Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2016

Le Conseil d'Etat n'a rien résolu

burkini.jpgSi le burkini est considéré comme une provocation manifeste émanant d’un groupe, d’une communauté ou d’un parti délibérément hostile à la République, il faut l’interdire – comme on interdit le port d’une croix gammée. Si le burkini est l’affichage prosélyte que la femme est impure et soumise à l’homme, il faut l’interdire – comme on condamne les propos homophobes ou les actes antisémites. Si aucun de ces deux délits n’est avéré, alors, oui, le Juge est fondé à rappeler qu’on se baigne, en France, dans le vêtement qu’on veut. Seulement voilà : je n’ai pas vu trace de cette double hypothèse dans la décision du Conseil d’Etat... qui ajoute encore, du coup, à la confusion générale !

07/03/2015

Deux visions de la femme

soeur-mar.jpgAllumé deux fois la télé sur France 2, par hasard, en 24 heures. Hier soir, chez Frédéric Taddéi, tombé sur un débat abscons entre des féministes militant, si j'ai bien compris, pour l’indifférenciation sexuelle (elles employaient des mots trop compliqués pour moi). Et puis tout à l’heure, vu un "Envoyé spécial" réalisé par Yann Arthus-Bertrand sur sœur Marie-Thérèse (photo) et ses 54 orphelins, à Brazzaville, au Congo : des images magnifiques, des phrases simples, des valeurs fortes, des espoirs fous. Vertigineux contraste entre ces deux visions de la femme : d’un côté, la vanité stérile des nantis ; de l’autre, la force de l’amour et l’espérance du monde. Vive la télé.

08/03/2013

Marre de la Journée de la Femme

 femme-sov.jpgRappel historique : la "Journée de la femme", ancienne fête soviétique généralisée à toute l’Europe de l'Est en 1946, avalisée par l'ONU en 1977 et importée en France au début des années 80 par l'Union de la Gauche grâce à Yvette Roudy, avait un objectif social : obliger les camarades coco-machos du Kremlin et leurs affidés (pas une femme au Politburo en 70 ans !) à offrir un bouquet de fleurs, le 8 mars, à leurs épouses et/ou secrétaires dévouées. En France, c’est devenu le même rituel hypocrite et désuet : le 8 mars, un édito est consacré dans chaque journal aux mauvais sorts faits aux femmes, et basta. Un édito souvent écrit par un homme, bien sûr.

09:19 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : femme, féminisme, urss |  Facebook | | Lien permanent

29/07/2012

Méditations olympiques

voile.jpgCes jeunes sportives voilées qui défilent sous la bannière olympique, à Londres, cela pose des questions. Le voile islamique, au niveau mondial, est-il symbole d’ordre religieux ou tradition d’ordre culturel ? Les organisateurs des JO, britanniques ou non, peuvent-ils contredire les règles impératives adoptées par les fédérations internationales, divisées sur le sujet ? L’humanisme idéaliste de Pierre de Coubertin pèse-t-il plus ou moins, dans cette affaire, que les juteuses relations entre les sponsors des JO et les riches pays du Golfe ? Pourquoi les footballeurs hommes et femmes, même en France, jouent-ils dans des équipes séparées ? L’olympisme, au fond, a-t-il quoi que ce soir à voir avec les droits de l’homme ? Et de la femme ?

11:25 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : femme, jo, voile, olympisme |  Facebook | | Lien permanent

09/03/2012

L'égalité homme-femme

mitt.jpgLa "Journée internationale de la femme", quelle farce ! Petit retour en arrière. Lors des présidentielles de 1981, dans les célébrissimes "110 propositions" de François Mitterrand, les anciens se souviennent de l’intitulé de la proposition n° 65 : "L’égalité de rémunération entre hommes et femmes sera garantie". Ben tiens. Il y a trois décennies, par conséquent, que le problème de l’inégalité des salaires hommes-femmes aurait dû être réglé. Mitterrand a régné – non sans cohabiter parfois, je sais –  pendant deux septennats ! Et après, on s’étonne de constater que 80 % des citoyens n'ont pas confiance dans les candidats aux élections ! "Paroles, paroles…"

30/09/2011

Madame, Mademoiselle, Monsieur

 hom-fem.jpgLe politiquement correct a encore frappé. Les féministes veulent désormais faire interdire le mot Mademoiselle, jugé discriminant et sexiste, dans tout l’espace public. Déjà qu’on doit effacer sur les affiches du métro la cigarette de Mademoiselle Chanel, on va devoir l’appeler "Madame Chanel" ! Voilà encore une polémique aussi imbécile qu’inutile. Qui annonce, logiquement, l’interdiction des mots Monsieur et Madame qui sont, soyons logiques, encore plus "discriminants" et "sexistes" ! J’y pense à chaque fois que je constate, dans les lieux publics, que les femmes ont des toilettes spéciales : combien de temps devrons nous tolérer cette insupportable apartheid ?

