Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2019

La vérité, les faits, quelle importance ?

depositphotos_60721797-stock-photo-guillotine.jpgUn ministre est accusé, photo de homards à l’appui, de gaspiller l’argent de l’Etat ? Hourvari chez les députés écolos : "Rugy, démission !" Et puis après, on verra si c’était vrai… Un malheureux gamin tombe dans la Loire dans la confusion d’une soirée qui finit mal ? Hurlements dans les rangs des partis de gauche : "Castaner, démission !" Et puis, plus tard, on verra bien ce qui s’est passé… Qu’importent les faits ? A quoi bon une enquête ? Tue, tue ! Ce n’est plus de la politique, c’est du chamboule-tout. Etonnez-vous que les citoyens de base, qui ont du bon sens, n’aient plus confiance dans la classe politique !

12/01/2019

Un recul de la civilisation

vérité,gilets jaunes,fake newsVu la sidération du ministre Lecornu, à Gap, face aux "gilets jaunes" proférant des absurdités ? Le plus grave, dans cette crise, c’est la dégradation du rapport à la vérité dans une société fondée sur la raison. Que les Français enjambent allégrement les chiffres, les études, les faits, pour ne pas avoir à changer leurs opinions, détestations et autres préjugés, voilà qui inquiète tous ceux qui savent, d’expérience, qu’une société de confiance est fondée sur un minimum de consensus. Casser les baromètres, les thermomètres, les horloges et les boussoles, brûler les dictionnaires, les manuels scolaires et les recueils de lois, c’est un recul de la civilisation.

02/06/2018

La liberté d'expression en danger !

fake news.jpgJe vous l’avais bien dit, ici même, que ce n’était pas à l’Etat de dire le vrai du faux. D’après une proposition de loi destinée à lutter contre les fausses informations (fake news) qui sera discutée jeudi 7 juin par les députés, n'importe qui pourra attaquer désormais en justice "toute allégation ou imputation d’un fait dépourvu d’éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable". Exemple : "Benzema est un enfoiré". Ou : "L’Italie est mal barrée". Ou : "Le prof de math est débile". Ou : "CRS, SS !". Ou : "Allah est grand". Il y a du souci à se faire du côté de la liberté d’expression...

 

05/01/2018

L'Etat contre les "fake news" ?

fake news.jpgEst-ce à l’Etat d’interdire les fausses nouvelles ? La réponse est non. D’abord parce qu’un Etat, ça ment comme ça respire. Ensuite, un Etat qui impose sa vérité, cela s'appelle une dictature. Le rôle de l’Etat, c’est de garantir l’indépendance des juges qui, en France, depuis la loi de 1881, caractérisent et sanctionnent "la publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler". J'ai une idée : et si on appliquait la loi ?

30/09/2017

La vérité, une valeur en baisse

pape presse.jpgOui, je sais, ce que dit le pape, en France, les journalistes s’en tamponnent le coquillard. J’invite pourtant mes excellents confrères à lire la déclaration que rendra publique le pape François, début janvier, sur les "fake news". Que le chef d’une Eglise de 1,2 milliards de fidèles s’inquiète solennellement du déclin de l’exigence de vérité dans le débat public, voilà qui devrait faire réfléchir, surtout dans les médias. De la communication des grandes entreprises à la désinformation sur les réseaux sociaux, c’est le principe même de vérité, clef de la compréhension entre les hommes, qui est en recul. Et c'est gravissime. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre…

28/09/2017

"La vérité, c'est le mensonge !"

Meluche-Garrido.jpgCe pourrait n’être qu’une anecdote, mais elle est révélatrice d’une dangereuse dérive. Invitée par Thierry Ardisson dans une émission enregistrée un jeudi, Raquel Garrido, porte-parole de la France Insoumise s’est vivement réjouie, à l’avance, du succès de la manif… du surlendemain ! Pour les amis de Mélenchon, la vérité historique s’écrit avant les faits. Rappelez-vous 1984 d'Orwell : "La vérité, c'est le mensonge !" Voilà un héritage du communisme pur et dur, qui faisait truquer les chiffres, réécrire les événements ou effacer des personnages de l’histoire officielle. En URSS, les dissidents disaient : "Notre passé est imprévisible !" Apparemment, ce sera bientôt notre tour…

24/01/2017

L'ère de la post-vérité

Trump1.jpgL’affirmation du porte-parole de Trump comme quoi il n’y avait jamais eu autant de monde à une investiture présidentielle est le signe que nous entrons, paraît-il, dans l’ère de la "post-vérité". Est-ce bien nouveau ? Vous avez remarqué qu’aucune vérité, fût-elle étayée, vérifiée, incontestable, absolue, n’a jamais fait changer l’opinion de quelqu’un qui ne pense pas comme vous ? A quoi bon la connaissance, puisqu’elle est balayée par l’entêtement, le sectarisme, l’idéologie ? A quoi bon le journalisme, puisque l’information ne pèse rien dans une conviction, et n’influe sur aucun raisonnement ? La nouveauté, c’est qu’on parle tranquillement de "post-vérité", ce match entre les faits avérés et les faits dits "alternatifs" (!) où c’est la barbarie qui gagne à la fin. Brrr.

06/06/2012

Si la télé l'a dit, alors...

marchais.jpgDur de rétablir une vérité à la télé. Qui osera expliquer aujourd’hui :  que le Front Populaire n’est pas l’inventeur des congés payés ; que Jacques Séguéla n’a pas trouvé le slogan "La force tranquille" ; que Marchais n’a jamais dit "Taisez-vous, Elkabbach !" ; que Marek Halter n’a pas grandi dans le ghetto de Varsovie ; que Bernard Kouchner n’est pas l’inventeur du droit d’ingérence ; que Bernard Debré n’a jamais opéré François Mitterrand ; que ce n’est pas la gauche mais la droite qui a donné le droit de vote aux femmes ; que Sarkozy n’a jamais dit que le curé était "supérieur" à l’instituteur ; et qu’il y a moins de pédophiles dans l’Eglise que dans le reste de la société ?