Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2017

Repos, pouvez fumer !

belmondo fume.jpgLa ministre de la Santé a reculé. Non, elle n’interdira pas aux cinéastes de montrer dans leurs films des gens qui fument sous prétexte que c’est mauvais pour leurs poumons. Ouf ! On n’interdira donc pas, dans la foulée, de tourner des films où un jeune boit de l’alcool, où un père gifle sa fille, où un cow-boy tue un indien ! Elle a compris, la ministre, que si l'on embrigade le cinéma dans les grandes causes nationales, aucun metteur en scène français ne pourra plus montrer un dragueur en train de harceler une collègue de bureau, ou un flic blanc qui tabasse un voyou de couleur, ou un gangster qui ne met pas sa ceinture dans la voiture qu’il vient de voler ! On revient de loin. Clap de fin.

11:26 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : cigarette, cinéma, interdits |  Facebook | | Lien permanent

CESE : un machin inutile et partial

CESE,euthanasie,mariage gayVous vous rappelez le Conseil économique, social et environnemental (CESE), ce bidule qui sert à recycler anciens ministres, ex-syndicalistes, francs-maçons nécessiteux et amis du pouvoir ? Si ce barnum avait voulu pousser lui-même à sa suppression, il n’aurait pas fait autrement. Le voilà qui se saisit du dossier de l’euthanasie, dimanche, pour le motif qu’il a reçu 200.000 signatures en ce sens. Alors que tout le monde se rappelle qu'il y a quatre ans, il avait ostensiblement envoyé à la poubelle 700.000 signatures demandant un débat avant la loi sur le mariage gay ! Non seulement ce machin est scandaleusement inutile mais, en plus, par sa partialité, il déshonore la République !

00:17 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : cese, euthanasie, mariage gay |  Facebook | | Lien permanent

21/11/2017

Gouverner, c'est interdire ?

interdit.jpgA quoi reconnaît-on un Etat bloqué, impuissant, dépassé par le monde qui l’entoure ? A la prolifération des interdits. C’est une constante de l’Histoire. C’est tellement plus facile, pour un gouvernement, d’interdire le mot "nègre" dans l’édition que de résoudre le problème des banlieues ! Tellement plus facile d’imposer une écriture inclusive antisexiste que d’assurer l’égalité des salaires hommes-femmes ! Tellement plus facile d’interdire les personnages qui fument dans les films que de s’opposer aux multinationales du tabac ! Interdire, ce n’est pas malin, certes, mais ça fait le buzz, ça ne coûte rien, ça fait viril, ça donne l’impression d’exister…

20/11/2017

L'ère du vide

plenel-charlie.jpgC’est moi qui fatigue, ou bien ? Je n’arrive pas à m’intéresser aux échanges assassins entre Edwy Plenel et Charlie Hebdo à propos de la complaisance supposée du premier envers Tariq Ramadan et l’islamisme militant. Je trouve profondément insipides les insultes que s’envoient Yann Moix et son collègue Aymeric Caron à propos de la création de l’Etat d’Israël. Je ne trouve pas le moindre intérêt aux scuds échangés entre Laurent Wauquiez et Thierry Solère, aux injures proférées par Jean-Luc Mélenchon à l’égard de la presse, à l’exclusion du PS de Gérard Filoche, etc. Au secours ! Mauriac, Sartre, Camus, Aron, revenez ! Ils sont devenus nuls !

19/11/2017

Les embarras de Paris...

Hidalgo.jpgQuand ça se délite, ça se délite. Selon une enquête du magazine Challenge, Anne Hidalgo va devoir faire face à un joli scandale : son premier adjoint Bruno Julliard, qui attribue les concessions de nombreux lieux festifs disponibles dans l’espace public parisien, a épousé cet été Paul Le Goff, devenu depuis un des piliers de la société Noctis, laquelle règne sur tous les lieux branchés qu’on loue dans les quartiers les plus huppés de la capitale : quais de Seine, Montparnasse, Champ de Mars, etc. Même un enfant de cinq ans est capable de comprendre qu’il y a là, à l’évidence, un gros, gros problème de conflit d’intérêts…

01:11 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : paris, hidalgo, julliard |  Facebook | | Lien permanent

18/11/2017

Aux frais du contribuable...

Mexandeau.jpgIl est furibard, Louis Mexandeau ! Comment ! Lui, l’ancien ministre des PTT de François Mitterrand, il va être obligé, désormais, de payer ses billets de train ? (Demi-tarif, certes, puisqu’à 86 ans il bénéficie d’une carte Senior, mais quand même !) Ben oui, depuis le mois d'octobre, les anciens ministres et parlementaires honoraires, y compris les socialistes, n’ont plus le privilège exorbitant de prendre le train sans payer, et s’ils font mine d’ignorer la loi, ils paient une amende, comme tout le monde ! Je pose une question provocatrice : au nom de quoi, exactement, le citoyen Mexandeau voyageait-il gratuitement, aux frais du contribuable, depuis quatre décennies ?

13:07 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : mexandeau, privilèges, sncf |  Facebook | | Lien permanent

17/11/2017

Une sacrée contradiction

salvator-mundi.jpgIl y a donc un type qui, mercredi, à New York, a déboursé 450 millions de dollars pour pouvoir accrocher dans son entrée un portrait du Christ en "sauveur du monde" (Salvator mundi). Le tableau est peint par Léonard de Vinci, certes, mais enfin, franchement, cela fait une sacrée somme. Vertigineux paradoxe : c’est Jésus, justement, qui expliqua (Lc,16,13) que l’on ne pouvait servir deux maîtres et que pour être sauvé, le monde aurait à choisir entre Dieu et l’Argent. A vue d'œil, comme ça, le hiatus de 450 millions de dollars entre le prix du portrait et la parole de celui qu’il représente me semble difficile à combler.

17:45 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : christ, vinci, christie's, argent |  Facebook | | Lien permanent

16/11/2017

Ne tirez pas sur Stéphane Bern !

cathedrale.jpgNe tirez pas sur Stéphane Bern, qui a lancé un débat légitime ! A priori, il n'est EVIDEMMENT pas question de faire payer l’entrée d’une église, fût-elle une cathédrale : aller s’y recueillir est une des rares choses encore gratuites aujourd’hui ! En même temps, il faut ABSOLUMENT trouver un moyen de faire participer les millions de touristes à l’entretien coûteux de ce formidable patrimoine en danger. Peut-être faudrait-il faire la part des fidèles et des touristes en attribuant à ceux-ci des horaires spécifiques ? En tout cas, évitons de transformer ce débat en guerre de religion, et faisons preuve... d’imagination !

 

22:46 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : cathédrale, bern, patrimoine |  Facebook | | Lien permanent

15/11/2017

La France a des atouts...

balle-dans-le-pied.jpgTous les jours, la France se tire des balles dans le pied. Dans ce monde de brutes, quels sont les atouts de notre pays ? Ses vins, ses paysages, son patrimoine, sa cuisine, sa langue, sa tradition de l’amour courtois. Or,c’est exactement ce qu’on s’efforce de "déconstruire" : la loi Evin a interdit la pub pour le vin ; les marchands d’éoliennes détruisent nos paysages ; la laïcité extrémiste aura bientôt raison du patrimoine ; la grande distribution malmène la bonne cuisine ; l’écriture inclusive va rendre notre langue incompréhensible ; et le délire balancetonporc fera vite oublier l’amour à la française. Vous entendez les Chinois qui rigolent ?

14/11/2017

Vive les salons du livre ! (3)

photo[1].JPGPour être juste, je dois compléter mes deux dernières notules avec trois exemples de bonnes surprises que peut aussi réserver un salon du livre. 1) Le déjeuner improvisé où vous vous retrouvez entre deux prix Goncourt, un Académicien français, une comédienne connue et un grand éditeur parisien à la recherche de nouveaux auteurs. 2) La dame qui grimace en voyant sur quoi vous écrivez mais qui, après un échange un peu tendu, repart avec trois livres de vous. 3) Le type qui regarde attentivement chacun de vos ouvrages, un à un, avant de vous dire, d’un air sincèrement navré : "Désolé, je les ai tous lus !".

17:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : salon du livre |  Facebook | | Lien permanent

13/11/2017

Vive les salons du livre ! (2)

Salon.JPGSuite de mon blog d’hier. Ecrivains mes frères, lors d’un salon du livre, sachez qu’il y a trois catégories de visiteurs qui vous gâcheront la fête. 1) Le gars qui, au seul vu du titre de votre livre, vous explique doctement pendant vingt minutes ce qu’il y aurait mis, lui, s’il était vous. 2) Le type qui vous a vu, c’est sûr, à la télé, mais qui ne se rappelle plus où, et qui vous achète un exemplaire à l’aveugle, rien que pour épater sa femme en rentrant à la maison. 3) Le quidam qui soupèse minutieusement chacun de vos livres, obstruant longuement la place devant vous, avant de demander : "Et vos livres, on les trouve en librairie ?"

00:15 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : salon du livre |  Facebook | | Lien permanent

12/11/2017

Vive les salons du livre ! (1)

Salon Paris 2017-2.jpgAmis écrivains invités à un salon du livre, écoutez un vieux de la vieille vous dire les trois principaux risques que vous courez en vous livrant à ce type d’exercice. 1) Que vous soyez logé dans un hôtel minable à 10 km du centre-ville où a lieu le salon, et que vous perdiez le code d’entrée de l’établissement en rentrant après minuit. 2) Qu’en arrivant sur le stand du salon où vous aller dédicacer, le libraire un peu gêné vous dise : "Vous allez rire, on a oublié vos livres !" 3) Que vous soyez placé juste à côté d’une vedette de la télé-réalité dont les fans en extase vous prennent tout l’espace pendant la durée du salon. Le troisième cas de figure est, de loin, le pire.

23:06 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : salon du livre |  Facebook | | Lien permanent

11/11/2017

On en reparle dans cent ans ?

poubelles.jpgVoilà, c'est fait, le centenaire de la révolution d'Octobre a rejoint les vieux événements plus ou moins honteux dont les traces ont été effacées de la mémoire des hommes. A la grande satisfaction d'un Vladimir Poutine, qui n'avait aucune envie, allez savoir pourquoi, de célébrer un épisode aussi subversif de l'histoire russe. Et chez nous, au lâche soulagement des caciques du socialisme réel et des intellectuels de gauche qui ont tous, sur le sujet, des regrets inavoués ou des remords inavouables. Allez, Lénine, Cachin, Trotski, Mao, Béria, Ho Chi minh, Guevara, Thorez, Marchais, hop, voués pour toujours aux poubelles de l'Histoire !

09/11/2017

L'Histoire en vedette ?

goncourt-renaudot-2017.jpgFaut-il s’en réjouir.. ou non ? Comme si le monde littéraire se rebiffait contre la tendance générale à occulter l’Histoire, les jurés Goncourt ont sacré L’ordre du jour d’Eric Vuillard, qui est un récit sur l’Anschluss, tandis que le prix Renaudot était attribué à La Disparition d’Olivier Guez, qui est une évocation du docteur Mengelé. Mais on peut aussi s’inquiéter de ce double choix qui laisse penser que les Français ne s’intéressent à l’Histoire que lorsqu’il s’agit d’Hitler et de la Shoah, et cette "reductio ad hitlerum" est, en réalité, une véritable régression intellectuelle ! Allez, dans le doute, je choisis la première option…

08/11/2017

Le réel n'est pas supportable !

Hulot.jpgIl n’est donc pas possible de diviser par deux, hop, en quelques années, la part du nucléaire dans la production d’électricité de notre pays. Tout le monde le savait, mais les Verts justifiaient leur existence, depuis vingt ans, sur ce programme absurde, alors on faisait mine de prendre au sérieux leurs postures irréalistes et leurs exigences illusoires. Et voilà que Nicolas Hulot en personne explique hier, tout simplement, que cette promesse est techniquement intenable ! Réaction immédiate des écolos, d’une grande partie de la gauche et de la quasi-totalité des médias : Hulot doit démissionner du gouvernement ! Ben tiens !

