Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2019

Censure à l'américaine

baillon-861x640.jpgJ’en rigole, dans mon coin de campagne, mais mes amis éditeurs parisiens me disent que j’ai tort de prendre cela à la légère. Insoumis, féministes, végans, antispécistes, militants LGBT et autres anticléricaux sont, en France, les importateurs plus ou moins conscients d’une judiciarisation à l’américaine qui fait peur – parce qu’elle permettra demain de saisir un juge pour faire effacer d’un livre telle phrase, telle expression, tel mot qui heurterait le "politiquement correct" en vigueur. Déjà, aux Etats-Unis, on n’édite plus un livre sans le faire corriger, par précaution, par des avocats spécialisés. Sylviane Agacinski, Alain Finkielkraut et Michel Houellebecq n’ont qu’à bien se tenir…

17/11/2019

Et la présomption d'innocence ?

censure,Polanski,droit,démocratieJ’irai évidemment voir le "J’accuse" de Roman Polanski. D’abord parce que c’est une œuvre, signée par un grand artiste. Ensuite parce la nouvelle affaire Polanski me met mal à l’aise, tant elle piétine un des principes fondamentaux de notre droit, la présomption d’innocence : "Tout homme est présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable" (art. 9 de la Déclaration des droits de 1789). Polanski est accusé ? Il est forcément coupable ! Je suis surpris qu’aucune chaîne de télé n’ait eu le courage, depuis l'affaire MeToo, de rediffuser le magnifique film de Cayatte, Les risques du métier (1967), avec Jacques Brel dans le rôle de l’instituteur accusé d’avoir violé une de ses élèves. Un oubli, sûrement.

05/10/2019

Un sérieux problème démocratique

pma.JPGPublié mercredi, un nouveau sondage Ifop confirme que 83 % des Français considèrent que "chaque enfant a le droit d’avoir un père", et que 91% d’entre eux à estiment que "de façon générale, il est plus souhaitable pour le bien de l’enfant qu’il soit élevé par un couple ou par une femme seule". On pense ce qu’on veut de la PMA, mais que ce sondage (parmi d'autres qui vont dans le même sens) soit soigneusement occulté par les médias, pose un sérieux problème démocratique. Il est de plus en plus clair que Macron aura fait voter cette loi en lousdé, contre l’opinion d’une grande majorité de la population. Et on s’étonne que le peuple n’ait plus confiance dans les élus !

10:17 Publié dans Blog | Tags : pma, démocratie, sondages, père | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

16/09/2019

Vivre à l'européenne...

presidente.jpgLa présidente de la Commission européenne a créé un poste de commissaire chargé de la "protection du mode de vie européen". L’intitulé, assez clair, a aussitôt déclenché un tir de barrage de la gauche française ! Les Lumières, la démocratie, la mode, la gastronomie, la Sécu, la liberté de conscience, l’égalité hommes-femmes et l’exigence de justice sociale, pour Raphaël Glucksmann et quelques autres, c’est du pipeau ! Faut-il être sourd et aveugle pour ne pas voir qu’il y a bien un "mode de vie européen", de Varsovie à Oslo, de Bucarest à Lisbonne, et qu’il faut effectivement le défendre… notamment, mais oui, contre la culture américaine !

31/07/2019

La vérité, les faits, quelle importance ?

depositphotos_60721797-stock-photo-guillotine.jpgUn ministre est accusé, photo de homards à l’appui, de gaspiller l’argent de l’Etat ? Hourvari chez les députés écolos : "Rugy, démission !" Et puis après, on verra si c’était vrai… Un malheureux gamin tombe dans la Loire dans la confusion d’une soirée qui finit mal ? Hurlements dans les rangs des partis de gauche : "Castaner, démission !" Et puis, plus tard, on verra bien ce qui s’est passé… Qu’importent les faits ? A quoi bon une enquête ? Tue, tue ! Ce n’est plus de la politique, c’est du chamboule-tout. Etonnez-vous que les citoyens de base, qui ont du bon sens, n’aient plus confiance dans la classe politique !

