Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2021

Bourgogne : un virus ? Où ça, un virus ?

toucy-centre-vaccination.jpgEn Bourgogne-Franche-Comté (3 millions d’habitants), le directeur de l’ARS a déclaré qu’il disposait "d’un peu plus de 100.000 doses". Voilà qui explique que tous les centres de vaccination soient inopérants : ils n’ont plus de vaccin ! Chez moi, dans l’Yonne, personne ne s’émeut qu’il soit rigoureusement impossible, aujourd’hui, de se faire vacciner. D’ailleurs, dans ma commune (Charny, 5.000 habitants, une Maison de santé, une pharmacie, des infirmières et tout ce qu’il faut), la mairie n’a aucunement l’intention d’organiser la vaccination de ses administrés ! Un virus ? Où ça, un virus ? Des variants ? Où ça, des variants ?

00:40 Publié dans Blog | Tags : coronavirus, vaccin, santé, yonne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/01/2021

Et tant pis pour l'information !

une-infirmiere-prepare-une-dose.jpgCe matin, j’ai allumé ma radio pour savoir où en était, en France, le processus de vaccination. En vain : un sujet domine, un seul, majeur, essentiel, capital : il paraît que Macron a dit une bêtise en affirmant que les Français étaient "66 millions de procureurs" (comme on dit, au foot, qu’ils sont "66 millions de sélectionneurs"). Breaking news ! On arrête tout !  La terre peut cesser de tourner, la guerre peut éclater, l’ensemble des médias va passer deux jours à commenter, disséquer, condamner, décortiquer, fustiger et repasser en boucle cette bourde du président… dont, franchement, environ 66 millions de Français se fichent totalement !

20/01/2021

Et le droit de ne pas être contaminé ?

passeport.jpgJ’ai du mal à comprendre les personnes qui refusent avec indignation le principe du "passeport vaccinal" sous prétexte de "discrimination". Mais de quelle "discrimination" s’agit-il ? Un exemple tout simple : je n’ai pas le permis moto, c’est mon choix - en quoi le fait que je ne puisse pas rouler à moto est-il une insupportable "discrimination" à mon égard ? Une telle attestation serait le meilleur moyen de rouvrir prochainement les cinémas, les théâtres et les restaurants – en les réservant, bien sûr, à ceux qui ne risquent pas de contaminer leurs voisins et de les envoyer ad patres ! C’est le bon sens, non ? Je pense de travers ? J'ai raté une info ?

17/12/2020

Réduire les médias au silence ?

delfr.jpgEntendu hier, sur RTL, le professeur Delfraissy, président du conseil scientifique qui assiste le gouvernement sur la pandémie. Le type veut interpeller le CSA, l’Assemblée nationale et le Sénat pour faire taire "certaines chaînes  qui créent du débat, pour faire du buzz, pour faire du fric" ! Je suis assez sévère vis-à-vis des médias, dans ce blog, pour expliquer à ce respectable mandarin que dans une démocratie, ce n’est pas aux médecins de décider, tels les dieux de l’Olympe, ce que la presse doit dire sur la Covid 19. J’ajoute, en pensant à tous les toubibs qu’on a vu défiler à la télé depuis avril : heureusement !

15/12/2020

La culture se défend mal...

vf_mathieu_kassovitz.jpgLe monde de la culture souffre, on le sait, mais il a de curieux porte-parole ! C’est Charles Berling qui estime (sur France 5) que ce "gouvernement de petits commerçants" ne pense qu'à "faire le jeu des GAFA" ; c’est Jeanne Balibar qui dénonce (sur France Inter) la "volonté délibérée d’agresser le monde de la culture" et notamment "la France des Lumières" (?) ; c’est Mathieu Kassovitz qui explique (sur BFM-TV) que "le cinéma n'est plus essentiel" et s'insurge contre "une forme d’égo mal placé" de la part des professionnels. C'est là qu'on voit que les médias ne s'intéressent qu'aux militants, aux marginaux, aux minoritaires...

