Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2016

C'est le travail qu'on assassine...

travilleurs.jpgCe qui frappe, dans les grèves déclenchées en opposition à la "loi Travail", c’est qu’elles pénalisent exclusivement les Français qui… vivent de leur travail ! L’anarchie provoquée par le blocage des transports ne gêne que moyennement les fonctionnaires (qui prennent leurs RTT) ou les retraités (qui restent chez eux). En revanche, la grève coûte très cher à ceux qui n’ont pas les moyens d’arrêter, comme ça, leur activité : les livreurs, les infirmières, les fleuristes, la plupart des commerçants et des artisans, tous les travailleurs du tourisme, de l’alimentaire et du bâtiment, ceux qui bossent avec l’étranger, ceux qui luttent pour éviter la faillite… à qui il vaut mieux ne pas parler, en ce moment, de Hollande, de Nuit Debout et de la CGT !

07:00 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : travail, grèves, sncf, cgt |  Facebook | | Lien permanent

22/06/2015

Quand la langue française déraille

logo-sncf.jpgNoté dans le TGV Vannes-Paris. Jadis, on empruntait les Chemins de fer. On prenait le train. La SNCF vous transportait d'une gare à une autre. Aujourd'hui, "SNCF" vous souhaite un bon voyage. Ce n'est plus une entreprise, mais un sigle impersonnel et asexué - un avatar de la théorie du genre, sans doute - qui vous vend des services. Je n'ose pas dire "qui vous fait l'article" puisque celui-ci a sauté. C'est encore plus drôle quand SNCF, puisqu'elle s'appelle ainsi, vous indique que vous arrivez à Le Mans. Cette fois on a gardé l'article, mais sans l'accorder ! En gare de Le Mans, on remercie SNCF de contribuer ainsi au bon usage de la langue française.

21:03 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : sncf, langue, français, le mans |  Facebook | | Lien permanent

28/05/2015

Une société en perte de sens

30 kmh.jpgQuand la Sncf veut supprimer certaines lignes parce qu’elles ne sont pas rentables (à l’exemple de Nantes-Quimper ou de Dijon-Reims), qui rappellera à ses dirigeants que le train a été inventé, au départ, pour transporter des gens d’une ville à l’autre ? Quand la maire de Paris entend limiter la vitesse à 30 km/h aux voitures empruntant la rue de Rivoli la nuit, quand elle est déserte, se trouvera-t-il quelqu’un pour lui rappeler que l’automobile a été inventée, à l’origine, pour se déplacer plus vite qu’à vélo ? J'ajoute : quel est le sens du solennel "transfert des cendres" au Panthéon quand on y fait entrer deux cercueils vides ?

12:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : sncf, vitesse, panthéon, sens |  Facebook | | Lien permanent

18/04/2015

Sncf : on finirait par ne plus réagir

Gare-2.jpgOn finirait par ne plus réagir. Avant-hier, à Bercy, surprise : le TER de 16h31 pour Joigny est supprimé. Il y a des grèves. Aucune explication. Il paraît qu’une demi-douzaine de cheminots manifestent à Dijon contre des suppressions de poste en centre ville. Il faut donc attendre le train suivant, qui roule au ralenti parce qu’il est archi-bondé, des voyageurs debout dans la plupart des voitures. Debout ! Comme en Haute-Volta ! Arrivé chez moi pour dîner, crevé, deux rendez-vous ratés. Les cheminots, vous savez, ces gens qui partent en retraite 12 ans avant les autres et dont les régimes spéciaux, un comble, sont financés par les impôts régionaux !

12:30 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : sncf, grèves, cheminots, joigny |  Facebook | | Lien permanent

22/06/2014

Le droit de grève en question ?

gare.jpgJe cherche le terme exact pour décrire la tension meurtrière qui règne en gare Montparnasse, un samedi matin de juin, dans un TGV où il y a  plus de voyageurs que de places assises en raison de grèves incompréhensibles autant qu'interminables : Archaïque ?  Médiévale ? Scandaleuse ? Sanglante ? Suicidaire ? Sauvage ? Bestiale ? Anarchique ? Les mots me manquent. Après douze jours de grèves intolérables, les syndicats de cheminots, massivement conspués par les voyageurs, vont finir par provoquer une réflexion de fond sur les fondements du droit de grève - et en ce moment, les gars, c'est dangereux !

