Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2021

Eoliennes : la colère monte...

IMG_5788.JPGCes infos-là n’intéressent pas les grands médias parisiens, mais elles se multiplient. Dans le Tonnerrois (Yonne), tout le monde se mobilise contre les nuisances sonores et les décès d’oiseaux dus aux éoliennes : plaintes de deux municipalités (Censy et Pasilly) et de de la Ligue de protection des Oiseaux, rapports de plusieurs bureaux d’études, appui de la Direction régionale de l’Environnement (Dreal) et même arrêté préfectoral imposant un bridage diurne… Mais les toutes-puissantes multinationales du vent (Gamesa-Siemens, en l’espèce) s'en tamponnent, elles sont au-dessus des lois ! Sachez qu’en province, la colère monte, monte…

04/04/2021

Poitiers : les talibans ont encore frappé

Marianne - Copie.jpgLes élus EELV se surpassent. Leur concours d’idées idiotes ne connaît pas de trêve pascale, et c’est la maire de Poitiers qui pourrait bien le gagner : cette dame a décidé, tenez-vous bien, de supprimer les aéroclubs de sa région – parce que les petits avions, figurez-vous, consomment de l’énergie. Et tant pis pour l’association "Rêves de gosse" qui offrait des baptêmes de l’air aux enfants handicapés de Poitiers ! "L’aérien ne doit plus faire partie des rêves d’enfants", a déclaré la dame. On s’interroge sur ses prochaines décisions : déboulonner les statues de Saint-Exupéry ? Interdire les auto-écoles ? Supprimer le chauffage urbain ?  

26/03/2021

CESE : une rude bataille d'influence

Palais_d'Iéna_2012.JPGEncore un sujet que les médias ne traiteront pas. Marginalisée par l’élection "ni droite ni gauche" de Macron en 2017 et par l’essor des mouvements LGBT sur le terrain sociétal, la franc-maçonnerie française se bat pour survivre. La bagarre pour le contrôle du CESE (réformé, celui-ci passe de 233 à 175 sièges) en est la démonstration : Jean Castex, le haut-fonctionnaire Jean-Remi Combexelle et le super-député Stanislas Guérini, tentent de limiter la casse et d’imposer le responsable mutualiste Thierry Beaudet à la présidence, à la grande fureur des écolos qui croyaient que leur heure était venue. Passionnants jeux d’influence dans une République essoufflée…

20/03/2021

Une vache a cent ans...

la-vache-suit-rit.jpgVoilà enfin un centenaire magnifique, démocratique, souriant et positif – bien plus consensuel, en tout cas, que les commémorations de Napoléon Ier ou de la Commune de Paris ! Car c'est bien en mars 1921, à Lons-le-Saunier, au fond du Jura, qu’est née la "Vache qui rit". Bon, évidemment, il ne faudrait pas que les militants EELV gâchent la fête en lui reprochant de n’être pas assez noire, d’être féminine uniquement grâce à ses boucles d’oreille, d’avoir contribué au succès de la très polluante caravane du Tour de France, et d’incarner, en plus, les immémoriales vertus de la viande rouge !

11/03/2021

Les Talibans ont encore frappé

goasguen.jpgC’est la guerre, à la Mairie de Paris, entre Anne Hidalgo et les écolos ! Je lis dans Le Monde que l’utra-féministe Alice Coffin (EELV) s’est spectaculairement opposée à ce que le Conseil de Paris donne le nom d’une place de la capitale à Claude Goasguen, récemment décédé : ce vieux mâle blanc n’était-il pas raciste, sexiste et homophobe, allons ? Anne Hidalgo enrage : les centaines de milliers de Parisiens qui, en 37 ans, ont élu Goasguen à des mandats divers (député, adjoint de Chirac, maire d’arrondissement) étaient-ils donc un ramassis de fachos trans- et lesbophobes ? L’alliance PS-EELV aux présidentielles est mal emmanchée…

13:22 Publié dans Blog | Tags : paris, eelv, écolos, féministes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/02/2021