28/11/2020

Les Français sont de sortie

gel-et-masque.jpegRetour de mon chef-lieu resplendissant, ce matin, sous le soleil. Trois semaines avant Noël, par un temps aussi délicieux, il fallait s’attendre à ce que la réouverture des magasins "non essentiels" fasse sortir de chez eux tous ceux qui n’en pouvaient plus du confinement ! Les gestes barrières, généralement bien respectés, suffiront-ils à éviter le pire, c’est-à-dire la reprise de la pandémie ? Il faut y croire, mais il faut aussi être très vigilant – et ne pas céder à tous ceux qui affirment qu’on pouvait aussi autoriser les restaurants, les téléphériques, les discothèques et les salles de sport... hélas ! Ma balade de tout-à-l’heure m'a convaincu qu’en termes sanitaires, on était limite-limite…

25/11/2020

La jauge du dimanche

messe.jpgFranchement, ils n’en ratent pas une. Que des énarques réunis dans un palais de la République, à Paris, aient suggéré au président Macron qu’en raison du coronavirus, les offices religieux en France devraient désormais être limités à 30 personnes, sans faire le distinguo entre une petite chapelle rurale et une cathédrale, cela en dit long sur la technocratie française. L’Église catholique avait proposé dans son protocole un espace de 4 m2 autour de chaque fidèle et une occupation partielle de l’église au tiers de sa capacité habituelle : on pouvait discuter les termes… mais de là à sortir d’une calculette, comme ça, le chiffre 30, valable pour toutes les messes, chapeau !

22/11/2020

On progresse, là-haut, on progresse...

castex etc.jpgMieux vaut tard que jamais. L’appareil d’Etat, la technostructure, les énarques, les cabinets ministériels et même le Premier ministre, semble-t-il, ont commencé à écouter – oh, partiellement, certes – deux ou trois messages émis par la population : 1) On chope davantage le virus dans les endroits où on ne porte pas de masque. 2) Ce n’est pas dans les petits commerces de mon chef-lieu que la pandémie se propage. 3) Interdire la vente de livres et de jouets à l’approche de Noël est une aberration. 4) Les simples citoyens qui composent le peuple français ne sont pas tous des enfants immatures. Bon, il y aurait encore beaucoup à dire mais on progresse, là-haut, on progresse…

17/11/2020

Il n'y a pas que la santé dans la vie...

soiree-electorale-lfi.jpgPendant la pandémie, la politique continue. Loin du dramatique embouteillage des hôpitaux et des innombrables faillites de TPE-PME, il y a des gens qui, obnubilés par les présidentielles de 2022, nous font délicieusement oublier le réel. Vous avez vu que Jean-Luc Mélenchon, l'autre jour, a grillé la politesse à ses rivaux de LFI et, au passage, aux écolos ? On s’est tous demandé, bien sûr, si les communistes du PCF allait le soutenir : non, a répondu leur chef, un certain Fabien Roussel, qui a été lui-même démenti par certains de ses camarades, dont un député de Seine-St-Denis nommé Peu, favorable à Mélenchon. C’est dingue, non ? Elle est pas belle, la vie ?

12/11/2020

Ces livres qui ne sortiront jamais...

Devenir_ecrivain_c1.jpgJ’ai une pensée, ce soir, pour une catégorie de gens dont on n’entend jamais parler : les écrivains, professionnels ou amateurs, qui ne sont ni prix Goncourt ni auteurs de bestsellers, et qui, après des années de travail, de doute et d’angoisse, devaient voir leurs efforts enfin couronnés cet automne… et dont les livres vont passer à la trappe, irrémédiablement ! Moi, j’ai le cuir tanné (30 titres au compteur) et j’ai eu de la chance (mon "KGB" est paru en août). Mais pensez à ces centaines de romans, documents, essais ou BD que le Premier ministre, d'une seule phrase, vient de condamner à rester définitivement dans les cartons, faute de pouvoir être présentés en librairie : quel gâchis intellectuel et humain, quelle tristesse !  