00:08 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : grève, sncf, cheminots, tgv |  Facebook | | Lien permanent

16/06/2014

L'impuissance au pouvoir

Rails-1.jpgQue l’Etat soit incapable d’assurer le transport de ses 687.000 gamins qui vont passer le bac en dit long sur l’impuissance des hommes politiques. Du matin au soir, les médias diffusent frénétiquement les petites phrases, les promesses, les annonces, les prédictions, les assurances et les rodomontades de François Hollande, Nadine Morano, Cécile Duflot, Florian Philippot, Arnaud Montebourg et quelques dizaines d’autres… qui ne pèsent rien, on le voit bien, face à une poignée de cheminots ou d’intermittents du spectacles décidés à paralyser le pays ou saboter les festivals d’été ! L’Etat, c’est qui ?

08:47 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : grèves, sncf, intermittents, etat |  Facebook | | Lien permanent

11/06/2014

Solidarité avec les travailleurs !

greves.jpgA chaque fois que les cheminots paralysent le pays et m’obligent à prendre ma voiture pour aller honorer dans les embouteillages mes rendez-vous parisiens, je me demande pourquoi une partie de mes impôts régionaux sert à financer les "régimes spéciaux" qui permettent à ces gens-là de prendre leur retraite dix ans ou douze ans avant moi, et à des taux que je ne pourrai jamais espérer ! Et quand je vois ces festivals d’été sabotés par les intermittents du spectacle, je me demande pourquoi leur régime si coûteux et si particulier, qui suscite tant et tant de fraudes, est pompé sur le revenu brut de mon propre travail. Je dois manquer de solidarité.

03/10/2013

L'âge de la retraite

 train.JPGLu dans mon journal local, hier, un article sympathique sur la fête organisée pour le départ en retraite de "Jean-Luc", agent de conduite à la SNCF. Ses amis et collègues réunis sur le quai de la gare de Laroche-Migennes ont bruyamment célébré son "dernier train", qui l’amenait de la gare de Joigny. Pétards, coups de klaxon, applaudissements. Discours chaleureux et plein d’humour. Jean-Louis va pouvoir se consacrer à ses deux passions, le jardinage et la randonnée. A 53 ans, il est encore en pleine forme ! Oui, bon, évidemment, j’en connais qui ne sont pas cheminots et qui, à 64 ans, soit onze de plus, travaillent encore dur. Mais je suis content pour Jean-Louis…

13:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : retraite, sncf, cheminots |  Facebook | | Lien permanent

17/06/2013

Voyages en train : gare !

 Gare-2.jpg"Mesdames, Messieurs, votre attention s’il vous plaît. Le train que vous vous apprêtiez à prendre ce matin pour arriver à temps à votre rendez-vous chez le médecin, est supprimé. Le suivant aussi. Les personnes âgées, les handicapés, les travailleurs indépendants en mission, les commerçants et artisans en déplacement professionnel, les jeunes allant passer le week-end chez leur papa et les personnes pressées pour toute autre raison, peuvent aller se faire foutre. Les touristes étrangers aussi, puisque cette annonce ne sera pas traduite en anglais. La Sncf vous remercie de votre attention."

10:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : sncf, grèves, train |  Facebook | | Lien permanent

17/05/2013

Quand la SNCF fait l'article

 le-mans.jpgEn rentrant de Pornichet en train, hier, je suis passé par la ville de Le Mans. Oui, de Le Mans. C’est ainsi que sont enregistrées toutes les annonces de la Sncf : "Notre TGV arrive en gare de Le Mans". Pour être complet, ce train était parti de la gare de Le Croisic. L’ordinateur vocal ne décline pas les noms propres ! La grammaire numérique est ainsi, qui vitrifie les articles définis. Heureusement que la Sncf ne glisse pas de publicité dans ses annonces, elle vanterait les mérites des "rillettes de Le Mans" et inviterait à venir assister aux "24 heures de Le Mans". Avouez que ce serait une façon originale de faire l'article.

