Australiens, etc. C’est grâce à tous ces gens-là que le communisme russe sera sauvé de justesse, le 11 novembre, par la capitulation de l’armée du Reich ! Oui, je sais : c’est loin, c’est compliqué et tout le monde s’en fout. Mais c’est un beau paradoxe de l’histoire, non ?

21/06/2018

Souvenir d'Ekaterinbourg

tsar.jpgToute la France a les yeux tournés, ce jeudi, vers Ekaterinbourg, au cœur de l’Oural. Mais peu de commentateurs rappellent, simplement pour info, que cette ville fut le théâtre d’un des crimes les plus atroces du XXème siècle, comparable à ceux d'Oradour-sur-Glane ou de Guernica. Le 17 juillet 1918, sur ordre de Lénine et Sverdlov, les bolcheviks de la ville ont massacré, dans des conditions effroyables de cruauté et d’inhumanité, la famille impériale russe : le tsar Nicolas II, l’impératrice Alexandra, leurs cinq enfants et quatre serviteurs. Allons ! Oublions cet épisode monstrueux de l’histoire ! Rappelons-en seulement le score, sans appel : communisme : 11, tsarisme : 0.

10/05/2018

Il y a cent ans, la révolution

lenin-reading-pravda.jpgIl y a juste cent ans, les Occidentaux effarés commencent à comprendre ce qui se passe en Russie, ce grand pays qui était alors la 5ème puissance économique mondiale (eh oui) et qui, en deux ou trois ans, va connaître la dégringolade, la guerre civile, la pauvreté générale, la famine et de longues années de terreur. Lisez les journaux de l’époque : personne, absolument personne ne croyait qu’un tel désastre fût possible. Cent ans plus tard, l’immense majorité des Français considèrent comme nulles les chances des Ruffin, Mélenchon et autres Besancenot de renverser Macron et, à la faveur de quelques troubles, de parvenir au pouvoir. Ils ont sûrement raison.

21/04/2018

Cuba : après Castro... Castro !

cuba.jpgMédias sans mémoire ! Les innombrables spéculations des journalistes français sur le nouveau chef de l’Etat cubain, Miguel Diaz-Canel, frisent le ridicule. Comment peut-on titrer "La page Castro se tourne" alors que Raoul Castro, le frère de Fidel, reste à la tête du Parti communiste cubain jusqu’en 2021 ? Ils ne savent pas, les confrères, que dans un pays communiste, c’est le parti unique qui dirige, et non l’Etat ? Ils ont oublié que c’est justement parce que le Parti y contrôle absolument tout, notamment l’appareil d’Etat, que ces pays ont été qualifiés de "totalitaires" ?

05/02/2018

"Le Che à Paris"

Che.jpgPlus que 12 jours pour aller commémorer les 50 ans de la mort d’Ernesto Guevara, dit "le Che", ce sympathique révolutionnaire argentin qui incarna, au même titre que Fidel Castro, la révolution communiste à Cuba et en Amérique latine. La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, qui héberge à l’Hôtel de Ville l’expo consacrée au Commandante, encourage tous les jeunes Parisiens à aller célébrer ce héros dont le portrait christique orne encore quelques millions de chambres d'étudiant. Que ce type fût un assassin et un fanatique, qu’il fît personnellement fusiller des centaines d’opposants politiques, aux yeux de Mme la Maire de Paris, est parfaitement secondaire !

11/11/2017

On en reparle dans cent ans ?

poubelles.jpgVoilà, c'est fait, le centenaire de la révolution d'Octobre a rejoint les vieux événements plus ou moins honteux dont les traces ont été effacées de la mémoire des hommes. A la grande satisfaction d'un Vladimir Poutine, qui n'avait aucune envie, allez savoir pourquoi, de célébrer un épisode aussi subversif de l'histoire russe. Et chez nous, au lâche soulagement des caciques du socialisme réel et des intellectuels de gauche qui ont tous, sur le sujet, des regrets inavoués ou des remords inavouables. Allez, Lénine, Cachin, Trotski, Mao, Béria, Ho Chi minh, Guevara, Thorez, Marchais, hop, voués pour toujours aux poubelles de l'Histoire !

20/10/2017

Des problèmes de mémoire ?

mai 68.jpgLe jeune Macron, né dix ans plus tard, veut donc inscrire Mai 68 dans les commémorations officielles de la République, l’an prochain. Drôle d’idée. Je ne vois pas en quoi cette date a davantage marqué l’histoire de France que la révolution d’Octobre, laquelle n’a pas fait l’objet, cet automne, du plus petit colloque, du moindre articulet officiel. Question : le congrès de Tours, Cachin, le PCF, le Front popu, Aragon, le Plan, la Fonction publique, Picasso, Thorez, Duclos, le CNR, l’Union de la gauche, Marchais, la Fête de l’Huma, toute cette histoire aurait moins compté que Cohn-Bendit, CRS-SS, les pavés de la rue Gay-Lussac et de Gaulle à Baden-Baden ? Cela se discute, non ?

