Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2024

Mélenchon se prépare...

méluche.jpgC’est fou le mal que se donnent les gens de gauche pour occulter, minimiser ou nier la volonté farouche de Jean-Luc Mélenchon de devenir Premier ministre, ce qu’il dit et répète à l’envi. Faut-il être naïf pour ne pas voir qu’au cas où le RN refuserait le poste pour cause de majorité relative, ce qui est l’hypothèse la plus probable, le chef de l’Etat serait obligé de se tourner vers le "Nouveau front populaire" ! Et qui domine ce groupe, sinon LFI ? Et qui LFI désignera pour le poste, sinon son leader naturel ?

23/06/2024

Législatives : quelques chiffres...

sond G_6838.jpgQuelques chiffres qui éclairent l’actualité électorale : 62 % des musulmans français ont voté pour la liste LFI ; en 5 ans, le nombre de femmes votant pour le RN a augmenté de 13 % ; 89 % des électeurs RN se déterminent à cause de l’immigration ; 6 % des auditeurs de France Inter ont voté pour Bardella (!) ; 23 % des électeurs inscrits à Paris ont voté Glucksmann ; 69 % des Français désapprouveraient l’entrée de Jean-Luc Mélenchon à Matignon…

11:58 Publié dans Blog | Tags : législatives, mélenchon, lfi, rn | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/06/2024

Bardella ou Mélenchon ?

17.03.27-la-vraie-vie-des-parents-choisir-entre-la-peste-et-le-choléra.jpegC’est LA redoutable question que vont poser à leurs invités, pendant dix jours, les animateurs des chaines d’info (sans jamais y répondre eux-mêmes, évidemment) : "Si vous avez à choisir, au second tour, entre un candidat RN et un candidat LFI, vous faites quoi ?" Autre version : "Comme premier ministre, le 7 juillet, vous préféreriez Bardella ou Mélenchon ?" Un choix impossible, oppressant, tragique, qui exclue toute conciliation, interdit la nuance, et qui, à coup sûr, favorise la violence…  

16/06/2024

La faculté d'en rire...

Quatennens.jpgVu la nouvelle du jour ? Le député LFI Adrien Quatennens a renoncé à se représenter aux législatives. Dommage. La blague qui en faisait le futur ministre de Mélenchon chargé de l’Egalité hommes-femmes faisait l’unanimité. Il y a peu de motifs de rigolade, en ce moment. Même le retour de François Hollande sous les couleurs du "Nouveau Front populaire", qui aurait pu déclencher un gros éclat de rire, n’amuse personne. C’est inquiétant : que reste-t-il de la politique, dans notre vieux pays gaulois, sans la faculté d’en rire ?

15/06/2024

Qui est le plus facho des deux ?

Mel-1419484827.jpgMerci, Jean-Luc Mélenchon ! Merci au chef de LFI de nous montrer, à peine constituée l’alliance électorale dite "Front populaire" pour les législatives, comment il entend exercer demain la fonction de premier ministre : en rayant d’un trait de plume, la nuit, le nom des candidats qui ne lui plaisent pas ! Par son sectarisme et sa brutalité, l'apprenti dictateur n’aura pas tardé à faire comprendre aux électeurs de gauche qu'entre Bardella et Mélenchon, il y en a un, à l'évidence, qui est plus facho que l'autre !

14/06/2024

Et s'il n'en reste que deux...

B-M.jpgStupeur ! Les commentateurs parisiens ont enfin compris que cette législative majoritaire à deux tours se jouera presque partout, le 7 juillet, entre les deux extrêmes : le RN plus ou moins élargi (emmené par Jordan Bardella) et l’autoproclamé "Front populaire" dominé par LFI (dirigé par Jean-Luc Mélenchon). Le piège se referme donc sur la Macronie dont les candidats, massivement battus au premier tour, auront à choisir, un comble, entre les petits soldats de Bardella et les porte-flingues de Mélenchon !

13/06/2024

Les pros et les autres

beymedias.brightspotcdn.jpgEn politique, il y a les amateurs et les professionnels. L’amateurisme du pouvoir macronien ne fait plus de doute, surtout depuis dimanche soir, tout comme celui des derniers héritiers du gaullisme, tout comme celui des derniers socialistes fréquentables. En revanche, un parti très organisé a été capable, en deux jours, de reconstituer une alliance électorale de toute la gauche baptisée "front populaire" (un comble) à son profit et dominée, bien sûr, par Jean-Luc Mélenchon. Du travail de pro.

14/11/2023

Nouvelles du Venezuela

maduro.jpgLe Venezuela, le modèle politique rêvé de Jean-Luc Mélenchon, est un cas : il constitue la première réserve de pétrole du monde, or l’essence y est introuvable, tant le système économique a paralysé raffineries et stations-service ! Les millions d’opposants au pouvoir, qui n’en peuvent plus de ce régime, viennent d’indiquer dans une "primaire" (par 92 % des voix) qu’ils voudraient élire en 2024, Maria Corina Machado. La question qu’on se pose, là-bas, est de savoir si cette femme va être : 1) déclarée inéligible 2) jetée en prison 3) ou assassinée ?

12/11/2023

Qui est infréquentable ?

M-LP.jpgFaut quand même être tordu pour appeler à faire l’union des Français contre l’antisémitisme en excluant de cet appel les 42 % de Français qui ont voté Marine Le Pen aux dernières présidentielles ! Qui ne voit que la diabolisation du RN, principal ciment de ce qui reste d’une gauche sans programme, laisse de marbre les jeunes générations ? Et que la figure de Jean-Luc Mélenchon (72 ans) est en train de remplacer, mine de rien, celle de Jean-Marie Le Pen (96 ans) là où le premier voulait cantonner le second : celle du vieux sectaire antirépublicain, antisémite et infréquentable ?

01/10/2023

Retour sur les émeutes de juin

8592955_1688110079561-2023-06-29t232957z-1-lwd374229062023rp1-rtrwnev-e-3742-france-security-shooting-nanterre.JPGOn n’a pas beaucoup commenté, dans les médias, le rapport sur les émeutes de juin réalisé pour le gouvernement par l’Inspection générale de l’administration et l’Inspection générale de la justice. On y apprend que les émeutiers étaient à 90 % des hommes, âgés de 23 ans en moyenne, généralement d’un niveau d’études inférieur au bac, et, surtout, sans aucun rapport, pour 92 % d’entre eux, avec la mort tragique du jeune Nahel à Nanterre ! Ah bon ? Mais alors, Mélenchon, "la police tue", le refus d’obtempérer, tout ça, c’était du pipeau ?

28/09/2023

Quand TF1 veut faire le buzz

Meluch.jpgFaut qu’on explique à quel titre Jean-Luc Mélenchon était, hier soir, l’invité vedette du JT de TF1. Il n’est pas chef de parti, pas ministre, pas parlementaire, pas élu local, pas sportif, pas chanteur. Il n’a aucun mandat, aucune mission, aucune fonction, aucune responsabilité, aucun travail. Ce retraité de luxe publie un livre, bon, et alors ? Le même soir, à la même heure, BFMTV nous ressortait le trotskiste Philippe Poutou ! Pourquoi les télés ouvrent-elles aussi largement leurs plateaux à des extrémistes qui ne représentent qu'eux mêmes... sinon pour faire le buzz, franchement ?

08/07/2023

Pauvre parmi les pauvres...

S6KI4YQ22WI7EEVDB3XDXJ5NSQ.jpgIl ne manque pas d’air, le camarade Mélenchon, quand il dénie à Macron toute légitimité du seul fait qu’il n’a jamais été pauvre ! Lui, Mélenchon, entré très jeune en politique, a passé toute sa vie sous les ors de la République : conseiller général (1998-2004), sénateur (1986-2000), ministre (2000-2002), à nouveau sénateur (2004-2010), député européen (2009-2017), président de groupe à l'Assemblée (2017-2021), etc. Petite devinette : après trente ans d'indemnités publiques diverses, quelqu'un connaît-il le montant de la retraite du pauvre Méluche ?

05/07/2023

"Deux claques et au lit !" (suite)

verybig-50-1.jpgIl fallait s’y attendre. Aux parents incapables d’empêcher leur enfant de brûler des écoles et piller des bureaux de tabac, le préfet de l’Hérault [mon blog d’hier] a recommandé l’ancestrale méthode "Deux claques et au lit !". Eh bien ! Trois élus de la France Insoumise ont aussitôt attaqué en justice ce représentant de l’Etat. A ceux qui ne comprennent pas cet acharnement hystérique contre tout ce qui incarne la République, précisons qu’un des trois plaignants s’appelle… Martinet. Un vieux, vieux  traumatisme, sans doute.

03/07/2023

L'erreur de Mélenchon

Mel.jpegVu le spectaculaire rétropédalage de Jean-Luc Mélenchon, hier soir, sur LCI ? En répétant partout que "la police tue", le patron de la France Insoumise n’avait pas prévu que cinq nuits d’émeutes allaient l’exclure de ce qu’on appelle "l’arc républicain", ces partis de droite ou de gauche qui, toutes opinions confondues, défendent la République. Refuser d’appeler au "retour au calme", c’est politiquement suicidaire quand le peuple, lui, encourage sa police à protéger les mairies, les écoles et les médiathèques contre tous les factieux, black blocs, anars, casseurs et incendiaires de tout poil.

25/04/2023

Les Européennes ont commencé !

YGLJVORELVB7FLPWOMAFJKJOMI.jpgLe feuilleton politicien du moment, c’est la bagarre qui divise la Nupes en deux : d'un côté ceux qui veulent partir groupés aux prochaines élections européennes quelles que soient les divergences abyssales qui opposent irrémédiablement sur l’Europe, justement, LFI et le PCF d’un côté, EELV et le PS de l’autre ; de l'autre ceux qui considèrent que cette opposition idéologique absolue va faire un peu tache, et qu'il est quand même gonflé d'imaginer occulter ce désaccord rédhibitoire pendant toute la campagne électorale !

17/04/2023

25 ans de prison pour Mélenchon !

PF7M7CFD5ZCN7KBKRG43Z3QCYE.jpgCe 17 avril, Jean-Luc Mélenchon a été condamné à 25 ans de prison pour s’être opposé au projet de réforme des retraites promulgué par Emmanuel Macron... Voilà une info inimaginable dans notre République si critiquée par… Jean-Luc Mélenchon, justement. Or ce matin, à Moscou, l’opposant Vladimir Kara-Murza, 41 ans, a bien été condamné à 25 ans de prison pour avoir exprimé son opposition à la guerre menée contre l’Ukraine par Vladimir Poutine – vous savez, Poutine, le dirigeant si admiré par Jean-Luc Mélenchon, précisément ! Ah ben oui, je sais, où va-t-on si on commence à comparer la France et le reste du monde !

15/04/2023

2027 : Cazeneuve se lance

bernard-cazeneuve.jpgPendant que se déchirent sur les retraites gouvernants aveugles et opposants hirsutes, un homme se lance dans la course présidentielle de 2027 : Bernard Cazeneuve, l’éphémère premier ministre de François Hollande. Son créneau : la gauche d’antan, celle de Jaurès et Blum, social-démocrate, républicaine, pacifiste, propre sur elle, qui ne vocifère pas à l’Assemblée et n’incendie pas les poubelles. Je suggère à Cazeneuve, pour bien se démarquer de Mélenchon, d’intituler son mouvement : "La gauche qui ne casse rien". Pas mal, ça, non ?

12/04/2023

Le grand chef blanc a toujours raison

5bfdea16e2c008235ea43fd304061769a5a9a3da.jpgLe grand chef blanc a toujours raison. Les 31 députées du groupe LFI sont donc priées de baisser la tête quand Jean-Luc Mélenchon décide que son ami Eric Coquerel, président de la commission des finances, n’est pas coupable de harcèlement sexuel (puisqu’il le dit) et que son autre ami Adrien Quattenens, récemment condamné pour violence conjugale, doit reprendre sa place dans le groupe (puisqu’il le veut). "Insoumises", vraiment, ces élues qui donnent des leçons de féminisme à la terre entière mais qui, au sein de leur clan, s’inclinent devant le patriarcat le plus basique ?

10/04/2023

Macron président "par défaut" ?

debat-presidentiel-entre-marine-le-pen-et-emmanuel-macron-pourquoi-ce-match-retour-sera-different-de-2017.jpgMarre d’entendre répéter à l’envi qu’Emmanuel Macron n’est pas totalement légitime puisqu’il a été élu "par défaut" au second tour de la présidentielle de 2022, contre Marine Le Pen. C’est oublier, pardon, qu’il est arrivé en tête au premier tour. Ceux qui disent cela se réclament en général de Jean-Luc Mélenchon (arrivé 3ème), de Yannick Jadot (6ème), de Fabien Roussel (8ème) ou d’Anne Hidalgo (10ème). Certes, ce jour-là, Macron n’a obtenu que 27,95 % des voix, ce qui aurait dû l'inciter à écouter davantage la population. Mais il ne faudrait quand même pas oublier que tous les autres ont obtenu moins de voix que lui !

30/01/2023

D'autres moyens de sauver les retraites ?

1175793-le-secretaire-general-de-la-cgt-philippe-martinez-le-6-fevrier-2020.jpgCe qui me frappe dans le débat sur les retraites, c’est l'obstination avec laquelle l’extrême gauche et les syndicats refusent de dire comment ils vont, eux, sauver le système actuel menacé par une dette géante et une démographie négative : 1) en augmentant les impôts ? 2) en baissant les pensions ? Ce silence est embêtant, car il laisse penser, par défaut, que la Nupes et la CGT comptent sur trois autres moyens : 1) bloquer les transports dans tout le pays, 2) expulser de France les milliardaires, 3) insulter Macron matin et soir. Or, il n'est pas sûr, franchement, que tout cela soit efficace – mais qui suis-je pour juger ?