Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2017

Ploermel, le pape et l'Europe

pape.jpg

Les grands médias, ce week-end, ont consacré quasiment le même temps à ces deux informations. D’un côté, deux habitants de Ploermel, militants d’un antique groupuscule laïcard appelé la "Libre pensée", ont obtenu du Conseil d’Etat, après onze ans de procédure, qu’il interdise une croix dominant une statue de Jean-Paul II érigée dans leur ville. De l’autre, à Rome, le pape François, représentant mondial d’1,3 milliard de croyants, a solennellement appelé l’Europe à défendre ses valeurs et sa culture, sauf à se laisser dissoudre dans une mondialisation inhumaine. Mais combien de ces médias ont souligné que c’était très exactement le même sujet ?

30/09/2017

La vérité, une valeur en baisse

pape presse.jpgOui, je sais, ce que dit le pape, en France, les journalistes s’en tamponnent le coquillard. J’invite pourtant mes excellents confrères à lire la déclaration que rendra publique le pape François, début janvier, sur les "fake news". Que le chef d’une Eglise de 1,2 milliards de fidèles s’inquiète solennellement du déclin de l’exigence de vérité dans le débat public, voilà qui devrait faire réfléchir, surtout dans les médias. De la communication des grandes entreprises à la désinformation sur les réseaux sociaux, c’est le principe même de vérité, clef de la compréhension entre les hommes, qui est en recul. Et c'est gravissime. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre…

13/09/2017

Le pape et les migrants : on se calme !

pape-Francois-dans-avion.jpgDans l’avion qui le ramenait de Colombie, le pape est revenu sur sa position à propos des migrants, qui lui a valu tant et tant de critiques et d'insultes. Je le cite : "Il ne suffit pas d’ouvrir son cœur. Le problème des migrants est, premièrement, un cœur ouvert, toujours, entre autres parce que c’est un commandement de Dieu : recevoir, parce que "tu as été esclave (migrant) en Égypte". Mais un gouvernement doit gérer ce problème avec la vertu propre au gouvernant, à savoir la prudence. Qu’est-ce que cela signifie ? D’abord, combien de places j’ai ? Deuxièmement, ne pas seulement recevoir : intégrer !" Comme quoi la folie de l'Evangile n'exclut pas un certain bon sens...

10:35 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : pape françois, migrants |  Facebook | | Lien permanent

07/09/2017

Il n'y a pas de "guerre juste"

Francois-Dominique-Wolton.jpgDans son livre-entretien avec Dominique Wolton, le pape dit clairement qu’il n’y a pas de "guerre juste" puisque seule la paix est juste. Et certains commentateurs d’y voir une rupture historique avec la tradition de l’Eglise. Sauf que la formule est rhétorique. Dans la vraie vie, peut-on arrêter un massacre, une agression ou un génocide sans utiliser de moyens "guerriers" ? Faudrait-il, pour préserver la paix, laisser les chrétiens d’Orient se faire trucider par Daech ? Ou, au nom de la non-violence, laisser une vieille dame se faire violenter dans le métro ? Attention aux formules toutes faites : le pape jésuite lui-même ne cesse de faire la part de la doctrine et des réalités humaines...

05/09/2017

A lire sans plus attendre !

Wolton.JPGRentré de Paris ce matin avec de quoi lire pour les jours qui viennent. Je rapporte le livre-entretien avec le pape François intitulé Politique et société (à L’Observatoire), réalisé par mon vieil ami Dominique Wolton, qui promet d'être passionnant. Or sur mon bureau trône déjà le troisième tome de la formidable Histoire mondiale du communisme (chez Grasset) de mon vieux complice Thierry Wolton, frère de l'autre, qui offre, comme les deux premiers tomes, mille pages à déguster lentement tant l’œuvre est délectable. Deux livres majeurs à lire de toute urgence ! Ce matin, je me suis réveillé en sueur : j’ai fait le même cauchemar que Chirac jadis avec Alain et Patrice Duhamel, j’ai rêvé qu’il y avait un troisième frère Wolton !

