Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2022

Un problème de transmission

Nudes.jpg"Du passé faisons table rase", chantait naguère l’extrême gauche. Mais le passé ne passait pas car l’école de la République, comme les partis politiques, le patronage, le catéchisme, les scouts, le service militaire, sans parler des parents eux-mêmes, transmettaient aux enfants de France les mêmes valeurs, chrétiennes et humanistes mêlées : liberté, égalité, fraternité, laïcité, solidarité… Hélas, depuis deux décennies, la transmission ne se fait plus. Et c’est dans l’urgence, l’immédiateté et la confusion que toute la gauche entonne l’Internationale : "Nous ne sommes rien, soyons tout !" Soyons tout. Ben voyons.

05/05/2022

Gauche : une nouvelle génération...

23148475lpw-23148491-article-jpg_8730520_660x287.jpgLe PS est mort. Ses leaders emblématiques viennent d’être brusquement mis sur la touche par une nouvelle génération de "socialistes" pleins de fougue, d’indignation et d’ambition, mais sans aucune culture politique. Insoumis, nous voici ! Le Smic à 1.400 euros, la retraite à 60 ans, les cantines gratuites, ouais, c’est super ! Le reste, c’est-à-dire la VIe République, la loi El Khomri, le nucléaire, la laïcité, les traités européens, l’Ukraine, le Mali, ouh la, c’est trop compliqué, tout ça ! L’Europe, surtout… Mais qu'importe l'Europe, après tout, si on peut sauver une poignée de sièges de députés ?

23:04 Publié dans Blog | Tags : mélenchon, ps, gauche, europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/04/2022

Un désastre pour la France

FRS7zFiXEAEPX6H.jpgJ'ai toujours eu beaucoup d'amis socialistes. Tous, sans exception, sont horrifiés à l’idée de rallier Mélenchon, ne serait-ce qu’en raison de ses folles propositions en matière de politique étrangère : faire exploser l’Union européenne en refusant d’appliquer les traités, sortir de l’OTAN en pleine guerre en Europe, cesser de soutenir l’Ukraine envahie par la Russie, tenir à égale distance Poutine et les USA, briser le couple franco-allemand, etc. Il faut quand même être sourd et aveugle pour ne pas comprendre que la mise en œuvre de ce programme serait un véritable désastre pour la France !

26/04/2022

Et le plus mal élu est...

melenchon-mobilise.jpgSouvent les hommes politiques feraient mieux de réfléchir avant de parler ! Prenez Jean-Luc Mélenchon, qui expliquait péremptoirement, dimanche, qu'Emmanuel Macron, choisi par 58,5 % des électeurs, était le président "le plus mal élu de la Vème République". Evidemment, tous les médias ont aussitôt fait le calcul, pour constater que ce n’était pas exact, même si l’on se référait au nombre des inscrits. En revanche, tous les médias ont retrouvé, du coup, le score de Mélenchon aux dernières législatives : 19,96 % des inscrits ! Y a-t-il beaucoup de députés qui soient plus mal élus que Mélenchon ?

25/04/2022

"On a gagné !"

JMM3GQGF2ZEZZB6CIRW2NA5YIQ.jpgC'est rigolo, la politique. Emmanuel Macron a été réélu président par 58,5 % des électeurs, mais, à écouter les commentateurs, il a quasiment perdu l’élection, son score est nul, sa légitimité est en cause, etc. Marine Le Pen, elle, avec 41,5 % des voix, explique, sans complexe, qu’elle va entraîner ses troupes "vers d’autres victoires". Quant à Jean-Luc Mélenchon, il a perdu dès le premier tour, mais il se voit déjà... premier ministre ! On espérait un changement de génération politique, enfin, mais vous allez voir que ces deux-là, forts de leurs "victoires", se représenteront en 2027 pour la quatrième fois…

02/02/2022

LFI : après Mélenchon, qui ?