19:57 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : nucléaire, écolos, verts, hulot |  Facebook | | Lien permanent

07/11/2017

Vanité de la chose écrite

jean paul I.jpgCe qui fatigue un écrivain, ce n’est pas d’effectuer de longues recherches, de rédiger ses livres avec minutie et d’enchaîner ensuite les conférences sur les sujets qu’il a explorés. C’est de constater, au fil des ans, la vanité de la chose écrite. Depuis trois jours, les médias italiens titrent avec fracas : "Le pape Jean-Paul Ier n’a pas été assassiné !", ce que "révèle" un nouveau livre publié à Rome avec la bénédiction de la Curie. C’est exactement ce que j’expliquais dans mon livre "Les secrets du Vatican" (Perrin, 2009), traduit et publié en italien sous le titre "I misteri del Vaticano" (San Paolo, 2010). Bon, c’est ainsi, un livre chasse l’autre, la vie est un perpétuel recommencement…

06/11/2017

Le journalisme politique est malade

Calmels.jpgDepuis l'été, je n’écoute plus les émissions politiques, qui m’ennuient prodigieusement. C’est par hasard que je suis tombé hier sur l’émission "Questions politiques" sur France Info, dont l’invitée était Virginie Calmels, l’adjointe d’Alain Juppé qui soutient Laurent Wauquiez dans la course à la présidence du parti LR. Las ! Pendant une heure, les quatre journalistes présents n’ont eu de cesse, d’une seule et même voix, sans relâche, de tenter de lui faire dire quelque chose de négatif sur Wauquiez ! Unanimité dans la détestation, manque total de pluralisme, désintérêt affiché pour les sujets de fond, obsession de la "petite phrase" qui fera le buzz : le journalisme politique est bien malade !

05/11/2017

Du passé faisons table rase

RV mag.jpgUn coup d’œil, pour voir, au programme TV du 7 novembre 2017, jour anniversaire de la révolution d’Octobre, l’événement qui influa le plus sur l’histoire du monde (et de la France) tout au long du XXè siècle. A part le Staline de Daniel Costelle en fin de soirée sur France 2, pas une rétrospective, pas un débat, pas un téléfilm, pas l’esquisse d’un bout de commencement de programme historique ou pédagogique. Pour la télévision française, l’épopée communiste et ses 80 millions de morts, Lénine, Trotski, Thorez, Marchais, tout ça, c’est un mauvais souvenir, un remords un peu flou : mieux vaut ne pas rouvrir les poubelles de l’Histoire !

04/11/2017

Train : le progrès fait rage

pub.jpgAvant, pour aller de Dijon à Florence par le train de nuit, on s’adressait à un guichet en gare de Dijon et on achetait un billet Dijon-Florence. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, en gare de Dijon, personne ne sait comment joindre la société Thello seule capable, paraît-il, de rallier Dijon à Florence (en changeant de train à Milan). Aucune agence de voyage, à Dijon, ne peut vous renseigner. Et le site de ladite société Thello est incompréhensible. En fait, il faut aller à Paris (!) où, dans un petit bureau provisoire et surchauffé de la gare de Lyon, une jeune femme vous vend un billet pour le train de nuit qui s'arrête à Dijon à 22h47... ou à 21h47, on ne sait pas, excusez-nous, l’ordinateur n’arrête pas de buguer !

02/11/2017

Du goudron et des plumes !

weinstein.jpgPartout comme aux USA ? En quelques jours, l’affaire Weinstein et le hashtag "BalanceTonPorc" ont transformé la scène médiatique en un formidable exutoire où les dénonciations se succèdent, incontrôlables, avec toutes les conséquences personnelles qu’on devine pour tel réalisateur, tel acteur, tel ministre, tel journaliste ainsi accusés. Faut-il vraiment que nous soyons, nous aussi, emportés par ce populisme assassin, façon Far West, qui contourne toute forme de justice démocratique ? Est-ce bien cette réduction à l’état sauvage que veulent les femmes qui luttent, à raison, contre le harcèlement sexuel ? Le goudron et les plumes en guise de justice républicaine ?