07/06/2017

Le pape, la finance, le populisme...

Papes.jpgTombé sur cette phrase du pape : "Nous voyons, d’une part, les puissances financières dominer toute l’économie privée et publique ; et, d’autre part, la foule innombrable de ceux qui, privés de toute sécurité de vie directe ou indirecte se désintéressent des véritables et hautes valeurs spirituelles, se ferment aux aspirations à une liberté digne de ce nom, se jettent tête baissée au service de n’importe quel parti politique…" Ah, j’oubliais, ce n’est pas le pape François qui parle ainsi, mais le pape Pie XII, à la radio, le 1er septembre 1944. Faut-il insister sur la fascinante continuité qui relie tous les papes, fussent-ils aussi différents que ces deux-là ?

30/04/2017

Il y a actualité et actualité...

al-azhar.jpgQuel dommage que les médias français, obnubilés par les petitesses électoralistes de Mélenchon et de Dupont-Aignan, n’aient pas compris l’importance historique de la visite du pape François à l’université sunnite Al-Azhar du Caire, hier ! Je le cite : "Ensemble, de ce lieu de rencontre entre Ciel et terre, terre d’alliances entre les peuples et entre les croyants, redisons un "non" fort et clair à toute forme de violence, de vengeance ou de haine commises au nom de la religion ou au nom de Dieu…" Pas un mot, pas un commentaire là-dessus, ou quasi ! Comment faut-il leur expliquer que c’est dans ce genre d’événements, qui s’inscrivent dans une perspective millénaire, que se joue le sort de la civilisation, de la culture, de la paix ?

10/04/2016

Emmanuel Macron ou le pape François ?

post_synodal.jpgDeux textes importants viennent de sortir, qui intéressent chacun des millions de Français. Pourquoi les grands medias ont-ils choisi de commenter unanimement et massivement le premier, qui est d’Emmanuel Macron, et pas le second, qui est du pape François ? Ne cherchez pas trop loin. La vérité c’est que le premier tient en deux mots simples ("En marche") qui appellent, sans la moindre réflexion, hop, fastoche, un accord ou un désaccord. L’autre texte fait 260 pages, avec un titre en latin assorti de mots compliqués (miséricorde, discernement, inculturation, magistère), et il ne se résume pas, justement, c’est bien là son intérêt, par oui ou par non. Informer est un métier difficile.

21/10/2015

Du neuf sur le pape !

pape-francois.jpgCe n'est pas très rigolo, un synode. Et celui-là semble tourner en rond. Heureusement, dans un cas comme celui-là, on peut toujours compter sur la presse italienne pour relancer l’attention. Cette fois, c’est le Quotidiano Nazionale qui révèle que le pape François a... une tumeur au cerveau ! Si ! Une infirmière anonyme aurait confié qu’il y a sept mois, dans une clinique de Pise, le pape serait venu consulter un neurochirurgien qui aurait repéré, sur une radio, une tache sombre ne nécessitant pas d’opération - ouf ! Aujourd’hui, le Vatican publie un démenti. Demain, d’autres journaux romains auront de nouveaux éléments, qui appelleront de nouveaux démentis. La routine, quoi.

12/10/2015

Hollande boude le pape François

pape-Holl.jpgLa diplomatie française multiplie les bourdes. Couper les ponts avec le pape François, en ce moment, c’est vraiment très fort ! Alors que Merkel, Castro, Obama et Poutine se disputent pour parler avec lui des grands sujets du monde, l’Elysée et le Quai d’Orsay se privent volontairement d’un ambassadeur auprès du pape jusqu’en 2017 ! Au lieu de s’excuser discrètement (la diplomatie sert à cela) d’avoir voulu imposer au Saint-Siège un ambassadeur gay (alors que la règle est de demander au pays hôte son agrément pour toute nomination), on s’obstine, on pérore, on éructe, on trépigne, on s’indigne ! Et on rate une formidable occasion d’être dans le vent de l’histoire. Très fort, vous dis-je !

