Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2016

Pendant que certains jouent au ballon...

OTAN.jpgMalins, les dirigeants de l’OTAN ! Ils ont tenu leur sommet le même week-end que la finale de l’Euro de foot. Résultat : à part la presse écrite, aucun média ne vous a informés de l’irrépressible retour à la guerre froide entériné par cette réunion historique. L’OTAN, outil de défense collective des Occidentaux face au bloc communiste depuis 1949, n’a donc pas été dissout après la chute du Mur et l’effondrement de l’URSS ? Bien au contraire, il a englobé Polonais, Hongrois, Tchèques, Roumains, Baltes, etc, devenant un outil de défense collective de tous les ennemis potentiels… de la Russie. Ah ben oui, c’est là que ça coince, mettez-vous à la place de Poutine ! Oui, je sais, c’est moins rigolo que le foot…

13:13 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : otan, défense, poutine, football, euro |  Facebook | | Lien permanent

13/06/2016

Euro : malgré tous mes efforts...

supporters.jpgJe vous jure, j'ai essayé de jouer le jeu ! De passer sur les frasques racistes de ces demi-dieux multimillionnaires au QI de moineau qui changent de Ferrari tous les ans ; d'oublier les profits colossaux que génère cette orgie de publicité imposée à des foules fanatisées et manipulées par quelques organisateurs hors-la-loi et cousus d'or ; de passer aussi sur les violences urbaines déclenchées par des bandes de sauvages ahuris sortis du moyen âge… Et soudain, hier, de retour à Paris-Montparnasse, je suis tombé sur une horde de supporters gueulards et avinés qui m'ont ramené à la terrifiante réalité : désolé, l'Euro, ses folies mercantiles et ses dérives débilitantes, ce sera sans moi !

09/06/2016

La France unie et accueillante

maxnewsworldthree849424.jpgIl y a des jours, comme ça, où on finirait par se décourager. Comment quelques quarterons de syndicalistes ultra minoritaires peuvent-ils prendre en otage l’image de la France, la qualité de ses services publics et les efforts de ses habitants pour des revendications corporatistes auxquelles personne ne comprend rien (vous savez pourquoi les cheminots sont en grève, vous ?). Moi, l’Euro, ce n’est pas mon truc, mais quand même ! Pour une fois que les Français pouvaient donner d’eux l’image d’un pays uni et accueillant ! Ces avions qui refusent de décoller, ces monceaux d’ordures sur les trottoirs de Paris, quelle gâchis, quelle honte ! Cela me donnerait presque envie de prendre ma retraite, pas vous ?

07:57 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : grèves, euro, ordures, cgt, cheminots |  Facebook | | Lien permanent

07/06/2016

Le foot me gonfle

euro-2016.jpgLe foot me gonfle. Trop de scandales, trop de bêtise et surtout, trop de pognon. Quand je lis que le prochain entraîneur du PSG, l’Argentin Diego Simeone, pourrait toucher un salaire de 20 millions d’euros par saison, je suis pris de nausée. Avec cette somme, moi, j’ouvre 400 librairies, je fonde 200 petites maisons d’édition et je crée une trentaine de salons du livre. Par an, bien sûr. Quand je vois l’injustice démesurée que génère ce business, je coupe la télé et je me remets à l'écriture. Pour gagner autant que cet entraîneur, il faudrait que je vende 8,3 millions d’exemplaires de ma bio de Gorbatchev et autant de mon Dictionnaire amoureux des Papes. Vous voyez, je n’ai pas de temps à perdre.

00:30 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : football, sport, argent, psg, euro |  Facebook | | Lien permanent

13/07/2015

L'Europe a bien changé !

euros.jpgMarre de voir autant d’agitation autour de la dette grecque. Je ne nie pas que le sujet doive être traité, il y a des experts pour cela, mais je ne me résous pas à ce que l’Europe soit confondue, aujourd'hui, avec l’euro. L’Europe, quand j’étais jeune, c’était d’abord la paix, la démocratie, la solidarité, la subsidiarité. Aujourd’hui, c’est un coffre de banque, un distributeur de devises ou, pour les plus pauvres, un boulier à l’ancienne. Quel dirigeant européen s’est préoccupé, depuis dix jours, de cette stupéfiante remise en cause, par le procureur général russe, des fondements juridiques de l’indépendance des pays baltes ? Aucun ! Les Baltes, combien de milliards d’euros ?

