Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2016

Les lycéens sont dans la rue !

lyceens.jpgUn air de déjà vu. Ces lycéens attardés de 18-19 ans qui parlent encore plus vite que Cécile Duflot pour "exiger" le retrait d’un projet de loi qui tente de leur ouvrir le marché du travail, ces jeunes très politisés qui protestent contre la "répression policière" en plein état d’urgence, nous rappellent que la France est un pays qui n'a pas évolué depuis un demi-siècle. Mais les médias, eux, adorent ces jeunes aussi formatés que leurs aînés ! Bon, évidemment, il ne faudrait pas oublier que les jeunes Français, aujourd’hui, sont majoritairement à droite, et votent davantage pour le FN que leurs parents. Mais à quoi bon s’embarrasser du réel ?

00:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : lycéens, manifs, politique, jeunes, fn |  Facebook | | Lien permanent

13/10/2010

Feignants, les Français ?

greve.jpgNon, les Français ne sont pas des feignants ! Voyez les efforts qu’ils déploient pour bloquer minutieusement l’activité économique du pays, voyez la peine qu’ils se donnent pour empêcher les dirigeants politiques élus en 2007 de gouverner la France ! Si les Français dépensaient autant d’énergie à créer, à produire, à innover, à inventer, à entreprendre, à exporter, nous serions plus riches que les Américains ! Pareil pour les lycéens : si tous ces gamins sympathiques consacraient à apprendre l’orthographe le même dynamisme qu’ils mettent à sécher les cours pour aller manifester auprès des cheminots et des ouvriers des raffineries, aurions-nous des cohortes de bacheliers incultes ? Bien sûr que non ! Tout n’est donc pas perdu !

07/10/2010

Le social a bon dos

revolution.jpgQui ne voit pas que le mouvement "social" engagé contre la réforme des retraites n’a plus rien à voir avec... les retraites ? La meilleure preuve, c’est que les deux catégories qu’on essaie d’entraîner dans un blocage du pays – les cheminots et les lycéens – sont justement les deux catégories les moins concernées par la réforme actuelle ! Le meilleur symbole, c’est le syndicaliste Didier Le Reste (CGT-SNCF), qui prépare activement son entrée sur la scène politicienne auprès de Jean-Luc Mélenchon ! D’ailleurs, bloquer sauvagement l’activité de la France en période de crise économique mondiale, ce n’est pas une idée "sociale", c’est bien un projet "politique" !