Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2017

L'exemple vient d'en haut

Donald Trump.jpgLe harcèlement sexuel, faut-il le répéter, c’est vieux comme le monde. Que des producteurs profitent de leur pouvoir pour se payer des actrices, ce n’est pas franchement nouveau. Que la plupart des femmes aient connu des dragueurs pénibles et des mâles grossiers, c’est l’évidence. Alors qu’y a-t-il de nouveau dans cette actualité sordide ? En réalité, la goutte d'eau, c’est la déclaration publique d’un gros beauf que les Américains ont élu à leur tête :"Quand t’es une star, elles te laissent faire, tu peux faire tout ce que tu veux, les attraper par la chatte, tout ce que tu veux !"» Ben oui. Ce n’est pas Weinstein qu’il faut condamner en premier, mais Trump ! Et on fait comment ?

14/07/2017

Poutine, Trump et l'histoire

Trump-Macron.jpgIl faut le dire : Emmanuel Macron a été excellent, jusqu’à présent, dans sa gestion des rapports avec Poutine et Trump. A l’un et à l’autre, il a fait admettre que les relations franco-russes ou franco-américaines s’inscrivaient dans une longue histoire (l’expo Pierre le Grand à Versailles, les GI’s de 1917 sur les Champs Elysées) et qu’elles dépassaient les chefs d’Etats eux-mêmes, engoncés dans un présent forcément fugitif. De Gaulle avait fait de même (notamment avec Staline et Adenauer). Sous Chirac, Sarkozy et surtout Hollande, on avait fini par oublier que sans la référence à l’histoire, les mots patrie, nation, alliance, grandeur, diplomatie ou frontière n’ont aucun sens !

02/06/2017

Le panache et la panade

duo.jpgQui peut le nier ? Emmanuel Macron a été très bon, hier soir, face à ce malotrus irresponsable de Donald Trump. Gravité, fermeté, intelligence, humour : devant la terre entière, il a excellemment incarné la France telle qu’on l’aime. Les premiers pas du nouveau président de la République sont à la fois rassurants et encourageants. Dommage pour lui qu’il soit plombé, à son tour, par des "affaires" peu reluisantes qui représentent, cette fois, la France telle qu’on ne l’aime pas. Macron tance publiquement le président des Etats-Unis en anglais, avec panache, et il est incapable de se séparer en douceur d'un ministre breton quasi-inconnu qui l'a mis dans la panade ?

09:54 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : macron, trump, ferrand |  Facebook | | Lien permanent

25/05/2017

Images du monde

2048x1536-fit_rencontre-entre-emmanuel-macron-donald-trump-bruxelles-25-mai-2015.jpgEst-ce parce que les journalistes politiques, épuisés, ont fait le pont ce week-end ? On dirait que la télé s’ouvre soudain sur la planète ! Les images de Donald Trump à Jérusalem, puis à Rome chez le pape, celles de la rencontre Trump-Macron à Bruxelles, en attendant la réception de Poutine à Versailles lundi, sont rafraichissantes ! Ainsi, notre monde ne se limite pas aux révélations du Canard Enchaîné sur le ministre Richard Ferrand ou aux bisbilles entre Marine Le Pen et Florian Philippot ? Il y aurait donc, en dehors de chez nous, des problèmes de terrorisme, de pollution, de migrations, de pauvreté et de violence que des chefs d’Etat s’efforcent de régler par la diplomatie ? Incroyable !

08/02/2017

La France, façon Trump

donald-trump.jpgCe qui m'inquiète le plus, dans ce moment politique houleux, c’est le niveau de bêtise, de haine et d’inculture où semble s’enfoncer irrémédiablement le débat démocratique. Quand on s'attarde un peu sur les réseaux sociaux, on est horrifié par les milliers d’insultes proférées chaque jour contre tel ou tel candidat par des milliers de gens qui vitupèrent en se contrefichant autant des faits que du droit. Trump aurait-il déjà déteint sur nous à ce point ? Faut-il rappeler que l’ignorance, le simplisme et l’injure, dans l'histoire, mènent à la violence et à la dictature ? Combien de temps pourra-t-on encore échanger des idées dans ce torrent ininterrompu de détestation, de méchanceté, de vulgarité ?

21/01/2017

Journalisme ou bavardage ?

