Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2019

Trop, c'est trop !

Finky.pngInacceptable. Insupportable. Libérés, désinhibés par l’affligeante démagogie dont ont fait preuve les politiciens à leur égard, les "gilets jaunes" se croient désormais tout permis, y compris le pire. Qu’ils croisent le philosophe Alain Finkielkraut à Montparnasse pendant leur manif, samedi, et les voilà qui l’invectivent d’insultes antisémites : "Barre-toi, sale sioniste de merde !", "Retourne à Tel Aviv !", "Elle est à nous la France !", etc. Marre de la frilosité des commentateurs, de leurs nuances, de leurs réserves : ce seul épisode abject jette le discrédit sur tout le mouvement - ou ce qu'il en reste - et basta !

02/02/2019

Une quenelle à l'Eurovision ?

bilal-hassani.jpg"Parlez pas comme ça de Dieudonné alors que vous allez chercher vos infos dans les poubelles, apprenez la vérité !" De telles bêtises malsaines rédigées dans un français approximatif, on en trouve des milliers chaque jour sur les réseaux sociaux : soutien à Dieudonné, attaques contre la presse, redéfinition de la vérité, c’est devenu banal ! Sauf que ce tweet immature fut écrit par Bilal Hassani, le(la) jeune artiste LGBT sélectionné(e) pour représenter la France à l’Eurovision. Or, pardon, mille excuses, mais que la chanson française soit représentée, sur une scène internationale, par un queer antisémite me gêne un peu, pas vous ?

23/04/2018

Le racisme, on laisse faire ?

racisme,racisés,antisémitisme,noirsEn France, le racisme n’a pas droit de cité. Il est interdit par la Constitution. C’est pourquoi on s’inquiète de la désinvolture avec laquelle l’Etat et les médias tolèrent les assemblées ou organisations "racisées", c’est-à-dire, pour être exact, interdites aux étudiants de race blanche. A quand les concerts interdits aux blancs, ou aux juifs, ou aux arabes ? Qui va poursuivre en justice les promoteurs de ce néo-racisme, la semaine dernière, dans la fac de Tolbiac occupée, ou le stupéfiant "Collectif féministe racisé de l'Université de Nantes en lutte" ? Si la République ne se défend pas contre des adversaires aussi déterminés, ce sera bientôt la fin de notre système politique et social !

02/12/2017

Cette sale lueur qui se lève à l'Est

Tsar-Ipatiev.jpgJe déteste ces effluves nauséabonds provenant de pays qui me sont chers. A Moscou, à l’approche du centenaire du massacre de la famille impériale par les bolcheviks (17 juillet 1918), un certain nombre de responsables politiques, judiciaires et religieux agitent l’idée perverse selon laquelle ce meurtre épouvantable serait "d’origine rituelle", c’est-à-dire, bien sûr, qu’il serait inspiré par "les juifs". Pour avoir enquêté sur le sujet, j’affirme, comme beaucoup d’historiens, que cette thèse est totalement imbécile. La Russie n’a-t-elle pas connu suffisamment d’épreuves, qu’il faille l’entrainer vers cette fange ?

24/02/2015

La vérité, la raison et le dialogue

cukierman-crif.jpgPas très futé, le sieur Cukierman ! Sans doute le président du CRIF a-t-il raison en soulignant que les dernières manifestations d’antisémitisme en France sont le fait de musulmans, mais faut-il pour autant jeter l’opprobre sur tous les musulmans ? La politique, la vraie, celle qui fait avancer le bateau, ne consiste pas à prouver qu’on a raison, mais à trouver les mots qui permettront le dialogue, puis l’entente. Cela s’appelle la civilisation. Les religieux tombent souvent dans ce travers : qu’importe d’imposer à l’autre sa vérité, à tout prix, quand le but du jeu est de vivre en paix, tous ensemble, sous le regard de Dieu ? 

11/01/2014

Le silence de Taubira

 MbalaMbala.jpgLe plus fascinant, dans l’affaire Dieudonné, c’est l’assourdissant silence de Madame Taubira. Résumons-nous. Un militant islamiste nommé Mbala-Mbala, noir de peau et humoriste de métier, condamné à plusieurs reprises pour propos antisémites, n’a pas exécuté sa peine. La justice française n'ayant pas jugé bon de le poursuivre, c'est-à-dire de le mettre en prison, tout simplement, le ministre de l’Intérieur a décidé, de sa propre autorité, d’interdire son spectacle, au risque de violer la Constitution. Que la Garde des Sceaux, si prolixe sur ce terrain, n'ait rien à dire sur le sujet, voilà qui laisse pantois. L'affaire, en réalité, ne fait que commencer...