php7pmhuH.jpgC'est un sujet tabou à la télé : qui succédera à Jean-Luc Mélenchon, après son troisième échec aux élections présidentielles, à la tête de LFI ? Les candidats sont nombreux : Adrien Quatennens, Alexis Corbière, Manon Aubry, Clémentine Autain, François Ruffin, Danièle Obono... Il faudra évidemment attendre les législatives pour connaître les figures de proue de ce jeune parti devenu incontournable sur la scène politique. Chacun, déjà, calcule ses chances. Ce qui est sûr, c'est que le prochain patron de LFI sera moins cultivé, sans doute, mais aussi moins énervé que ce bon vieux Méluche…

16/01/2022

Les mêmes depuis dix ans !

marine-le-pen-jean-luc-melenchon-emmanuel-macron-francois-fillon-visuels-splash-presidentielle_5866501.jpgSi les Français se passionnent si peu pour les présidentielles, c'est qu’ils sont las d’entendre, depuis dix ans, les mêmes candidats saturer les mêmes écrans et les bassiner avec les mêmes promesses. Du matin au soir, en sus du président sortant, ils voient défiler Mélenchon (battu en 2012 et 2017), Poutou (écrasé en 2012 et 2017), Arthaud (écrabouillée en 2012 et 2017), Le Pen (vaincue en 2012 et 2017), Dupont-Aignan (éliminé en 2012 et 2017), et tout récemment, pour sauver la gauche, Taubira (qui l’a déjà plombée en 2002). Etonnez-vous que le peuple se désespère et que l’abstention menace !

07/06/2021

Mélenchon : l'émission de trop ?

meluche.jpegLa vieillesse est un naufrage. Politicien professionnel depuis 1976, il y a 55 ans que le métier de Jean-Luc Mélenchon consiste à répondre à des journalistes. A-t-il fait, dimanche, l’émission de trop ? Ses déclarations complotistes sur les attentats que le "système" organisera une semaine avant le premier tour de 2022 ("tout ça est écrit d’avance") ont choqué jusqu’à son propre camp. Radical, excessif, irresponsable, Mélenchon a eu longtemps pour lui sa faconde et sa culture. Ce temps-là est terminé. Triste fin pour un ex-trotskyste un temps fasciné par Mitterrand, devenu un vieux révolutionnaire fatigué qui ne sait plus où il habite…

09:39 Publié dans Blog | Tags : mélenchon, 2022, complotisme, lfi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/04/2021

Mélenchon et le RIC

ric.jpgEn 2019, tous les démagogues, populistes et autres extrémistes de la sphère politique réclamaient à grands cris, en écho aux Gilets jaunes, des RIC ("référendum d’initiative citoyenne") sur tous les sujets possibles. Or, voyez comme c’est étrange : quand il vocifère contre le régime concordataire en Alsace-Moselle, Jean-Luc Mélenchon "oublie" complètement de proposer un référendum sur le sujet, ce qui serait pourtant bienvenu ! Ce ne serait pas, par hasard, parce qu’une forte majorité d’Alsaco-Mosellans (63 % selon le sondage Ifop de ce mardi matin) sont favorables au principe d’un financement public, chez eux, pour le culte catholique ?

04/03/2021

Bonnet blanc, blanc bonnet ?

gerard-miller.jpgEntendu hier sur LCI le psy mélenchoniste Gérard Miller expliquer tranquillement qu’aujourd’hui, à un an des présidentielles, il ne voyait pas la différence entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen ! Ainsi, c’est précisément cette gauche virulente qui, depuis trente ans, n’a pas de mots assez forts pour accuser bruyamment le centre et la droite de fricoter en coulisse avec l’extrême droite, qui ne voit plus aucun inconvénient, finalement, tout bien pesé, à favoriser l’arrivée de Marine Le Pen à l’Elysée en s’abstenant au second tour de 2022 ! Vous comprenez pourquoi je ne voterai jamais, vraiment jamais, pour ces gens-là ?

