Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2019

Le PS, in memoriam

rapheal-gluckmann.jpgL’actualité était telle, samedi, que la nouvelle est passée inaperçue : le Parti socialiste est mort. Suicidé. Ou plutôt : dissout. Le PS, héritier de Jaurès, Blum et Mitterrand, a décidé de ne pas présenter de liste aux européennes, mais de venir nourrir simplement la liste menée par le jeune Raphaël Glucksmann, fondateur d’un club progressiste appelé "Place publique". Justification affichée : ouvrir la voie du rassemblement (sic) à une gauche introuvable. Ultime engagement, admirable : le PS, avec ses derniers sous, va financer la campagne de cette liste qui sera, en quelque sorte, son linceul. Respect.

22:19 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, glucksmann, européennes |  Facebook | | Lien permanent

06/03/2019

Sur l'Europe, on est d'accord...

europe-drapeaux.jpgSont-ce les rodomontades de Donald Trump, le Brexit ou l’ombre de la Chine qui ont fait disparaître chez nous, avant le scrutin européen, les postures partisanes et les préjugés idéologiques ? Avez-vous remarqué que Macron ne veut plus "fédérer" les nations européennes, que Marine Le Pen ne veut plus quitter l’Europe, ni même l’euro ? De la gauche à la droite, aujourd’hui, avec quelques nuances, tout le monde est d’accord : l’Europe est une bonne chose, mais il faut en corriger les travers et les dérives ! Cela s’appelle le bon sens. Heureusement qu'il reste les bisbilles intérieures pour faire s’écharper, à la télé, les candidats aux européennes ! 

00:23 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : européennes, europe, brexit |  Facebook | | Lien permanent

28/02/2019

Et 3 %, c'est beaucoup !

Levavasseur.jpgImaginons un mouvement politique qui s’avère incapable, en trois mois, d'élire ses représentants ; qui soit incapable d’établir une liste cohérente de revendications ; qui cause chaque samedi de graves préjudices à la nation ; qui brûle systématiquement des voitures de police et des magasins ; qui casse la figure aux journalistes couvrant ses activités et terrorise jusque chez eux des dizaines d’élus de la République ; qui laisse ses leaders autoproclamés en appeler à l’insurrection armée et s’allie ostensiblement avec des extrémistes étrangers ; qui se fasse régulièrement déborder par ses courants antisémites... Pensez-vous qu'un tel mouvement (totalement imaginaire, bien sûr) ferait plus de 3 % dans les sondages électoraux ?

03/02/2019

"Gardez-moi de mes amis..."

Logo-les-Republicains.jpgComment voulez-vous que les nouvelles générations trouvent goût à la politique ? Ce qui arrive au jeune François-Xavier Bellamy (LR) est exemplaire. A peine désigné par son parti (LR) pour emmener la liste LR aux élections européennes, il est aussitôt taclé par Rachida Dati (LR), critiqué par Roger Karoutchi (LR), dézingué par Christian Estrosi LR) et plombé par Gérard Larcher (LR) ! Il est bien loin, le temps où l'on disait des gaullistes qu'ils chassaient en meute ! Engagez-vous, jeunes gens, défendez vos idées au sein d'un parti, vous y découvrirez le sens du collectif, le réflexe solidaire, l’esprit d’équipe, le goût de l’unité, la passion du rassemblement !

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : partis, européennes, bellamy, lr |  Facebook | | Lien permanent

31/01/2019

Les gilets jeunes

jeunes-tetes-de-liste.jpgLa désignation des têtes de liste aux Européennes marque un spectaculaire rajeunissement de la classe politique. Bardella (RN) a 23 ans, Aubry (FI) a 30 ans, Bellamy (LR) a 33 ans, Levavasseur (RIC) a 31 ans. Tout comme un certain Macron (EM) élu président à 39 ans, ils renvoient à un passé poussiéreux la génération des Juppé, Raffarin, Collomb et autres Mélenchon. Faut-il s’en réjouir ? Oui, évidemment ! A condition de ne pas oublier que la politique est aussi affaire d’expérience, on l’a cruellement vérifié ces dernières semaines : pour gouverner les hommes, il faut avoir pris le temps de les fréquenter, de les connaître - et j’ajoute, car ce n’est pas évident : de les aimer.

