Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2012

Guerre aux patrons ! (suite)

 Wendel.jpgQu’est-ce que je disais vendredi ? Après Montebourg qui fustige les Peugeot, Filippetti s’en prend à la famille de Wendel : "Quand je vois le nom de Wendel sur les murs du Centre Pompidou à Metz, cela me fait mal !". Les capitalistes, les patrons, les riches, voilà l’ennemi ! Sauf que sans les Wendel, il n’y aurait pas de Centre Pompidou à Metz. Sauf que sans les patrons privés, plus de la moitié des activités artistiques, patrimoniales et culturelles disparaîtraient en France. Qui peut penser que l’Etat, aujourd’hui en faillite, pourrait compenser le mécénat d’entreprise ? Gaffe, Madame la ministre : la lutte des classes, c’est rigolo, mais ça risque de faire un mal de chien…

10:03 Publié dans Blog | Commentaires (2) |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Bien sûr, mais sans les ouvriers, employés, cadres, et bénévoles rien de tout cela aussi !

Écrit par : le webmaster | 22/07/2012

Ha vivement que toutes les entreprises soient nationalisées........Il suffit d'avoir visiter quelques pays de l'est ou cuba pour se convaincre du bien fondé de ma reflexion................

Écrit par : Lisa | 23/07/2012

Les commentaires sont fermés.