Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2024

Tous minoritaires !

1200x680_sc_maxnewsworldsix241224 - Copie.jpgLa télé, ça déforme grave. Sur tous les écrans, depuis dimanche, on entend des gens expliquer que leur éclatante victoire électorale leur donne le droit – que dis-je, le devoir – de diriger le pays. Avec d’autant plus de force qu’ils sont minoritaires. Comme Marine Tondelier ou Sandrine Rousseau dont le parti EELV, en juin, a rassemblé 2,75 % des électeurs inscrits. Les plus gonflés étant les battus Fabien Roussel et autres Léon Deffontaines, porte-paroles d’un PCF qui représente, dans le pays réel, à peine plus de 1 % des électeurs !

15:11 Publié dans Blog | Tags : partis, pcf, eelv, européennes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/06/2024

Un communiste à Matignon ?

image.jpgUne campagne électorale aussi courte se joue, pour l’essentiel, dans les médias. Or ceux-ci  sont un prisme particulièrement déformant. Voyez les multiples apparitions, interventions et interviewes des Fabien Roussel, Ian Brossat et autres Léon Deffontaines, représentants d’un Parti communiste qui a recueilli, aux élections du 9 juin dernier, les voix d’un peu plus de 1 % des électeurs français. Et qui n’hésite pas à revendiquer très sérieusement le poste de Premier ministre !

06/06/2024

Un anniversaire très, très utile

maxresdefault.jpgPassionnant, émouvant, parfois bouleversant, le 80è anniversaire du Débarquement aura permis à toute une jeunesse française de toucher du doigt son histoire récente, mais aussi l’enjeu de cette terrible année 1944 pour tous les Occidentaux : la démocratie, la paix, la liberté. Quatre-vingts ans plus tard, les mêmes enjeux se profilent, pour l’Europe, derrière l’affaire ukrainienne – n’en déplaise aux quelques excités interlopes et incultes qui hurlent parce que le 6 juin, cette année, tombe juste avant le 9 juin !

04/06/2024

Petit tuto électoral

7c0e4a8eab25b5211dc2c23f50b911e0.large.jpgUn tuto électoral, pour rire un peu ? Objet : comment réussir une campagne d’affichage à quatre jours de la clôture du scrutin européen. 1) Intégrer à votre campagne quelques concepts limite provocateurs comme "Je suis gendarme, je vote Bardella". 2) Laisser infuser, saupoudrer d’indignation, souffler sur le buzz. Très vite, pour mieux les dénoncer, toutes les chaines de télé diffuseront vos affiches, plein écran, gratuitement, du matin au soir, comme jamais vous n’auriez imaginer les diffuser dans le pays !

03/06/2024

Où sont passés les écolos ?

EELV.jpgL’urgence climatique n’est plus à démontrer. Aux dernières Européennes, en 2019, les écologistes français emmenés par Yannick Jadot avaient obtenu 13,5 % des voix. Or, cette année, patatras, les sondages accordent péniblement 6 % au même parti EELV. Comment expliquer une telle déconfiture ? Bon, évidemment, c'est sûr, si ce groupuscule épars de militants anticapitalistes punitifs, néoféministes inclusifs et wokistes régressifs s’occupait réellement d’environnement, il séduirait davantage !

16:52 Publié dans Blog | Tags : européennes, écolos, eelv | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/05/2024

Le 9 juin, vous votez PPE ou PSE ?

francois-xavier-bellamy-(a-gau1711191793.jpgLes journalistes français sont obsédés par la présidentielle de 2027. L’Europe, ils s’en tamponnent grave. Jamais ils ne vous disent que le pouvoir, au Parlement européen, le 9 juin, va se jouer entre les deux principales forces politiques en présence : la droite classique (PPE) et la gauche social-démocrate (PSE). Choisir le PPE, c’est voter Bellamy. Préférer le PSE, c’est voter Glucksmann. Tout le reste est politicaillerie franco-française et pia-pia sans intérêt. Mais allez dire ça sur une chaine d’info ! 

29/05/2024

Europe : un rituel très ennuyeux

débat.jpgA force de les entendre réciter leurs fiches dans les temps impartis par les différentes chaines de télé, on a l’impression que les leaders des listes européennes sont tous sortis de Sciences Po : à la seconde près, face caméra, sans bafouiller, ils débitent mécaniquement des mini-programmes en deux parties (et deux sous-parties par partie) qui contribuent à faire de cette campagne européenne un rituel politicien particulièrement ennuyeux. Allons, plus que dix jours !

