Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2016

Giscard, le vieux sage

Valery-Giscard-d-Estaing.jpgJ’ai beau le connaître depuis 1974, Giscard continue de m’impressionner. L’autre soir, dans un dîner de vieux amis réunis par Jean-Pierre Raffarin, l’ancien président a fait un petit tour de la situation en France, en Europe et dans le monde : difficile d’être plus lucide et plus limpide ! Une certitude : si le débat public, notamment dans les médias, était de ce niveau, la France serait moins divisée, apeurée, énervée et fragilisée dans la tempête qu’elle traverse. Tempête dont elle ne se sortira, assure VGE, que si elle retrouve la volonté et les moyens de redonner forme à l’Europe, sa seule chance de n’être pas, demain, un simple jouet dans les mains des Américains et des Chinois…

10:38 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : giscard, vge, europe, raffarin |  Facebook | | Lien permanent

28/09/2016

L'islam ? Quel islam ? Où ça, l'islam ?

Girard 3.JPGLa plus grande erreur intellectuelle et politique, aujourd’hui, est le déni d’une réalité sociale qui va profondément et radicalement transformer, qu'on le veuille ou non, la société française à venir. Ainsi, dans l’Yonne Républicaine d’hier, la ministre Annick Girardin analyse dans une longue interview, sur une page complète, les défis posés à la laïcité aujourd’hui (dans la fonction publique, à l’hôpital, etc) ...sans jamais prononcer une seule fois les mots "islam", "islamisme" ou "musulman", ce qui est, avouons-le, une performance ! Pourquoi un tel aveuglement idéologique ? A quoi sert une telle interview ? A quoi sert cette dame ?

13:40 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : islam, laïcité, girardin |  Facebook | | Lien permanent

26/09/2016

Adieu à Jean Boissonnat

o-JEAN-BOISSONNAT-facebook.jpgJean Boissonnat nous a quittés. La France a perdu un grand, un très grand journaliste, qui fut un maître et un modèle pour plusieurs générations. Je lui dois une partie de ma vocation de journaliste (je ne ratais aucune de ses chroniques économiques quand j’étais à Sciences Po) et, surtout, des valeurs sur lesquelles ce métier devrait toujours reposer : curiosité, humilité, honnêteté, utilité. Nous nous croisions encore, il y a quelques années, au conseil des Semaines Sociales de France, presque un demi-siècle après nous être rencontrés dans les couloirs de La Croix à la fin des années 1970. Tristesse, admiration, reconnaissance. Adieu, Jean, et merci !

23/09/2016

"Livres en Vignes", neuvième !

Chateau Vougeot.JPGPour la neuvième année, le château du Clos de Vougeot accueille, ce week-end, une centaine d’écrivains venus découvrir la Bourgogne et rencontrer leurs lecteurs dans le cadre de la fête "Livres en Vignes". Cet événement, connu et apprécié par tous les éditeurs, tient du miracle. Le faible montant des aides publiques dont il bénéficie laisse rêveur et confirme l’adage territorial : "La culture, c’est ce qui reste quand on a tout dépensé". Qui peut croire que la ville de Dijon, capitale régionale, n’a jamais aidé d’un kopek cette manifestation régionale qui se déroule à 20 mn de ses remparts ? Mais passons : allez, venez nombreux à Vougeot où l'on va passer, une fois encore, un week-end extraordinaire !

10:10 Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | Lien permanent

22/09/2016

Le pape François au cinéma

pape-Fr-film.jpgVu hier à Auxerre, en avant-première, le film hispano-argentin "Le pape François" tiré de la bio d’Elisabetta Pique. Heureusement surpris de ne pas y avoir trouvé la déférence obligée, la révérence appuyée, voire la complaisance qui entourent souvent ce genre de film. On n’y trouvera pas de révélation sensationnelle, certes, mais une excellente synthèse de tout ce qu’on sait sur le cardinal Bergoglio, interprété avec mesure – et humour – par Dario Grandinetti. On comprend que cet homme-là, venu du sud, est resté lui-même en devenant pape : ouvert, très humain, plutôt autoritaire, proche des pauvres, généreux et parfois ébouriffant…

13:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | Lien permanent

21/09/2016

Nos ancêtres les Gaulois...

gaulois.jpgMarre de ces polémiques imbéciles, lancées dans le feu d’une campagne électorale insipide, qui suscitent des tombereaux d’arguments et de répliques débiles. Comme si la question de l’appartenance à une nation pouvait se traiter à coup de slogans et d’insultes ! Comme si l’on pouvait, à coup de petites phrases vachardes, résumer les centaines de livres qui ont été écrits sur le sujet depuis le XIXe siècle, et qu’aucun des animateurs de ces polémiques n’a lus, apparemment ! Les médias sont saturés de ces concours d’inculture. Allez, coupez la télé et venez en Bourgogne visiter Bibracte et Alésia : vous en apprendrez plus sur les Gaulois qu’en six mois de campagne électorale !

20/09/2016

Une belle victoire sur l'obscurantisme

laicité,anticléricalisme,jugesLu dans La Croix l’éclatante victoire remportée cet été par la France socialo-laïcarde sur l’obscurantisme forcené des curés et de la Manif pour tous. Le 8 août, le gouvernement a fait voter une loi supprimant rageusement un mot du serment prêté par les magistrats depuis le début de la Ve République, qui invitait ceux-ci à observer "religieusement" le secret de leurs délibérations. Histoire de donner à ce serment un caractère sacré, tout bonnement. Ciel ! Comment de Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand et Chirac ont-ils pu tolérer une aussi scandaleuse atteinte au principe de laïcité ? Heureusement, Hollande veillait au grain ! Vous allez voir, s’il est réélu, qu’il va se rendre compte, un jour, Jésus-Marie-Joseph, que la robe de ces magistrats ressemble furieusement à une soutane !

19/09/2016

Politique : on touche à l'absurde !

montebourg.jpgL’incident qui a plombé l’émission politique de Laurence Ferrari (sur C8) dont la vedette, Arnaud Montebourg, était déjà engagée dans une autre émission politique (sur France 2), n’est que le premier d’une longue série : les chaines de télé et de radio, devenues folles, ne font plus qu’interviewer des hommes politiques sur ce qu’ont déclaré d’autres hommes politiques sur d’autres chaînes de télé et de radio, en espérant être reprises dans les autres émissions politiques, dans une concurrence aussi effrénée qu’absurde. Qu’apportent au débat citoyen ces centaines d’émissions inutiles, superficielles et redondantes ? Rien. Que dalle. Du bruit. Du superfétatoire. Du vide.

 

17/09/2016

Des charters pour la bernache ?

bernache.jpgLu dans l’Yonne Républicaine les difficultés, pour notre environnement, d’accueillir un certain nombre de nouvelles espèces qui envahissent et maltraitent notre faune bien à nous : la grenouille taureau, la coccinelle asiatique, l’écrevisse américaine, le rat musqué, la tortue de Floride, le frelon asiatique et, bien sûr, la bernache du Canada (à laquelle j’avais consacré mon blog du 9 décembre 2012 pour dénoncer, déjà, la frilosité de l’Etat face à leur prolifération problématique !). Que faire contre ces populations invasives ? Construire des lieux d’accueil ? Les renvoyer dans leur pays d’origine ? Ou demander à la Turquie, moyennant finances, de les récupérer et de les garder chez elle ?

15/09/2016

Des "confidences" stupéfiantes

Confid-Holl.jpgJe reste abasourdi devant le cynisme dont fait preuve François Hollande à la page 54 du livre des journalistes André et Rissouli : "Un journaliste, même un bon journaliste, on peut toujours le guider, l’orienter. Il suffit de lui donner le bon angle, la bonne information, parfois même une information bidon, ça fonctionne !" Je sais les faiblesses du métier de journaliste, et je ne vais pas m’insurger contre le fond du propos. Mais un tel mépris pour les journalistes politiques dans la bouche d’un chef d’Etat, c’est du jamais vu ! Mes confrères le feront-ils remarquer au candidat Hollande lors des interviewes à venir, ou s’écraseront-ils comme des carpettes... au risque de lui donner raison ?