11/11/2020

Macron schizophrène !

Genevoix.jpgEn ce 11 novembre 2020, le président Macron célèbre en grande pompe l’entrée au Panthéon d’un écrivain, Maurice Genevoix, alors que les livres de ce géant des lettres, baptisés "non essentiels" par le gouvernement, sont interdits à la vente ! Essayez d’aller acheter Ceux de 14 à la librairie de votre chef-lieu, ou à la Fnac, et vous mesurerez l’incroyable schizophrénie de nos dirigeants ! De toutes nos élites, en vérité : avez-vous remarqué que, depuis la fermeture autoritaire des librairies, les médias ne cessent, du matin au soir, sept jours sur sept, d’inviter des écrivains pour présenter des livres que les libraires n’ont pas le droit de mettre en vente ? Si Maurice Genevoix voyait cela !

09/11/2020

Librairies : on va manquer de policiers !

En-compagnie-des-gendarmes.jpgLes technocrates qui nous gouvernent ayant étendu l’interdiction de vendre des livres des librairies indépendantes aux Fnac et aux Cultura, les policiers ne savent plus où donner du képi - des étals des marchés parisiens (mon blog de dimanche) à la moindre petite librairie-papeterie-presse de mon coin de Bourgogne. Mieux encore : je lis dans le Figaro que les policiers vont surveiller de près le fameux "click and collect" car il permet, figurez-vous, de commander un livre sur son smartphone juste avant d’arriver au magasin, voire sur le pas de la porte, ce qui est une insupportable violation de la loi ! Et si on rebaptisait ça : "flic and collect" ?

07/11/2020

Castex, Hidalgo : le livre, voilà l'ennemi !

1738980_marche - Copie_LI.jpgTerrifiante, l’anecdote racontée par l’écrivain Gordon Zola ! Ce week-end, à l’initiative d’Anne Hidalgo, la Mairie de Paris a réservé 96 places dédiées aux libraires parisiens sur les différents marchés de la capitale, afin qu’ils puissent y présenter le fameux "click & collect". Invité par un de ses amis libraires à dédicacer quelques livres sur son stand, l’ami Gordon est tombé de haut ! Un fonctionnaire municipal s’est immédiatement interposé : "IL EST INTERDIT DE VENDRE DES LIVRES !" Il y a donc, ce week-end, 96 types payés par la Mairie de Paris pour veiller à interdire la vente de livres sur les 96 stands dédiés aux libraires parisiens ! Pays de cinglés !!!

11:34 Publié dans Blog | Tags : livres, hidalgo, coronavirus | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/11/2020

Rendez-nous Edouard Philippe !

J Castex.jpgLe problème, c’est Castex. Macron l’avait choisi pour incarner le lien entre Paris et la province, entre l’Etat et les élus locaux, entre l’administration centrale et la France d’en bas. Déception ! Jean Castex est d’abord un super technocrate. Sa surdité concernant les librairies indépendantes, sa désastreuse gestion des produits "essentiels" et "non essentiels", le mépris ostentatoire dans lequel il tient les parlementaires et sa pathétique prestation paternaliste sur TF1, l’autre jour, font craindre le pire : si l’Etat technocratique reste à ce point coupé de la vie des gens et des réalités concrètes, comment va-t-il faire appliquer, hors sol, les mesures draconiennes qui s’imposent sur le plan sanitaire ?

01/11/2020

Noël : des livres et des jouets

librr.jpgFranchement, il ne faut pas avoir fait l’ENA pour comprendre qu’à l’approche de Noël, deux commerces de proximité doivent bénéficier de l’autorisation d’ouvrir (ne serait-ce que le matin, par exemple) : les librairies et les petits magasins de jouets ! Ce n’est pas faire offense aux autres types de commerces que de rappeler cette évidence : le produit le plus vendu en France à l’approche des fêtes de fin d’année, c’est le livre ! Est-ce que les technocrates et les idéologues qui entourent Macron pourraient, exceptionnellement, faire preuve d’un peu de jugeote et penser à la vie concrète des gens qu’ils sont censés administrer ?   

