Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2016

"Les religions", c'est un amalgame !

voile.jpgLa société médiatique, toute d’émotion et d’immédiateté, réserve peu de place à la réflexion, à la raison, à la mise en perspective. Cela permet à bien des oracles pas toujours bienveillants, au nom d’une laïcité militante et brouillonne, voire agressive, de mettre régulièrement sur le dos "des religions" les nouvelles menaces qui pèsent sur la République : contestation des fondamentaux, désir de retour en arrière et refus du contrat social, notamment sur la primauté de la loi, sur l’égalité hommes-femmes, etc. Ce n’est pas être islamophobe que de rappeler qu’à de rarissimes exceptions, les chrétiens et les juifs, depuis un siècle, sont parfaitement en phase avec la République !

28/11/2015

En Suisse aussi, on ferme !

torah.jpgL’appauvrissement culturel des médias qui minimisent ou occultent systématiquement les sujets religieux n’est pas le monopole de la France. La Radio-Télévision suisse (RTS) vient d’annoncer qu’elle supprimerait en 2017 ses trois magazines portant sur les questions religieuses : A vue d’esprit (sur Espace 2), Faut pas croire (sur RTS 1) et Hautes fréquences (sur La 1ère). A l’heure où nos enfants vont avoir sacrément besoin de connaître la différence entre la Bible et le Coran, de savoir ce qui oppose les sunnites et les chiites, de ne pas confondre "croisade" et "djihad", éradiquer l‘information religieuse – c’est-à-dire se fermer au reste du monde – est une grosse, grosse bêtise !

10:28 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : laïcisme, religions, bible |  Facebook | | Lien permanent

27/11/2015

Triste cérémonie !

Invalides.jpgOn savait que François Hollande était un petit homme étriqué, limité dans sa culture personnelle et dans sa perception de la société qu’il a l’incroyable honneur de représenter. Son discours des Invalides, ce matin, le confirme. Rien, pas un mot, sur les racines, les traditions, les convictions spirituelles et religieuses de la nation française, sur ce qui donne à tant de nos concitoyens courage, solidarité et espérance ! Dans le froid d’une cérémonie militaire réduite à des rituels républicains sans profondeur ni transcendance, il manquait furieusement à son discours ce que son prédécesseur socialiste François Mitterrand appelait les "forces de l’esprit". Quelle occasion ratée de réunir la France dans toute sa richesse et toutes ses dimensions !

19/10/2012

Peur des religions ?

 VduNord.jpgVoilà un sondage qui nous change de Mohamed Merah, des pains au chocolat de Copé et des covers de L’Express. A l’occasion du 50è anniversaire du Concile, la Voix du Nord a commandé à l’IFOP un sondage qui révèle d’abord que 64% des Français s’affirment "catholiques", mais 16% seulement "pratiquants", alors qu'ils sont 57 % à "croire en Dieu". Par ailleurs, 89% des personnes interrogées estiment que les religions peuvent contribuer à transmettre aux jeunes des repères et des valeurs positives, et 63% qu'elles peuvent contribuer positivement aux grands débats de société. Un peu de bon sens, parfois, ne peut pas nuire.

 

02/10/2012

Les religions et la République

 Débat-religions.jpgJe suis frappé des nombreux retours positifs que j’ai eus, depuis dimanche, après l’une des 14 tables rondes organisées au salon "Livres en Vignes" : celui sur les religions dans la République. Malek Chebel, Denis Tillinac, le grand rabbin Haïm Korsia et François Huguenin (qui, dans son autre vie, dirige la Procure) ont très bien posé les termes du débat : oui, la République a besoin de sacré, de morale, d’espérance, de mémoire, de transcendance... Chacun avec sa culture et ses convictions, sans pathos, ni syncrétisme, ni démagogie. Avec un constant souci de l’ouverture, du dialogue et du bien commun. Une oasis de paix dans ce monde de brutes !  

08/05/2012

Vote catho, vote musulman...

 élection,religionsA part la presse confessionnelle, il semble que la plupart des grands médias se fichent complètement du vote "religieux" aux présidentielles. Ils ont tort. Lisez La Vie de lundi : selon un sondage Harris-Interractive, 79 % des catholiques pratiquants ont voté Sarko au second tour ; et selon un sondage OpinionWay, 93 % des musulmans pratiquants ont voté Hollande. Divergence vertigineuse ! On a dit que les cathos avaient voté contre le mariage homo, l’euthanasie et le droit de vote des étrangers, mais croyez-vous qu’un musulman pratiquant soit pour le mariage homo, l’euthanasie, et même le droit de vote des étrangers ? Pas si simple ! Va falloir regarder tout ça de près…  

08:00 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : élection, religions |  Facebook | | Lien permanent

27/03/2012

Hollande et les religions

religions.jpgVoilà qui est quand même ennuyeux : de plusieurs sources fiables, François Hollande ne connaît rien en matière religieuse. Résultat : il est fragile et instable sur ce terrain qu'il maîtrise mal. Ses fiches sur la laïcité, l'euthanasie, la recherche sur les embryons, l’aide à la procréation et l’adoption homosexuelle, en général inspirées par le Grand Orient de France, sont corrigées de façon brouillonne par certains de ses proches plus modérés (R. Badinter, J.P. Mignard, M. Touraine, C. Evin, etc) jusqu’à être illisibles.Cela pose un vrai problème dans un domaine qui demande, de nos jours, des convictions fortes et précises...   

