Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2017

Le travail, c'est dépassé !

Benoit_Hamon.jpgLa proposition phare de Benoît Hamon, qui lui a permis de triompher dimanche, c’est le revenu universel d’existence. Principe : 750 euros versés à tout le monde chaque mois, à commencer, dès 2018, par les jeunes de 18-24 ans. Passons sur le coût de la mesure (300 à 400 milliards) qui doublerait la colonne "Dépenses" du budget de l’Etat. Passons aussi sur l’étrangeté consistant à verser cette somme… à tous les riches ! Le plus grave est ailleurs : comment peut-on dynamiser les jeunes qui ne croient plus qu’en la "thune" en leur expliquant que non, leurs pères avaient tout faux, ce n’est pas par le travail qu'on se réalise, puisqu’on pourra désormais toucher un revenu minimum en restant à glander dans sa chambre !

18:18 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : travail, hamon, revenu, utopie, jeunes |  Facebook | | Lien permanent

20/04/2016

Un RSA pour les 18-25 ans ?

RSA-jeune.jpgEt si on payait les jeunes à ne rien faire ? Bon sang, mais c’est bien sûr ! C’est la seule mesure qu’on n’avait pas encore essayée, tant elle est démagogique, coûteuse et perverse ! Eh bien, à un an des présidentielles, Manuel Valls a donné son feu vert à cette proposition du député Christophe Sirugue (PS). Entre 18 et 25 ans, c’est-à-dire à l’âge où un jeune est au maximum de sa force physique, l’âge où il peut cumuler deux boulots si besoin, l’âge où il rêve de conquérir le monde, quelle magnifique idée : habituons-le à glander en attendant, chaque mois, les allocations de l’Etat – qui ne sait pas quoi faire, justement, de ses milliards ! On marche sur la tête…

10:24 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : rsa, jeunes, démagogie, valls |  Facebook | | Lien permanent

03/04/2016

Les lycéens sont dans la rue !

lyceens.jpgUn air de déjà vu. Ces lycéens attardés de 18-19 ans qui parlent encore plus vite que Cécile Duflot pour "exiger" le retrait d’un projet de loi qui tente de leur ouvrir le marché du travail, ces jeunes très politisés qui protestent contre la "répression policière" en plein état d’urgence, nous rappellent que la France est un pays qui n'a pas évolué depuis un demi-siècle. Mais les médias, eux, adorent ces jeunes aussi formatés que leurs aînés ! Bon, évidemment, il ne faudrait pas oublier que les jeunes Français, aujourd’hui, sont majoritairement à droite, et votent davantage pour le FN que leurs parents. Mais à quoi bon s’embarrasser du réel ?

00:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : lycéens, manifs, politique, jeunes, fn |  Facebook | | Lien permanent

09/03/2016

"Hollande, t'es foutu..." (air connu)

manifestation_lycens.jpgC’est rigolo, ce qui se passe avec les jeunes. La méthode de sensibilisation et de mobilisation d’une frange politisée (c’est-à-dire marxisée) de la jeunesse étudiante et lycéenne a été mise au point naguère par les Henri Weber, Julien Dray, Harlem Désir et autres Jean-Christophe Cambadélis qui sont tous, aujourd’hui, au pouvoir ! Seuls les réseaux sociaux ont un peu modifié les techniques pour coordonner les manifs, mais pour l’essentiel, la méthode de manipulation de la jeunesse est inchangée : tels des apprentis sorciers, les dirigeants socialistes d’aujourd’hui se retrouvent face... à eux-mêmes, avec trente ans de plus, un peu de calvitie, des fauteuils confortables et des voitures avec chauffeur…

03/10/2010

Des immortels plus jeun's

Coupole-1.jpgMais qu’est-ce qui a pris aux Immortels ? Voilà que l'Académie française, vénérable assemblée elle-même âgée de 375 ans, cède à la mode des limites d’âge et des quotas discriminants. Désormais, on ne pourra plus entrer sous la Coupole après 75 ans : ensuite, un académicien sur deux sera dorénavant recruté avant 55 ans. Ce jeunisme est très étrange. Pas seulement parce qu’un tel règlement aurait interdit à Simone Veil, Margueritte Yourcenar ou Jacqueline de Romilly d’endosser, en leur temps, l’habit vert. Mais je pense, moi, au sacro-saint Dictionnaire : est-il bien prudent de confier la défense de l’orthographe, de nos jours, à des moins de 55 ans ? 