12:49 Publié dans Blog | Tags : mélenchon, lfi, le pen, miller, 2022 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/11/2020

Faites ce que je dis...

cnews autain.jpgCertains petits entrefilets valent de longs articles. Ainsi, dans Le Point, ce petit rappel rigolo : le 22 octobre, le parti de Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) avait appelé au boycott de la chaîne de télévision CNews, au motif qu’elle compte Eric Zemmour parmi ses invités réguliers. En voilà un geste fort ! Sauf que jamais un ténor de ce parti, dans la vraie vie, n'a refusé une invitation à s’exprimer sur cette chaîne honnie : Autain, Bompard, Coquerel, Corbière, Quatrennens s’y succèdent à un rythme accéléré ! Mieux vaut en rire. Et ne jamais croire à ce genre de déclarations bravaches...

17/11/2020

Il n'y a pas que la santé dans la vie...

soiree-electorale-lfi.jpgPendant la pandémie, la politique continue. Loin du dramatique embouteillage des hôpitaux et des innombrables faillites de TPE-PME, il y a des gens qui, obnubilés par les présidentielles de 2022, nous font délicieusement oublier le réel. Vous avez vu que Jean-Luc Mélenchon, l'autre jour, a grillé la politesse à ses rivaux de LFI et, au passage, aux écolos ? On s’est tous demandé, bien sûr, si les communistes du PCF allait le soutenir : non, a répondu leur chef, un certain Fabien Roussel, qui a été lui-même démenti par certains de ses camarades, dont un député de Seine-St-Denis nommé Peu, favorable à Mélenchon. C’est dingue, non ? Elle est pas belle, la vie ?

27/10/2020

Right or wrong, my country !

Mélenchon.jpgTrès choqué par la sortie de Jean-Luc Mélenchon hier sur France Inter. Alors que tous nos responsables politiques, du RN au PCF, ont évidemment défendu le chef de l’Etat face aux injures et aux menaces du président turc Erdogan – "Right or wrong, my country", comme disent les Britanniques – le chef des Insoumis, lui, a renchéri en confirmant qu’en effet, "Macron avait totalement perdu le contrôle de la situation" et qu'il avait "abaissé, humilié, ridiculisé la France" ! Faut-il souligner que ce manque de patriotisme, à dix-huit mois d’une présidentielle, est une faute impardonnable ? Qui justifie pleinement, en sus, l'accusation d' "islamo-gauchisme" ?

07/09/2020

Chic ! Bientôt les présidentielles !

marine-pen.jpgComment exister dans les médias, en ces temps ingrats, quand on est dans l’opposition ? Un seul moyen : tout miser sur 2022 ! Marine Le Pen a ouvert le bal ce week-end en s’imposant comme la candidate du RN. Jean-Luc Mélenchon avait ostensiblement éliminé, la semaine dernière, ses jeunes rivaux de LFI. Chez les Verts, la lutte entre Eric Piolle et Yannick Jadot s’annonce féroce. Chez Les Républicains, le suspense François Baroin est insoutenable. Tout cela permet aux médias de sortir du triptyque pandémie-insécurité-islamisme et de retrouver leurs fondamentaux : interviewes convenues, sondages inutiles, polémiques stériles...

28/08/2020

Dur, dur d'être un opposant !

un-lyceen-avec-un-masque.jpgCompliqué, en ce moment, d’être un porte-parole de l’opposition ! On le mesure à la facilité démagogique dans laquelle tombent, un par un, tous les politiciens hostiles à la majorité : celle-ci ayant limité la gratuité des masques aux familles pauvres et aux personnes vulnérables, les voilà tous, de Mélenchon à Marine Le Pen, qui, indignés, exigent que l'Etat fournisse gratuitement les masques à tous les écoliers, collégiens et lycéens ! Y compris aux enfants de bourgeois, aux familles aisées, aux fils de riches ? Y compris. La communication politique est ainsi : si on commence à émettre des nuances, le slogan n’a plus d’impact…

