Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2020

Au lieu de s'envoyer des insultes...

gordian-knot-big-gold.jpgEt si, au lieu de s’envoyer des insultes, des crachats et des anathèmes, on acceptait cette vérité de bon sens que les principales questions posées par le coronavirus n’appellent pas une réponse par oui ou par non ? La dernière en date, par exemple, sur les prochaines vacances : oui, cet été, l’intrusion de vacanciers venus de Paris ou du Grand Est risque d’apporter le virus dans les stations balnéaires de régions encore préservées ; mais oui, aussi, sans l’arrivée de ces vacanciers, lesdites stations balnéaires sombreront dans une misère économique et sociale insupportable. Voilà, maintenant, mettez-vous à la place des responsables nationaux ou locaux qui doivent trancher la question…

27/01/2019

Le temps est à l'insulte

insultes,chrétiens,pape,internetFatigué de cette société aigrie, imbécile et malveillante. Il y a quelques jours, j’ai répondu, du mieux que j’ai pu, aux questions du site "Atlantico" sur les persécutions des chrétiens dans le monde. Les "commentaires" n’ont pas tardé : et pan sur la "France socialiste", sur la "lâcheté" du pape François et celle des "énarques", sur l’islam "qu’on n’ose pas nommer", sur mes propos "politiquement corrects", etc. Au secours ! Même les sites civilisés, sur internet, sont désormais gangrénés par la bêtise, l’incohérence, l’inculture, la confusion, la méchanceté et la violence verbale. Franchement, cela fait peur.

26/02/2014

La République des sales gosses

castagne-JMA.jpgRaté l’incident Goasguen à l’Assemblée. Je regarde de moins en moins, l’après-midi, la retransmission de la séance des questions. Les rodomontades arrogantes et simplistes de nombreux députés UMP me gavent. En face, le ton hargneux, vindicatif et cassant des Valls, Taubira, Sapin et autres Ayrault m’indispose : mais pour qui se prennent ces gens pour mépriser à ce point leurs contradicteurs ? Comment s’étonner que ce manque de dignité, cet irrespect général et cette médiocrité dans les échanges rejaillissent, amplifiés, d’abord sur les plateaux de télévision, puis… dans les cours de récréation ?