30/07/2019

Des violences contre la République

permanences.jpgLes violences commises contre les permanences d’élus sont un signe de l’inquiétante désagrégation du sens civique. La République, c’est d’abord le respect de la loi. Si la loi est mauvaise, ou injuste, ou néfaste, on la change. Les élus de la nation sont faits pour cela. La démocratie a été inventée pour éviter la guerre civile. Quand j’entends certains démagogues, à la télé, justifier qu’on viole la loi "parce que la colère du peuple est légitime",  j’ai envie de leur prêter mes livres d’histoire. Non, violer la loi républicaine n’est jamais légitime ! Ou alors, c’est la loi du plus fort qui la remplace, et on sait où cela mène.

31/05/2019

Le peuple a tranché...

gj 2.jpgLe seul arbitre, en démocratie, c’est le peuple. Et dimanche dernier, le peuple a tranché. Encore faudrait-il que les grands médias acceptent le verdict des européennes et cessent d’inviter à tout-va sur leurs plateaux l’inconsistant Benoît Hamon (3,3 %), l’inutile Dupont-Aignan (3,5 %), l’archaïque Ian Brossat (2,5 %), la préhistorique Nathalie Arthaud (0,8 %), l'inexistant Florian Philippot (0,7 %) et tous ces parasites largement désavoués par le peuple, le vrai, celui qui vote ! On parie, hélas, que les médias vont continuer d’en faire des tonnes avec les "gilets jaunes" qui, dans les urnes, ont obtenu, au total, à peine plus de 0,5 % des suffrages ?

13/03/2019

Répression : cherchez l'erreur !

Corée.jpgPetite revue de presse. En Algérie, le président Bouteflika et l’armée ont décidé que la prochaine élection présidentielle serait reportée aux calendes. Au Venezuela, la pénurie d’électricité dans les hôpitaux fait des dizaines de morts. En Russie, la Douma prépare une loi interdisant de se connecter par internet sur des sites non russes. En Thaïlande, des bombes ont explosé dans le sud malgré le renforcement du couvre-feu par la junte militaire. En Corée du Nord, aux législatives de dimanche, tous les candidats uniques ont été élus avec 100 % des voix. En France, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, dénonce un "renforcement de la répression policière". Cherchez l’erreur.

12/03/2019

Le démocratie sur le terrain...

le-maire-fouille-dans-les-poubelles.jpgSuite de mon blog de lundi. De fait, Emmanuel Macron aurait compris beaucoup de choses en assistant, hier soir, à Charny (89), à la réunion publique organisée par la Communauté de communes de Puisaye-Forterre sur la question des déchets. Etaient venus plus de 200 habitants désireux de savoir pourquoi le service des ordures ménagères, dans notre petit territoire rural, coûte de plus en plus cher alors qu’il se dégrade spectaculairement ! Ulcérée, la salle a hué à plusieurs reprises ces technocrates lointains qui nous ont bien fait comprendre, à nous, les bouseux, que notre avis n'avait aucune importance...

10/03/2019

Répondez par oui ou par non

RIC.jpgQuelques idées (perverses) pour lancer le référendum d’initiative citoyenne (RIC). 1) Êtes-vous d’accord pour remplacer "père" et "mère" par "parent-1" et "parent-2" dans les formulaires administratifs ? 2) Êtes-vous d’accord pour que la France reste le seul pays au monde à s'interdire l’exploitation du gaz de schiste ? 3) Êtes-vous d’accord pour rétablir la peine de mort à titre exceptionnel pour les violeurs d’enfant ? 4) Êtes-vous d’accord pour que tout enfant à naître, en France, ait le droit d’avoir un papa et une maman ? 5) Êtes-vous d’accord pour éradiquer l’alcoolisme en France en arrachant les vignes dans tout le pays ? Oui ou non ?