17/01/2020

Oui mais là, c'est pas pareil...

autruche.jpgAssimiler "pédé" et "enculé" dans un stade de foot, c’est de l’homophobie. Mais dans un sketch sur France Inter, alors là, c’est pas pareil. Mélenchon, dans un discours sur le Brexit, s’en prend-il aux juifs ? Oui mais lui, c’est pas pareil. Un dirigeant RN a-t-il été victime d’une agression homophobe dans un bar de Sens ? Oui mais lui, c’est pas pareil ! Les grévistes de la CGT sont-ils coupables de harcèlement moral à l’égard de leurs collègues non-grévistes ? Oui mais eux, c’est pas pareil ! Cohn-Bendit prônait-il la pédophilie à la télé à l’époque où le père Preynat la pratiquait ? Oui mais lui, c’est pas pareil ! La grève des transports à Paris a-t-elle provoqué une pollution dramatique en Ile-de-France ? Oui mais là, c’est pas pareil, on vous dit !

25/03/2019

A chacun son gilet jaune

Meluche.jpegBientôt cinq mois qu’ils courent désespérément après le mouvement ! Les Jean-Luc Mélenchon,  Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et autres leaders populistes n’en peuvent plus de flatter les "gilets jaunes" ou plutôt leurs représentants auto-proclamés, ceux qui passent à la télé avec, souvent, quelques arrière-pensées à l'approche des élections européennes. Le dépôt des listes pour ce scrutin imminent donne un peu de piment à ce festival de démagogie : c’est à qui pourra afficher un gilet jaune sur sa liste en position presque éligible ! Oui, "presque" parce que, ho, faudrait pas déconner, non plus…

26/02/2019

La haine, un modèle politique ?

haine.jpgA force de multiplier les propos et les postures de haine pour tenter de récupérer la colère du peuple, les Mélenchon et autres Ruffin ont tragiquement contribué  à justifier les propos excessifs qui ont envahi l’espace public depuis trois mois. Pourquoi le "gilet jaune" de base adopterait-il les codes non violents de la démocratie responsable s’il voit des élus de la République prôner la haine des journalistes, la haine de Macron, la haine des riches, la haine des Rothschild ? Heureusement, semble-t-il, le peuple est majeur : plus le parti La France Insoumise appelle à la haine, plus il baisse dans les sondages !

25/01/2019

Les journalistes sont des gêneurs

Gilets-jaunes-journalistes.jpgSi vous voulez prendre le pouvoir dans un pays, je vous donne le truc : commencez par déconsidérer les journalistes. A chaque fois qu’ils vous tendent un micro, traitez-les de menteurs. Quand il arrive qu’ils se trompent, faites-en tout un cirque. Répandez sur eux les pires calomnies, dites qu’ils sont aux ordres du patronat, excitez contre eux la haine des gens qui ne lisent jamais un journal. Car les journalistes, aussi imparfaits qu’ils soient, sont les derniers, dans le débat public, à pouvoir dire, le cas échéant, que ce que vous dites n’est pas vrai. Ils sont le principal obstacle à votre conquête du pouvoir : il faut donc les éliminer.

04/01/2019

Drouet, Nicolle, quel projet politique ?

gilets jaunes,mélenchon,le pen,démagogie,macronIl serait temps que les Philippot, Mélenchon, Le Pen et autres Dupont-Aignan cessent leur insupportable démagogie à l’égard de l’étrange Eric Drouet qui appelle à "marcher sur l’Elysée" et de l’inquiétant Maxime Nicolle qui rêve d’un "soulèvement national". La colère des gilets jaunes, au départ, était légitime et respectable, mais il faut bien admettre que le mouvement n’a pas su se doter de porte-parole crédibles, ni amorcer le moindre dialogue avec le pouvoir, ni bâtir l'esquisse d'un projet politique. "On ne nous écoute pas", "Macron démission", "Faut choquer l'opinion" et "On ne lâche rien", au bout de deux mois, cela commence à bien faire !