Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2018

On ne peut pas s'intéresser à tout

pape-francois-chine.jpgLa France va donc replonger dans ses petites bisbilles sociétales (PMA, euthanasie, etc). Les médias, trop occupés par ces affrontements rageurs et convenus, y trouveront un magnifique prétexte pour ce pas s'intéresser au bras-de-fer géant que viennent d’engager l’Eglise catholique (1,3 milliard de fidèles) et la Chine communiste (1,5 milliard d’habitants). Difficile de savoir si l’accord du 22 septembre entre ces deux superpuissances va tourner à l’avantage du pape François et des 12 millions de catholiques de Chine, ou du Parti communiste chinois qui ne supporte aucune influence étrangère dans l'empire qu'il dirige d'une main de fer...

12:21 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : chine, pape francois, pma, vatican |  Facebook | | Lien permanent

14/09/2018

Pédophilie : le présent et le passé

pape USA.jpgHier, le pape François a reçu à Rome les représentants de la Conférence épiscopale américaine pour parler des scandales pédophiles : titres dans les journaux, articles, etc. Mais je n’en vois aucun qui rappelle que Jean-Paul II, le 23 avril 2002, avait déjà convoqué les dirigeants de la même Conférence épiscopale américaine pour leur imposer la "tolérance zéro" sur le sujet, et les appeler prioritairement à la "sollicitude envers les victimes" . On n’avancera pas, dans ce dossier terrible, sans examiner de près ce que l’Eglise a déjà fait depuis deux décennies (notamment en France, en Allemagne et aux USA) pour tenter désespérément de rompre avec un passé détestable.

05/09/2018

Quand le pape prêche la prudence...

pape Francois,migrantsAu lieu de monter en épingle le petit cafouillage du pape sur l’homosexualité dans l’avion du 26 août, les médias auraient été bien inspirés de citer son propos sur les migrants : "J’ai parlé ici même de la vertu de la prudence qui est la vertu du gouvernant, et j’ai parlé de la prudence des peuples quant au nombre et quant aux possibilités : un peuple qui peut accueillir mais qui n’a pas la possibilité d’intégrer, mieux vaut qu’il n’accueille pas. Là, se pose la question de la prudence ! Et je crois que c’est précisément le point sensible, aujourd'hui, du débat au sein de l’Union européenne." Que ceux qui ont des oreilles pour entendre…

11:21 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : pape francois, migrants |  Facebook | | Lien permanent

28/08/2018

Improviser, c'est un métier !

hulot.jpgNotre monde change. A l’heure des portables, des chaînes d’info et des réseaux sociaux, on se croit obligé de répondre du tac au tac, de réagir à chaud, de prendre des décisions impromptues, etc. On n’a plus le temps de se poser, de réfléchir et de coucher ses idées par écrit. Il faut jongler sans cesse, à toute vitesse, et improviser avec des mots simples, des raisonnements basiques, des idées sommaires. Or tout le monde n’est pas taillé pour cette nouvelle gymnastique politique, médiatique et sémantique. Tiens, un exemple : le pape François… Tiens, un autre exemple : Nicolas Hulot…

11:36 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hulot, pape francois, médias |  Facebook | | Lien permanent

24/08/2018

Qu'attend-on de l'Eglise ?

pape.jpgLa lettre du pape sur la pédophilie provoque des réactions, parfois discutables, souvent fondées, et c’est tant mieux : appel aux réseaux sociaux pour faire démissionner Mgr Barbarin (du côté du père Vignon), propositions pour une réforme des séminaires (du côté du père Joulain), etc. Or, il manque une réflexion… sur le fond du dossier : que doit faire l'Eglise pour éradiquer la pédophilie en son sein ? Encore faudrait-il pour cela travailler sur les faits, et non sur les ressentis, afin de les soumettre à des spécialistes, médecins, sexologues, psychiatres, juristes, etc. Benoît XVI l’avait fait en janvier 2012, à Rome, mais cela n’avait pas beaucoup intéressé la presse…