EELV pousse un peu le bouchon

andouillettes-aux-figues.jpgLa ville de Lyon était, jusqu'à présent, une des capitales mondiales de la gastronomie. On venait du bout de la terre pour faire le tour des bouchons lyonnais et y déguster les spécialités locales : petit salé aux lentilles, saucisson brioché, tête de veau sauce gribiche, pâté en croûte, andouillette aux figues, os à moelle truffé, andouille aux pommes de terre, rôti de bœuf aux champignons… On comprend pourquoi le nouveau maire de Lyon a décidé d'interdire la viande dans les cantines scolaires de sa ville : les enfants pourraient y prendre goût et, ainsi, vouloir perpétuer la tradition. Or, on l'a compris, pour les écolos, la tradition, c’est mal.

11/02/2021

2022 : Et une candidate de plus !

écolos,2022,présidentielle,féministesVu hier sur France 5 une dame que je ne connaissais pas et qui se présente, elle aussi, aux présidentielles de 2022. Elle s’appelle Sandrine Rousseau, elle est prof à Lille, elle n’a pas de parti. Son titre de gloire : avoir accusé le dirigeant EELV Denis Baupin de harcèlement sexuel en 2016. C’est à ce titre plutôt paradoxal qu’elle veut piquer la place de Yannick Jadot, ou d’Eric Piolle, on ne sait plus, comme candidate écolo en 2022. Son projet : "déconstruire le rapport de domination de l’humain sur la nature comme celui de l’homme sur la femme". Vaste programme. Vous allez voir : les télés et les radios vont se l'arracher ! A star is born !

10/02/2021

Ecolos : le cheval de la discorde

cheval-.jpgLu dans le Figaro cette info qui, dans la tristesse ambiante, aura fait éclater de rire plus d’un lecteur. Au Mans, le maire socialiste Stéphane Le Foll a confié une partie de la collecte des déchets du centre-ville à une carriole tirée par un cheval. Economies budgétaires, pas de particules fines, gain en carbone, atout pour l’environnement, recyclage du crottin, plaisir des enfants… sauf que les écolos animalistes et antispécistes s’opposent fermement à cette innovation hippomobile au nom du bien-être animal : c’est un travail trop "fatigant" (sic) pour des chevaux ! Magnifique, non ?

03/02/2021

Qui condamne qui, au juste ?

hulot.jpgLe Tribunal administratif de Paris, pour la première fois, a donc condamné l’Etat français pour n’avoir pas tenu ses promesses en matière de réduction des gaz à effet de serre. Les plaignants sont des ONG comme la Fondation Nicolas Hulot, Oxfram, etc. Ce qui fait pouffer grave, c’est que ces deux dernières associations sont présidées ou dirigées respectivement par Nicolas Hulot (ancien ministre) et Cécile Duflot (ancienne ministre). On attend avec intérêt de savoir si ces deux anciens représentants de l‘Etat vont être dûment condamnés, dans cette affaire, pour inaction climatique…

19:16 Publié dans Blog | Tags : écolos, hulot, duflot, etat, climat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2021

Attention : coupures de courant !

fessenheim.jpgLes techniciens d’EDF nous alertent donc : d’ici le retour du printemps, nous pourrions bien souffrir de coupures d’électricité. Vendredi, paraît-il, c’était tout juste : il faisait - 3° ! Vous imaginez s’il avait fait - 15° ? Nous sommes prévenus : si l’hiver est aussi rigoureux qu’en 2012 et 2018, ces coupures de courant seront inévitables. Mais ce seront de "petites coupures", a précisé sur BFM-TV la ministre écolo Barbara Pompili. C'est rigolo comme personne, encore, sur les plateaux télé, n'a osé demander si le gouvernement avait bien eu raison, finalement, tous comptes faits, de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim…

23:20 Publié dans Blog | Tags : edf, nucléaire, écolos, pompili | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/10/2020

C'est dans les vieux pots...