28/05/2024

Des médias très franchouillards

Design-sans-titre-10.jpgLogiquement, pour être vraiment "européennes", les élections du 9 juin devraient offrir aux électeurs européens des listes composées de candidats venus des 27 pays concernés : des nationalistes, des socialistes, des libéraux, des conservateurs, des écolos, des pro-Poutine, des animalistes, etc, etc. Mais nos médias redoutent tellement d’avoir à ouvrir leurs plateaux à des étrangers que nous sommes condamnés aux débats simplistes entre francophones, Français de souche, franchouillards et franco-français ! Dommage, non ?

23/05/2024

Politique : enfin du neuf !

deffontaines..jpgLa révélation de cette campagne européenne, c’est le dénommé Léon Deffontaines, tête de liste du Parti communiste. Encore plus jeune que Bardella, propre sur lui, bon dialecticien, défenseur de la politesse et des valeurs familiales, etc. Enfin du neuf ! Cet héritier de la Révolution d’Octobre, de Lénine, de la Tcheka, de la Terreur rouge, du pacte Hitler-Staline, de Georges Marchais et du Goulag serait donc, aux yeux des médias, la "nouveauté" de la campagne ! Je parie que son slogan préféré est "Du passé faisons table rase."

11:48 Publié dans Blog | Tags : européennes, pcf, communisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/05/2024

Tous d'accord sur l'essentiel ?

candidats-europeennes-lci-mai-2024-0f22b3-0@1x.jpegFaut-il en rire ? Lors du long débat d’hier sur LCI, il est apparu que tous les candidats aux Européennes étaient désormais d’accord sur l’essentiel : d’abord, de Manon Aubry (LFI) à Jordan Bardella (RN) en passant par Marion Maréchal (Reconquête), plus personne ne milite pour la sortie de l’Union européenne ; ensuite, tous, sans exception, accusent Vladimir Poutine d’être un vrai danger pour l’Europe, y compris ceux qui l’adulaient il y a encore un ou deux ans. Ben oui, mais alors on fait comment, le 9 juin, s’ils sont tous d’accord ?

10:22 Publié dans Blog | Tags : europe, européennes, partis, rn, lfi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2024

La Paix ! La Paix ! La Paix !

mel.jpgA la veille des Européennes, le président français met en garde solennellement contre le danger que représente pour nos démocraties la Russie conquérante, et toute l’extrême-gauche s'insurge en se présentant comme le "parti de la paix" ! Comme si Mélenchon et ses camarades pacifistes de LFI étaient les seuls à vouloir la paix en Europe ! Cela ne vous rappelle rien ? Oublié, le Mouvement de la paix, au début de la Guerre froide ? Remplacez Poutine par Staline, et vous verrez que l’Histoire bégaie furieusement…

 

30/11/2023

Pourquoi l'Europe parle-t-elle anglais ?

YAE3_FR_FREEDOM.jpg"YOU ARE EU". C’est le slogan conçu par une poignée de technocrates anonymes, à Bruxelles, et diffusé ce mois-ci dans tous les pays de l’Union. Question : pourquoi la Commission européenne a-t-elle choisi de s’adresser à tous les habitants de l’Europe en anglais, la langue de 2 petits pays sur 27 (l’Irlande et Malte) ? L’agence qui a pondu cette campagne pense-t-elle sérieusement que cet étrange slogan va pousser les habitants de mon coin de Bourgogne à voter aux prochaines élections européennes ? Realy ?

02/10/2023

Européennes : le pactole !

19087414lpw.jpgLa préparation des élections européennes de 2024 tourne au pugilat, notamment à l’extrême gauche (où LFI, le PC, le PS et EELV sont à couteaux tirés) et à l’extrême droite (où la concurrence tourne à la vendetta). Désaccords idéologiques ? Divergences stratégiques ? Combat d’idées ? Sûrement ! Mais pas seulement. Savez-vous qu’un eurodéputé gagne 9.975 euros brut, que ses innombrables déplacements lui sont remboursés et qu’il dispose d'une enveloppe de 28.412 euros par mois pour ses frais (assistants, etc) ?

28/08/2023

Ségolène va-t-elle sauver la gauche ?

Segolene-Royal.jpgC’est beau, c’est grand, la politique ! L’actualité, depuis deux jours, c’est la façon dont Ségolène Royal, qui ne représente rien ni personne, s’est posée en tête de liste européenne des Insoumis, des écolos, des communistes et des socialistes, alors qu’aucun de ces partis ne veut d’elle, ni pour fédérer la gauche, ni pour quoi que ce soit. Partout des articles, des chroniques, des reportages. Alors que, franchement, dans les régions, sur le terrain, dans la réalité, personne, absolument personne ne s’intéresse à Ségolène Royal !