22/08/2018

Pédophilie : au-delà de l'émotion...

pape-triste.jpgJe suis avec consternation le dossier de la pédophilie dans l’Eglise. Et j’en veux aux médias de débiter, sur un sujet aussi grave, autant d'inexactitudes, d’idées toutes faites, de grosses bêtises et d’erreurs factuelles ! Comme si l’émotion, évidemment légitime, justifiait de confondre allègrement une accusation et une condamnation, un enfant et un adolescent, un délit et un crime, un grand jury populaire et un tribunal, un acte pédophile et la non dénonciation de cet acte ! Comment mesurer la gravité des faits, la douleur des victimes, la réaction de l’Eglise ou les propos du pape à partir de ce désolant gloubi-glouba intellectuel ?

26/07/2018

L'obscurantisme, voilà l'ennemi !

pape.jpgLu dans "Le Point" la violente charge du philosophe Pascal Bruckner contre le pape François qui, face aux scandales pédophiles, n’aurait pas eu le courage de revenir sur le célibat des prêtres, cause de perversion évidente ! Sauf que le sociologue américain Philip Jenkins, depuis longtemps, a montré qu’il y avait autant de pédophiles chez les pasteurs protestants (mariés) que chez les curés catholiques (non mariés). C’est clair, c'est écrit, c'est acté, tous les spécialistes sont au courant… contrairement aux centaines d'éditorialistes, chroniqueurs et autres moralistes qui n’ont toujours pas eu le temps, hélas, d’étudier le dossier !

25/06/2018

Macron chez le pape François

macron_pape_francois.jpgComme à chaque visite présidentielle au Vatican, j’observe de près la façon dont les médias couvrent l’événement. Et j’enrage de voir que la question la plus souvent posée par mes confrères est : Macron va-t-il à Rome pour séduire les catholiques français ? Ne peut-on pas considérer que le président de la France, cinquième puissance économique du monde, puisse échanger avec le pape, représentant d’une communauté de 1,3 milliard de fidèles disséminés sur toute la planète, sans que ce soit dans l’intention sordide de grignoter quelques voix, d'ailleurs très aléatoires,aux prochaines élections européennes et municipales ? Et si on prenait un tout petit peu de hauteur ?

29/10/2017

Ploermel, le pape et l'Europe

pape.jpg

Les grands médias, ce week-end, ont consacré quasiment le même temps à ces deux informations. D’un côté, deux habitants de Ploermel, militants d’un antique groupuscule laïcard appelé la "Libre pensée", ont obtenu du Conseil d’Etat, après onze ans de procédure, qu’il interdise une croix dominant une statue de Jean-Paul II érigée dans leur ville. De l’autre, à Rome, le pape François, représentant mondial d’1,3 milliard de croyants, a solennellement appelé l’Europe à défendre ses valeurs et sa culture, sauf à se laisser dissoudre dans une mondialisation inhumaine. Mais combien de ces médias ont souligné que c’était très exactement le même sujet ?

30/09/2017

La vérité, une valeur en baisse

pape presse.jpgOui, je sais, ce que dit le pape, en France, les journalistes s’en tamponnent le coquillard. J’invite pourtant mes excellents confrères à lire la déclaration que rendra publique le pape François, début janvier, sur les "fake news". Que le chef d’une Eglise de 1,2 milliards de fidèles s’inquiète solennellement du déclin de l’exigence de vérité dans le débat public, voilà qui devrait faire réfléchir, surtout dans les médias. De la communication des grandes entreprises à la désinformation sur les réseaux sociaux, c’est le principe même de vérité, clef de la compréhension entre les hommes, qui est en recul. Et c'est gravissime. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre…

13/09/2017

Le pape et les migrants : on se calme !

pape-Francois-dans-avion.jpgDans l’avion qui le ramenait de Colombie, le pape est revenu sur sa position à propos des migrants, qui lui a valu tant et tant de critiques et d'insultes. Je le cite : "Il ne suffit pas d’ouvrir son cœur. Le problème des migrants est, premièrement, un cœur ouvert, toujours, entre autres parce que c’est un commandement de Dieu : recevoir, parce que "tu as été esclave (migrant) en Égypte". Mais un gouvernement doit gérer ce problème avec la vertu propre au gouvernant, à savoir la prudence. Qu’est-ce que cela signifie ? D’abord, combien de places j’ai ? Deuxièmement, ne pas seulement recevoir : intégrer !" Comme quoi la folie de l'Evangile n'exclut pas un certain bon sens...