slogan.jpgMarx, le retour ! "Lutte des classes" et "convergence des luttes" sont les deux mantras de tous ceux qui veulent détruire la société capitaliste en montant les noirs contre les blancs, les femmes contre les hommes, les ouvriers contre les patrons, les gilets jaunes contre les flics, les écolos contre les libéraux, les homos contre les hétéros, etc. Tous ces militants sans mémoire se retrouvent autour du même mot d’ordre puisé dans un vieux fatras de slogans éculés datant du XIXe siècle : "Du passé faisons table rase !" Il est vrai qu’il est moins fatigant de rejeter le monde que de chercher à en comprendre les fondements pour mieux en corriger les excès…

11/09/2020

Interdire les sapins de Noël ?

arbre-noelbordeaux.jpgC’est la dernière en date des aberrations – pardon, je ne trouve pas de mot plus adéquat – des nouveaux maires écolos. Pierre Hurmic, le maire EELV de Bordeaux, a décidé qu’on n’installerait aucun sapin de Noël, en décembre, dans sa ville. Parce qu’il ne veut pas "célébrer un arbre mort", dit-il. Et tant pis pour les petits enfants bordelais dont les yeux s’allumaient à Noël, place Pey-Berland, à la vue du traditionnel sapin illuminé ! On savait que les élus EELV étaient des idéologues en lutte contre tout ce qui est populaire : la bouffe, le vin, les miss France, le Tour de France, etc. On est atterré de constater qu’en plus, ils n’aiment pas les enfants !

12:21 Publié dans Blog | Tags : eelv, écolos, sapin, noël, bordeaux | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15/08/2020

La France va-t-elle boycotter les JO ?

yannick-jadot.jpgLes radios et les télés occultant toujours l’incroyable bêtise des élus EELV de Rennes, je suis obligé d’y revenir. Et de rire, franchement, du rétropédalage géant et brouillon chez les responsables nationaux d’EELV qui ont brutalement réalisé qu’ils ne seraient jamais élus à une présidentielle s’ils continuaient de se battre contre le Tour de France ! Lequel, selon l’élue de Rennes Valérie Faucheux, qui persiste et signe, est "un format sportif daté". La question est de savoir si le parti EELV va exiger de la France qu’elle cesse toute participation aux Jeux Olympiques, cette compétition qui remonte, elle, au VIIIe siècle avant Jésus-Christ. Ce qui, il faut l'admettre, est un peu "daté".

11:03 Publié dans Blog | Tags : eelv, écolos, tour de france, jo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

14/08/2020

Interdire le Tour de France ?

Hinault.jpgSidéré, depuis huit jours, par l’extrême discrétion des radios et des télés sur l’ahurissant refus des élus EELV de Rennes d’accueillir en 2021 le départ du Tour de France. Pourtant, du président de la CCI bretonne à tous les amoureux du vélo, Bernard Hinault en tête, il en a plu, des réactions furibardes ! Que les élus d’une métropole régionale comme Rennes refusent, par idéologie, de profiter d’une aussi formidable opportunité économique et médiatique (le Tour est la troisième épreuve sportive mondiale après les JO et le Mondial de foot), c’est insensé, suicidaire, absurde ! Mais voilà : à la télé, en France, on ne critique pas les Verts, c’est comme ça…

25/07/2020

EELV : à quand l'âge de raison ?

girard.jpgLe grotesque dans lequel sont tombés hier les élus écolos du Conseil de Paris montre à quel point le parti EELV est resté immature. On comprend mieux, à cette aune, que ces ados attardés et irresponsables prônent absurdement, au nom de l’écologie, de lutter aveuglément contre la forme d’énergie la moins carbonée (le nucléaire), de saboter le seul moyen de réduire les files de camions obstruant les routes des Alpes (le tunnel ferroviaire Lyon-Turin), ou de sacrifier délibérément nos paysages au profit de multinationales qui reversent à leurs actionnaires les subventions offertes par l’Etat français aux fabricants d’éoliennes. Il n’y a donc aucun adulte dans ce parti ?