10:43 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : le mans, ordinateur, article, sncf |  Facebook | | Lien permanent

11/12/2012

La Bourgogne paralysée

 Gare-1.jpgLes journaliste parisiens ont cessé de s’intéresser à cette actualité trop banale, et pourtant ! Les grèves répétées de la Sncf, quand on habite la province, sont une calamité insupportable en temps de crise : agendas à reprendre entièrement, rendez-vous médicaux à reporter, réunions familiales compromises, livraisons professionnelles annulées, etc. Et quand on ne peut faire autrement que de prendre sa voiture, il faut payer l’essence plein pot, braver le verglas ou la neige et perdre des heures en conduite inutile. Quelqu’un peut-il me dire pourquoi, exactement, les syndicats de cheminots enfoncent encore le pays dans la mouise ?  

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : sncf, grèves, cheminots, syndicat |  Facebook | | Lien permanent

31/07/2012

Sncf : un rapport explosif !

 ter.jpgIl y a des mauvaises langues qui disent que le Conseil économique, social et environnemental (Ceser) ne sert à rien. Ce n’est pas gentil. La preuve, cette assemblée a publié un rapport – en juillet, pour être bien sûr de frapper l'opinion – sur le fait que les TER sont financés à 72 % par nos impôts, ce qui est énorme, de même que 60 % des régimes spéciaux des cheminots. Vous allez dire : 1) on le savait, 2) tout le monde s’en tamponne. Attendez ! Voici le véritable intérêt du rapport, je cite : "L’avis esquisse un chemin de réforme qui permette, via une expérimentation maîtrisée, d’avancer prudemment sur ce dossier sensible, en associant l’ensemble des parties prenantes". Tous aux abris, cela va faire un mal de chien !

09:50 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : sncf, ter, ceser, cheminots, impôts |  Facebook | | Lien permanent

23/03/2012

Debout, les vieux !

rotonde-de-saint-lazare.jpgDans l'immense gare Saint-Lazare rénovée, à Paris, j'ai compté exactement 4 x 16 = 64 places pour s'asseoir. Pour quelques dizaines de milliers de petits vieux, de mamies fatiguées, de femmes enceintes et de voyageurs handicapés ! J'ai vu un papy malheureux risquer à la fois sa vie et sa valisette dans les embouteillages alentour pour aller s'asseoir, de l'autre côté de la rue d'Amsterdam, sur un banc public, épuisé, en attendant l'heure de son train. Mais à quoi pensent les architectes de la Sncf ? Sans doute ont-ils en tête ce vieux dicton cheminot : "Saint-Lazare ? Lève-toi et marche !"

18/11/2011

Une date fatidique

 HORAIRES.jpgUne semaine après la date fatidique, on peut relever la tête, sortir des caves, reprendre une vie normale. Le 11 novembre 2011, à 11h11 du matin, personne n’a observé le moindre début de processus de fin du monde. Le chiffre 11.11.11.11.11 n’a pas fait exploser l’univers, tout va pour le mieux. Certains attendent déjà le 12 décembre 2012 à 12h12. Mais personne ne semble prêter attention au 11 décembre 2011. Ce jour-là, la SNCF doit modifier tous les horaires de trains en France. Et ça, assurément, ce sera un vrai big bang aux conséquences insoupçonnées !

22/06/2011

SNCF : Ras-le-bol des malades !

 

train.jpgLa SNCF a prévenu : les trains spéciaux qui permettent à des dizaines de milliers de malades et de handicapés de se rendre chaque année à Lourdes, ras-le-bol ! Trop compliqué, trop contraignant. Que les malades prennent leurs voitures, et que les handicapés s’y rendent à pied ! Le train, il faut le savoir, c’est pour les riches et les bien-portants ! Attaquée sur la scandaleuse dégradation des conditions de transport pour les personnes médicalisées, la SNCF a trouvé la parade : plus de trains pour les invalides ! Ben tiens, c’est tellement plus rationnel. Comment ? Le service public ? Quel service public ?