30/01/2019

Les médias sont amnésiques !

Bellamy.jpgA tous ceux qui, dans les médias, jettent l'opprobre sur le jeune François-Xavier Bellamy pour avoir été contre le "mariage gay", rappelons que l’opposition à la loi Taubira a rassemblé 64 % des Français (sondage de février 2013), la quasi-unanimité des partis de droite et du centre, la totalité des représentants des religions en France, l’immense majorité de la population des Dom-Tom, l’Académie de médecine, l’UNAF, le Défenseur des Droits, le Comité national d’éthique, les Semaines Sociales de France et d’innombrables personnalités non catholiques, de Lionel Jospin à Simone Veil, qui n’étaient pas de dangereux fachos obscurantistes. Messieurs les amnésiques, bonsoir !

24/01/2019

Dupont-Aignan, l'arroseur arrosé

dupont-a.jpgUne liste "Gilets jaunes" va se présenter aux élections européennes. Cela montre que le mouvement se structure enfin, c’est donc une bonne nouvelle… sauf pour Nicolas Dupont-Aignan qui a tout fait depuis deux mois pour coller au mouvement, et qui, ce matin, sur Europe 1, accuse soudain ces jeunes irresponsables de manquer de "clarté", de "pureté" (!) et, au fond, de ne pas laisser la vraie politique aux grandes personnes ! Il faut dire qu’une telle liste, créditée de 13 % dans les sondages, ferait passer celle de Dupont-Aignan de 5 % à 3,5 %, privant celui-ci du siège de député européen qui arrangerait tellement ses affaires...

19/01/2019

Et maintenant, on fait quoi ?

rencontre.jpgD'accord avec Michel Serres : "Le retour au système gauche-droite n’est pas possible ; la tentation d’un Etat totalitaire n’est pas souhaitable". Alors, on fait quoi ? D’abord, on fait tout ce qu’on peut pour rétablir le contact entre les "gilets jaunes" et les élus de la nation. Ensuite, on condamne résolument la violence, de quelque côté qu’elle s’exprime. Puis on s’attache à un grand plan de justice sociale et à une profonde réforme de nos institutions. Qu’on fait valider, au besoin, par un référendum à questions multiples. Au passage, on va voter nombreux aux élections européennes et, l’année prochaine, on se présente en masse aux municipales. Vaste programme. Y a plus qu’à.

13/12/2018

Benoît qui ?

B Hamon.jpgAvez-vous bien noté, noyée dans le flot de l'actualité, une information capitale, qui pourrait tout changer ? Benoît Hamon a lancé sa campagne pour les élections européennes ! Benoît qui ? Mais si, vous savez, le gars dont on ne sait rien, ni d’où il vient, ni le métier qu’il fait, et qui a emmené le PS dans le mur aux dernières présidentielles (il a fait 6,4 % des voix) avant de le quitter fissa pour fonder un truc étrange qui s’appelle Génération.s ! Le dénommé Benoît Hamon est sans doute, depuis 25 ans, le type le plus inutile de la vie politique française. C'est dire s'il sera utile au Parlement européen !

10:34 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hamon, ps, européennes |  Facebook | | Lien permanent

07/10/2018

Européennes : c'est parti !

Le Pen,Europe,européennes,Wauquiez,LRSur mon pare-brise, ce matin, le premier tract de la campagne européenne (ci-contre). Les mots, la maquette, les points d’exclamation : le FN change de nom, pas de ton. Ce qui m’étonne, c’est que le Rassemblement national s’en prenne avec une telle violence aux dirigeants du parti LR, des "imposteurs" qui nous "enfument", qu’il faut "démasquer", etc. Les Républicains, partisans d’une Europe fédérale et de l’ouverture des frontières à tous les migrants ? Bigre ! Et moi qui pensais que Marine Le Pen accusait de tout cela, précisément, Emmanuel Macron ! J'ai dû rater un épisode...

