Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2015

L'Europe a bien changé !

euros.jpgMarre de voir autant d’agitation autour de la dette grecque. Je ne nie pas que le sujet doive être traité, il y a des experts pour cela, mais je ne me résous pas à ce que l’Europe soit confondue, aujourd'hui, avec l’euro. L’Europe, quand j’étais jeune, c’était d’abord la paix, la démocratie, la solidarité, la subsidiarité. Aujourd’hui, c’est un coffre de banque, un distributeur de devises ou, pour les plus pauvres, un boulier à l’ancienne. Quel dirigeant européen s’est préoccupé, depuis dix jours, de cette stupéfiante remise en cause, par le procureur général russe, des fondements juridiques de l’indépendance des pays baltes ? Aucun ! Les Baltes, combien de milliards d’euros ?

17:52 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : europe, euro, grèce, baltes, russie |  Facebook | | Lien permanent

05/07/2015

Oubliés, les colonels !

Grece.jpgJ’ai perdu mon pari, les Grecs ont dit non aux Européens. Mais je n’arrive pas à oublier qu’en 1975-79, la France de Giscard avait beaucoup favorisé l’adhésion de la Grèce à l’Union européenne pour l’aider à s’extirper définitivement du régime des colonels. Aujourd’hui, sous les applaudissements de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon, et sous le regard enamouré de Vladimir Poutine, le même pays endetté jusqu’à l’os porte un coup terrible à l’idée européenne. Laquelle, on a un peu tendance à l’oublier, représente le seul système de valeurs, au monde, qui repose sur les droits de l'homme. Ben oui. Ce n'est pas rien.

23:25 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : grèce, europe, colonels |  Facebook | | Lien permanent

03/07/2015

Grèce : le pire n'est pas sûr

referendum.jpgUn peu lassé des titres dramatiques sur la Grèce. Et si on positivait un peu ? Et si le référendum de dimanche traduisait à la fois un irrépressible attachement du peuple grec à l’Europe, qu’il a contribué à fonder il y a plus de deux mille ans, et un ras-le-bol croissant du même peuple grec face à cette équipe gouvernementale populiste, irresponsable, incompétente, menteuse et démagogue ? Imagine-t-on, en France, un concentré de Mélenchon et de Marine Le Pen gérer la crise financière de 2008 en proposant le retour au franc ? Le XXe siècle a montré, tragiquement, où mènent les colères populaires : maintenant, on sait, non ?

11:29 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : grèce, euro, europe |  Facebook | | Lien permanent

27/01/2015

Je suis contre l'austérité

Alexis-Tsipras.jpgOn peut déjà tirer un enseignement de l’élection grecque. Pour se faire élire, Alexis Tsipras a eu une idée de génie : il a expliqué qu’il était contre l’austérité. Bon sang mais c’est bien sûr ! Comment les autres dirigeants grecs n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Comment n’ont-ils pas compris que leurs électeurs préféraient être riches et bien portants que pauvres et malades ? Et que pour les séduire, il valait mieux leur proposer de gagner plus plutôt que gagner moins ?! Ils croyaient vraiment, les autres partis grecs, que la population préférait vivre dans la misère ? Quels sots !

 

26/01/2015

Grèce : l'Europe paiera !

Alexis-Tsipras.jpgJ’ai du mal à partager l’espèce de fascination qui a gagné nombre de commentateurs après la victoire électorale d’Alexis Tsipras en Grèce. D’abord, l’enthousiasme à son endroit de Pierre Laurent (PCF) et de Marine Le Pen (FN) devrait rafraîchir un peu, me semble-t-il, les éditorialistes. Ensuite, il y a un détail qui a dû échapper à certains : contrairement au Vénézuéla d’Hugo Chavez, la Grèce n’a pas de pétrole pour financer plein pot les promesses de son nouveau démagogue. Mais bon. Tout le monde a l’air de s’entendre pour dire que tout cela n’est pas tragique puisque "l’Europe paiera". Et comme chacun sait, l'Europe, c'est les autres !

 

11:50 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : grèce, tsipras, europe, dette, pcf |  Facebook | | Lien permanent

13/06/2013

Touche pas à ma télé publique !

 ert.jpgLa fin brutale de l’ERT, la télévision publique grecque, a provoqué l’indignation solidaire de tous les journalistes français. Normal. Maintenant, les mêmes journalistes vont se mettre au travail et enquêter sur les motifs des dirigeants grecs, socialistes compris : une télévision d’Etat quasiment hors la loi, dont les chaînes atteignaient à peine 4 % d’audience, un ingérable gouffre financier doublé d’un monstre bureaucratique totalement corrompu, dont les salariés engagés sur des critères partisans, même inutiles, étaient constitutionnellement intouchables, crise ou pas crise…  et il ne fallait rien faire ? Toute comparaison avec la France étant, évidemment, de très mauvais goût. 

09:09 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ert, télévision, grèce |  Facebook | | Lien permanent

02/11/2011

Référendum à la grecque

grece.jpegQue l’on consulte le peuple dans le pays qui a inventé la démocratie, c’est la moindre des choses. Mais l’expérience ayant montré que le peuple n’était ni informé ni raisonnable, la démocratie est devenue "représentative". Celle-ci repose sur l’idée que les élus du peuple sont mieux informés et plus raisonnables que le peuple lui-même. Le problème, c’est que les élus, pour rester à la tête de ces démocraties "représentatives", ont dépensé sans compter, pendant des décennies, l’argent du peuple. Maintenant que celui-ci est ruiné, est-il bien utile d’organiser un référendum pour savoir ce qu'il en pense ?  

18/06/2011

Un Walesa ou un Geremek...

walesa,geremek,europe,grècegerem.jpgLu dans le Figaro de ce matin le papier où Alexandre Adler compare, sur fond de crise européenne, la bonne gestion polonaise et la gabegie grecque : "...productivité en berne, privilèges indus, fonction publique pléthorique, etc". L'Europe a besoin d'un Walesa ou d'un Geremek, écrit-il. Autrement dit : l'Europe a besoin, pour éviter le désastre, de personnalités charismatiques et courageuses, et non de politiciens tristement "normaux" - n'en déplaise à François Hollande.