Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2015

La fin des grands philosophes ?

glucksmann.jpgLa mort du philosophe André Glucksmann, que j’ai croisé naguère quand il défendait les dissidents des pays communistes, a provoqué dans les médias des commentaires un peu bizarres. A plusieurs reprises, sur l’air du "c’était mieux avant", j’ai entendu exprimer le regret que la France ne compte plus de philosophes du niveau de Foucault, Bourdieu, Badiou, ou Deleuze, seuls capables d'intéresser le reste du monde. Ben tiens ! Rassurez-moi, ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas marxistes, au moins, qu’on oublie de citer Gauchet, Marion, Ferry, Onfray, Girard, Delsol, Manent, Comte-Sponville, Boudon, Conche, Serres, Finkielkraut, Brague, etc, etc ?

23/02/2008

Un fidèle nommé Castro

Le retrait du pouvoir de Fidel Castro à Cuba n’a pas suscité tous les commentaires qu’on aurait espérés. Le double jeu de ce dictateur à la fois odieux et naïf, cynique et romantique, qui a été si longtemps considéré comme une référence au sein de la gauche française, aurait mérité des centaines d’anecdotes. Comme celle que rapporte dans ses mémoires le cardinal Etchegaray, qui l’a rencontré à La Havane dès 1988, et qui l’a fait pleurer en lui expliquant que leurs deux mamans étaient sans doute ensemble au Paradis. Phrase historique du Lider maximo au représentant du pape : "Vous savez, dans ma vie, il y a eu deux choses importantes : le marxisme et l’Evangile !" Le désir de séduire faisait vraiment dire à Castro des choses étranges !