Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2018

Pédophilie : le silence de Roselyne

roselyne-bachelot.jpgSuite de mon blog d’hier sur le manque de curiosité des journalistes sur la pédophilie. En 2009, une terrifiante étude réalisée par l’Université de Bordeaux-Segalen (spécialisée en psychologie du sport) avait révélé ceci : 3 % des athlètes, en France, disent avoir été victimes de violences sexuelles perpétrées par des entraîneurs, dirigeants, gardiens, préparateurs sportifs, etc. Le journal L’Equipe avait repris l’info. Mais ensuite, chut, plus un mot, plus rien sur le sujet ! Trop d’intérêts en jeu ! Ne serait-il pas intéressant d’interviewer là-dessus la ministre des Sports de l’époque ? En 2009, la ministre des Sports s’appelait Roselyne Bachelot…

11:38 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pédophilie, bachelot, sport |  Facebook | | Lien permanent

02/11/2018

Mal nommer les choses...

naming.jpgPeut-on être amateur de basket sans faire la pub, malgré soi, de la Jeep Elite ? Un Marseillais peut-il aimer le vélo sans vanter, à chaque compétition, les mérites d’Orange ? Peut-on aimer le sport, simplement, sans participer tôt ou tard à l’image de Conforama, ou la notoriété des hôtels Accor ? Peu à peu, les multinationales étendent leur emprise sur le monde du sport, en collant leur nom sur les stades, les clubs, les compétitions, etc. Et en effaçant de la mémoire collective le nom d’un entraîneur de jeunes, d’un sportif local, d’un élu ayant défendu le sport, etc. Cela s’appelle le "naming", et cela contribue, en effet, au malheur du monde.

13:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : stades, naming, pub, sport |  Facebook | | Lien permanent

01/10/2018

Roselyne contre l'omerta

L'Equipe.JPGRoselyne Bachelot fait donc partie des personnalités qui s’engagent pour qu’une commission parlementaire se saisisse du dossier de la pédophilie dans l’Eglise. Tant mieux. O combien laïque, l’ancienne ministre sera sûrement la première à ne pas placer l’Eglise au-dessus de la société et à exiger d’élargir le sujet aux institutions civiles. Notamment au monde du sport, où règne, sur la pédophilie, une omerta bien plus terrifiante, si l’on en croit un formidable et accablant reportage paru dans L’Equipe du 9 juin 2011 (photo ci-jointe). Sûr que Roselyne va nous en apprendre un max sur le dossier : en 2009 et 2010, elle était ministre des sports !

09:31 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pédophilie, bachelot, sport |  Facebook | | Lien permanent

29/09/2018

"Réfractaires au changement" ? (suite)

thiagosilva.jpgLes "Gaulois réfractaires au changement" ont encore frappé. Cette semaine, c’est au tour des sportifs français de pétitionner bruyamment contre la baisse du budget de fonctionnement de leur ministère de tutelle, qui passe de 481 à 451 millions d’euros, soit une diminution de 30 millions d’euros. Rappelons que la seule dette publique de la France est de 2.300 milliards d’euros. Signalons aussi que cette baisse est inférieure à trois ans de salaire d’un Thiago Silva au PSG ! Et si le mouvement sportif s’organisait un peu mieux, au lieu de tout attendre d’un Etat en faillite ?

11:15 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : sport, budget, psg |  Facebook | | Lien permanent

27/09/2018

Pédophilie : que fait l'Etat ?