09/10/2017

Il y a 50 ans, le Che...

Che.jpgErnesto Guevara, qui voulait étendre le communisme à toute la planète à la force des armes, est mort il y a juste 50 ans. Depuis lors, combien de dizaines de millions d’adolescents, aux quatre coins du monde capitaliste, ont affiché son portrait dans leur chambre ? Combien de millions de jeunes ont acheté et porté un tee-shirt décoré de la fameuse photo de Korda, un peu christique et vaguement provocatrice ? Combien ont acheté des pin’s, des porte-clefs, des mugs personnalisés, des parapluies ou des stylos à son effigie ? Il doit se retourner dans sa tombe, le "Che" : aucun symbole anticapitaliste n’aura jamais fait gagner autant d’argent à ceux qui en ont fait un objet de consommation !

07/10/2017

La mémoire qui flanche...

marx-engels-lenine-staline.jpgEn Russie, le dernier sondage de l’institut Vtsiom fait frémir. Il révèle que 46 % des jeunes Russes, en 2017, ignorent tout de la terreur stalinienne. Faut-il rappeler que Khrouchtchev lui-même, dans ses Mémoires, évaluait à 17 millions le nombre de citoyens soviétiques passés par les camps du Goulag entre 1937 (procès de Moscou) et 1953 (mort de Staline) ? Vous avez bien lu : 17 millions ! Mais... faut-il prendre de haut cette amnésie du peuple russe ? J’attends avec intérêt les sondages qui paraîtront en France pour le centenaire de la révolution d’Octobre : combien de jeunes Français en âge de voter savent qui étaient Lénine, Staline, Cachin, Trotski, Thorez, et ce que fut le communisme ?

12:12 Publié dans Blog | Tags : staline, russie, communisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/09/2017

Octobre 1917, octobre 2017

marx-engels-lenine-staline.jpgQuelques frémissements médiatiques laissent penser que le 100è anniversaire de la Révolution d’octobre 1917 donnera lieu à maintes rétrospectives, notamment dans la presse écrite, au cours du mois prochain. Ce centenaire suscitera-t-il un vrai débat, en France, sur ce que fut le communisme, et en quoi il influença durablement et profondément la vie politique, économique et culturelle de notre vieux pays ? Ou bien effacerons-nous le souvenir de Lénine, Cachin, Souvarine, Trotski, Aragon, Staline, Eluard, Thorez et Marchais comme on effaçait naguère, sur les photos publiées dans la Pravda, les personnages bannis de l'histoire officielle ?

17:57 Publié dans Blog | Tags : 1917, communisme, histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/09/2017

A lire sans plus attendre !

Wolton.JPGRentré de Paris ce matin avec de quoi lire pour les jours qui viennent. Je rapporte le livre-entretien avec le pape François intitulé Politique et société (à L’Observatoire), réalisé par mon vieil ami Dominique Wolton, qui promet d'être passionnant. Or sur mon bureau trône déjà le troisième tome de la formidable Histoire mondiale du communisme (chez Grasset) de mon vieux complice Thierry Wolton, frère de l'autre, qui offre, comme les deux premiers tomes, mille pages à déguster lentement tant l’œuvre est délectable. Deux livres majeurs à lire de toute urgence ! Ce matin, je me suis réveillé en sueur : j’ai fait le même cauchemar que Chirac jadis avec Alain et Patrice Duhamel, j’ai rêvé qu’il y avait un troisième frère Wolton !

14/04/2017

Le cauchemar absolu

Meluche-LePen.jpgDepuis quelques jours, les commentateurs se plaisent à évaluer les chances d’un second tour opposant Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Hypothèse peu probable, mais terrifiante. Car il n’est pas question de choisir entre ces deux candidats également négatifs et destructeurs : faudra-t-il voter pour celui des deux qui vomit le plus les journalistes, qui veut le plus la fin de l’Europe, qui déteste le plus la Cinquième République ? Quand j’entends évoquer cette hypothèse, je revois défiler toutes les séquences catastrophiques qui ont jalonné le XXe siècle, toutes dues au communisme, au nationalisme, et souvent aux deux. Mélenchon ou Le Pen ? Le cauchemar absolu.

28/02/2017

Une très étrange amnésie

marx-engels-lenine-staline.jpgJ’avais découvert le phénomène, de conférence en conférence, quand j’ai publié ma biographie de Gorbatchev. Je le retrouve avec mes "Secrets du Kremlin" parus pour le centenaire de la révolution russe. Lénine, Trotski, Staline, connais pas ! Les Français ont effacé de leur mémoire toute l’histoire du communisme : la terreur, le goulag, le mensonge, la dissidence ont été évacués, rayés, oubliés par une ancienne génération honteuse d’y avoir cru naguère, et par une jeune génération ignorant jusqu’au risque totalitaire, inculte sur le sujet et, du coup, incapable de comprendre la Russie de Poutine. Regrettable, désolante, dangereuse amnésie !