14/09/2016

Les vrais problèmes des petites gens

formulaire.jpgParmi les innombrables promesses des innombrables candidats aux présidentielles, je n’ai pas vu la moindre réponse au désarroi de millions de nos compatriotes qui, de plus en plus, reçoivent des formulaires administratifs de mauvaise qualité, où les petites lignes sont rigoureusement illisibles, où les injonctions sont si mal rédigées qu’on n’y comprend rien, où les abréviations informatiques sont de vrais hiéroglyphes, où des numéros étranges à dix ou quinze chiffres sont inexpliqués ! Est-ce si complexe d'obliger les responsables, sous peine d'amende, à relire cette profusion de courriers qui déroutent le contribuable et terrorisent les personnes âgées ? Mais qui se soucie, dans cette folle course au pouvoir, de la vraie vie des vraies gens ?

13/09/2016

Les dangers de la dérision

eldin.jpgJe ne connais pas Cyrille Eldin. A le voir et le revoir, c’est un garçon talentueux, plutôt cultivé et assez drôle. Sauf qu’il s’est réduit lui-même, au fil des émissions où il pige, à un concept totalement dérisoire, voire ridicule : voler à des hommes politiques des petits phrases idiotes sur lesquels il bâtit des séquences comiques. Comme si la politique n’était pas assez risible en soi ! Or, quand une des victimes d’Eldin refuse de jouer au plus débile, comme Mélenchon hier, la dérision s’enraye, l’humour coince et tout le système s’effondre. Et comme le Petit Journal repose désormais sur Eldin, c’est toute la chaîne Canal + qui s’est retrouvée, hier, dans le fossé. Dure leçon.

12/09/2016

Les Français pris au piège

frondeurs.jpgRetour à la maison après trois jours de pause médiatique : ni journaux, radio, ni télé. Et ce lundi matin, en retrouvant l’info, impression que la France toute entière tourne à l’unisson, quasi exclusivement, autour des ambitions et des humeurs d’une toute petite catégorie de gens qui ont réussi à confisquer l’actualité, l’attention et la réflexion d’une population de 66 millions de personnes : les "candidats aux primaires" de gauche et de droite, et ceux qui les mettent en scène ou s'en nourrissent : journalistes, animateurs, humoristes, etc. Vertigineuse étroitesse d’esprit ! Incroyable régression culturelle ! Cela va-t-il vraiment durer encore des mois et des mois ?

08/09/2016

Attention, scoop papal !

Cover-B16-2011.JPGDans Die Zeit de ce jeudi, un scoop tonitruant : le pape Benoît XVI aurait été amoureux quand il était jeune ! Bon, en fait de scoop, je vous renvoie à ma petite bio de Benoît XVI, page 38, où je raconte que la fréquentation des jolies étudiantes de Fürstenried avait troublé le jeune Joseph Ratzinger, âgé de 20 ans, et l’avait forcé à se poser sérieusement la question du célibat. Mais, sur le fond, peut-on réfléchir une minute et admettre que tous les papes ont été jeunes et qu’ils ont tous été troublés, forcément, à un moment ou à un autre, par telle ou telle rencontre féminine ? C’est d’un banal !

07/09/2016

Hollande, décidément, n'est pas Mitterrand

Mitt-Holl.jpgOn les entend encore, les anciens ministres et collaborateurs de François Mitterrand (les Lang, Badinter, Dumas, Guigou, Vedrine et autres Attali), vanter avec émotion les mérites de leur grand homme sur les plateaux télé, dans des livres, etc. Avec François Hollande, c’est tout le contraire : on ne compte plus les ministres qu’il a nommés depuis 2012 (et pas seulement les Montebourg, Hamon, Taubira, Duflot ou Filippetti) qui le traitent de nul et critiquent tout ce qu’il a fait ! Cette peu glorieuse différence est significative : en 1995, Mitterrand est entré dans l’Histoire, alors qu’Hollande, en 2017, va quitter l’actualité…