10:35 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : pape françois, migrants |  Facebook | | Lien permanent

07/09/2017

Il n'y a pas de "guerre juste"

Francois-Dominique-Wolton.jpgDans son livre-entretien avec Dominique Wolton, le pape dit clairement qu’il n’y a pas de "guerre juste" puisque seule la paix est juste. Et certains commentateurs d’y voir une rupture historique avec la tradition de l’Eglise. Sauf que la formule est rhétorique. Dans la vraie vie, peut-on arrêter un massacre, une agression ou un génocide sans utiliser de moyens "guerriers" ? Faudrait-il, pour préserver la paix, laisser les chrétiens d’Orient se faire trucider par Daech ? Ou, au nom de la non-violence, laisser une vieille dame se faire violenter dans le métro ? Attention aux formules toutes faites : le pape jésuite lui-même ne cesse de faire la part de la doctrine et des réalités humaines...

05/09/2017

A lire sans plus attendre !

Wolton.JPGRentré de Paris ce matin avec de quoi lire pour les jours qui viennent. Je rapporte le livre-entretien avec le pape François intitulé Politique et société (à L’Observatoire), réalisé par mon vieil ami Dominique Wolton, qui promet d'être passionnant. Or sur mon bureau trône déjà le troisième tome de la formidable Histoire mondiale du communisme (chez Grasset) de mon vieux complice Thierry Wolton, frère de l'autre, qui offre, comme les deux premiers tomes, mille pages à déguster lentement tant l’œuvre est délectable. Deux livres majeurs à lire de toute urgence ! Ce matin, je me suis réveillé en sueur : j’ai fait le même cauchemar que Chirac jadis avec Alain et Patrice Duhamel, j’ai rêvé qu’il y avait un troisième frère Wolton !

07/06/2017

Le pape, la finance, le populisme...

Papes.jpgTombé sur cette phrase du pape : "Nous voyons, d’une part, les puissances financières dominer toute l’économie privée et publique ; et, d’autre part, la foule innombrable de ceux qui, privés de toute sécurité de vie directe ou indirecte se désintéressent des véritables et hautes valeurs spirituelles, se ferment aux aspirations à une liberté digne de ce nom, se jettent tête baissée au service de n’importe quel parti politique…" Ah, j’oubliais, ce n’est pas le pape François qui parle ainsi, mais le pape Pie XII, à la radio, le 1er septembre 1944. Faut-il insister sur la fascinante continuité qui relie tous les papes, fussent-ils aussi différents que ces deux-là ?

30/04/2017

Il y a actualité et actualité...

al-azhar.jpgQuel dommage que les médias français, obnubilés par les petitesses électoralistes de Mélenchon et de Dupont-Aignan, n’aient pas compris l’importance historique de la visite du pape François à l’université sunnite Al-Azhar du Caire, hier ! Je le cite : "Ensemble, de ce lieu de rencontre entre Ciel et terre, terre d’alliances entre les peuples et entre les croyants, redisons un "non" fort et clair à toute forme de violence, de vengeance ou de haine commises au nom de la religion ou au nom de Dieu…" Pas un mot, pas un commentaire là-dessus, ou quasi ! Comment faut-il leur expliquer que c’est dans ce genre d’événements, qui s’inscrivent dans une perspective millénaire, que se joue le sort de la civilisation, de la culture, de la paix ?