LCI-Trump.jpgL’investiture de Donald Trump aura été un révélateur pour les chaines de télé : autant on peut constituer un plateau pour commenter les primaires du PS en invitant à peu près n’importe qui, autant un sujet rare ou complexe comme l’arrivée de Trump à la Maison Blanche demande davantage de rigueur : il faut des journalistes qui aient pris le temps de travailler le sujet, et des invités qui le connaissent à fond (comme Anne Toulouse, Laure Mandeville ou Nicole Bacharan). Fastoche ? Que nenni ! On a vu à quelques incidents, vendredi, sur LCI, sur BFM-TV ou sur France Info, que ce n’était pas si simple, et qu’il ne suffisait pas de réunir une poignée d'invités autour d’un animateur pour faire du bon journalisme…

20/01/2017

Trump, comme Mitterrand...

648x415_donald-trump-lors-investiture-20-janvier-2017-washington.jpgJ’ai écouté le discours inaugural de Donald Trump et beaucoup des commentaires ironiques, voire désobligeants, qui ont suivi son argument majeur, quand il lance à la foule : "Je veux vous rendre le pouvoir !" Je ne défends aucunement Trump pour lequel je n’ai aucune sympathie, mais pardon, excusez-moi, les gens de mon âge se rappellent que c’était exactement le slogan de François Mitterrand au premier tour des présidentielles de 1974 : "La seule idée de la droite : garder le pouvoir. Mon projet : vous le rendre !"  Et je ne me rappelle pas, à l'époque, avoir entendu les médias traiter Mitterrand de démagogue ou de populiste !

19:39 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : trump, mitterrand, populiste |  Facebook | | Lien permanent

11/01/2017

Donald au pays des Soviets

Cosmos.jpgL’histoire de la sextape de Trump est confondante de banalité. Quelle personnalité visitant Moscou au temps de l’URSS ne s’est jamais vu aborder par quelque ravissante Nathalie au regard de braise ? Céder à la tentation, c’était évidemment s’exposer, tôt ou tard, à un chantage des plus classiques. Faut-il rappeler que Poutine, précisément, a commencé sa carrière en posant des micros et des caméras dans les grands hôtels de Leningrad ? Donald Trump est-il assez naïf pour penser que ces pratiques ont cessé la chute de l’URSS ? Ou bien, en 2013, s’en moquait-il royalement ? Maintenant, si c'est vrai, il va devoir affronter un ennemi plus redoutable que le KGB : le ridicule !

11:28 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : trump, kgb, sextape, moscou, poutine |  Facebook | | Lien permanent

21/11/2016

Pas le temps de réfléchir !

fiches_primaire-de-droire.jpgIl va quand même falloir que mes excellents confrères des grands médias parisiens se posent quelques questions s’ils veulent regagner un peu la confiance de la population française : pourquoi ont-ils annoncé que l’Angleterre resterait évidemment dans l’Europe, qu’Hillary Clinton battrait forcément Donald Trump, et que Juppé gagnerait facilement les primaires de la droite et du centre ? Malheureusement, journalistes, éditorialistes, experts, sondeurs et commentateurs n’ont pas le temps d’entamer ce genre de réflexion : ils sont trop occupés à annoncer, commenter, disséquer, analyser les résultats des élections à venir, en France et à l’étranger, dans les semaines et les mois qui viennent !

18/11/2016

Le divorce est remboursé !

mariés.jpgLes commentateurs qui pointent l’insondable vulgarité du nouveau président des Etats-Unis n’ont sans doute pas regardé la nouvelle émission proposée en France par M6 : "Mariés au premier regard". Sous des dehors "scientifiques" (il y a là un psychologue, un sociologue et un sexologue qui n’ont que ce mot à la bouche), ce nouveau jeu de télé-réalité consiste à sélectionner des hommes et des femmes "scientifiquement compatibles" et de les faire se marier pour de vrai, à la mairie, mais sans se connaître, et devant leurs familles affolées. En cas d'échec, la production rembourse les frais du divorce. Vous pouvez imaginer quelque chose de plus vulgaire, vous ?

10/11/2016

La leçon américaine

maire.jpgLa leçon à tirer de l’élection de Trump, au fond, est simplissime. Les gens, aujourd’hui, n’en peuvent plus de l’impéritie des hommes politiques qui passent leur vie dans les médias pour faire le buzz, et dont l'objectif principal est de se faire réélire afin de ne pas perdre les avantages liés à leur fonction. Ces dirigeants-là, de gauche ou de droite, ont-ils été capables de résorber le chômage, de juguler la désertification médicale, de sauvegarder une industrie de qualité, d’assurer une énergie pas chère, de restaurer le dialogue social, d’assurer une bonne éducation des enfants, de permettre aux paysans de vivre de leur travail ? Non ? Eh bien, élisons-en d’autres ! Dure leçon.