31/10/2020

Librairies : ils sont devenus fous !

libra.jpgMacron, Castex et Bachelot ont perdu la boule ! Après avoir sottement contraint les librairies indépendantes à fermer pendant le confinement, ce qui leur vaut une volée de bois vert de tous les amoureux du livre, le gouvernement a pris en catastrophe, ce week-end, une décision particulièrement choquante : fermer autoritairement, dans un souci d'égalité, tous les autres endroits (Fnac, grandes surfaces) où des millions de braves gens confinés pouvaient encore acheter des livres avant Noël ! Prochaine étape : la mise sous scellés de toutes les imprimeries du pays, pour s’assurer de l'interdiction totale des livres sur le territoire français ? On marche sur la tête !

30/10/2020

Fermer les librairies, c'est absurde !

libr.jpgAbsurde retournement de l’histoire. Le 19 mars, c’est le Syndicat de la librairie française (SLF) qui avait refusé la proposition du ministre Bruno Le Maire de laisser ouvertes les librairies en tant que commerces "essentiels", provoquant l’arrêt brutal de toute la chaîne du livre. Cette fois, c’est le gouvernement qui ne veut pas admettre, contre l’avis de tous les professionnels, qu’une librairie n’est décidément pas un commerce comme un autre, surtout en période de déprime générale, et que ce n’est pas en achetant un livre qu’on attrape le virus! ! Entre l’idéologie et la technocratie, si on choisissait enfin le bon sens ?

29/10/2020

A mes amis journalistes...

prudhomme.jpgUn petit message à tous mes amis journalistes officiant sur les télés et les radios. S’il vous plaît, par pitié, arrêtez d’inviter sur vos plateaux et à vos micros toute la ribambelle d’experts autoproclamés, médecins ou non, qui nous ont dit, expliqué, prétendu, affirmé, juré, craché, qu’il n’y aurait pas de deuxième vague à l’automne ! Cessez de nous infliger aussi tous les pseudo-responsables politiques, de gauche ou de droite, qui expliquent qu’ils auraient fait mieux que Macron, Castex et Véran si on les avait écoutés ! Ces deux catégories d’invités inutiles et malfaisants saturent les écrans, cassent le moral, minent la confiance... et discréditent les médias !  

16/10/2020

Feu sur le Quartier général !

plaintes.jpgSur les 90 plaintes judiciaires que des groupuscules d’extrême-gauche (comme la CGT) et des militants anticapitalistes (comme Bruno Gaccio) ont spectaculairement déposées, fin mars, contre le gouvernement, 9 ont abouti à déclencher, chez les juges, une action de déstabilisation dudit gouvernement, au pire moment de la crise du Covid 19. Perquisitionner à l’aube, sans prévenir, au domicile du ministre de la Santé qui lance justement ce jour-là un couvre-feu crucial contre la pandémie, c’est démolir à coup sûr la confiance populaire dont les dirigeants du pays ont besoin pour gérer une telle crise. Dans le mille ! Chapeau aux militants qui ont réussi un tel coup politique. Chapeau, vraiment.

15/10/2020

Je ne regarde plus la télé !

macron.jpgJ’ai coupé ma télé ! Je ne supporte plus le défilé, sur les chaines d’info, de tous ces commentateurs, médecins, politiciens et autres philosophes qui expliquent qu’à la place du gouvernement, eux, ils auraient vaincu le Covid 19 depuis longtemps ! En faisant plus, ou en faisant moins, c’est selon. C’est à celui qui divisera le plus la nation en tapant aveuglément sur Macron, Castex et Véran à coup de témoignages partiels, de rapports incomplets et de sondages contradictoires. Cette désastreuse cacophonie médiatique, face au virus, est irresponsable et dangereuse. Au fond, n’aurait-il pas été sage d’englober dans le couvre-feu, pendant six semaines, la fermeture de tous les postes de télévision ?