05/02/2019

Les voyages forment la jeunesse

maxime-nicolle.jpgEnfin un motif de franche rigolade dans cette crise anxiogène qui n’en finit pas ! Le jeune Maxime Nicolle, vous savez, le "gilet jaune" à la casquette à l’envers, a fixé un "ultimatum" au gouvernement : si celui-ci ne répond pas aux attentes des "gilets aunes" dans les 15 jours, c’est juré, il quitte la France ! On tremble devant une telle menace. Mais on voudrait surtout conseiller à ce futur exilé de bien choisir son point de chute : sait-il que dans les trois quarts des pays du monde, il aurait été depuis longtemps jeté en prison, en camp de travail, voire en hôpital psychiatrique ? Bon vent, Fly Rider : les voyages forment la jeunesse !

17/01/2019

Et si on supprimait les ronds-points ?

rond-points.jpgJ’ai une autre idée pour le Grand débat censé canaliser les "gilets jaunes". Et si on supprimait les ronds-points ? Les 50.000 ronds-points construits ces dernières années étaient destinés à ralentir la vitesse à l’approche des agglomérations, ce que les limitations de vitesse ont rendu caduc. On pourrait remplacer ces terre-pleins inconfortables (qui, au total, ont coûté environ 20 milliards au contribuable) par un nouveau concept : des salles polyvalentes municipales couvertes, mieux aménagées, chauffées, disposant de sanitaires, où la population locale pourrait se réunir, éventuellement avec ses élus, pour parler, débattre, échanger, contester, imaginer, proposer… Révolutionnaire, non ?

11/01/2019

L'intolérance, ce fléau...

gilets jaunes,intolérance,démocratie,violenceQue le mouvement des "gilets jaunes", au départ légitime et respectable, ait sombré dans l’intolérance, cela ne fait pas l’ombre d’un doute, hélas ! Ses menaces à l’égard des élus locaux, sa haine de la presse, sa non-dénonciation des violences sont inadmissibles. Quand on voit que ses propres porte-parole (Ingrid Levavasseur, Jacline Mouraud) sont menacées de mort dès qu’elles ont la moindre démarche constructive, on est accablé : rien ne peut sortir d’un extrémisme au front bas qui refuse toute confrontation au réel ! Parce que le réel, ben oui, c’est compliqué : qui peut sérieusement penser que c'est en hurlant "Macron démission" pendant des mois qu’on va améliorer le pouvoir d’achat ?

09/01/2019

Macron "mal élu" en 2017 ?

macron.jpegDans la longue série de bêtises, d’inexactitudes, de provocations et de fake news qui nous submergent depuis deux mois, il faut tordre le coup à cette idée que Macron aurait été "mal élu" en 2017, ce qui altérerait sa légitimité démocratique. Les chiffres sont clairs. En 2017, Macron a obtenu 20,7 millions de voix, soit sensiblement plus que Sarkozy en 2007 (18,9 millions) ou Hollande en 2012 (18 millions). Ont voté pour Macron 43 % des électeurs inscrits, ce qui est exactement le même chiffre que  Sarkozy en 2007 ou Mitterrand en 1981, et sensiblement plus que Hollande en 2012 ! Amis factieux, par pitié, trouvez autre chose…

29/12/2018

"Journalistes collabos !"

medias.jpgLes "gilets jaunes" avaient juré de s’en prendre à la presse : réduits à quelques centaines d’individus, ils ont donc manifesté devant les grands médias parisiens en conspuant les "journalistes collabos" (sic). De reportages en interviews, on a constaté : que la plupart d'entre eux sont incultes, ignorent ce que fut la collaboration, n’ont jamais lu un livre d’histoire et, d’ailleurs, ne lisent jamais un journal ; mais qu'ils sont entraînés par une minorité d’extrémistes qui savent, eux, que les journalistes, malgré tous leurs défauts, sont un pilier de la démocratie, et que c’est en supprimant la liberté de la presse, naguère, que les fascistes et les nazis ont pris le pouvoir. Bon week-end quand même.

