Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2018

Le suicide de la SNCF

affluence-gare.jpgFaut-il que le statut des cheminots soit avantageux pour que la CGT déclenche, à l'annonce de sa réforme, une riposte aussi cataclysmique ! Pas de transport ferroviaire en France, deux jours sur cinq, pendant trois mois ! Venez prendre mon TER habituel (Joigny-Sens-Paris) le matin ou le soir, vous comprendrez qu’un tel blocage mettra à genoux, au bout de deux ou trois semaines, la cinquième puissance économique du monde. Déjà que la désorganisation générale de la SNCF (retards, suppressions, surbooking, pannes) faisait enrager la population, attendez-vous à voir s'effondrer définitivement l’image de cette malheureuse entreprise qui faisait, naguère, la fierté du pays !

08:49 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : sncf, ter, cgt, grèves, cheminots |  Facebook | | Lien permanent

31/07/2012

Sncf : un rapport explosif !

 ter.jpgIl y a des mauvaises langues qui disent que le Conseil économique, social et environnemental (Ceser) ne sert à rien. Ce n’est pas gentil. La preuve, cette assemblée a publié un rapport – en juillet, pour être bien sûr de frapper l'opinion – sur le fait que les TER sont financés à 72 % par nos impôts, ce qui est énorme, de même que 60 % des régimes spéciaux des cheminots. Vous allez dire : 1) on le savait, 2) tout le monde s’en tamponne. Attendez ! Voici le véritable intérêt du rapport, je cite : "L’avis esquisse un chemin de réforme qui permette, via une expérimentation maîtrisée, d’avancer prudemment sur ce dossier sensible, en associant l’ensemble des parties prenantes". Tous aux abris, cela va faire un mal de chien !

09:50 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : sncf, ter, ceser, cheminots, impôts |  Facebook | | Lien permanent

01/03/2011

Crise de rire ferroviaire

guillaume-pepy.jpgIl rit, le type, il rit ! Il s’est levé tôt, comme d’hab, il a bien calculé ses horaires. Il est arrivé en voiture à la gare de Joigny (Yonne), où il a un train pour Dijon (Côte d’Or). Retour en début d’après-midi, tout est OK, il a bien calculé son coup, le type. Sauf que son train, évidemment, est annoncé avec 40 mn, puis 50 mn de retard "probable". Et qu’une fois encore, il doit reprendre sa voiture in extremis et filer à Dijon par l’autoroute, 400 km aller-retour ! Pourquoi il rit, le type ? Parce qu’il se rappelle que, l’autre jeudi, la rédaction du Nouvel Economiste a élu Guillaume Pépy, patron de la Sncf,  "meilleur manager" de l'année ! Alors c’est plus fort que lui : il rit, le type, il rit !!

29/05/2008

Envie de pisser ? Gare !

Il paraît que je suis particulièrement sévère, dans ce blog, à l’égard de la Sncf. Evidemment, quand on habite la capitale, on ne peut pas savoir. Tiens, je lis dans l’Yonne Républicaine de ce matin qu’à Auxerre, une association s’est émue de voir les voyageurs, avant de monter dans le train de Paris, se soulager systématiquement dans les jardins et sous les fenêtres des riverains habitant près de la gare. Réponse du responsable local de la Sncf : "Dans les gares TER du type de celle d’Auxerre, l’installation de WC n’est pas prévue". Mais le chef de gare précise : en présentant votre billet de train, vous pouvez aller déféquer au restaurant le plus proche. Attention : "en présentant votre billet", sinon, je présume que le restaurateur appelle les flics ! C’est rationnel, la Sncf, y a pas à chier.