13/07/2023

Tremble, Marine !

marie-toussaint-bf80dd-0@1x.jpegVoilà une nouvelle venue sur la scène politique. Elle s’appelle Marie Toussaint, elle a 36 ans. Le grand public ne la connait pas, mais c'est elle qui emmènera la liste EELV aux Européennes de l’année prochaine. Députée européenne sortante, juriste de profession, elle a, semble-t-il, l’expérience et la compétence. Hélas, trois fois hélas, dès sa première déclaration publique, elle s’est coupée des réalités environnementales en déclarant qu’elle allait "combattre frontalement l’extrême-droite". Et moi qui pensais que son but était de sauver la planète !

17/05/2023

"Paroles, paroles..."

44603001.jpgLu Le Monde du jour ? On sent, confusément, que les grandes manœuvres ont commencé. Les européennes de 2024 serviront de répétition générale et de test électoral avant les présidentielles de 2027 dont on pointe déjà les futurs prétendants. Sauf que le sujet n’intéresse que les journalistes. La population, elle, ne croit plus aux discours lénifiants, aux plans mirobolants et aux promesses mirifiques, car elle a compris que les politiques, totalement dépassés par les technos, n’ont jamais été aussi impuissants. Entendez-vous la cohorte des futurs abstentionnistes ? "Paroles, paroles…"

25/04/2023

Les Européennes ont commencé !

YGLJVORELVB7FLPWOMAFJKJOMI.jpgLe feuilleton politicien du moment, c’est la bagarre qui divise la Nupes en deux : d'un côté ceux qui veulent partir groupés aux prochaines élections européennes quelles que soient les divergences abyssales qui opposent irrémédiablement sur l’Europe, justement, LFI et le PCF d’un côté, EELV et le PS de l’autre ; de l'autre ceux qui considèrent que cette opposition idéologique absolue va faire un peu tache, et qu'il est quand même gonflé d'imaginer occulter ce désaccord rédhibitoire pendant toute la campagne électorale !

31/05/2019

Le peuple a tranché...

gj 2.jpgLe seul arbitre, en démocratie, c’est le peuple. Et dimanche dernier, le peuple a tranché. Encore faudrait-il que les grands médias acceptent le verdict des européennes et cessent d’inviter à tout-va sur leurs plateaux l’inconsistant Benoît Hamon (3,3 %), l’inutile Dupont-Aignan (3,5 %), l’archaïque Ian Brossat (2,5 %), la préhistorique Nathalie Arthaud (0,8 %), l'inexistant Florian Philippot (0,7 %) et tous ces parasites largement désavoués par le peuple, le vrai, celui qui vote ! On parie, hélas, que les médias vont continuer d’en faire des tonnes avec les "gilets jaunes" qui, dans les urnes, ont obtenu, au total, à peine plus de 0,5 % des suffrages ?

29/05/2019

Les cathos derrière Macron ?

8080575_a4657122-8074-11e9-83a1-2a8d6c1b174e-1_1000x625.jpgSelon l’Ifop, 37 % des catholiques pratiquants (et 43 % des pratiquants réguliers) ont voté dimanche pour la liste "Renaissance". C’est énorme. Certes, les cathos pratiquants, qui ont eu une part active dans la création de l’Union européenne, qui s’abstiennent moins que le reste de la population, qui sont les moins sensibles aux sirènes d’extrême-droite, votent traditionnellement pour les listes les plus "européennes". Mais qu’ils aient aussi massivement glissé de Fillon à Macron sans passer par la case Bellamy – voyez la Mayenne, voyez la Vendée – est une donnée importante pour les débats qui s’annoncent. On devrait en reparler bientôt !

28/05/2019

Hamon va "prendre du recul"

Hamon.jpgIl y a vraiment des informations plus bouleversantes que d'autres. Je lis dans mon journal que Benoît Hamon, le candidat le plus inutile de cette élection européenne où il a recueilli à peine plus de 3 % des voix, a déclaré à l’AFP qu’il allait "prendre du recul" car, tenez-vous bien, il a besoin de "se poser et réfléchir" (sic). Sans vouloir être méchant, on aurait bien envie de suggérer au dénommé Hamon, qui vit tranquillement aux crochets de la République depuis un quart de siècle, d’essayer un truc qu’il ne connaît pas, mais qui lui ferait un bien fou : et s’il se trouvait un travail ? Un vrai, un qui oblige à se lever le matin et qui rapporte un salaire ? Chiche !