Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2016

Pédophilie : retour de manivelle

Libé.jpgOn appelle cela un retour de manivelle. Des médias comme Rue89 commencent à s’interroger sur le manque de repentance de Libération, très sévère envers l'Eglise, en matière de pédophilie. Oui, Libé a prôné clairement la pédophilie dans les années 1970, en ouvrant notamment ses colonnes à un Front de libération des pédophiles ! Tous les journalistes le savent, mais aucun n’ose rappeler cette période sulfureuse où Daniel Cohn-Bendit regrettait, sur le plateau d’Apostrophes, que la très pudibonde Eglise catholique condamnât les caresses que lui prodiguait une fillette de 5 ans ! Oui, c’était un autre temps, mais il ne serait pas mal venu, comme dit Daniel Schneidermann dans L’Obs, que Libé se livre enfin à une "introspection" sur le sujet, fût-elle "vertigineuse" !

14/03/2016

Et la présomption d'innocence ?

cardinal_barbarin.jpgImpressionnant, tous ces gens qui s’assoient sur la présomption d’innocence, de Laurent Ruquier à Roselyne Bachelot en passant par Canal + et le journal Le Monde, piétinant avec volupté, parce qu’il est cardinal, la personne de Philippe Barbarin ! Celui-ci a-t-il failli au principe de précaution quand il a hérité, vingt-cinq ans après les faits, du cas Bernard Preynat ? Si le juge dit oui, bien sûr, il faudra qu’il démissionne. Mais si le tribunal l’exonère de tout crime, croyez-vous une seule seconde que Ruquier, Bachelot, Canal + et Le Monde s’excuseront publiquement d’avoir ainsi violé un des principes les plus fondamentaux de la République ?

10/03/2016

Pédophilie : oui, la mentalité a changé

barbarin.jpgCela fait trois fois que j’entends, en marge de l’affaire Barbarin, des journalistes traiter par l’ironie l’idée que la société ne jetait pas le même regard sur la pédophilie dans les années 1980, époque à laquelle remontent 95 % des crimes pédophiles dont on parle aujourd’hui. Mes confrères ont-ils donc oublié les écrits sulfureux des Matzneff, Schérer, Peyrefitte et autres Hocquengheim, les "sexualités périphériques" prônées par Foucault, la rubrique "Front de libération des pédophiles" ouverte dans Libération, ou Cohn-Bendit vantant sur le plateau d’Apostrophes les caresses des fillettes de 5 ans ? Comment y voir clair dans ces dossiers terribles si on occulte délibérément leur contexte ?