08:17 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hollande, religions, laïcité, go |  Facebook | | Lien permanent

06/04/2011

Laïcité : une 27ème proposition

bible.jpgLu les 26 propositions de l’UMP concernant les religions et la laïcité. La plupart sont intelligentes, et souffrent du discrédit qui a pesé sur le fameux "débat" qui n’en était pas un. L’idée de tout rassembler dans un code, par exemple, est aussi simple qu’utile. J’y aurais ajouté, pour ma part, une 27ème proposition : que personne ne puisse avoir le baccalauréat, en France, sans connaître la différence entre la Bible et le Coran, un sunnite et un chiite, la Torah et le Talmud, un conclave et un concile, un luthérien et un calviniste, la Kaaba et le Saint-Sépulcre, un pape et un pope, etc. Oui, je sais, je rêve, mais cela serait pourtant la solution à bien des tensions…

17/03/2011

Quel débat sur l'islam ?

 mosquée.jpgAvez-vous remarqué, comme moi, que le "débat sur l’Islam" lancé par Nicolas Sarkozy est devenu, sous la pression du politiquement correct, un "débat sur la laïcité" ? Cette désolante manip est la porte ouverte au n’importe quoi : d’un côté, hop, on supprime les conférences de Carême sur France Culture au prétexte qu’il n’y a pas l’équivalent dans les autres religions ; de l’autre, sans rire, on suggère d’interdire la langue arabe dans les mosquées ! Et pourquoi pas le latin à la messe ? A force de mélanger religion et laïcité, les politiques vont vraiment indisposer tous les croyants – et ils l’auront bien cherché, à force de les mettre tous dans le même sac !


20/02/2011

La femme dans les religions

Bruxelles.jpgDébat intéressant, hier, à la Foire du livre de Bruxelles, sur la place de la femme dans les religions, où j’étais "opposé" à l’ami Malek Chebel. Ce genre d’échanges permet de rappeler : que l’islam et la religion chrétienne, ce n’est pas la même chose ; que saint Paul a fait du christianisme une religion universelle et égalitaire ; que la femme doit à l’Eglise d’avoir inventé naguère le mariage consenti, public et indissoluble, rejetant dans les poubelles de l’histoire la polygamie, l’inceste, la répudiation et toutes ces pratiques bien peu féministes. Enfin, que l'égalité concrète de l'homme et de la femme, en matière religieuse comme ailleurs, va demander encore du boulot…

07/04/2009

Les cathos marquent un point

Les cathos marquent un point. En ce moment, ce n’est pas fréquent. Et ce point n’est pas banal, jugez-en : les parlementaires britanniques vont bientôt abolir la loi qui, depuis trois siècles, interdit aux membres de la famille royale d’épouser un ou une catholique. Dans l’immédiat, cela ne changera pas grand-chose – le prince Charles vieillit – mais imaginez que son fils aîné William convole avec une jeune catholique, et, par respect ou par amour, baptise son propre aîné dans la confession de son épouse : vous imaginez, dans quelques années, un roi d’Angleterre catholique ? Dans un pays dont le monarque est, constitutionnellement, chef de l’Eglise anglicane !

06/03/2007

La République en danger

La CCI de la Haute-Vienne, à l'unanimité, a décidé de solliciter sur certains sujets publics les représentants des principales communautés religieuses du département. Hurlement de la Ligue des Droits de l'Homme, tollé de quelques associations laiques de Limoges : sur l'ouverture des magasins le dimanche, la gestion de l'Aid El Kebir, le parc immobilier de l'Eglise ou le tourisme spirituel, il serait vraiment insensé d'interroger les religieux !
Il y a quelques années, un amiral, haut responsable de la défense nationale, avait ainsi vertement prié les évêques de France, qui s'étaient scandaleusement exprimé sur l'armement nucléaire, de "s'occuper de leurs oignons". C'est vrai, ça, si les responsables religieux commencent à s'occuper de la vie et de la mort des gens, où va la République ?

02/10/2006

BHL a raison !

Bravo à BHL pour ses propos décapants, ce matin, sur Europe 1, à propos de l’affaire Redeker. Je résume :
- Quand il y a menace sur la liberté d’un homme parce ce qu’il a publié une réflexion sur l'islam dans un article de journal, dit Bernard-Henri Lévy, il faut le soutenir sans réserves, et non chipoter sur le fait qu’il aurait dû être "prudent" (comme la Ligue des Droits de l'homme, ou... Gilles de Robien, qu’on a connu mieux inspiré).
- Se taire, prôner le principe de "précaution", voire renvoyer dos à dos la victime et ses bourreaux (comme l'a fait le MRAP), voilà ce qui est criminel, car ces atermoiements et ces arguties constituent un dramatique lâchage des musulmans modérés, lesquels prennent eux-mêmes des risques en effectuant un travail critique sur leur propre religion.
Ceux-là vont-ils lutter longtemps si nous-mêmes capitulons devant la première menace extrémiste ?