27/12/2018

Priscillia, Leonarda, même combat !

priscillia.jpgEmmanuel Macron a commis une nouvelle erreur en répondant directement aux "gilets jaunes" par un tweet complaisant sur la hausse du prix du diesel. Il fallait s’y attendre : un des nombreux porte-parole autoproclamés du mouvement, Priscillia Ludosky, lui a aussitôt répondu, dans les médias, qu’il pouvait aller se brosser ! C’est exactement la faute politique que François Hollande avait commise en 2013 en répondant directement à la télévision à Leonarda, la jeune Rom expulsée au Kosovo, vous vous rappelez ? Combien de fois faudra-t-il rappeler que la démocratie directe, c’est la fin de l’Etat républicain !

23/12/2018

Les "gilets jaunes" au tournant

eric-drouet.jpgLa colère des pauvres, on l’a dit et répété, est légitime. Mais cette légitimité ne confère aux "gilets jaunes" ni privilège démocratique, ni expertise économique, ni supériorité politique, ni impunité judiciaire. De même que l’égalité en droit n’institue aucune égalité du savoir, de la compétence ou de l’expérience. Il vaudrait mieux pour les "gilets jaunes" que leurs porte-parole autoproclamés cessent d’insulter la République, de mépriser les élus, d’ignorer la Constitution, de dézinguer le chef de l’Etat, de propager des fake news, de justifier la violence et de se prendre pour le peuple. Car l’opinion est versatile, à bon entendeur !

18/12/2018

La démocratie directe, cette folie !

capture-d_c3a9cran-2016-06-09-c3a0-11-37-54.pngIl faut n’avoir jamais lu un livre d’histoire pour penser que la démocratie directe puisse être un progrès. C’est, depuis toujours, la porte ouverte à tous les totalitarismes ! Car la politique économique et sociale est évidemment trop complexe pour faire sérieusement l’objet de ces "référendum d’initiative citoyenne" (RIC) réclamés à cor et à cri sur les ronds-points dans une unanimité suspecte. Qui ne voit que le "peuple" exigera donc, tôt ou tard, le rétablissement de la peine de mort, l’interdiction des mosquées, le refoulement de tous les migrants et la sortie de l’Union européenne ? Joyeuse perspective !

05/12/2018

Le visage de la France

Dessin-Valott.jpgLe visage qu’offre la France au reste du monde est très amoché. Scènes de guérilla dans la ville présumée la plus touristique du monde. Incapacité, pour les "gilets jaunes", au bout de trois semaines, de se doter du moindre porte-parole. Démagogie honteuse des partis d’opposition tous d’accord pour creuser la dette abyssale du pays. Irresponsabilité à peu près générale face au risque avéré de morts dans les manifs de samedi à Paris. Complaisance coupable des médias, sauf rares exceptions, face aux viols de la démocratie. Il est loin, déjà, le temps des gentils "gilets jaunes" en train de se griller des merguez sur les ronds-points !

02/12/2018

Il y a douze jours déjà...

gilets-jaunes.jpgJe me sentais un peu seul, le 19 novembre, en écrivant ici même : "Toute jacquerie est un retour en arrière. Un monde politique civilisé se reconnaît à quelques principes clairs, où le peuple délègue son pouvoir souverain à des représentants élus au suffrage universel et pour une durée précise. Le droit de manifester fait partie de ces principes. Mais si des petits groupes s’arrogent ce droit en dehors de toute règle, alors on passe insensiblement de la démocratie à l’anarchie." Douze jours plus tard (!), à entendre ce qui se dit dans les médias et sur place, on dirait que la raison a repris un peu, un tout petit peu de terrain…