06/07/2020

Ecolos : et maintenant, l'Elysée !

eelv.jpgLes écolos se la pètent. Incapables d'admettre qu’ils ont gagné quelques grandes villes grâce aux abstentionnistes (et qu’il leur reste encore à convaincre à Bordeaux, Lyon ou Marseille les 90 % des habitants qui n’ont pas voté pour eux), voilà que leurs leaders – les Jadot, Piolle, Batho et autres Bayou – sont tous hystérisés par l’échéance présidentielle de 2022 ! Une semaine après leur victoire de circonstance, voyez comme ils se déchirent déjà en fractions multiples, sous-tendances idéologiques et, surtout, mini-écuries présidentielles. Ne les embêtez pas avec la crise économique qui va plomber le pays cet automne : à l’évidence, ce n’est pas leur problème…

02/07/2020

Quelle vague verte ?

7800065590_le-parti-eelv.jpgEn physique, on appelle ça une illusion d’optique. Que les Verts, dimanche, aient gagné quelques grandes villes et fait un bon score, c’est indéniable. Mais il ne faudrait pas oublier trois choses : 1) En nombre d’élus, LR et le PS sont les vrais vainqueurs de ces municipales, perdues par LFI, le RN et LREM. 2) La forte abstention relativise terriblement les scores (le maire de Bordeaux, par exemple, a été élu par 26.500 voix pour une population de 252.000 habitants). 3) Une grande majorité de Français veut plus de croissance économique, de sécurité publique et de justice sociale que d’écologie. Si les Verts oublient ces trois éléments, ils vont exploser en plein vol !

27/06/2020

Un "non" franc et massif

110 (2).jpgIl fallait s’y attendre. La proposition de la "Convention citoyenne pour le climat" visant à réduire à 110 km/h la vitesse sur autoroute est rejetée, selon les sondages, par 74 % (France Info) à 90 % (La Voix du Nord) des Français. Un non "franc et massif", aurait dit le Général. L’affaire est donc enterrée ? Pas du tout ! Car la petite minorité de militants écolos prêchant la "décroissance", la même qui passe son temps à exiger des référendums "citoyens" et à se réclamer du "peuple", se fiche complètement, quand cela ne va pas dans son sens, de ce que souhaite la population ! Cette élite-là sait mieux que le peuple ce qui est bon pour lui. Cela ne vous rappelle rien ?

24/06/2020

Climat : les élus, au rancart !

convention_citoyenne.jpgLa crise des Gilets jaunes avait montré au jeune Macron qu’un président de la République ne pouvait longtemps contourner les élus du peuple, détenteurs, comme lui, du pouvoir souverain. C’est pourtant ce qu’il recommence à faire avec cette "convention pour le climat" où 150 "citoyens" qui ne représentent qu’eux-mêmes (ils sont tirés au sort) sont invités à décider comme cela, hop, de sujets absolument majeurs… qui sont du ressort, justement, des élus de la République, lesquels incarnent, seuls, la volonté populaire ! Est-il bien conscient, le président, qu’il va se mettre à nouveau les élus à dos –  et, cette fois, définitivement ?

22/06/2020

Priorité aux piétons !

perof.jpgJ’ai d’abord cru que c’était une blague. Un gag. Une fake news. Eh non ! C’est une proposition très sérieuse émise par la maire de Paris, Anne Hidalgo, pour séduire les écolos avant les élections municipales de dimanche : installer des feux rouges et des passages piétons sur le boulevard périphérique parisien. C’est grand. C’est géant. C’est grandiose. Nul doute que cela corresponde, à Paris, à une puissante et massive volonté populaire ! Amis parisiens, répondez franchement à cette question toute simple : avez-vous jamais entendu quelqu’un, autour de vous, exprimer le désir de traverser à pied le boulevard périphérique ?

10:54 Publié dans Blog | Tags : paris, hidalgo, écolos, voitures | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |