Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2016

Un "géant" nous a quittés

Staline-L'Huma.jpgLes réactions à la mort de Fidel Castro, en France, sont si contrastées qu'elles étonnent nos voisins. Que des dirigeants sensés, responsables, intelligents, qui lisent la presse, qui ont même lu des livres, des gens comme Pierre Laurent, Olivier Besancenot, Christiane Taubira ou Jean-Luc Mélenchon, saluent avec vénération le "géant" que fut un des plus grands tyrans de la fin du XXe siècle, en dit long sur la spécificité de la mémoire française. Je n’ose imaginer ce qu’auraient dit les mêmes si Joseph Staline, cet autre "géant", était venu à mourir aujourd’hui : les mêmes dithyrambes et les mêmes pleurs, sans doute, que les Louis Aragon, Henri Barbusse et autres Paul Eluard ?

13/09/2016

Les dangers de la dérision

eldin.jpgJe ne connais pas Cyrille Eldin. A le voir et le revoir, c’est un garçon talentueux, plutôt cultivé et assez drôle. Sauf qu’il s’est réduit lui-même, au fil des émissions où il pige, à un concept totalement dérisoire, voire ridicule : voler à des hommes politiques des petits phrases idiotes sur lesquels il bâtit des séquences comiques. Comme si la politique n’était pas assez risible en soi ! Or, quand une des victimes d’Eldin refuse de jouer au plus débile, comme Mélenchon hier, la dérision s’enraye, l’humour coince et tout le système s’effondre. Et comme le Petit Journal repose désormais sur Eldin, c’est toute la chaîne Canal + qui s’est retrouvée, hier, dans le fossé. Dure leçon.

01/05/2016

Rien qu'une trève, s'il vous plaît !

duel.jpgAh ! Si quelques brins de muguet pouvaient freiner la dérive d’une société politico-médiatique qui ne valorise plus que le bashing, le tacle, le duel, l’insulte, la répartie, la médisance, le dérapage, le couac, le clash, le dézinguage, l'engueulade, la réplique, le coup de boule, la menace, la gifle, la castagne ! Allez, chiche, rien que ce dimanche, j'en appelle à tous les Mélenchon, Sébastien, Martinez, Hanouna, Valls, Sarkozy, Ruquier, Besancenot, Cambadélis, Moix, Montebourg, Le Pen, Le Pen, Le Pen, Morano, Ibrahimovic, Guillon, Rossignol, Debré, JoeyStarr, Genest, Duflot, Ménard, etc, etc. S’il vous plait, rien qu’une journée de gentillesse, d’amabilité, de bienveillance ! Et puis après, juré, on vous redonne la parole !

20/10/2015

Légitime, la violence ?

manif.jpgAu fond, la société française est divisée en deux. Il y a ceux qui considèrent que la violence est légitime quand elle exprime une colère sociale, qu’on appelle des marxistes. Et il y a ceux qui estiment que toute violence est un recul de la civilisation, qu’on appelle des citoyens. Il est normal de retrouver dans le premier camp Besancenot, Mélenchon, Duflot et les communistes, pour qui tous les moyens sont bons, légaux ou illégaux, pour renverser l’ordre bourgeois. Vieux débat, qui a pris récemment une dimension nouvelle : si on justifie la violence par la colère d’un groupe social, au nom de quoi on combat Daech ?

23:26 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : daech, violence, mélenchon |  Facebook | | Lien permanent

21/04/2015

Le progrès, c'est hier !

tract-PC-70.jpgEn comparant le programme de Marine Le Pen à "de vieux tracts du PC des années 70", dimanche, sur Canal +, François Hollande a commis une bourde politique, c’est sûr, mais il a aussi proféré une désolante évidence : c’est la même propagande franchouillarde, en effet ! Voir s’offusquer tous les dinosaures de la gauche archaïque – les Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon, Charles Fiterman, etc – montre bien dans quel passé vit toute une partie de la classe politique qui, un comble, se dit "progressiste" ! Si tous ces messieurs-dames voulaient bien se donner la peine d'entrer dans le XXIe siècle...

10:34 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : progrès, pcf, fn, hollande, mélenchon |  Facebook | | Lien permanent

08/11/2014

Mélenchon ne viendra pas !

Pour-Forbes.jpgIl est furibard, Mélenchon ! Non et non, lui, le farouche anticlérical, n’ira pas écouter le "sermon" (sic) du pape François au Parlement européen, le 25 novembre prochain ! Non mais que vient faire le pape dans cette enceinte laïque ? Signalons quand même à Jean-Luc Mélenchon, pour info, que le magazine américain Forbes – assez peu lu, il est vrai, dans les rangs du Front de gauche – vient de classer le pape en 4ème place des personnalités les plus influentes de la planète, juste après Poutine, Obama et Xi Jinping. Le président français figure en 17ème position. Et Jean-Luc Mélenchon n’est pas dans la liste.

12:50 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mélenchon, pape, europe, forbes |  Facebook | | Lien permanent

28/04/2014

Valls, le pape et les bouffe-curés

valls-et-le-pape.jpgDe Jean-Luc Mélenchon (à gauche) à Roselyne Bachelot (à droite), il n’a pas manqué de ronchons idéologiques pour reprocher à Manuel Valls sa présence au Vatican dimanche. Or le premier ministre, laïc convaincu, a justement été très nuancé dans ses propos sur le "respect" (qui devrait s’imposer aux uns et aux autres, y compris aux quelques crétins qui l'ont sifflé), sur "l’espérance" (dont notre monde désenchanté a furieusement besoin) et sur le "sacré" (une dimension qui dépasse le fait d’être croyant ou non). Au fond, n’est-ce pas son appel à la laïcité "apaisée" (il n’a pas dit "positive", mais presque) qui a déplu aux bouffe-curés patentés ? 

04/12/2013

Petits mensonges sans importance

 Melenchon-manip.jpgCes deux petits mensonges devraient être enseignés dans toutes les classes d’instruction civique. 1) L’intello Paul-Marie Coûteaux (que j’ai connu naguère en des activités plus nobles) annonce à Canal + qu’il a rallié deux adhérents au FN à Brest, alors que c’est du bluff – il est trahi par un micro cravate qu’il a oublié d’enlever. 2) Jean-Luc Mélenchon organise pour TF1 une interview devant une manif bidon, faisant passer une poignée de types avec des drapeaux pour un grand défilé populaire – un photographe de passage a révélé le flagrant délit. Ces deux escroqueries démocratiques ont beaucoup fait rire les médias. C'est rigolo, la politique, non ?

05/05/2013

De Robespierre à Mélenchon

 Melenchon.jpgL’erreur la plus répandue, dans les médias français, est de croire que le monde politique se divise en "gauche" et "droite", façon XIXème siècle. Cette vieille clef rouillée n’ouvre plus aucun tiroir : l’Europe, la laïcité, l’économie, la nation, etc. Le vrai clivage politique, fondamental, il est dans l’acceptation de l’autre. Voyez Mélenchon : de Robespierre à Lénine, le "révolutionnaire" se caractérise en ceci qu’il n’écoute pas son contradicteur, il l’élimine – plus ou moins brutalement. Le curseur politique, aujourd'hui, ne se promène pas entre la gauche et la droite, mais entre la violence (physique ou verbale) et le dialogue (démocratique ou républicain). Mélenchon, Le Pen, même combat !

11/02/2013

L'Histoire est injuste

 PCF.jpgAinsi les membres du Parti communiste français ont appris, hier, qu’on avait supprimé la faucille et le marteau qui ornaient leur carte d’adhérent depuis la fondation de leur parti en 1920 ! Ce double symbole prolétarien aura donc survécu aux procès de Moscou (en 1934-40), à l’alliance Staline-Hitler (en 1939-41), au stalinisme triomphant (en 1945-53), à la répression de Budapest et de Prague (en 1956-68), aux camps du Goulag (jusqu’en 1987), à la chute du Mur de Berlin et à celle de l‘URSS (en 1989-91), mais pas à l’alliance électorale avec Jean-Luc Mélenchon : les derniers dinosaures marxistes-léninistes vont finir par admettre que l’Histoire est injuste…

10:28 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : pcf, communisme, mélenchon |  Facebook | | Lien permanent

27/06/2012

Les extrêmes infréquentables

 afficheBollene.jpgBollène, creuset des extrêmes infréquentables. Dans cette malheureuse cité, il s’est trouvé des responsables de la Ligue du Sud, version locale du FN, pour refuser qu’on entonne le Chant des partisans lors de la commémoration officielle du 18 juin (La Provence du 20 juin). Et il y a des responsables du Front de gauche, le parti de Mélenchon, qui refusent que le plan de la ville soit illustré par une souriante petite blondinette… parce qu’elle est blonde, et que cette couleur de cheveux, tenez-vous bien, est "une insulte à tous les immigrés" (La Provence du 15 juin). Révisionnistes contre racistes : apparemment, dans cette petite ville de Provence, le soleil rend fou. J’irai passer mes vacances ailleurs.

23/04/2012

Révolution d'Octobre, le retour !

Mélenchon-rouge.jpgAccompagné une équipe de télévision de Saint-Pétersbourg venue samedi sur le marché de Toucy, en Bourgogne, pour rencontrer de "vrais" électeurs. Ce qui a le plus intéressé les journalistes russes depuis leur arrivée : la propreté de la campagne d’affichage, le vote "musulman", le dispositif de vote évitant les fraudes, et surtout… le meeting de Mélenchon à la Porte de Versailles : les drapeaux rouges, le poing levé, les vociférations anticapitalistes, l’Internationa-a-le, quelles belles images ! Pour des journalistes venus de l’ex-Petrograd, là où tout a commencé en octobre 1917, quel magnifique bouquet de nostalgie, quel délicieux retour dans le passé !

09:12 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mélenchon, communisme, toucy |  Facebook | | Lien permanent

22/03/2012

Le point faible de Mélenchon

melenchon.jpgJean-Luc Mélenchon a un vrai talent. Il tire les larmes, dans ses meetings, quand il évoque les luttes ouvrières de naguère, Jaurès et la "Sociale", la dictature du prolétariat, l'appropriation des moyens de production, l'Internationale, la vraie gauche, quoi ! Le problème c'est qu'il s'est aussi identifié, sans nuances, avec les derniers communistes de ce temps, fils et petits-fils des dinosaures marxistes-léninistes, partisans du pacte avec Hitler en 1939, nostalgiques de Thorez et de Marchais, envahisseurs de Budapest et de Prague, adorateurs de Brejnev et de Ceaucescu, défenseurs du Goulag et des prisons psychiatriques. Lourd héritage, camarade !

13/11/2011

Mélenchon, façon puzzle

mélenchon.jpgHeureusement, il y a Mélenchon. Sans lui, la campagne présidentielle serait sinistre. C’est lui qui a forgé, dans le JDD de ce matin, le plus beau surnom de François Hollande : "Pourquoi choisir, pour entrer dans la saison des tempêtes, un capitaine de pédalo comme Hollande ?" Génial : un "capitaine de pédalo" ! C’est plus fort que la "gauche molle" dont l’avait affublé Martine Aubry ! Pas mal non plus, dans la même interview, le reproche fait par Mélenchon aux Verts "d’échanger des centrales nucléaires contre des circonscriptions". Au moins, le candidat du Front de gauche dynamise la gauche. Façon puzzle...

14/09/2010

Heureusement qu'il y a Mélenchon

melenchon.jpgDans cette rentrée politique étriquée, haineuse et un peu sordide, il y en a un qui se distingue, c’est Mélenchon. Originale est, d'abord, sa méthode : plus il piétine les journalistes, plus il humilie cette "sale corporation" qui exerce son "métier pourri", et plus les journalistes, fascinés et ravis, l’invitent sur les plateaux de télévision !  Originale, aussi sa stratégie : ne représentant que lui-même, il s’allie avec un petit parti qui n’a ni avenir ni leader et qui, au nom du fameux "rassemblement des forces populaires", sera trop heureux d’en faire son candidat en 2012 ! Très fort ! Original, enfin, est son programme : ressusciter le Front popu, relancer les procès de Moscou et reconstruire le Mur de Berlin, c’est autre chose que de reporter l’âge légal du départ à la retraite…