30/09/2018

Votez Manuel Valls !

barcelone.jpgLes habitués de ce blog n’ont pas été habitués à y entendre vanter les mérites de l’ancien premier ministre de François Hollande. Et pourtant, je le fais, sans réserve : pour une fois qu’un dirigeant français à l’audace d’appliquer le traité de Maastricht, qui instituait en 1992 l’éligibilité de tout citoyen européen aux municipales de tout pays de l’Union européenne ! Réaliser concrètement l’Europe électorale, c’est par là qu’on aurait dû commencer. Qu’on ne puisse toujours pas, 60 ans après le traité de Rome, constituer des listes transfrontières aux élections européennes, est désolant. Amis barcelonais, votez Manuel Valls !

19/09/2018

Europe : l'inconnue LR

1df3d30f7a53d0fd6b7c4db6f67fc4cd0efacf7f.jpgLa grande inconnue, à quelques mois des européennes, c’est le parti LR, totalement écartelé entre une aile traditionnelle pro-européenne (Juppé, Barnier, Danjean, Raffarin, Sarkozy, Pécresse, Woerth, etc) et une aile souverainiste, voire europhobe, qui s’oppose viscéralement au "progressisme" européen d’Emmanuel Macron et pour qui Viktor Orban n’est pas le diable – quitte à mêler ses votes, en France, avec ceux de l’extrême droite. La synthèse est-elle encore possible ? Wauquiez peut-il encore l’incarner ? Plus le temps passe, moins cela paraît probable…

09:59 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : européennes, lr, wauquiez, europe |  Facebook | | Lien permanent

16/09/2018

L'Europe en péril

Le Pen UE.jpgCe n’est qu’un premier test, qu’il faudra affiner lorsque les listes se constitueront, mais on peut déjà tirer une leçon du sondage publié vendredi dans le Figaro : les prochaines élections européennes se présentent très mal ! Si on est vraiment à touche-touche, en France, entre européens convaincus (Macron) et europhobes déclarés (Le Pen), je ne donne pas cher de cette Union européenne qu’on a mis tant d’années à construire, et qui est notre seule protection contre les assauts du reste du monde (argent américain, pressions russes, produits chinois, migrants africains, restrictions des libertés, culture mondialisée, etc). La France sans l’Europe, combien de divisions ?

10:25 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : européennes, europe, le pen |  Facebook | | Lien permanent

05/06/2018

Européennes : une affaire d'initiés ?

europe urn.jpgDans l’ombre, en catimini, loin de la populace, quelques initiés s’agitent, souvent pour le compte de quelques discrètes éminences : que faire, comment, pourquoi, avec qui ? Je parle évidemment des prochaines élections européennes, dont l’enjeu est si confus qu’à moins d’un an du scrutin, on ne connaît encore aucune tête de liste ! Or, cette élection cruciale (on n’a jamais eu autant besoin d’une Europe efficace qu’en ce moment de l’histoire) risque d’être dénaturée et occultée dans des jeux politiciens complexes et peu glorieux (député européen, c’est très bien payé) auxquels on se gardera d’associer de trop près les électeurs eux-mêmes !

04/12/2017

Des listes nationales aux européennes !

europe.jpgIl y a donc de fortes chances pour que les prochaines européennes, en 2019, voient s’opposer des listes nationales. Pourquoi, en France, passe-t-on son temps à changer les règles des scrutins électoraux ? Ce n’est pas que je défende l’actuel mode de scrutin, qui visait officiellement à rapprocher les députés européens des régions (lesquelles ont été changées, elles aussi) : faites le test autour de vous, qui est capable de citer un seul député européen de sa région ? Mais qui, dans la sphère politicienne, osera émettre cette évidence que l’Europe n’existera qu’à l’apparition de listes... européennes ?

