Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2018

"Ho ! Ho ! Ho Chi Minh !"

manif.jpg"Ho ! Ho ! Ho Chi Minh !" Désolé pour les lycéens et étudiants qui poussent à la "convergence des luttes" pour mieux renverser le régime capitaliste, mais leurs aînés, en mai 1968, avaient au moins des modèles pour entraîner les jeunes sur les barricades du Quartier Latin : Marx, Lénine, Mao, Ho Chi Minh, Trotski, Castro, cela avait de la gueule ! Aujourd’hui, quels modèles pour enflammer la jeunesse rebelle ? Quelles idéologies proposer pour remplacer la démocratie libérale ? Quels exemples de régimes prolétariens offrir à nos contemporains ? Va falloir faire preuve d’imagination, les gars, pour que la révolution soit crédible !

03/04/2016

Les lycéens sont dans la rue !

lyceens.jpgUn air de déjà vu. Ces lycéens attardés de 18-19 ans qui parlent encore plus vite que Cécile Duflot pour "exiger" le retrait d’un projet de loi qui tente de leur ouvrir le marché du travail, ces jeunes très politisés qui protestent contre la "répression policière" en plein état d’urgence, nous rappellent que la France est un pays qui n'a pas évolué depuis un demi-siècle. Mais les médias, eux, adorent ces jeunes aussi formatés que leurs aînés ! Bon, évidemment, il ne faudrait pas oublier que les jeunes Français, aujourd’hui, sont majoritairement à droite, et votent davantage pour le FN que leurs parents. Mais à quoi bon s’embarrasser du réel ?

00:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : lycéens, manifs, politique, jeunes, fn |  Facebook | | Lien permanent

09/03/2016

"Hollande, t'es foutu..." (air connu)

manifestation_lycens.jpgC’est rigolo, ce qui se passe avec les jeunes. La méthode de sensibilisation et de mobilisation d’une frange politisée (c’est-à-dire marxisée) de la jeunesse étudiante et lycéenne a été mise au point naguère par les Henri Weber, Julien Dray, Harlem Désir et autres Jean-Christophe Cambadélis qui sont tous, aujourd’hui, au pouvoir ! Seuls les réseaux sociaux ont un peu modifié les techniques pour coordonner les manifs, mais pour l’essentiel, la méthode de manipulation de la jeunesse est inchangée : tels des apprentis sorciers, les dirigeants socialistes d’aujourd’hui se retrouvent face... à eux-mêmes, avec trente ans de plus, un peu de calvitie, des fauteuils confortables et des voitures avec chauffeur…

01/06/2013

Manuel Valls à Matignon ?

 m-valls.jpgManuel Valls est officiellement candidat au poste de Premier ministre. Il y a un an, cela n’aurait choqué personne : il était le plus à droite des candidats de la gauche et pouvait donc passer pour un rassembleur. Mais depuis l’aventure du "mariage pour tous", le ministre a montré qu’il n’était pas au niveau : emportements regrettables et sectaires à l'Assemblée, erreurs de jugement manifestes face aux casseurs, minimisation ridicule des grandes manifs, amalgames malhonnêtes et absurdes entre les fachos et les cathos (cf Le Point), etc. Valls a perdu une bonne part du crédit qu'il avait il y a un an… et l’explosion de l’insécurité n’y est pour rien !

31/05/2013

Ces jeunes qui naissent à la vie publique...

 Zola.jpg"Je le demande, où trouvera-t-on la claire intuition des choses, la sensation instinctive de ce qui est vrai, de ce qui est juste, si ce n’est dans ces âmes neuves, dans ces jeunes gens qui naissent à la vie publique, dont rien encore ne devrait obscurcir la raison droite et bonne ? Que les hommes politiques, gâtés par des années d’intrigues, que les journalistes, déséquilibrés par toutes les compromissions du métier, puissent accepter les plus impudents mensonges, se boucher les yeux à d’aveuglantes clartés, cela s’explique, se comprend !"  Signé : Emile Zola, Lettre à la jeunesse, 1897. Chacun en fait ce qu'il veut.

22/04/2013

"Face aux Français qui sont dans la rue..."

 logoPS.jpg"Après le débat amputé à l'Assemblée nationale, ce nouveau contournement du Parlement est scandaleux. Comment accepter que sur un sujet essentiel, qui engage le pacte social et républicain, on refuse aux élus de la nation le temps nécessaire au débat ? Cette décision déshonore et discrédite le gouvernement et le Président.Face aux Français qui sont dans la rue pour manifester, le gouvernement brandit le respect du vote du Parlement. [...] Chacun comprend que ce qui gène le gouvernement, c’est le débat. Parce que plus on débat, et plus la vérité apparaît ! " Communiqué du PS à propos des retraites, 21/10/10. C’est drôle, la politique.

11:23 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, mariage gay, manifs |  Facebook | | Lien permanent

29/10/2010

"Entre 560.000 et 2 millions"

manifestation-retraite.jpgMais bon sang de bois, comment un journaliste digne de ce nom peut-il encore expliquer que la journée d’action d’hier a rassemblé "entre 560.000 et 2 millions de manifestants" ? D’abord, cette imprécision est ridicule. Ensuite, elle occulte tous les tests effectués cet automne (par Médiapart, France Soir, AFP de Marseille, etc) qui ont révélé que la réalité est toujours inférieure au chiffre de la police. En Bourgogne, deux journalistes du Bien Public ont fait la même expérience à Dijon le 12 octobre : 9.000 manifestants selon les syndicats, 7.500 selon la police et… respectivement 6.500 et 6.600 pour les deux confrères. Est-ce que cela n’explique pas, justement l’échec de cette mobilisation "populaire" qui n’était, au fond, que "partisane" ?

20/10/2010

Manifs : un vrai progrès

CGT.JPGDès que les lycéens seront en vacances, dans quelques jours, on fera le bilan de ces journées "d’action" contre la réforme des retraites. Le premier acquis, qui modifie radicalement le scénario des manifs depuis quarante ans, c’est qu’on sait aujourd’hui, avec certitude, que les chiffres des syndicats doivent être divisés par 4 ou 5 (par 10 à Marseille) pour refléter la réalité. Il y a encore beaucoup de journalistes frileux (notamment à la télé) qui s’accrochent à la tradition et émettent, au doigt mouillé, comme ça, hop, un chiffre à mi-chemin entre celui des syndicats et celui de la police. Mais à part ces dernières traces d’obscurantisme, sur ce point, la science politique a fait un pas en avant. 

15/10/2010

Combien de manifestants ?

 

 

greve.jpgIl arrive que les journalistes fassent leur métier. Stimulés par les sempiternelles querelles de chiffres entre la police et les syndicats, certains médias (Mediapart, l’AFP et France Bleu à Marseille, France Soir, etc) ont donc organisé, chacun de son côté, le comptage minutieux des manifestants du 12 octobre. Les résultats sont stupéfiants. A Paris, où les syndicats annoncent 330.000 et la police 89.000, ils ont compté… 73.000 manifestants ! A Marseille, idem : 230.000 selon les syndicats, 24.000 selon la police, la vérité se situant entre… 17.000 et 21.000 ! Mais attendez, si les chiffres syndicaux de la participation aux dernières manifs doivent être divisés par 4, par 6 ou par 10, cela change tout, non ?