Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2020

Ils ont mangé leur pain blanc...

viet.jpgL’anecdote, racontée par Caroline Fourest, date de 2015 mais elle est savoureuse. Une militante racialiste d’origine vietnamienne étudiante à l’université d’Oberlin (Ohio) avait protesté, en mangeant un Banh mi traditionnel à la cantine de la fac, contre le détournement de ce plat typiquement asiatique par la "culture blanche". La direction de l’Université a aussitôt rayé le plat honni du menu de sa cantine. Sauf que le fameux Banh mi indochinois est un plat typiquement colonial, une sorte de baguette dont le nom n’est qu’une déformation du mot français "pain de mie". Salauds de colons !

15/06/2020

Au prix où est la minute de pub...

LCI_pub.pngCe qui fait le succès des manifs organisées par le clan Traoré, c’est la fascination qu’elles exercent sur les chaînes d’info. Lesquelles, après avoir analysé les sondages révélant que 85 % des Français soutenaient la police, n’auraient jamais dû consacrer des heures et des heures à répercuter les images en direct de la manif ratée de samedi (au prix où est la minute de pub, cette complaisance envers un rassemblement interdit est vertigineuse). Mais le système médiatique est ainsi. Un conseil à tous ceux qui voudraient bénéficier ainsi d’une communication gratuite : mettez trois ou quatre gilets jaunes au premier plan d’un rassemblement, toutes les télés seront à vous !

13/06/2020

A bas Victor Schoelcher !

schoelcher.jpgLe racisme, en général, est dû à l’ignorance. Le racialisme, itou. Les excités indigénistes qui ont renversé les statues de Victor Schœlcher à la Martinique incarnent parfaitement cette inculture crasse qui mine les fondements mêmes de la République. Qui se rappelle que la première figure à laquelle Mitterrand rendit hommage au Panthéon, en mai 1981, c’était Victor Schœlcher ? Ce journaliste radical, franc-maçon engagé et militant révolutionnaire fut, en avril 1848, le principal artisan de l’abolition de l’esclavage ! "Les Martiniquais lui doivent leur liberté politique", disait Aimé Césaire. Ah, si quelqu’un pouvait, aujourd’hui, abolir la bêtise…

12/06/2020

Racialisme : qui est visé ?

Colomb.jpgLes journalistes devraient examiner attentivement la liste des statues déboulonnées par les indigénistes purs et durs, racialistes militants et autres hygiénistes de l’histoire. Ils verraient qu’elle coïncide avec les piliers de notre culture : Christophe Colomb, Colbert, Louis XIV, Napoléon, Jules Ferry, Hugo, Schœlcher, Churchill… en attendant probablement Clemenceau, Blum, la reine Elisabeth et le général de Gaulle ! Il suffit de prendre un peu de recul pour comprendre qu'il s’agit d'effacer de nos manuels scolaires tous les grands personnages – dont aucun n’était sans défaut, évidemment – qui ont inventé l’éducation, la nation, le débat public, la démocratie, les droits de l’homme, la science…

11/06/2020

Aux poubelles de l'histoire !

07quaivoltaire12.jpgAvis à tous les racialistes déboulonneurs de statues et aux indigénistes débaptiseurs de plaques de rue. Que penser d’un type qui dit que "La race des nègres est une espèce d‘hommes différente de la nôtre" ? D’un autre qui déclare : "Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture" ? D’un troisième qui proclame que "La France a d’autant plus le droit de prolonger [en Afrique] son action économique et morale que la civilisation qu’elle représente auprès des indigènes est certainement supérieure" ? Allez ouste ! Voltaire, Léon Blum, Jean Jaurès, aux poubelles de l’histoire !

