Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2019

Le totalitarisme en marche (2)

La-Bible.jpgIntolérance, encore ! En 2017, un instituteur de Malicornay, dans l’Indre, avait été dénoncé (la lettre anonyme est une grande spécialité française) pour avoir utilisé la Bible comme sujet d’étude dans le cadre de son enseignement sur le fait religieux, ce qui lui avait valu d’être… suspendu ! Incroyable ! Heureusement, le Tribunal de Limoges, en juillet dernier, jugeant cette sanction "disproportionnée", a permis à cet instit de retrouver ses élèves. Eh bien, tenez-vous bien, le ministère de l’Éducation nationale a fait appel ! Il est interdit aux petits Français, au XXIe siècle, d'apprendre à l'école ce qu'est le livre le plus lu sur la planète ! Au secours !

28/11/2015

En Suisse aussi, on ferme !

torah.jpgL’appauvrissement culturel des médias qui minimisent ou occultent systématiquement les sujets religieux n’est pas le monopole de la France. La Radio-Télévision suisse (RTS) vient d’annoncer qu’elle supprimerait en 2017 ses trois magazines portant sur les questions religieuses : A vue d’esprit (sur Espace 2), Faut pas croire (sur RTS 1) et Hautes fréquences (sur La 1ère). A l’heure où nos enfants vont avoir sacrément besoin de connaître la différence entre la Bible et le Coran, de savoir ce qui oppose les sunnites et les chiites, de ne pas confondre "croisade" et "djihad", éradiquer l‘information religieuse – c’est-à-dire se fermer au reste du monde – est une grosse, grosse bêtise !

10:28 Publié dans Blog | Tags : laïcisme, religions, bible | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/01/2012

Quand Didier Decoin raconte...

ddecoin.jpgDidier Decoin a charmé les Dijonnais, hier, à La Cloche, où il était l’invité du Club des Ecrivains de Bourgogne. Notamment quand il a commenté son Dictionnaire amoureux de la Bible, paru chez Plon l’an dernier. Une érudition vertigineuse, un irrespect presque candide, parfois jubilatoire, un style souvent truculent, un sens du scénario exceptionnel et un véritable amour de la langue française : voilà un écrivain, un vrai, qui sait partager son émotion, son plaisir, et même sa foi. Ce fut une belle rencontre. Merci Didier.

10:09 Publié dans Blog | Tags : decoin, bible, dijon, bourgogne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |