Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2016

La leçon américaine

maire.jpgLa leçon à tirer de l’élection de Trump, au fond, est simplissime. Les gens, aujourd’hui, n’en peuvent plus de l’impéritie des hommes politiques qui passent leur vie dans les médias pour faire le buzz, et dont l'objectif principal est de se faire réélire afin de ne pas perdre les avantages liés à leur fonction. Ces dirigeants-là, de gauche ou de droite, ont-ils été capables de résorber le chômage, de juguler la désertification médicale, de sauvegarder une industrie de qualité, d’assurer une énergie pas chère, de restaurer le dialogue social, d’assurer une bonne éducation des enfants, de permettre aux paysans de vivre de leur travail ? Non ? Eh bien, élisons-en d’autres ! Dure leçon.

12/10/2016

Haro sur les élites !

elites.jpgEn appeler au "peuple" contre les "élites", comme le font quotidiennement Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon, est un argument électoral vieux comme le monde. Un argument fallacieux car il n’y a pas de démocratie sans élites : le régime représentatif, c’est le peuple qui confie librement à ses élites la gestion de ses intérêts ! Le problème, c’est de savoir qui sont les élites aujourd’hui. Les élus discrédités ? Les patrons mondialisés ? Les bobos déconnectés ? Les intellectuels marginalisés ? Ou bien les Cyril Hanouna, Laurent Ruquier et autres élites médiatiques vénérées par un peuple revenu de tout le reste ?

13/07/2016

Le temps des irresponsables

cameron.jpgLe débat sur les "élites" européennes pose la question la plus cruciale pour nos régimes démocratiques, celle de la confiance des peuples envers leurs gouvernants. Sur ce plan, on a le droit d’être pessimiste. Que penser de David Cameron, l’un des dirigeants les plus brillants de sa génération, qui s’est planté sur l’Europe pour de minables calculs électoralistes ? De Tony Blair, son populaire prédécesseur, convaincu d’avoir été tragiquement incompétent sur la guerre en Irak ? Ou de José Manuel Baroso, ex-espoir politique du Portugal, qui dirigeait encore l’Europe en 2014, et qui se laisse acheter, toute honte bue, par la banque Goldman Sachs ? Si ces gens-là s’avèrent à ce point irresponsables, alors vous pensez, les autres !

02/07/2016

La démocratie façon Cro-Magnon

Referendum.jpgLe référendum consiste à répondre par oui ou par non. Or, de nos jours, y a-t-il beaucoup de questions si simples qu’elles peuvent être ainsi tranchées de façon binaire ? Il faut être un sacré démagogue pour prétendre que "le peuple a toujours raison" quand il se prononce sur des dossiers ultra-complexes – comme l’appartenance à l’Europe – qu’il ne maîtrise évidemment pas. Quand on doit répondre par oui ou par non, on ne raisonne pas, on ne s’écoute pas, on se débat pas, on s’affronte en deux camps, nous les bons, eux les méchants, et que celui qui crie le plus fort soit déclaré vainqueur ! C’est la démocratie façon Cro-Magnon ou façon Facebook, ce qui revient au même.

 

26/06/2016

C'était faux, et alors ?

argument.jpgArgument massue avancé par l’UKIP (le FN britannique) pendant la campagne pour la sortie de l’Europe : si on gagne, on réaffectera au NHS (la Sécurité sociale) les 350 millions de livres (435 millions d’euros) versés chaque semaine à l’Union européenne ! Séduisant, non ? Sauf que Nigel Farage, le chef de l’UKIP, relancé là-dessus dès le lendemain du vote, a expliqué que ce ne serait pas possible, que c’était une erreur, etc ! Ben tiens. Que personne, en Angleterre, n’ait démonté ce faux argument avant le scrutin en dit long sur la qualité du débat public dans nos démocraties. S’insulter ou réfléchir, il va falloir choisir !

00:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : démocratie, brexit, débat |  Facebook | | Lien permanent

27/04/2016

L'Europe, ce bien précieux...

Obama-Europe44.jpgLu dans Le Monde le discours qu’Obama a prononcé lundi à Hanovre à propos de l’Europe. Superbe discours. Pourquoi est-ce à un Américain de rappeler avec autant de force et de simplicité que l’Europe est la plus extraordinaire construction politique des temps modernes ? Et que si elle se désagrège, c’est l’idée même de la démocratie, des libertés civiques, des droits de l’homme, qui s’effacera, ce jour-là, de la conscience des nations ? Bon, je sais, c’est moins sexy que les baffes de JoeyStarr aux chroniqueurs de Cyril Hanouna, mais prenez cinq minutes et lisez ce discours qui change de nos jérémiades quotidiennes !

17:56 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : europe, obama, démocratie |  Facebook | | Lien permanent

27/03/2016

De la démocratie en Amérique

Melania+Trump.jpgDepuis 1776, précurseur et modèle en matière de démocratie, l’Amérique nous montre le chemin. Ces derniers jours, les deux candidats aux primaires républicaines, Donald Trump et Ted Cruz, ont échangé des arguments inédits : "Ta femme, elle est moche !" "La tienne, elle sent le gaz !" "Voudriez-vous d’une chaudasse pour First lady ?" Et les deux prétendants à la Maison Blanche de s’envoyer des photos pourries de leurs meufs sur Twitter, l’une, Heidi, défigurée par une grimace, l’autre, Melania, à oilpé sur une peau de bête. Question très sérieuse : combien de temps faudra-t-il pour que nos hommes politiques imitent, fascinés, la modernité américaine ?

05/03/2016

Que le grand clic me croque !

1-million-de-signatures.jpgLa pétition ayant recueilli "plus d’un million de signatures" contre la loi El-Khomri est un tournant dans l’histoire de notre démocratie. Désormais, des dizaines de pétitions seront ainsi lancées sur Internet, via le site américain Change.org ou via d’autres sites, qui feront le buzz dans les médias. Mais quelle valeur donner à ces "clics" exécutés d’un doigt pressé, distrait et anonyme, sans que leur émetteur n’ait rien lu, et parfois rien compris, sur le sujet donné ? Mal barrée, la République ! Il faut dire que la dernière pétition digne de ce nom (700.000 signatures réelles, imprimées sur papier et constatées par huissier) date de février 2013, elle contestait massivement le projet de loi Taubira sur le "mariage pour tous" : le Conseil économique et social l’avait envoyée directement à la poubelle !

25/09/2015

Fillon-Valls : des limites à la dérision ?

fillon-et-valls.jpgLaurent Ruquier est furieux, évidemment, mais le refus de François Fillon de comparaître au tribunal médiatique de "On n’est pas couché" mérite qu’on s’y arrête. Fillon estime que la dérision systématique fait du tort au sens civique. Valls n’a pas dit autre chose hier, sur France 2, quand il a refusé de lire des tweets rigolos après une heure et demie d’un intéressant débat qui se situait, pour une fois, au-dessus des blagues de pétomane, des polémiques futiles et des gags de cour d’école. Fillon, Valls et quelques autres croient que la démocratie n’a rien à gagner à être ridiculisée à longueur de médias. Ils ont raison.   

08/07/2015

L'Europe impose enfin un cessez-le-feu !

feu de cheminée.jpgEn 2013, sans aucune concertation, un arrêté préfectoral interdisait les feux de cheminée en Ile-de-France en raison d’un plan de protection de l’atmosphère (PPA) imposé par Bruxelles. L’hiver dernier, de vives protestations poussaient la ministre Ségolène Royal à annuler, avec bon sens, cet interdit parfaitement bureaucratique. Eh bien ! Les écolos ont aussitôt fait appel et… ils ont gagné : le 2 juillet, le tribunal administratif de Paris a ordonné qu’on revienne au diktat liberticide de Bruxelles ! Un processus aussi peu démocratique, cela vous ne donne pas envie de mettre le feu, vous ?  

27/03/2015

Forcer le peuple à voter ?

Vote-obligatoire2.jpgIl y a vraiment une partie de la classe politique qui a perdu le contact avec la population. Et qui ne manque pas d’air. Le résultat des départementales a fait resurgir furieusement, toutes tendances partisanes confondues, des Verts au FN, la vieille idée de rendre le vote obligatoire : Le peuple ne nous fait plus confiance, qu’on l’oblige à voter pour nous faire réélire, sous peine d’amende ! Non mais, pourquoi ne pas menacer de prison tous ces abstentionnistes coupables de lèse-majesté démocratique, pendant qu’on y est ? Ces élus déconnectés ne se rendent-ils pas compte qu’ils sont directement responsables de la désaffection de tant d’électeurs envers eux ?

18/11/2014

Paroles, paroles !

Sark-Holl-2.jpgEn quelques jours, on a entendu deux promesses, et pas des moindres : François Hollande a assuré qu’il n’augmenterait aucun impôt en 2015, et Nicolas Sarkozy a promis qu’il abrogerait la loi Taubira sur le mariage homo. Or, c’est stupéfiant, faites l’expérience autour de vous, au marché ou au bureau : personne ne croit ni l’un ni l’autre ! La parole du chef de l’Etat, comme celle de son prédécesseur, n’a plus aucune valeur ! Alors, vous pensez, celle d’un député ou d’un conseiller général ! Cette génération de politiciens impuissants et cyniques a réduit à néant la seule valeur qui soit en politique : la parole publique. C’est grave docteur ? Oui, c’est grave !

31/10/2014

C'est l'Etat qu'on assassine

manif.jpgJe fais partie des archéo-démocrates attachés, excusez-moi, à la souveraineté du peuple, celle qui fait qu’un Etat est encore, dans notre pays, l’émanation du suffrage universel. C’est pourquoi je m’étonne d’entendre autant de commentateurs trouver parfaitement normal que des groupuscules écolos (élus par personne) appuyés par des bandes de casseurs (élus par personne) remettent en cause par la violence une décision prise par des conseillers généraux (élus par le peuple) soutenus par les parlementaires locaux (élus par le peuple). Je ne juge pas le dossier au fond, mais il n’y a pas un problème, là ?

18:31 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : etat, démocratie, écolos, élus |  Facebook | | Lien permanent

02/07/2014

Un peu lents, les juges !

palais-iena.jpgLa justice est un peu lente. Vous rappelez-vous qu’en février 2013, l’opinion avait été scandalisée – et pas seulement les adversaires du mariage gay – de voir le Conseil économique, social et environnemental (CESE) jeter à la poubelle, d’un geste méprisant, une pétition de 700.000 signatures de citoyens opposés au projet de loi Taubira et qui voulaient, avant tout, qu’on les écoute ? Ouste, à la niche, le peuple ! Eh bien, lundi, le tribunal administratif de Paris a condamné le CESE pour avoir déclaré cette pétition irrecevable ! Dix-huit mois après, cela leur fait une belle jambe, aux 700.000 signataires ! Vous entendez Taubira qui rigole ?

10/04/2014

L'Europe, un emploi fictif ?

  désir.jpgFaut-il en rajouter dans l'opprobre ? L'entrée au gouvernement d’Harlem Désir, médiocre apparatchik habitué aux emplois fictifs, est une triple insulte faite à la démocratie. Elle montre que le Président s’occupe directement de la gouvernance de son ancien parti et que le "fait du prince" reste un principe en vigueur dans la République, où l'on peut impunément promouvoir un type incompétent pour mieux s’en débarrasser. Elle confirme surtout que les dirigeants français se moquent totalement de l’Europe, qui sert décidément chez nous de placard, de voie de garage, de complément de revenu, de lot de consolation ou de hochet.