09/10/2015

Le pape, la paix et le Nobel

prix-nobel-de-la-paix.jpg

Tous les ans, le 9 octobre, je publie le même texte : "Loin de moi l’idée de contester le choix des jurés Nobel : la cause défendue par les organisations tunisiennes primées ce matin à Oslo est inattaquable, bravo ! Je note simplement qu’en un peu plus d’un siècle, jamais le prix Nobel de la Paix n’a été décerné à un pape. Chaque année, ou presque, on trouve le nom du pape régnant dans la short list des favoris. De fait, personne n’aurait trouvé choquant de voir le prix attribué à un Benoît XV, un Jean XXIII, un Paul VI, un Jean-Paul II ou, à plus forte raison, au pape François. Les parlementaires norvégiens, protestants rigoureux et exemplaires, n’auraient pas un léger a priori contre le Vatican, des fois ? Sûr ?"  Cette année, pas mieux.

11:33 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : nobel, pape françois, pape, paix |  Facebook | | Lien permanent

04/10/2015

Synode : pourquoi la famille ?

Pape.jpgPourquoi l’Eglise consacre-t-elle tant de temps et d’énergie à la famille ? Parce que celle-ci est, de tous temps, le trait d’union entre l’individu et le reste de l’humanité. L’histoire en a forgé d’autres : la tribu, la nation, etc. Mais c’est au sein de la cellule familiale, dès le biberon, qu’on apprend l’ouverture à l’autre, la solidarité, la gratuité, la transmission, la confiance, le collectif. Dans un monde miné par l’individualisme, l’Eglise défend la famille éternelle – un papa, une maman, des enfants – comme un creuset d’humanité, une référence ontologique qui fonde bien plus que la seule morale. Ce qui ne la dispense pas d’appréhender la complexité du monde. D’où le Synode. D’autres questions ?  

02/09/2015

Le pape, l'avortement et la miséricorde

pape.jpgQuand le pape François a une idée quelque part, il ne l’a pas ailleurs. Le pape venu du sud veut une Eglise qui accueille, et non une Eglise qui condamne. Et à ceux qui redoutent que ce changement de pied ébranle le dogme, il oppose la miséricorde divine, qui est infinie, comme l’amour dont elle est le synonyme. Et comme mesure de ce pardon illimité, qui sera le thème de la prochaine Année sainte, il prend l’exemple de l’avortement qui est clairement, à ses yeux, une "horreur" et une faute quasi impardonnable : l’Eglise ne libéralise aucunement l’avortement, mais Dieu pardonne à tous ceux qui se repentent. Cqfd.

23/06/2015

Le pape inquiète l'Amérique

FoxNews.jpgDe toutes les réactions qui ont suivi la publication de l’encyclique papale Laudato si, deux semblent se distinguer outre Atlantique. D’abord, il y a celle de Jed Bush, candidat à la Maison Blanche : "Je ne vais pas à la messe pour entendre parler économie ou politique !" Ben tiens, à chacun son job, Jed, yeaahh ! Mais la plus intéressante est celle du chroniqueur Greg Guffeld (photo) sur la célèbre chaîne américaine Fox News : "Le pape François est l’homme le plus dangereux de la terre !" Rien que cela. Enfoncés, Daech, Al Qaïda, Poutine, l’Iran et tout le toutim ! On s’étonne que la chaîne n’ait pas préconisé, pour sauver l’Amérique, quelque raid aérien sur la Cité du Vatican.

16/06/2015

Le pape au secours de la planète

pape F.jpgJoli scoop du Monde, ce soir, qui a relayé la publication anticipée par le journal L’Expresso de l’encyclique du pape François sur les questions environnementales. Pourvu que ce mini-événement (la violation de l’embargo papal) incite le reste des médias français à lire ce texte essentiel, d’une portée comparable à l’encyclique Pacem in Terris publiée par Jean XXIII en 1963. Que le chef spirituel d’un peu plus d’un milliard d’humains s’exprime sur ce sujet, en lien étroit avec l’ONU, voilà qui devrait retenir autant l’attention des journalistes, normalement, que les bisbilles des Verts à propos du prochain remaniement, non ?

