Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2015

Quand la pub est obligatoire

publicite.jpgLa pub s’insinue partout, au rythme des nouvelles technologies et des nouveaux médias dont elle fait, goulûment, de nouveaux supports. Sur internet, après avoir tâtonné, les professionnels ont compris qu’ils pouvaient impunément nous imposer des spots de 20 ou 30 secondes avant tout document d’actualité ou d’archives. C’est ça ou rien. Et c’est, disons-le, un viol. Mon temps de cerveau disponible m’appartient ! La pub est légitime si elle peut être contournée. A la campagne, je peux demander au facteur de ne pas remplir ma boîte aux lettres avec des brochures. A la télé, pendant un écran de pub, je peux zapper ou aller arroser mes fleurs. Si la pub devient obligatoire, on change de régime…

23/05/2015

A chacun ses réformes sociétales

kadyrov.jpgEt si les commentateurs malveillants ou incultes qui considèrent tous les cathos comme des intégristes s’intéressaient un peu à l’ineffable Ramzan Kadyrov, le leader musulman de la Tchétchénie ? Kadyrov – qui se prétend le champion de la lutte contre le terrorisme islamiste – souhaite, dans son pays, interdire l’accès des femmes aux réseaux sociaux ("Enfermez-les à double tour, vous verrez qu’elles ne posteront plus rien !"). Ce grand progressiste avait été critiqué sur Internet pour avoir autorisé, à l’occasion du second mariage de son chef de la police avec une mineure non consentante, le retour de la polygamie sur son territoire. Mais tout cela ne semble pas passionner nos polémistes…

18/12/2011

Les internautes s'informent

tv-net.jpgA l’approche des présidentielles, la toile est un sacré forum. D’où l’intérêt de savoir comment les internautes suivent l’actualité politique. Surprise : d’après les sondages, les deux tiers d'entre eux s’informent d’abord… par les journaux télévisés de TF1 et France 2 ! Viennent ensuite : les pages de portails genre Google ou Yahoo (51 %) ; les sites des grands médias genre LeMonde.fr (46 %) ; puis loin derrière les réseaux sociaux genre Facebook (17 %) et enfin les sites d’info genre Mediapart (11 %). Une évaluation au doigt mouillé me fait dire que le Blog de Bernard Lecomte vient tout à la fin, avec 0,0001 %. C’est encourageant. Faut pas lâcher l'affaire.

11/09/2009

La défaite du journalisme

L’affaire Valls et l’affaire Hortefeux, c'est exactement le même processus. Séquence n° 1 : volés par un caméraman anonyme, des propos privés un peu limite entre amis et un humour franchouillard pas très glorieux font le buzz sur internet. Séquence n° 2 : la vidéo pirate est reprise aussitôt par la presse, la vraie, alors qu’elle a été diffusée sur la Toile sans précaution, sans intermédiaire, sans mise en perspective, sans rappel historique, sans enquête, sans nuance, sans analyse - en un mot, sans le début du début d’une intervention journalistique. L'émotion est à l'aune de cette démission professionnelle. Le rêve des marchands d’images, qui est de faire une presse sans journalistes, devient réalité. Quand Le Monde fait spectaculairement sa Une avec un buzz aussi dérisoire, c’est toute une profession qui rend les armes.

 

31/03/2009

Un plaisir solitaire

BP-Blog BL.JPGMon blog a eu les honneurs du Bien Public. Un papier sympathique qui, pourtant, émet un "petit bémol" : je ne fais pas assez place au dialogue "communautaire" qui fait que la "Toile" est un réseau vivant et infini. C’est vrai, je devrais glisser davantage de liens hypertextes qui renvoient à des sources qui elles-mêmes renvoient à d’autres blogs, etc. Mea culpa. Je reconnais que je fais, tel un pianiste, mes gammes matinales, cinq minutes après le café, pour entretenir mes doigts, mes humeurs, mes neurones et une faculté trop peu usitée qui évite, tel un muscle que l’on entraîne, de vieillir trop vite : l’indignation. Je suis un blogueur solitaire. Et comme disait Cioran, "on ne fréquente jamais assez les solitaires".

29/07/2008

Arnaques à gogo !

Bonne nouvelle : Alapage.com vous offre 10 euros sur votre prochaine commande de livres avant le 13 août 2008 ! Après tout, pourquoi pas ? Le problème est que le numéro du "chèque cadeau", quatorze jours avant l’échéance, est "périmé" ! Mais consolez-vous, vous pouvez acheter bien d’autres choses… Autre message sympathique : France Telecom vous offre un "bon plan" : un téléphone fixe à prix réduit, compatible livebox, etc, à condition de le commander avant le 31 juillet 2008. Pourquoi pas ? Le problème est que le produit en question, le 29 juillet, est "momentanément indisponible" ! Mais ne soyez pas triste : d’autres "bons plans" vous attendent…
Un peu marre d'être considéré, chaque jour que Dieu fait, comme un gogo débile !

28/07/2008

Une info venue du Creusot

La crise de la presse, dramatique pour la démocratie, est évidemment due à des raisons sociologiques et économiques, mais aussi à des raisons… journalistiques. Si les journaux faisaient de la bonne information, moins routinière, moins superficielle, moins utilitaire, ils gagneraient des lecteurs, comme l’ont prouvé, en Bourgogne, Le Journal du Palais et l’Indépendant de l’Yonne. Comme le prouve surtout, depuis quelques mois, le site www.creusot-infos.com, animé au Creusot par le journaliste Alain Bollery, qui est devenu le premier site d’information de la région : 300.000 pages lues ou affichées par jour, 45 à 50.000 visites quotidiennes ! Son secret : il donne des infos et renouvelle son site 6 fois par jour. Un journaliste qui fait de l’info : étonnant, non ?

19/12/2006

Pas si net, le net

Alors que le débat politique à la télé tend - sauf rares exceptions - vers le degré zéro de l’intelligence, que les radios ne donnent plus la parole qu’à leurs propres auditeurs et que les journaux touchent un nombre toujours plus restreint de citoyens, la campagne électorale se déplace, mine de rien, sur le net : des milliers de sites, de blogs, d’interventions diverses animent d’extraordinaires réseaux de e-sympathisants ou de cybermilitants qui relaient les mots d’ordre, diffusent les vidéos, alimentent les chats, entretiennent les buzz.
Avantage : des tas de gens, notamment des jeunes, découvrent la politique de cette façon originale et ludique.
Inconvénient : la plupart des échanges sur la toile sont indigents, démagos, anonymes et diffamatoires. Aïe, aïe, aïe.

17/10/2006

Google éduque vous

Google lance une campagne mondiale contre l’illettrisme ! La dépêche est alléchante, elle mérite qu’on aille voir sur la toile de quoi il s’agit. Cela s’appelle The Literacy Project. Traduit en français : "Projet de l’instruction".
Explication (je cite texto) : "Une ressource pour des professeurs, des organismes et n’importe qui d’instruction intéressés à la lecture et éducation (…). Les livres, les articles et les videos de trouvaille au sujet de l’instruction, ou commencent votre propre groupe d’instruction ou de lecture !"
Si vous voulez réagir, attention : "Si vous n’avez pas laissé un commentaire ici avant, vous pouvez devoir être approuvés par le propriétaire d’emplacement avant que votre commentaire apparaisse. Merci pour attendre".
Merci Google pour traduire super.