Le Monde.jpgDans "Le Monde" de mercredi, cinq pages (!) sur le dossier de la pédophilie dans l’Eglise, où l’on s’étonne notamment qu’en France, l’Etat "ne semble pas prêt à engager des enquêtes indépendantes" sur le sujet. Sulfureuse perspective ! Car si les pouvoirs publics "ne peuvent plus se voiler la face", comme conclut l’éditorialiste du "Monde", on n’imagine pas l’Etat laïc se cantonner aux affaires de l’Eglise catholique : il lui faudra bien s’intéresser à l’Education nationale, aux colonies de vacances, aux chorales d’enfants et, surtout, aux associations sportives. Cela n’exonèrera évidemment pas l’Eglise de ses fautes, mais cela risque de faire sacrément rebondir le sujet…

10/08/2017

De quoi Neymar est-il le nom ?

neymar.jpgRas-le-bol d’entendre encenser le jeune Neymar, archétype de ces nouvelles idoles qui, en pleine crise, font vendre des millions de t-shirts à leur nom pour la somme de 140 euros l’unité, et qui gagnent eux-mêmes dix fois plus que les patrons du CAC 40 ! Ces mercenaires sans patrie – le Brésil, la France, le Qatar, quelle importance ? – généralement incultes, immatures, capricieux et cupides, n’ont de rapports avec la populace que ces dédicaces griffonnées au feutre sur des photos de magazine, entre deux gardes du corps, à la sortie de stades qui portent désormais le nom de leur sponsor. Vive le sport.

13:11 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : neymar, foot, fric, stades, sport |  Facebook | | Lien permanent

07/06/2016

Le foot me gonfle

euro-2016.jpgLe foot me gonfle. Trop de scandales, trop de bêtise et surtout, trop de pognon. Quand je lis que le prochain entraîneur du PSG, l’Argentin Diego Simeone, pourrait toucher un salaire de 20 millions d’euros par saison, je suis pris de nausée. Avec cette somme, moi, j’ouvre 400 librairies, je fonde 200 petites maisons d’édition et je crée une trentaine de salons du livre. Par an, bien sûr. Quand je vois l’injustice démesurée que génère ce business, je coupe la télé et je me remets à l'écriture. Pour gagner autant que cet entraîneur, il faudrait que je vende 8,3 millions d’exemplaires de ma bio de Gorbatchev et autant de mon Dictionnaire amoureux des Papes. Vous voyez, je n’ai pas de temps à perdre.

00:30 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : football, sport, argent, psg, euro |  Facebook | | Lien permanent

16/03/2016

Pédophilie : la véritable omerta

L'Equipe.JPGJ’aimerais vraiment parler d’autre chose, mais j’entends trop de bêtises, d’inexactitudes et de propos malhonnêtes sur le sujet de la pédophilie. Sans parler de ce que je n’entends pas, pour des raisons qui m’échappent. Un exemple : connaissez-vous un seul organe de presse qui ait jamais repris la terrifiante enquête réalisée par deux journalistes de L’Equipe sur la pédophilie dans les clubs sportifs (numéro du 9 juin 2011) qui révèle que 3 % de nos jeunes subissent des agressions sexuelles dans leurs clubs ? Vous avez bien lu : 3 % ! Beaucoup, beaucoup plus que dans l'Eglise ! Mais là-dessus, motus, silence radio ! Avez-vous entendu Manuel Valls exiger de son ministre des sports qu’il "prenne ses responsabilités" ?

09:49 Publié dans Blog | Commentaires (10) | Tags : pédophilie, sport, l'equipe |  Facebook | | Lien permanent

16/08/2014

Le sport, le droit et la violence

mekhissi.jpgL’affaire de la disqualification de Mahiedine Mekhissi, à Zurich, hier, est plus grave qu’il n’y paraît. Certes, en ôtant son maillot avant la ligne, le champion français a bafoué le règlement : il fallait absolument qu’il soit sanctionné. Mais les arbitres ont allégrement piétiné deux principes fondamentaux du droit européen : l’autorité de la chose jugée (un juge avait déjà prononcé une autre sanction), et l’existence d’un dol comme fondement du préjudice (Mekhissi n’avait aucunement gêné le coureur espagnol). Attention, les sportifs : quand on s’assoit sur le droit, il ne reste que la violence pour régler les conflits !

