Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2016

L'intolérance gagne du terrain

finkielkraut-place-republique-16-avril-2016.jpgLa République, cette bonne blague ! Cette nuit, le philosophe et académicien Alain Finkielkraut s’est rendu avec son épouse sur la place de la République, simplement pour se faire un jugement de la réalité du mouvement Nuit Debout. Il n’a pas été déçu : insulté, objet de crachats, traité de "facho", il aurait été frappé, piétiné et lynché si le service d’ordre ne l'avait pas exfiltré de la foule. Voilà où mènent la compromission, la démagogie, l'inculture et la bêtise : à frapper, à interdire, à museler, à exclure. Il faut vraiment être naïf ou aveugle pour ne pas voir que sous les crachats, les injures et les coups de poing de Nuit Debout, c’est la démocratie qui recule !

13/04/2012

La presse dans le collimateur

journal.jpgIl y a, chez les socialistes français, un parfum d’intolérance à l’égard de la presse qui me rappelle les grandes heures de 1981 et qui commence à me gêner sérieusement : Jean-Luc Mélenchon refuse de se rendre à une émission où figure un journaliste de L’Express dont il n’aime pas le jugement ; Marie-Georges Buffet s’insurge contre le Nouvel Obs parce que sa Une n’appelle pas à voter contre Sarkozy (!) ; Eva Joly traite publiquement Le Monde de journal "dégueulasse" parce que celui-ci a osé critiquer son programme ; François Hollande refuse d’accorder une interview au Figaro parce qu’il considère ce journal comme trop à droite, etc. Cela commence à faire beaucoup...

11:02 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : presse, ps, censure, intolérance |  Facebook | | Lien permanent

10/09/2011

Berlin, capitale de l'intolérance ?

 Berlin.jpgIntolérance, impolitesse ou pure bêtise ? A Berlin, les dirigeants chrétiens-démocrates avaient autorisé les catholiques locaux à utiliser leurs panneaux électoraux 4x3 après l’élection régionale du 18 septembre, pour souhaiter la bienvenue au pape Benoît XVI qui débarque le 22 dans la capitale de l’Allemagne. Eh bien ! La municipalité de Berlin-Mitte a fait interdire la manip, car de tels panneaux seraient "nuisibles au paysage urbain et source possible d’accidents de la circulation". Sont-y pas tolérants et ouverts, les édiles berlinois ? Ou alors ils se croient encore à Berlin-Est ?