10/06/2020

Des nouvelles inquiétantes

Autant....jpegQuelques nouvelles du jour ? La compagnie HBO-Max a retiré de son catalogue le film "Autant en emporte le vent" (pour ne pas heurter la communauté noire) ; la société Adidas a annoncé qu’elle embauchera dorénavant 30 % de noirs (ce qui est interdit en France, mais bon) ; une Ecole de commerce de Nantes a annulé brusquement "en cette période" une conférence sur Napoléon (le fameux esclavagiste) ; à Anvers, les Belges ont déboulonné une statue du roi Léopold II (le fameux colonialiste) ; à Londres, dimanche, on a aussi dégradé la statue de Churchill "parce qu’il était raciste". Tout cela sent mauvais. Tous les régimes totalitaires, sans exception, ont commencé par réécrire l’histoire…

08/06/2020

Entendu sur les marchés...

adama.jpgLes journalistes parisiens qui sont allé passer le week-end en province ont dû être ébranlés par ce qu’ils ont entendu sur les marchés. Dans mon coin de Bourgogne, par exemple, les habitants n’ont rien compris à ces soudaines manifs "antiracistes" scandant des slogans américains quatre ans après l’affaire Adama Traoré. Ils ont tous été choqués, en revanche, de voir que les 20.000 manifestants se fichaient complètement des règles sanitaires en vigueur – gestes barrières, masques, distanciation – alors qu’eux se battent localement avec mille et un problèmes cruciaux d’école, de cafés-restaurants, de cinéma, etc. Refiler le Covid 19 à ses parents ou ses voisins, en banlieue, ce n’est donc pas si grave ?

06/06/2020

La France, un pays raciste ?

manif-black-lives-matter.jpgJe vis en France depuis 70 ans, j’en connais l’histoire et la culture, la ville et la campagne, les excès et les faiblesses, et j’affirme que ce pays n'est pas "raciste". Parler d’un "Etat raciste" en France, c’est de la manipulation militante. L’exploitation précipitée de l’affaire George Floyd aux USA par des groupuscules extrémistes et indigénistes me fait peur, car elle vise clairement à remplacer, dans le débat public, nos principes républicains par des critères communautaristes, notamment raciaux, venus d’ailleurs. Car c’est bien la République (sa justice, sa police) qui est visée. La naïveté des jeunes journalistes de la télé, sur ce point, est désarmante...

02/09/2019

Oui, mais lui, c'est pas pareil...

l-ecrivain-yann-moix.jpgCe qui me gêne le plus, dans l’affaire Yann Moix, ce n’est pas le flot de mensonges et d’accusations que profère en désordre l’ancien sniper de l’émission ONPC, ni le méli-mélo familial qui tient lieu, cette année, de scandale littéraire bien glauque et bien sordide. C’est l’incroyable facilité avec laquelle certains virulents pourfendeurs de l’antisémitisme trouvent soudain des excuses - à titre tout-à-fait exceptionnel, bien sûr - à celui est leur ami (Laurent Ruquier), leur auteur (Olivier Nora), leur collaborateur (BHL), leur salarié (Catherine Barma), etc. Je ne juge personne, je trouve seulement que le "deux poids, deux mesures", sur le sujet de l’antisémitisme et du racisme, est simplement insupportable.

22/07/2019

Avec deux jours de retard...

mamoudou_barry.jpgDeux poids, deux mesures. Qu’un président de l’Assemblée nationale (François de Rugy) fasse servir du homard à des dîners officiels, et l’ensemble des médias surexcités suivent, minute par minute, ce feuilleton désolant. Qu’un jeune enseignant guinéen (Mamoudou Barry) soit sauvagement assassiné à cause de la couleur de sa peau, en plein jour, à Rouen, par des supporters algériens, le jour de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations, et les mêmes médias mettront deux jours à se demander, prudemment, s’il s’agit bien d’un crime raciste ! Il y a quand même un sacré problème dans le traitement de l’information, non ?

08/07/2018

Hop, il n'y a plus de races !

races.jpgLa très ancienne proposition communiste de rayer le mot "race" de la Constitution va enfin aboutir. Magnifique. Sauf qu’en supprimant ce principe constitutionnel, la République se prive d’un sacré argument pour lutter contre le racisme – Badinter, en son temps, s’y était vivement opposé. Au moment où nombre d’associations autoproclamées "antiracistes" poussent à "racialiser" la société, ce déni de réalité est-il bien opportun ? Ah, j'oubliais : dans l’expression constitutionnelle "sans distinction d’origine, de race ou de religion", on va remplacer le mot "race" par le mot "sexe". Le bon docteur Freud en aurait tiré de riches conclusions.

