Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2019

Voyages, voyages !

gilets-jaunes.jpgJ’apporte ma pierre au Grand débat : je propose que les 10 milliards lâchés par le gouvernement en décembre servent plutôt à financer un voyage hors de France à quelques milliers de "gilets jaunes" tirés au sort sur les ronds-points. Ceux-ci découvriraient que tout est relatif en ce bas monde et que la France, si elle a évidemment des manques et des faiblesses, est, comme dit Sylvain Tesson, "un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer", qu’on y vit mieux plutôt qu’ailleurs, qu’aucun pays ne verse autant de prestations sociales, et que les trois quarts des habitants de la planète envient nos libertés !

26/08/2016

Le Conseil d'Etat n'a rien résolu

burkini.jpgSi le burkini est considéré comme une provocation manifeste émanant d’un groupe, d’une communauté ou d’un parti délibérément hostile à la République, il faut l’interdire – comme on interdit le port d’une croix gammée. Si le burkini est l’affichage prosélyte que la femme est impure et soumise à l’homme, il faut l’interdire – comme on condamne les propos homophobes ou les actes antisémites. Si aucun de ces deux délits n’est avéré, alors, oui, le Juge est fondé à rappeler qu’on se baigne, en France, dans le vêtement qu’on veut. Seulement voilà : je n’ai pas vu trace de cette double hypothèse dans la décision du Conseil d’Etat... qui ajoute encore, du coup, à la confusion générale !

05/10/2015

Les libertés en recul

Sources.jpgSi la droite était au pouvoir, les socialistes hurleraient ! Seulement voilà, c’est la gauche qui aura réussi à faire voler en éclats, pour des motifs policiers, deux libertés fondamentales : le droit au secret des échanges entre un avocat et ses clients, et le droit au secret des sources des journalistes. Au regard de l’histoire politique de la France, c’est énorme. Depuis deux siècles, chaque gouvernement autoritaire a voulu rogner ces deux libertés, en vain : la coutume républicaine a toujours été plus forte que les lois d’opportunité. On verra ce qu’il en sera cette fois-ci. Et je ne parle pas des restrictions apportées à l'objection de conscience... 

04/02/2014

D'interdit en interdit

interdit.jpgCela se confirme : quand un Etat ne parvient pas à gérer les vrais problèmes des citoyens, il infantilise ceux-ci et se met à interdire. C’est facile, c’est pas cher et ça donne une contenance. Voyez comment l’Etat omniprésent, dans notre pays, se mêle d’interdire méticuleusement les feux de cheminée, la conduite rapide, la corrida, les mini miss, la chasse à la palombe, la fessée, le voile, la kippa, la clope, les poupées pour les petites filles, la pub pour le vin, les spectacles de Dieudonné, les blagues homo, les crèches de Noël, les mototaxis, les cloches des villages, les lancers de chat… Au secours !!

23:17 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : libertés, interdit, etat |  Facebook | | Lien permanent

09/12/2008

Encore la liberté d'expression

Encore un viol de la liberté d’expression. Sur France 24, cet été, dans son excellent "Talk de Paris", le journaliste Ulysse Gosset avait osé laissé passer une critique de Bernard Kouchner, en oubliant que son invité était à la fois son ministre de tutelle et le compagnon de sa nouvelle patronne, Christine Ockrent : il a été débarqué de la chaîne, à la mi-novembre, sans ménagement ! Explication officielle du président de France 24, Alain de Pouzilhac : "Gosset ne faisait pas assez d’audimat". Ce qui fait hurler de rire tous les professionnels : parler d’audimat pour une émission suivie aux quatre coins du globe et sur internet, c’est évidemment absurde ! Qui veut noyer son chien…