11:02 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : sport, droit, athlétisme |  Facebook | | Lien permanent

02/07/2012

Sport des villes, sport des champs

 cyclistes.jpgAprès l’Euro, le Tour de France. Avec une question politiquement incorrecte, un sujet qui brûle les doigts, sur lequel personne n’ose réfléchir – ce qui ouvre l’espace à toutes les bêtises. J’aimerais pourtant que sociologues et sémiologues m’expliquent pourquoi les footballeurs français s’appellent Diarra, M’Vila, Malouda, Rami, Matuidi, Nasri, Ben Arfa et Benzema, alors que les cyclistes français s’appellent Chavanel, Rolland, Dumoulin, Voeckler, Gallopin, Bernaudeau, Lemoine, Peraud et Vichot ? On ne fait pas de vélo dans les banlieues ? Y aurait-il, s’ignorant l’un l’autre, un sport des villes et un sport des champs ? Pourquoi une telle faille entre le foot, sport de pauvres, et le cyclisme, sport du peuple ?

09/06/2011

La pédophilie dans le sport

 

LEquipe.JPGTerrifiante enquête, dans L’Equipe, sur la pédophilie dans le sport. Quelques voix très isolées s’étaient élevées, l’an dernier, quand les médias étrillaient le malheureux Benoît XVI à propos de la pédophilie dans l’Eglise, pour s’étonner que les journalistes soient aussi peu curieux, sur le même sujet, à l’égard de l’Education nationale, des chorales, des colonies de vacances ou des clubs sportifs. Eh bien, voilà qu’un journaliste, au moins, a brisé cette omerta. Il décrit, après des mois d’investigation, un véritable fléau qui touche 3% des sportifs, ce qui est énorme. Normalement, cela devrait déclencher un tsunami dans les médias. Normalement…

 

 

19/07/2010

Un sport blanc-blanc-blanc ?

velo.jpgQuel dommage que le Tour de France se déroule en juillet, quand sociologues, géographes, étymologistes et sémiologues sont en vacances ! Personne ne m’explique, dans les médias, pourquoi les champions cyclistes français d'aujourd'hui s’appellent Riblon, Moinard, Charteau, Pineau, Chavanel, Voeckler, Le Mével et autres Moreau, pourquoi ils ont tous des prénoms désespérément chrétiens, pourquoi les seuls représentants de la "diversité" dans le vélo furent naguère des Polonais (Walkowiak, Stablinski, Graczyk) issus des corons, et pourquoi il ne viendrait à l’idée de personne de parler d’équipes cyclistes black-blanc-beur. Le vélo, dans les banlieues, est-il un moyen de transport si ridicule ?

 

31/05/2010

On est les champions

Cocorico ! Allez hola ollé ! En football, hier, la glorieuse équipe de France a fait laborieusement match nul avec la Tunisie. En tennis, à Roland-Garros, il n’y a plus un seul joueur français dans la compétition. Dans une discipline reine, la chanson de variétés, le représentant français a été pulvérisé, samedi, lors du concours de l’Eurovision. La France a raison de se replier sur sa véritable spécialité, où elle triomphe parce que personne ne la lui dispute : la course de petits chevaux, version 2012, qui a encore mobilisé, ce lundi, les plus prestigieux journalistes du pays, avec cette polémique imbécile sur la comparaison Sarkozy-Madoff qui n’intéresse rigoureusement personne. En faux débats, rideaux de fumée, controverses artificielles et polémiques inutiles, on est les champions !   

 

10/10/2009

Le mépris des Bleus

Ce samedi soir, je ne regarderai pas, à la télé, le match de foot qui opposera la France aux Iles Féroé. Par solidarité avec les supporters des Bleus. Je m’explique. Mardi, à l’arrivée des joueurs français à Guingamp, les supporters avaient envahi la piste du petit aéroport breton, aux accents d’un bagad local. La joie, les cris, la fête. Et là, la douche froide : aucun de ces géants, n’a daigné s’arrêter en bas de la passerelle, serrer quelques mains, répondre aux cris de bienvenue, aucun ! Pas un sourire aux fans, pas un geste, pas un regard. Les demi-dieux se sont engouffrés dans leur autocar, casque MP3 rivé aux oreilles, direction l’hôtel. Quand on gagne autant d’argent, on ne va quand même pas s’intéresser aux simples mortels ! Franchement, il y a des coups de pied au cul qui se perdent. 