14/05/2010

Interdire les apéros géants ?

Les politiques sont de grands enfants. Voilà que Jean-Marc Ayrault, le maire de Nantes, hausse la voix et exige de Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, qu'il se saisisse du "problème national" que sont les "apéros géants" convoqués sur Facebook ! Comme si les hommes politiques étaient des démiurges capables d’endiguer ces dizaines de milliers de jeunes quotidiennement rivés à leurs écrans qui ont besoin, de temps en temps, de se frotter à l’humain, à d’autres jeunes en chair et en os, pour se persuader qu’ils sont vivants. Les "apéros géants" s’inscrivent dans la ligne du Tour de France, des matchs OM-PSG, des gay prides, des spectacles de Johnny et des JMJ. La gauche va-t-elle exiger de la droite qu’elle interdise, comme naguère, tout rassemblement de plus de trois personnes ?

30/04/2010

Des jeunes qui rassurent

Rude journée, hier, à Brive. Deux conférences d’un coup ! Le soir, à l’invitation de François David, le dynamique directeur du groupe scolaire Edmond Michelet, 300 personnes venues écouter le papologue de passage sur "Jean-Paul II, un pape pour l’histoire". Mais avant, surprise, en début d’après-midi, conférence de deux heures devant 200 élèves de Première et Terminale sur le thème : "L’effondrement du communisme en Europe". Des jeunes sympas, attentifs, éveillés, bien élevés. La chute du Mur de Berlin est au programme de Terminale, les profs avaient préparé la rencontre. Une riche écoute, de bonnes questions. Impression bizarre d’être à des années lumières des ados paumés et incultes dont la télé, des journaux de 20h à la télé-réalité, nous rebat les oreilles…

23/01/2010

La vie privée, c'est fini

 

 

Stimulante, l’idée que le clivage sacrosaint entre vie publique et vie privée est une affaire de générations. Selon cette thèse provocatrice, les vieux – dont je suis – sont attachés à cette règle intangible parce qu’elle arrange leurs petites affaires, alors que les jeunes s’en tamponnent le coquillard. Habitués à vivre en totale transparence médiatique depuis leur première écographie, nos enfants ont intégré le risque d’être vu sur Google ou sur Facebook, dix ans après, lové dans les bras d’une autre, ou à la ramasse dans une teuf arrosée. Ce risque-là fait partie de l’avenir, et il est moins grave, à leurs yeux, qu’un contrôle légal ou moral d’essence totalitaire qui briderait, comme en Chine, cette liberté considérée comme un acquis définitif. Stimulant, je vous dis…

17/12/2006

Les jeun's contre Sarko

Le PS met le turbo pour convaincre les jeunes de s’inscrire sur les listes électorales avant la fin de l’année. A la manoeuvre : Jack Lang, Cali, Joe Starr et les Guignols !
C’est que les moins de 25 ans, selon l'institut BVA, préfèrent nettement Ségo à Sarko : 34 % pour elle, 14 % pour lui (tous les autres étant loin derrière). Il se peut, en effet, que les jeunes électeurs fassent la décision. En 1974, Giscard avait battu Mitterrand de seulement 300.000 voix…
Curieux pays. Après avoir systématiquement bloqué, dans la rue, toutes les réformes destinées à améliorer leur sort (bac, universités, retraites, CPE, etc), les jeunes vont faire battre le seul candidat ayant un vrai projet pour les remettre au travail. Mais est-ce bien cela qu’ils souhaitent ?