10:53 Publié dans Blog | Tags : race, sexe, constitution, racisme | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/04/2018

Le racisme, on laisse faire ?

racisme,racisés,antisémitisme,noirsEn France, le racisme n’a pas droit de cité. Il est interdit par la Constitution. C’est pourquoi on s’inquiète de la désinvolture avec laquelle l’Etat et les médias tolèrent les assemblées ou organisations "racisées", c’est-à-dire, pour être exact, interdites aux étudiants de race blanche. A quand les concerts interdits aux blancs, ou aux juifs, ou aux arabes ? Qui va poursuivre en justice les promoteurs de ce néo-racisme, la semaine dernière, dans la fac de Tolbiac occupée, ou le stupéfiant "Collectif féministe racisé de l'Université de Nantes en lutte" ? Si la République ne se défend pas contre des adversaires aussi déterminés, ce sera bientôt la fin de notre système politique et social !

24/02/2018

La tumeur d'Orléans

J d'Arc.jpgQu’une poignée de crétins s’indignent sur internet que la prochaine Jeanne d’Arc des fêtes d’Orléans soit métisse, cela ne devrait pas dépasser le niveau des égouts de la ville. Mais les réseaux sociaux diffusent désormais la moindre odeur d’étron jusqu’à l’insupportable. Renseignements pris, il semble que le procureur de la République d’Orléans saura bientôt qui sont lesdits crétins. Puis-je rappeler à leurs futurs juges que l’incitation à la haine raciale est punie, selon la loi, de 5 ans de prison ? Et qu’il serait souhaitable, pour éradiquer cette tumeur, que la justice applique le droit, pour une fois, en en faisant profiter un max tous les réseaux sociaux ! 

25/11/2017

L'apartheid aux portes de Paris ?

intersyndicale-sud-fo-93.jpgSi l’on a mis naguère des uniformes aux soldats, des maillots aux sportifs et des blouses aux écoliers, c’était pour constituer des groupes, des équipes, des collectifs où chacun était l’égal de l’autre : on s’en battait l’œil, dans ma jeunesse, de la couleur de peau ! Comment la République a-t-elle pu nourrir en son sein un syndicat enseignant (enseignant !) qui organise impunément, en Seine-Saint-Denis, des stages de formations "racisés", c’est-à-dire interdits aux blancs ? Non mais, ho ! Va-t-on s’exterminer, en France, demain, pour sa couleur de peau ? Pourquoi cette dérive insensée ? Qui a merdé ? Et quand ?

10:43 Publié dans Blog | Tags : racisme, noir, syndicat, apartheid | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/08/2017

Raciste, Agatha Christie ?

laam.jpgComme beaucoup, j’ai cru que c’était une blague. Mais c’est avec le plus grand sérieux que la chanteuse Lâam s’est hautement insurgée auprès du CSA : figurez-vous que la chaîne TMC a programmé sous le titre "Dix petits nègres"  l’adaptation télévisée du célébrissime roman d’Agatha Christie. Provocation raciste, hurle l'artiste ! Quelqu’un pourrait-il conseiller à cette éminente militante antiraciste d’ouvrir, une fois dans sa vie, un truc bizarre qu’on appelle un "livre" ? Tiens, au hasard, un livre de Georges Simenon (Le Nègre), de Joseph Conrad (Le Nègre et l’Amiral) ou de Daniel Picouly (Tête de nègre) ?

10:50 Publié dans Blog | Tags : antiracisme, racisme, laam | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/01/2017

Plus c'est gros, plus ça passe ?

Royal-Taubira.jpgPourquoi les citoyens n’ont plus confiance dans leurs dirigeants politiques ? Parce que ceux-ci les prennent pour des débiles. Avez-vous entendu Ségolène Royal expliquer doctement que les critiques qu’elle a essuyées pour ses scandaleuses déclarations sur Fidel Castro étaient… sexistes ? C’est parce qu’elle est femme qu’on l’attaque ! On croirait entendre Christiane Taubira, il y a deux ans, accuser les adversaires de sa politique d'être... racistes ! C’est parce qu’elle est noire qu’on la critiquait ! Faut-il souligner que cette grossière malhonnêteté intellectuelle discrédite gravement le féminisme (le vrai) comme l’antiracisme (le vrai), et qu’elle donne de la politique (la vraie) une image pitoyable ?

09:34 Publié dans Blog | Tags : racisme, sexisme, royal, taubira | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/06/2016

Un raciste de compétition

Eric-Cantona.jpgEric Cantona a toute son intelligence dans ses pieds. Il n’est pas le seul footballeur à avoir le cerveau logé entre le métatarse et l’astragale, mais lui, c’est un cas, un caïd, un compétiteur, on l’a encore vu cette semaine à propos de Didier Deschamps. Dénoncer l’entraîneur de l’équipe de France parce qu’il a un nom français et qu’il est blanc de peau, cela s’appelle, tout simplement, du racisme. Du vrai, du pur, de l’incontestable. Du racisme de haut niveau. Eh bien ! la chaîne Eurosport, pas gênée, vient de l’engager, pour une somme mirifique, à l’occasion de l’Euro 2016 ! Comme consultant en racisme sportif ? Il est vrai qu’il y a du boulot : voilà encore un blanc, un de plus, engagé à la télé, quelle honte !

08/01/2016

SOS... racisme!

drucker.jpgMichel Drucker accuse : s’il est viré de France 2 demain, ce sera parce que la nouvelle patronne de France Télévisions est "raciste". Le présentateur, âgé de 73 ans, l’accuse précisément de "racisme anti-vieux". En faisant mine d’oublier que cette dame a déclaré qu’il y avait "trop d’hommes blancs de plus de 50 ans" à la télé. Et que Michel Drucker est blanc. Je vais vous dire, en essayant de ne pas m'énerver : si toutes ces éminentes personnalités arrêtaient de parler de "racisme" pour un oui ou pour un non, on n’en serait pas à se demander stupidement aujourd'hui, dans les médias, si les Français, des fois, ne seraient pas un peuple raciste !

13/10/2015

"Blancs" et "non blancs" à la télé

Non-blancs.jpgOn rêve. Après avoir lynché Nadine Morano pour avoir cité le général de Gaulle parlant des "Français de race blanche", voilà que le monde des médias, par la voix du très officiel CSA, regrette qu’il n’y ait que 14 % de personnes "non blanches" à la télévision. C’est quoi, un Français "non blanc" ? Nagui et Hanouna, ils sont dans quelle catégorie ? Et Karine  Lemarchand, quand elle est un peu pâlotte ? Et Arthur quand il est bronzé ? On se rappelle le sketch de Muriel Robin : "Mais il est noir… noir ?" Sauf que c’était de l’humour. Là, non. Heureusement pour lui, le très sérieux Olivier Schrameck, président du CSA, est un ancien bras droit de Jospin, et non de Sarko : vous imaginez le tollé !

10:28 Publié dans Blog | Tags : csa, blancs, morano, schrameck, racisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/05/2015

Le degré zéro du débat démocratique

noire-arabe.jpgSi l’opposition a contesté fermement la politique menée par Christiane Taubira, c’est, affirme celle-ci, "parce qu’elle est noire". Si les juges s’en prennent aux dépenses inconsidérées de Rachida Dati quand elle était garde des sceaux, c’est "parce qu’elle est arabe" (sic). Si une grande partie des parents d’élèves s’inquiètent de la réforme des collèges de Najat Vallaud-Belkacem, c’est "parce qu’elle s'appelle Belkacem" (c'est la position officielle du PS). Jusque-là, la discussion démocratique consistait à confronter des arguments et comprenait le droit de critiquer les ministres sans s'intéresser à la couleur de leur peau. Celle-ci serait-elle donc le nouveau critère de la raison républicaine ? Voilà qui me met dans une colère noire.