Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2018

Un jugement "exemplaire" ?

jerome-cahuzac.jpgJe n’ai aucune aversion personnelle pour Jérôme Cahuzac, je comprends sa peur de la prison et je ne veux pas la mort du pécheur. Mais tous ces titres sur le fait que l’ancien ministre "devrait échapper à l'incarcération" me troublent. Car Cahuzac est une sorte de symbole. Il est l’incarnation de ces personnalités riches et puissantes protégées par leurs relations – tel avocat réputé, tel psychiatre connu – qui se considèrent au-dessus du suffrage, des petites gens, des lois, du civisme, de la République, du peuple. Que sa peine soit ostensiblement et minutieusement calculée de façon à lui éviter quelques mois de prison ferme, ce n’est pas bon pour le pays.

07/04/2018

Accusé de pédophilie...

Dmitriev.jpgRelâché avant-hier, l’historien Iouri Dmitriev, spécialiste du goulag et du passé stalinien de la Russie, a fait quinze mois de détention pour rien. Evidemment, ce gêneur n’avait pas été inculpé pour ses recherches ou ses écrits, mais pour… pédophilie. A tort, bien sûr. N’oublions jamais que les polices communistes, à l’Est, étaient spécialistes en fausses accusations de ce genre. Et que Goebbels, chef de la propagande sous Hitler, en avait fait un système : à chaque fois qu’un prêtre allemand critiquait les nazis, il était accusé, comme par hasard, de pédophilie. Je dis ça, je dis rien, je ne vise personne, mais quelle chance nous avons de vivre dans un Etat de droit !

13/03/2018

Le droit de vivre

Cantat.jpgPas facile, le cas Bertrand Cantat. Le meurtrier de Marie Trintignant a purgé sa peine. La justice est passée. Il a droit à se réinsérer dans la société. Ce n’est pas parce qu’il est un artiste connu, beau-frère d’une ex-ministre connue, que sa victime était connue, tout comme la famille de la victime, que l’homme n’a pas droit à retrouver sa vie, son métier, sa musique. De là à faire la Une de journaux enthousiastes, de là à être applaudi dans des festivals de musique ! Quand on porte un tel fardeau, on ne s’exhibe pas dans les médias, on ne recherche pas les bravos. On exerce discrètement son droit à mener une vie normale – ce droit basique, tout simple, dont il a définitivement privé sa victime.

07/02/2018

Deux poids, deux mesures...

meurtre-jonathann-daval.jpgLe pire, en matière de justice, c'est le "deux poids deux mesures". Comment comprendre que Marlène Schiappa ait délibérément violé le principe de séparation des pouvoirs pour qualifier d’"assassinat" le crime de Jonathan Daval tout en plaidant la "présomption d’innocence" à propos de son collègue ministre Gérald Darmanin ? Pire encore, comment admettre que la plupart des féministes enfoncent a priori ledit Jonathan Daval alors qu’elles ont applaudi la libération de Jacqueline Sauvage – qui, rappelons-le, avait assassiné son conjoint dans des conditions aussi troublantes ? Et si on laissait juger les juges ?

31/01/2018

Présumé coupable !

Darmanin.jpgQu’ils émanent de féministes ou de militants LR, les appels à la démission visant le ministre Darmanin (accusé de viol par une ex-call girl pas très claire) sont de nature totalitaire : ils ignorent le principe de "présomption d’innocence" qui distingue, précisément, une démocratie d’une dictature. Tout aussi totalitaire est d'ailleurs la prétendue "jurisprudence Balladur" qui pousse à débarquer du gouvernement, de nos jours, tout ministre mis en examen… c’est-à-dire, que je sache, présumé innocent ! Violences faites aux juges, bouffées de démagogie, couardise politicienne, retour à l’état sauvage : pauvre République !

02/11/2017

Du goudron et des plumes !

weinstein.jpgPartout comme aux USA ? En quelques jours, l’affaire Weinstein et le hashtag "BalanceTonPorc" ont transformé la scène médiatique en un formidable exutoire où les dénonciations se succèdent, incontrôlables, avec toutes les conséquences personnelles qu’on devine pour tel réalisateur, tel acteur, tel ministre, tel journaliste ainsi accusés. Faut-il vraiment que nous soyons, nous aussi, emportés par ce populisme assassin, façon Far West, qui contourne toute forme de justice démocratique ? Est-ce bien cette réduction à l’état sauvage que veulent les femmes qui luttent, à raison, contre le harcèlement sexuel ? Le goudron et les plumes en guise de justice républicaine ?

31/05/2017

"Le peuple tranchera !"

edouard-philippe.jpgEdouard Philippe a tort – exactement comme François Fillon avait tort – de considérer que le peuple est l’ultime recours de la justice, et que les électeurs trancheront le cas Ferrand dans les urnes. Le premier ministre fait mine d’oublier qu’il dirige un pays où la séparation des pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire) est un principe constitutionnel, et que si la justice est rendue "au nom du peuple français", elle ne l’est pas directement par lui, justement ! Faut-il rappeler quelques noms célèbres de députés corrompus, menteurs ou condamnés qui ont été tranquillement réélus dans leur fief, sans que cela, évidemment, les blanchisse ? Il y a la morale, il y a la politique, mais en démocratie, il y a aussi le droit.

02/03/2017

On ne critique pas les juges !

juges.jpg"La justice est indépendante !" clament avec indignation la présidente du Parquet national financier Eliane Houlette (nommée par François Hollande), le juge Eric Halphen (engagé auprès d’Emmanuel Macron) et le juge Eric de Mongolfier (engagé auprès de Benoît Hamon). Intouchables, les juges ? Faut-il rappeler l’affaire du "mur des cons" ? (Tiens, la juge responsable, quatre ans après, va passer en correctionnelle, vous le saviez ?) Et le Parquet national financier n’admet-il pas lui-même avoir engagé toute cette affaire, en janvier, après la parution du Canard Enchaîné ? Fillon ou pas Fillon, qui peut nier que les juges, de nos jours, sont beaucoup trop souvent dépendants… de la presse ?

14/03/2016

Et la présomption d'innocence ?

cardinal_barbarin.jpgImpressionnant, tous ces gens qui s’assoient sur la présomption d’innocence, de Laurent Ruquier à Roselyne Bachelot en passant par Canal + et le journal Le Monde, piétinant avec volupté, parce qu’il est cardinal, la personne de Philippe Barbarin ! Celui-ci a-t-il failli au principe de précaution quand il a hérité, vingt-cinq ans après les faits, du cas Bernard Preynat ? Si le juge dit oui, bien sûr, il faudra qu’il démissionne. Mais si le tribunal l’exonère de tout crime, croyez-vous une seule seconde que Ruquier, Bachelot, Canal + et Le Monde s’excuseront publiquement d’avoir ainsi violé un des principes les plus fondamentaux de la République ?

02/02/2016

Terrible droit de grâce !

jacqueline-sauvage.jpgTerrible, vertigineux, ce droit de grâce archaïque dont jouit, comme au Moyen âge, le chef de l’Etat. Le cas de Jacqueline Sauvage est exemplaire. Bien sûr, tout le monde souhaite la grâce pour une femme battue pendant 47 ans et qui s’est libérée de son enfer en assassinant son mari ! Sauf qu’à l’examen du dossier, qui lui a valu d’être condamnée par deux jurys populaires, on s’interroge : les preuves manquent, les circonstances sont troubles, les témoignages sont partiels. Sur quel critère, exactement, le Président s’est-il déterminé ? Sur le doute, qui doit toujours, par principe, profiter à l’accusé ? Sur la vague d’émotion qui a envahi les médias et les réseaux sociaux ? Ou sur son intime conviction qui est, forcément, éminemment subjective ?

22/07/2015

Des éoliennes qui rapportent

eolienne.jpgChacun d’entre vous se rappelle, bien évidemment, mon blog du 15 octobre 2013. J’y j’annonçais une longue suite de procès intentés aux élus locaux qui votent en faveur de l’implantation d’éoliennes sur le territoire de leur commune... comme par hasard dans le champ de leur frère ou de leur cousin. Eh bien ! La première condamnation pour prise illégale d’intérêts vient de frapper un conseiller municipal d’une petite commune normande de 215 habitants : 15.000 euros d’amende + 5.900 euros de frais pour une éolienne même pas encore installée sur un terrain appartenant à ses parents ! M'est avis qu'il va y en avoir d'autres...

11/06/2014

Solidarité avec les travailleurs !

greves.jpgA chaque fois que les cheminots paralysent le pays et m’obligent à prendre ma voiture pour aller honorer dans les embouteillages mes rendez-vous parisiens, je me demande pourquoi une partie de mes impôts régionaux sert à financer les "régimes spéciaux" qui permettent à ces gens-là de prendre leur retraite dix ans ou douze ans avant moi, et à des taux que je ne pourrai jamais espérer ! Et quand je vois ces festivals d’été sabotés par les intermittents du spectacle, je me demande pourquoi leur régime si coûteux et si particulier, qui suscite tant et tant de fraudes, est pompé sur le revenu brut de mon propre travail. Je dois manquer de solidarité.

07/01/2014

Des limites au dialogue

 taubira-le-pen.jpgC’est quand même gênant qu'un des principaux ministres de la République, Madame Taubira, refuse toute invitation à débattre avec le chef d’un des principaux partis nationaux, Madame Le Pen, qui représente, qu’on l’aime ou non, un quart des électeurs français. Vous imaginez la même info en inversant les deux noms ? L’explication de la Garde des Sceaux laisse perplexe : elle ne veut débattre, dit-elle dans Paris Match, qu’avec "des gens qui pensent". Pffui ! Et si la ministre laissait les journalistes juger du niveau intellectuel de leurs invités politiques, ce ne serait pas plus conforme aux règles de la démocratie ?