09/11/2016

Dissoudre le peuple américain ?

trump.jpgQue dire de l’élection de Donald Trump sans proférer des banalités ? Sans rappeler, notamment, que les médias français, à force de prendre leurs désirs pour des réalités, se sont autant plantés dans leurs prédictions américaines qu’ils s’étaient vautrés à propos du Brexit britannique ? Il n’était donc pas imaginable, vu de Paris, que le peuple américain élise à sa tête un milliardaire grossier, sexiste, homophobe et islamophobe ? Ben si. Le peuple britannique a voté pour le Brexit, le peuple américain a voté Trump. Ah ! Cette vieille tentation émise par Bertold Brecht, prix Staline 1955, de "dissoudre le peuple et d’en élire un autre" !

18:34 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : trump, brecht, peuple, usa, médias |  Facebook | | Lien permanent

06/11/2016

Le problème, dans une démocratie...

danse-stars-de-sylvie-tellier-julien-lepers.jpgA ceux qui se demandent, incrédules, comment Donald Trump a pu être porté par les électeurs américains jusqu’au seuil de la Maison Blanche, je suggère de méditer l’incident qui a spectaculairement plombé l’émission Danse avec les stars, hier soir, sur TF1. La production de ce show avait imprudemment donné la parole aux téléspectateurs pour départager ses candidats danseurs : eh bien, le public a tranché… en éliminant l'excellente et charmante Sylvie Tellier, formidable danseuse, lui préférant deux animateurs télé connus dans les chaumières, Julien Lepers et Valérie Damidot, qui dansent comme des fers à repasser ! Ben oui, le problème, en démocratie, c’est le peuple…

08/06/2016

Quand un peuple arrête de lire...

donald-trump.jpgSi notre avenir vient, le plus souvent, d’outre Atlantique, il serait opportun de jeter un œil sur la situation dramatique de la presse écrite aux Etats-Unis, qui est mourante. Les quotidiens aux USA, depuis 1990, ont perdu 60 % de leurs effectifs journalistiques ! Ils ne sont plus qu’un complément élitiste aux grands médias audiovisuels et à ceux qui fleurissent sur le web. Or, comme on sait, ces nouveaux supports ont réduit au minimum l’enquête, l’investigation, la réflexion, l'intelligence et la critique, au profit de l'image, de l’émotion et du simplisme. Voilà ce qui nous attend. Or, vous voyez pour qui on vote, quand on cesse de lire ?

22:02 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : trump, journaux, journalisme, usa |  Facebook | | Lien permanent

27/03/2016

De la démocratie en Amérique

Melania+Trump.jpgDepuis 1776, précurseur et modèle en matière de démocratie, l’Amérique nous montre le chemin. Ces derniers jours, les deux candidats aux primaires républicaines, Donald Trump et Ted Cruz, ont échangé des arguments inédits : "Ta femme, elle est moche !" "La tienne, elle sent le gaz !" "Voudriez-vous d’une chaudasse pour First lady ?" Et les deux prétendants à la Maison Blanche de s’envoyer des photos pourries de leurs meufs sur Twitter, l’une, Heidi, défigurée par une grimace, l’autre, Melania, à oilpé sur une peau de bête. Question très sérieuse : combien de temps faudra-t-il pour que nos hommes politiques imitent, fascinés, la modernité américaine ?

23/02/2016

La régression, c'est maintenant !

Donald-Trump.jpgVoilà ce qui arrive quand on arrête de lire des livres ! La politique, désormais, se passe de réflexion philosophique, de références historiques, de débat d’idées. L’époque est aux imprécations, aux insultes, à l'inculture et à la dérision. Voyez le succès de Donald Trump aux Etats-Unis, voyez les scores du FN en France. Voyez aussi la nostalgie pour le régime communiste en Russie, ou la thèse quasi officielle, en Pologne, selon laquelle Walesa était un sous-marin communiste. Voyez la diabolisation, chez nous, de tous ceux qui tentent de réfléchir librement à l’évolution de la société. Au feu, les livres d’histoire ! Au bûcher, les philosophes ! La régression, c'est maintenant !

10:37 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : trump, inculture, dérision, fn |  Facebook | | Lien permanent