13/07/2011

Question de genre

gender.jpg"On ne naît pas femme, on le devient". Qui aurait pensé que cette ânerie de Simone de Beauvoir deviendrait vérité officielle ? Car l’insidieuse théorie du gender figure désormais dans les manuels scolaires ! Ainsi lit-on dans le manuel Hachette des Sciences de la Vie et de la Terre : "Le sexe biologique nous identifie mâle ou femelle, mais ce n’est pas pour autant que nous pouvons nous qualifier de masculin ou de féminin". Ben tiens. Bientôt vous entendrez ce dialogue branché entre nos enfants : "Ton bébé, ce sera un garçon ou une fille ?" "Je ne sais pas, je préfère le laisser libre de choisir…"

01/06/2011

La vie, ça fait peur !

 

Eve.jpgA chaque jour sa grande peur. Chaque matin, les médias nous rappellent que nous sommes en danger de mort. La semaine dernière, c’était la clope. Avant-hier, la bagnole. Hier, le concombre. Ce matin, le portable. Demain, ce sera le soleil. Après-demain, le vent, puis la méduse méditerranéenne, puis le frelon asiatique, etc. Mais la peur qui fait fureur dans le monde médiatico-politique, en ce moment, c’est… la femme ! La femme qu’on vous décrit séductrice, tentatrice, castratrice, judiciariste, procédurière, parlementaire et même, parfois, réflexophile ! Qu’attend-on pour interdire définitivement, en vertu du principe de précaution, la femme, le sexe, l’amour et toutes ces choses terrifiantes ?

20/02/2011

La femme dans les religions

Bruxelles.jpgDébat intéressant, hier, à la Foire du livre de Bruxelles, sur la place de la femme dans les religions, où j’étais "opposé" à l’ami Malek Chebel. Ce genre d’échanges permet de rappeler : que l’islam et la religion chrétienne, ce n’est pas la même chose ; que saint Paul a fait du christianisme une religion universelle et égalitaire ; que la femme doit à l’Eglise d’avoir inventé naguère le mariage consenti, public et indissoluble, rejetant dans les poubelles de l’histoire la polygamie, l’inceste, la répudiation et toutes ces pratiques bien peu féministes. Enfin, que l'égalité concrète de l'homme et de la femme, en matière religieuse comme ailleurs, va demander encore du boulot…

08/03/2007

Femme des années 80

La "Journée de la femme", ancienne fête soviétique généralisée à tout l'Est en 1946, avalisée par l'ONU en 1977 et importée en France au début des années 80 (par l'Union de la Gauche évidemment), avait un objectif social : obliger les camarades machos du Kremlin et leurs affidés (pas une femme au politburo en 70 ans !) à offrir un bouquet de fleurs, le 8 mars, aux esclaves prolétariennes assurant leur secrétariat.
Si au moins cette fête servait à éradiquer les violences sexistes qui surmergent nos banlieues : quand j'apprends que dans le 9-3, environ 4 jeunes filles sur 10 sont victimes de graves violences sexistes (proportion insensée), je me dis que les bonnes vieilles célébrations léninistes à la gloire de "celles sans qui nous ne serions rien" n' ont décidément pas fait avancer le schmilblic !

28/11/2006

Les féministes ont tout faux

Dimanche, Ségolène Royal s’est référée à la féministe révolutionnaire Olympe de Gouges, symbole du combat de la gauche pour le droit des femmes. Or, à l'attention des jeunes générations, il faut peut-être rappeler :
- que la femme votait parfois, avant la Révolution de 1789 (notamment pour constituer les Etats généraux) quand elle était chef de famille ;
- qu’en 1793, Olympe de Gouges a fini décapitée par Robespierre et ses amis "pour avoir oublié les vertus qui conviennent à son sexe" ;
- que ni la IIè République (1848), ni la Commune de Paris (1870), ni le Cartel des Gauche (1924) ni le Front Populaire (1936) n’ont accordé le droit de vote aux femmes, lesquelles étaient soupçonnées d’être trop réactionnaires ;
- que si la femme vote aujourd’hui, c’est grâce au général de Gaulle (1944), qui n’était pas exactement un homme de gauche !