Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2021

Un beau gâchis, Monseigneur !

istockphoto-185796229-612x612.jpgPlus maladroit que Mgr Moulins-Beaufort, ce n’est pas possible ! Le président de la CEF, en deux phrases, a transformé le débat sur la pédocriminalité en une polémique médiatique sur la question de la laïcité, ce dont se tamponnent les victimes citées dans le rapport Sauvé. Comme si le secret de confession, millénaire et reconnu aujourd'hui par tous les Etats démocratiques, était une affaire franco-française ! Comme s’il n’y avait pas une réflexion à lancer sur tous les secrets dits "professionnels" (médecins, avocats, journalistes, etc) pour y aménager intelligemment une disposition spécifique pour ce genre de  crimes ! Au lieu de cela, quel gâchis, mais quel gâchis !

08/03/2019

Mais où sont les clercs ?

Eveques-jpg.jpgL’affaire Barbarin est révélatrice : il y a quelque chose qui ne va pas dans l’Eglise de France. Face au tsunami d’informations catastrophiques, parfois épouvantables, qui la submerge, je ne croise jamais, sur les plateaux de télévision, le moindre évêque, le moindre prêtre qui vienne réagir au nom de l’institution, de sa hiérarchie, de ses clercs ! Y aurait-il une parabole, dans l’Evangile, qui interdise la communication de crise ? Les responsables de l’Eglise ne sentent-ils pas à quel point les simples croyants, dans une telle épreuve, ont besoin d’entendre, dans les médias, justement, une parole de réconfort et d’espérance ?