08:59 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : europe, européennes, scrutin |  Facebook | | Lien permanent

26/05/2014

Une surprise ? Pour qui ?

MarineLP.jpgUne surprise, un séisme, le résultat d'hier ? Pas pour les lecteurs de ce petit blog qui pointe régulièrement, depuis huit ans, quatre dérives majeures : 1) l’aveuglement et le mépris des médias parisiens pour la réalité de la France d’en bas ; 2) la baisse du niveau général, notamment culturel, d’une classe politique impuissante, stérile et blablateuse ; 3) le repli sur soi d’une société sans projet, qui a peur de tout et qui se désintéresse totalement du reste du monde ; 4) la diabolisation imbécile de tout ce qui fait "nation" dans notre vieux pays, par les élites politico-médiatiques. Le résultat, c’est la victoire électorale, parfaitement prévisible, du FN. Des questions ?

20/05/2014

Européennes : j'ai fait mon choix

DANJEAN.jpgCentriste je suis, centriste je reste. Et européen convaincu. C’est pourquoi, après avoir pesé le pour et le contre, je voterai dimanche pour que le député sortant Arnaud Danjean, bourguignon pur sucre et démocrate irréprochable, retrouve son siège à Strasbourg : le jeu consistant à envoyer là-bas des personnalités à la fois compétentes et représentatives, je voterai pour un homme unanimement respecté dans les milieux européens, où il est un des rares à maîtriser les questions de défense – et en ce moment, j’ai comme l'impression que c’est utile à l’Europe, donc à la France. Tout le reste est piapia médiatique et blabla politicien.

15/05/2014

Europe : une alternative simplissime

Bayrou-strasbourg.jpgL’Europe, on n’y comprend rien. D’autant que le débat est monopolisé par ceux qui sont contre. Et l’ostensible ennui qu’elle suscite chez la plupart des journalistes n’arrange pas les choses. C’est pourquoi j’apprécie l’argument simplissime avancé par l’ami François Bayrou : face à la mondialisation et à la concurrence économique, face aux problèmes d’immigration et de sécurité, face aux risques de guerre à la montée du terrorisme, vaut-il mieux que les Européens soient "divisés" ou "unis" ? Qui peut vraiment prendre au sérieux les politiciens qui répondent "divisés" ?

11:44 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : europe, européennes, bayrou |  Facebook | | Lien permanent

11/05/2014

Pour qui voter aux Européennes ?

Europ-ModemUDI.jpgVoter aux Européennes, oui, bien sûr, mais pour qui ? Je voterais bien pour les candidats que je connais et que j’estime (Rochefort, Lamassoure, Sarnez, Goulard) mais ils ne se présentent pas dans ma région. Ou pour l’excellent Arnaud Danjean, candidat bourguignon, mais cela m’obligerait à voter Nadine Morano, sa tête de liste UMP, dont la candidature me chiffonne ! Ou alors, en tant que centriste, pour la liste UDI-Modem de ma région ? Mais le Modem bourguignon a rallié le PS aux municipales, ce qui me chiffonne aussi, outre que je ne connais personne sur cette liste pilotée par une autre élue de Lorraine…

03/05/2014

La campagne européenne à la TV

Europe.jpgPanique dans les chaînes de télé : comment couvrir les européennes sans que s'effondre l’audimat ? Les grands médias cogitent : on va parler de l’Europe, oui, bien sûr, mais... en donnant la parole exclusivement à des personnalités françaises, notamment aux représentants des grands partis, et pour parler de ce qui intéresse les Français : la France. Au fond, l’idéal, pour les télés et les radios, ce serait de profiter de cette campagne européenne pour organiser des débats entre François Hollande, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Cécile Duflot et Nicolas Sarkozy, histoire de passer directement à la prochaine élection présidentielle !