15/03/2014

La faute de Madame Taubira

Taubira.jpgLe grand Moloch politico-médiatique est en train de broyer Madame Taubira pour de mauvaises raisons. Oui, elle a menti deux fois, et en direct, bon : si tous les ministres convaincus de mensonge devaient démissionner, la France n’aurait plus de gouvernement depuis longtemps ! La faute de la Garde des sceaux est ailleurs : dans son nouveau livre, elle redit que les millions de gens qui se sont opposés à sa loi sur le mariage gay, début 2013, étaient des "antidémocrates". Pardon, désolé, mais dans la bouche d’un ministre de la République, ça, oui, c’est vraiment inacceptable !

12/02/2014

Sale temps pour le dialogue

sartre-aron.jpgOhé ! Y a-t-il encore quelqu’un, sur la place publique, entre les fanatiques du Printemps français qui veulent purger les bibliothèques et les fanatiques du PS qui veulent interdire de télé les philosophes qui ne pensent pas comme eux ? Hystérisée par des débats artificiels où seule l’invective passe la rampe, la France politico-médiatique devient invivable. Faites l'expérience : défendez mordicus la raison, la liberté d’expression, la tolérance, l’écoute, la nuance, l’explication de texte, la perspective, la complexité, et vous avez toutes les chances… d’être insulté de tous les côtés, pan ! pan ! Sale temps pour les modérés.

02/02/2014

Sale temps pour la démocatie

Mariage-pour-tous.jpgIl y a un an, des millions de braves gens – pas tous cathos, pas tous à droite – ont exprimé leur inquiétude face à un projet de loi qui fragilisait l’institution familiale, ouvrait un "droit à l’enfant" et conduisait à la marchandisation du corps de la femme. Le pouvoir en fut stupéfait. S’appuyant sur les casseurs qui, après les manifs, se pavanaient devant les caméras de télé, le gouvernement et le PS ont alors lancé un vaste programme de diabolisation de tous ces gens-là : homophobes, racistes, intégristes, antisémites, factieux ! Cette grosse manip, hélas, a réussi : nul ne sait plus distinguer aujourd’hui un catho de gauche d’un facho, Simone Veil de Dieudonné, un projet de loi d’une matraque. Sale temps pour la démocratie.

01/02/2014

Le débat d'idées, c'est fini !

médias,démocratie,valls,haineInsultes, mensonges, censure, amalgames : ça recommence ! Pourquoi le pouvoir peut-il ainsi jeter l’opprobre sur toute une partie de la population ? Pourquoi quelques extrémistes parviennent-ils à envahir impunément les écrans de télé ? Parce que la presse, malade, n’a plus ni les moyens ni la force d’organiser le débat d'idées : les médias, sauf exceptions, ne savent plus qu’opposer des polémistes qui ne représentent personne, répéter confusément les arguments de propagande des uns et des autres, et réduire le pays réel à des tribus braillardes et haineuses. Desgraupes, JJSS, Beuve-Méry, Virieu, Copin, Pivot, Tesson, July, revenez, ils sont devenus fous !

18:54 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : médias, démocratie, valls, haine |  Facebook | | Lien permanent

19/12/2013

Supprimons le Parlement !

 assemblée.jpgAllez hop, circulez, une polémique chasse l’autre ! On ne parle déjà plus de cet étrange panel "citoyen" de 18 personnes politiquement et juridiquement irresponsables, qui a spectaculairement préconisé l’autorisation du suicide assisté, c’est-à-dire, excusez du peu, l’introduction du droit de tuer dans la législation française… par-dessus la tête du Comité national d’éthique et du Parlement ! Que vaut un tel "avis" ? Que dirait-on si un groupe de 18 individus pareillement réunis par l’IFOP – des gens "concernés", par exemple des parents de victimes de violeurs d’enfants – publiaient un "avis citoyen" favorable à 100 % au rétablissement de la peine de mort ?