02/03/2011

Crise de rire ferroviaire (suite)

greve-sncf.jpgEn rentrant chez moi, hier, j’ai fait un rêve étrange. J’ai rêvé que de plus en plus de gens sortaient de chez eux et, par milliers, décidaient de hurler leur colère et de briser le mur de l’indifférence et de l’oppression. Tous ces citoyens qu’on ne voyait jamais dans la rue se rassemblaient soudain dans leur capitale, ils bravaient les forces de police, flanqués de femmes et d’enfants épuisés, pour crier leur ras-le-bol à ceux qui ne les entendent jamais. La foule, estimée à plusieurs millions de personnes, avait conflué vers la gare Montparnasse, là où sont les bureaux des dirigeants de la SNCF, et brandissaient devant les caméras du monde entier des panneaux : "PEPY, DEGAGE !"

01/03/2011

Crise de rire ferroviaire

guillaume-pepy.jpgIl rit, le type, il rit ! Il s’est levé tôt, comme d’hab, il a bien calculé ses horaires. Il est arrivé en voiture à la gare de Joigny (Yonne), où il a un train pour Dijon (Côte d’Or). Retour en début d’après-midi, tout est OK, il a bien calculé son coup, le type. Sauf que son train, évidemment, est annoncé avec 40 mn, puis 50 mn de retard "probable". Et qu’une fois encore, il doit reprendre sa voiture in extremis et filer à Dijon par l’autoroute, 400 km aller-retour ! Pourquoi il rit, le type ? Parce qu’il se rappelle que, l’autre jeudi, la rédaction du Nouvel Economiste a élu Guillaume Pépy, patron de la Sncf,  "meilleur manager" de l'année ! Alors c’est plus fort que lui : il rit, le type, il rit !!

12/11/2010

La guerre du rail

ter.jpgCurieux comme les médias occultent les infos qui dérangent. Qui parle, aujourd’hui, de la guerre engagée entre l’Etat et les Régions pour savoir qui va financer les retraites très spéciales des cheminots ? Depuis février 2007, les Conseils régionaux, responsables des TER, doivent ponctionner grave leurs recettes fiscales pour que les employés de la SNCF continuent de partir en retraite à taux plein à partir de 52 ou 55 ans. Ce qui est quand même, en ces temps de réforme des retraites, un peu fort de café. Et voilà que les Régions se rebiffent, une à une, et suspendent le paiement de ces privilèges anachroniques. Cela devrait faire du schproum, non ?

 

 

08/10/2010

Ah ça ira, ça ira (suite)

GUILLOTINE002.JPGDécidément, nous vivons dans un pays facétieux. Qu’on reproche au ministre des Transports de ne pas payer ses déplacements en avion avec ses sous à lui, voilà qui fait hurler de rire. Dans un pays où les parents, les enfants ou les maîtresses de tout agent de la SNCF, fût-il retraité, bénéficient de la quasi-gratuité du train ! Un pays où les agents d’EDF, même à la retraite, ne paient toujours pas - ou si peu - l’électricité de leur demeure principale ni celle de leur résidence secondaire ! Notre République est un incroyable assemblage de privilèges corporatistes dont les bénéficiaires, qui ne peuvent plus couper la tête de leur roi, et pour cause, se donnent bonne conscience en exigeant celle des ministres. Ah ça ira, ça ira...

07/10/2010

Le social a bon dos

revolution.jpgQui ne voit pas que le mouvement "social" engagé contre la réforme des retraites n’a plus rien à voir avec... les retraites ? La meilleure preuve, c’est que les deux catégories qu’on essaie d’entraîner dans un blocage du pays – les cheminots et les lycéens – sont justement les deux catégories les moins concernées par la réforme actuelle ! Le meilleur symbole, c’est le syndicaliste Didier Le Reste (CGT-SNCF), qui prépare activement son entrée sur la scène politicienne auprès de Jean-Luc Mélenchon ! D’ailleurs, bloquer sauvagement l’activité de la France en période de crise économique mondiale, ce n’est pas une idée "sociale", c’est bien un projet "politique" !