02/01/2014

Interdire Dieudonné ?

 dieudonné.jpg"Valls va-t-il interdire les spectacles de Dieudonné ?" L’année commence mal : voilà, en effet, une question qui ne se pose que dans les dictatures ! Dans une démocratie, en principe, la question est : "Quelqu’un va-t-il saisir la justice sur le cas Dieudonné ?" Oui, je sais, cela fait un peu réac, mais en France, figurez-vous, c’est la justice qui condamne, pas les ministres, même socialistes, et elle ne le fait pas en fonction des sondages, mais en référence à un vieux truc un peu désuet qui s’appelle la "loi". Qui viole la loi doit être condamné, et basta. Mais c’est un juge qui en décide : un JUGE, d’accord ?

25/03/2012

C'est pas juste !

cassez.jpgTous les candidats à l’Elysée le disent : on peut tout faire en France, à condition que ce soit dans la justice. Vaste programme. Tiens, au hasard, pourquoi la femme de Borloo a été interdite de politique sur France 2, contrairement à celle de Montebourg ? Pourquoi Michèle Alliot-Marie a été virée du gouvernement à cause de ses liens avec Ben Ali, et pas Frédéric Mitterrand ? Pourquoi Jacques Cheminade a eu ses 500 signatures, et pas Dominique de Villepin ?Pourquoi Dominique Strauss-Kahn est-il revenu libre de New York alors que Florence Cassez croupit toujours dans sa prison du Mexique ? Etc, etc !

19/12/2011

Injustice sociale

grèves,transports,justiceLes agents de sûreté aéroportuaire ont donc décidé de pourrir la vie de milliers de braves gens qui devaient prendre l’avion à la veille des fêtes de Noël. Ils revendiquent des augmentations de salaire, ce qui est le privilège de ceux… qui ont un salaire. Leurs victimes, que les journalistes appellent les "naufragés du ciel", qui ne sont ni des riches ni des égoïstes, exigent du gouvernement, en se fichant qu’il soit de gauche ou de droite, qu’il instaure dare-dare un service minimum dans le transport aérien. La première injustice, en France, oppose ceux qui peuvent bloquer les communications, et les autres.

16/12/2011

Chirac a été jugé

chirac.jpgQue Jacques Chirac ait finalement été jugé est conforme à l’égalité républicaine. Un peu tard, certes, mais qu’on ne puisse pas juger un président en exercice relève de la sagesse. Et une justice lente est préférable à pas de justice du tout. Enfin, que Chirac ait été condamné à de la prison avec sursis est sévère, mais sans conséquences, et chacun comprendra qu’il ne fasse pas appel. Il reste une question, que les médias ont passé sous silence : pourquoi tant de journalistes, ces dernières années, nous ont expliqué, martelé, dénoncé, rabâché, hurlé, ressassé, répété, qu’il était scandaleux que Jacques Chirac échappe à la justice ?


17/05/2011

Les amis de "Dominique"

 

Strauss-Kahn.jpgOn comprend l’émotion des dirigeants du PS, d’Elisabeth Guigou à Jack Lang, face aux images de leur ami "Dominique" devant la juge Melissa Jackson. Mais ils feraient mieux d’éviter les déclarations publiques. Par exemple, d’expliquer devant les caméras que "la justice américaine bafoue la dignité humaine" : si les mêmes n’avaient pas vilipendé ladite justice américaine pour justifier la fuite de Roman Polanski, peut-être ladite juge n'aurait pas jeté DSK en prison ! Et quand Jack Lang en appelle au CSA pour faire respecter la loi interdisant aux médias de montrer un homme menotté ! Ho ! Vous imaginez la France, seul pays au monde à censurer les images du patron du FMI en route pour le tribunal ?


05/09/2010

Louis Schweitzer en prison ?

louis-schweitzer.jpgStupéfiantes, les révélations de la Cour des Comptes sur la Halde, ce "comité Théodule" chargé de veiller à ce que la République ne discrimine pas les femmes, les immigrés, les homos, les bis, les trans, les noirs, les handicapés, les juifs, les témoins de Jéhovah, les gauchers, etc. Entre 2005 et 2009, l’ex-patron du bidule, Louis Schweitzer, aurait dépensé 6 millions d’euros, rien que pour sa com ! En pleine crise des finances publiques ! On va suivre ce dossier. Car il serait dommage, en l’occurrence, qu’on discrimine : un rom qui vole des poules, on lui casse sa caravane à coup de pelleteuse ; un ex-dircab de Fabius, ex-pdg de Renault, qui dilapide ainsi l’argent public, on va lui faire quoi ? S’il s’en sort, je saisis la Halde !

 

30/09/2009

Le scandale Polanski

   Je ne comprends pas que dure cette polémique autour de Roman Polanski. Comment peut-on considérer qu’un artiste, fût-il génial, et c’est le cas, puisse se soustraire à la justice d’un pays démocratique ? Frédéric Mitterrand et Bernard Kouchner pensent-ils vraiment que le talent de Polanski le dispense de rendre des comptes à ses contemporains dans une affaire aussi scabreuse que le viol d’une gamine de 13 ans ? Pensent-ils qu’il existe une petite minorité de gens supérieurs - auxquels ils appartiennent, sans doute - auxquels ne s’applique pas la loi commune ? Je suis désolé pour Polanski, j’espère qu’il sera blanchi, mais je suis stupéfait que deux membres du gouvernement piétinent ainsi, avec suffisance et cynisme, les fondements mêmes de la République !