10/04/2016

Emmanuel Macron ou le pape François ?

post_synodal.jpgDeux textes importants viennent de sortir, qui intéressent chacun des millions de Français. Pourquoi les grands medias ont-ils choisi de commenter unanimement et massivement le premier, qui est d’Emmanuel Macron, et pas le second, qui est du pape François ? Ne cherchez pas trop loin. La vérité c’est que le premier tient en deux mots simples ("En marche") qui appellent, sans la moindre réflexion, hop, fastoche, un accord ou un désaccord. L’autre texte fait 260 pages, avec un titre en latin assorti de mots compliqués (miséricorde, discernement, inculturation, magistère), et il ne se résume pas, justement, c’est bien là son intérêt, par oui ou par non. Informer est un métier difficile.

21/10/2015

Du neuf sur le pape !

pape-francois.jpgCe n'est pas très rigolo, un synode. Et celui-là semble tourner en rond. Heureusement, dans un cas comme celui-là, on peut toujours compter sur la presse italienne pour relancer l’attention. Cette fois, c’est le Quotidiano Nazionale qui révèle que le pape François a... une tumeur au cerveau ! Si ! Une infirmière anonyme aurait confié qu’il y a sept mois, dans une clinique de Pise, le pape serait venu consulter un neurochirurgien qui aurait repéré, sur une radio, une tache sombre ne nécessitant pas d’opération - ouf ! Aujourd’hui, le Vatican publie un démenti. Demain, d’autres journaux romains auront de nouveaux éléments, qui appelleront de nouveaux démentis. La routine, quoi.

12/10/2015

Hollande boude le pape François

pape-Holl.jpgLa diplomatie française multiplie les bourdes. Couper les ponts avec le pape François, en ce moment, c’est vraiment très fort ! Alors que Merkel, Castro, Obama et Poutine se disputent pour parler avec lui des grands sujets du monde, l’Elysée et le Quai d’Orsay se privent volontairement d’un ambassadeur auprès du pape jusqu’en 2017 ! Au lieu de s’excuser discrètement (la diplomatie sert à cela) d’avoir voulu imposer au Saint-Siège un ambassadeur gay (alors que la règle est de demander au pays hôte son agrément pour toute nomination), on s’obstine, on pérore, on éructe, on trépigne, on s’indigne ! Et on rate une formidable occasion d’être dans le vent de l’histoire. Très fort, vous dis-je !

09/10/2015

Le pape, la paix et le Nobel

prix-nobel-de-la-paix.jpg

Tous les ans, le 9 octobre, je publie le même texte : "Loin de moi l’idée de contester le choix des jurés Nobel : la cause défendue par les organisations tunisiennes primées ce matin à Oslo est inattaquable, bravo ! Je note simplement qu’en un peu plus d’un siècle, jamais le prix Nobel de la Paix n’a été décerné à un pape. Chaque année, ou presque, on trouve le nom du pape régnant dans la short list des favoris. De fait, personne n’aurait trouvé choquant de voir le prix attribué à un Benoît XV, un Jean XXIII, un Paul VI, un Jean-Paul II ou, à plus forte raison, au pape François. Les parlementaires norvégiens, protestants rigoureux et exemplaires, n’auraient pas un léger a priori contre le Vatican, des fois ? Sûr ?"  Cette année, pas mieux.

11:33 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : nobel, pape françois, pape, paix |  Facebook | | Lien permanent

04/10/2015

Synode : pourquoi la famille ?

Pape.jpgPourquoi l’Eglise consacre-t-elle tant de temps et d’énergie à la famille ? Parce que celle-ci est, de tous temps, le trait d’union entre l’individu et le reste de l’humanité. L’histoire en a forgé d’autres : la tribu, la nation, etc. Mais c’est au sein de la cellule familiale, dès le biberon, qu’on apprend l’ouverture à l’autre, la solidarité, la gratuité, la transmission, la confiance, le collectif. Dans un monde miné par l’individualisme, l’Eglise défend la famille éternelle – un papa, une maman, des enfants – comme un creuset d’humanité, une référence ontologique qui fonde bien plus que la seule morale. Ce qui ne la dispense pas d’appréhender la complexité du monde. D’où le Synode. D’autres questions ?