10/06/2015

Poutine au Vatican : un sommet capital

Poutine-pape.jpgC’est une rencontre capitale qui va se dérouler au Vatican tout à l’heure. Vladimir Poutine et le pape François sont les deux dirigeants qui ont le plus d’influence sur l’Ukraine tragiquement divisée. Le premier sur les russophones de l’est ; le second sur les uniates de l’ouest. Au moment où la diplomatie française s’est paralysée toute seule en se brouillant bêtement avec l’un et avec l’autre, ce qui n'est pas très malin, il faut espérer que Poutine et le pape trouveront les mots susceptibles de ramener la paix dans ce pays européen situé à mi-chemin entre Rome et Moscou. Oui, je sais, en France, tout le monde s’en fout, mais quand même…

22/01/2015

Pape François : le coup du lapin

pape-F.jpgIl est rigolo, ce pape. Ses propos sur les cathos qui ne devraient pas se comporter "comme des lapins" ont électrisé les médias. Or, qu’a-t-il dit, exactement, dans l’avion de Manille ? 1) Que tout enfant est un "trésor", surtout dans les familles pauvres, et qu’être parent est d’abord une "joie". 2) Que l’Eglise ne cesse de dénoncer le "néo-malthusianisme" qui voudrait réguler massivement les naissances pour des raisons économiques, voire mercantiles. 3) Mais que les catholiques doivent toutefois, en utilisant des moyens "licites", pratiquer une "paternité responsable". Rien de nouveau depuis Paul VI... et tous les médias le reprennent !

19/01/2015

Un chiffre venu de Manille

pape-foule.jpgL’info est presque anecdotique, et je m’en voudrais presque de polluer avec ce simple chiffre les torrents de commentaires massivement anticléricaux qui continuent, depuis le drame de Charlie Hebdo, d’animer les plateaux de la télévision française. C’est à peine, d’ailleurs, si nos médias ont signalé cette info très marginale : dimanche matin, aux Philippines, le pape François a réuni 6 millions de personnes à sa grand-messe, soit davantage qu’aucun rassemblement humain dans l’Histoire. Bon, restons léger et demandons-nous, pour rire, à combien serait monté ce chiffre s’il n’avait pas plu des cordes, ce jour-là, sur Manille…

26/11/2014

Un pape "de gauche" ?

Pape-avion.jpg"Très saint Père, êtes-vous social-démocrate ?" Dans l’avion qui le ramenait de Strasbourg à Rome, hier, un journaliste français a posé la question au pape François. Lequel lui a rappelé gentiment qu’il se référait à l’Evangile, à la doctrine sociale de l’Eglise, etc, ajoutant : "Merci pour cette question qui m’a bien fait rigoler !" (sic). De même, hier, à C dans l’Air, l’ami Yves Calvi voulait absolument savoir si le pape était "de gauche". Mais pourquoi veulent-ils tous faire rentrer les papes en général (et celui-ci en particulier) dans ces catégories politiciennes minuscules, réductrices, éphémères et tellement artificielles ?

11:41 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : pape, gauche, pape françois |  Facebook | | Lien permanent

19/10/2014

Martine Aubry écrase le pape

Martine_Aubry.jpgHier soir, en concluant la première session du synode sur la famille, le pape François a tenu des propos ébouriffants en vitupérant contre la "raideur hostile" des "zélotes", l’ "angélisme destructeur" des "bien-pensants", etc. Mais ces mises en garde, inédites dans la bouche d'un pape, n’ont pas pesé lourd – mes confrères sont incorrigibles – face aux quelques petites phrases de Martine Aubry critiquant le gouvernement dans une interview au Journal du Dimanche. Le pape, l’Eglise, le reste du monde, combien de divisions ? La France se portera mieux quand elle cessera de s’intéresser exclusivement à ses petites chicaneries politiciennes !