06/09/2016

Le Grand Commentateur de lui-même

Hollande-presse.jpgA force de ne rien voir venir, depuis 2012, on se demandait ce que François Hollande faisait à l’Elysée. Maintenant, on sait. Il recevait des journalistes, à longueur de journées, et commentait avec eux, pendant des heures, son propre quinquennat. Après Conversations privées avec le président d’A. André et K. Rissouli (Albin Michel), on va voir sortir en librairie Les secrets d’un quinquennat de G. Davet et F. Lhomme (Stock), puis Ça n’a aucun sens d’E. Freyssenet (Plon), fruits d’une centaine d’entretiens (!!) accordés par Hollande aux auteurs de ces trois ouvrages. Lesquels finiraient par nous faire croire, du reste, que le mandat de François Hollande est déjà terminé - mais n’est-ce pas le cas ?

05/09/2016

I love French Television !

actuality.jpgLa télévision joue un rôle primordial face aux menaces qui pèsent sur les Français, leur culture et leur mode de vie. Le 19 août, ici même, je m’étonnais déjà que les dirigeants de chaîne manifestent tant de mépris pour la langue française, qui est pourtant un sacré facteur d’unité nationale : dans la ligne de Money Drop, The Voice ou Secret Story, la plupart des nouvelles émissions de TV sont baptisées en anglais ! Or, la situation empire : après Still Standing, Ninja Warior et Guess My Age, voici venir Actuality (sur France 2) et Punchline (sur C8) ! Quel responsable politique osera dénoncer cette lâcheté culturelle en arrivant sur le plateau d’une de ces émissions ?

 

02/09/2016

Macron, premier bilan

macron.jpgEmmanuel Macron a définitivement plombé Hollande, durablement évincé Valls et ringardisé la plupart des dirigeants de la gauche d’aujourd’hui – sauf, peut-être, Montebourg. Il a aussi bousculé la droite : il est plus moderne que Juppé, plus modéré que Sarko, plus centriste que Bayrou, plus dynamique que Fillon. Seuls Le Maire et, dans une moindre mesure, NKM n’ont rien à lui envier. Enfin, bien sûr, il est plus fréquentable que Marine Le Pen. Tout cela ne suffit pas à faire un président de la République, certes ! Mais cela me rappelle, dans ma prime jeunesse, un fringant ministre des Finances nommé Valéry Giscard d’Estaing…

00:20 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : macron, gauche, montebourg, gscard |  Facebook | | Lien permanent

01/09/2016

La Constitution, on s'en tape !

egalité,constitution,bareigts,république,outre-merLa Réunionnaise Ericka Bareigts devient donc "ministre des Outre-Mer" (un pluriel qui, à lui seul, défie la République pour laquelle la Nation est "indivisible", mais passons). Elle met fin, par ricochet, à son étrange "secrétariat d’Etat à l’Egalité réelle" ...sans qu’aucun journaliste n’ait jamais fait remarquer, depuis sa création en février, que ce sous-ministère prodigieusement inutile était surtout une aberration constitutionnelle : l’ "Egalité réelle", c’est le slogan que la gauche de la gauche de l'été 1789 (Sans-culottes, Enragés, etc) avait inventé pour contester la trop bourgeoise Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Or celle-ci est, que je sache, la première référence du préambule de notre Constitution ! Oui, je sais, tout le monde s’en fout. Moi, pas.

31/08/2016

Un peu d'espoir ne peut pas nuire

macron.jpgNous venons d’assister au décollage d’une fusée dont personne ne peut affirmer qu’elle atteindra son orbite. Macron est peut-être trop jeune, trop fragile, trop seul, trop centriste, l’avenir le dira. Son pari est qu’Hollande, qu’il connaît bien, ne se représentera pas. Si c’est le cas, on ne peut rien exclure. Il sait, Macron, que les Français sont terrifiés à l’idée de revoir en 2017 les mêmes Sarkozy, Hollande, Le Pen et consort leur promettre, juré, craché, qu’ils réussiront demain tout ce qu’ils ont raté hier. Macron incarne, de fait, l’espoir d’un renouvellement de la classe politique, d’une modernisation du logiciel étatique, d’un retour au bon sens économique et social. A suivre !

10:29 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : macron, 2017, hollande, politique |  Facebook | | Lien permanent