17/09/2009

L'épidémie de triche s'étend

L’épidémie s’étend. La récente élection d’Hamid Karzaï en Afghanistan et le scrutin présidentiel au Gabon prouvent que la maladie a gagné toute la planète. Elle vient de foudroyer le patron de la F1 chez Renault, Flavio Briatore, qui a sciemment poussé un pilote à provoquer un accident pour en faire gagner un autre, c’est dire s’il était gravement atteint ! Dans une société malade du pouvoir et de l’argent, la triche fait rage. En France, après les symptômes dits "OM-Valenciennes" et "Tour de France", on a eu les miasmes du docteur Frêche aux dernières sénatoriales à Montpellier, puis l’élection de Martine Aubry à la tête du PS, où le mal frappa si fort que ses adversaires eux-mêmes renoncent à aller se soigner devant les tribunaux. C’est la triche H1N1. On va avoir du mal à l’éradiquer…

15/07/2009

Pourquoi des oreillettes ?

Cette histoire d’oreillettes sur le Tour – qui s’est arrêté ce soir à Saint-Fargeau, au coeur de la Puisaye – est terriblement révélatrice. Les directeurs sportifs, dont le budget dépend de leurs sponsors, ont besoin d’oreillettes pour mieux lancer ici ou là telle ou telle échappée inutile, mais destinée à montrer aux caméras la marque qui les nourrit. C’est humain. Mais qu’ils mettent le tour en roue libre en affirmant que c’est pour la sécurité, c’est un peu excessif. Si les coureurs des années 1903 à 2007 avaient eu des oreillettes, il n’y aurait jamais eu la "légende du Tour". Que celui-ci soit davantage un spectacle qu’une épreuve sportive, on le savait depuis un moment. Mais que les coureurs se transforment peu à peu en robots aux ordres des entreprises qui les emploient, c’est un peu triste.

03/09/2008

Le tableau des médailles

Une question innocente, au moment où vont s'ouvrir à Pékin les jeux paralympiques : pourquoi diable, au mois d'août, tous les médias français ont-ils adopté massivement et docilement le classement basé sur le nombre de médailles d’or, imposé par la Chine, et non sur le nombre de médailles, tellement plus significatif ? La France (40 médailles) aurait oscillé entre la 4è et la 8è place, au lieu de figurer lamentablement, pendant trois semaines, entre la 10è et la 17è place. Les Etats-Unis auraient finalement gagné les Jeux devant la Chine (110 médailles contre 100). A signaler aux Européens frileux, complexés et inquiets devant l’émergence du dragon chinois, que les pays de l’Union européenne, à eux tous, ont remporté 280 médailles !

25/05/2008

On retravaille en septembre

Marre de la célébration quotidienne, obligatoire et hystérique du cinéma à Cannes, avec ses messes profanes (on monte vers l’autel, on s’incline devant les idoles, etc) et ses défilés d’acteurs en nœud pap expliquant que leur dernier film est formidable. Heureusement, ça s’arrête ce soir. Mais aussitôt, hélas, les médias nous imposeront un autre rituel tout aussi religieux : Roland Garros ! Quinze jours d’adoration devant un écran ocre quasi immobile, quinze jours de productivité réduite dans toutes les entreprises ! Puis on aura à peine rangé les petites balles jaunes que l’Euro 2008 de football, puis, juste derrière, le Tour de France mobiliseront toutes les attentions médiatiques, juste avant que démarrent les Jeux Olympiques ! Allez, on reprendra le boulot à la rentrée !
La hausse du prix du pétrole ? Quelle hausse du prix du pétrole ?