17:52 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : europe, euro, grèce, baltes, russie |  Facebook | | Lien permanent

03/07/2015

Grèce : le pire n'est pas sûr

referendum.jpgUn peu lassé des titres dramatiques sur la Grèce. Et si on positivait un peu ? Et si le référendum de dimanche traduisait à la fois un irrépressible attachement du peuple grec à l’Europe, qu’il a contribué à fonder il y a plus de deux mille ans, et un ras-le-bol croissant du même peuple grec face à cette équipe gouvernementale populiste, irresponsable, incompétente, menteuse et démagogue ? Imagine-t-on, en France, un concentré de Mélenchon et de Marine Le Pen gérer la crise financière de 2008 en proposant le retour au franc ? Le XXe siècle a montré, tragiquement, où mènent les colères populaires : maintenant, on sait, non ?

11:29 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : grèce, euro, europe |  Facebook | | Lien permanent

23/11/2012

L'Europe aussi est grotesque

Cyrille-et-Methode.jpgIl n’y a pas que l’UMP qui sombre dans le grotesque. Prenez la Commission européenne. La Slovaquie a choisi, pour illustrer sa nouvelle pièce de 2 euros, les saints Cyrille et Méthode, évangélisateurs de la région au IXè siècle, qui sont à ce pays ce que sont à la France saint Martin, Clovis et Jeanne d’Arc réunis. Eh bien ! La Commission, tenez-vous bien, leur a donné l’ordre d’effacer les auréoles qui, depuis plus de mille ans, figure sur les représentations des deux saints ! Pour ne pas choquer les athées, les musulmans, etc ! Plus ridicule, tu meurs. Pauvre Europe.

 

07:28 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : europe, slovaquie, laïcisme, euro |  Facebook | | Lien permanent

24/09/2012

Les Verts sont des rats !

 verts.jpgJe résume. Sans les Verts, Hollande ne pouvait pas battre Sarkozy aux présidentielles, alors il leur a tout promis – à raison, puisque qu’il a été élu de justesse. Résultat : les Verts, qui, eux, ont obtenu le score ridicule de 2,3 % des voix, ont désormais des ministres, des députés et des sénateurs comme s’il en pleuvait ! Croyez-vous qu'en retour, ils soutiendraient leur bienfaiteur ? Que nenni : ces ingrats le lâchent sur le pilier fondamental de sa politique, le soutien à l’euro. Sans avoir aucunement l’intention, les fourbes, de rendre leurs portefeuilles, leurs fauteuils, leurs décorations et leurs voitures de fonction ! Les rats ! 

12:24 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : verts, duflot, hollande, 2012, euro |  Facebook | | Lien permanent

30/12/2006

Haro sur l'euro !

D’après la Sofres, 52 % des Français pensent que l’euro est "une mauvaise chose". Les experts s’arrachent les cheveux : nos concitoyens veulent-ils revenir à l’anarchie monétaire, à l’inflation, aux dévaluations compétitives, au contrôle des changes ?
medium_pieces.JPG En réalité, le Français moyen ne supporte pas de payer désormais 1,50 € son petit noir, et autant le croissant qui va avec. Soit deux fois dix francs. Vingt balles pour un café et un croissant. "Mais le prix des ordinateurs a baissé", protestent les experts. S'ils venaient de temps en temps au bistroquet de mon chef-lieu, les experts sauraient que "l’Europe", chez moi, est maintenant synonyme de "hausse des prix".
A tort ? Peut-être Mais... heureusement qu'il n'y a pas de référendum à l'horizon !

28/12/2006

Le nombril de l'Europe

En 2001, les experts de l’Institut géographique national (IGN) avaient calculé que le centre de la zone euro, qui comportait alors douze pays, se situait sur la commune de Montreuillon, dans le Morvan. Hélas, l’adoption de la monnaie unique par la Slovénie, le 1er janvier, obligera à refaire le calcul, et privera ce sympathique village bourguignon d’un statut qui lui valait plusieurs milliers de visiteurs par an.
En 1877, les géographes français avaient ainsi calculé le centre de l’Europe. Un obélisque avait été alors érigé, au bord d’une rivière sauvage appelée la Tisza, quelque part en Europe centrale. Le monument est toujours debout, visité par des milliers de touristes qui font des photos. Il n’y a qu’un problème, un petit détail politiquement très incorrect : il est en Ukraine.