Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2012

Laïcité à l'anglaise

bible.jpgDevinette. Qui a dit, le 12 janvier dernier : "La Bible a contribué à forger les valeurs qui définissent notre pays. Celui-ci possède une grande histoire chrétienne qui constitue les fondements de notre gouvernement, la valeur de l’individu, l’importance de chaque être humain et sa dignité devant Dieu (…). Nous sommes un pays chrétien auquel la Bible a donné une série de valeurs et une morale qui sont à la base de ce qu’il est aujourd’hui (…). Si nous ne croyons en rien, nous ne pourrons résister à rien (…)". Etc, etc. Christine Boutin ? Perdu. C’est le Premier britannique, David Cameron. Himself.

08/08/2011

JMJ : un défi aux médias

jmj-madrid.jpgOn sent bien la gêne qui monte dans les médias non confessionnels. Dans un pays massivement déchristianisé, et après dix-huit mois de crise pédophile dans l’Eglise, comment expliquer qu’environ 50.000 jeunes Français seront présents au rendez-vous du pape, à Madrid, le 16 août, pour les Journées Mondiales de la jeunesse (JMJ) ? C’est plus que n’en rêveront jamais l’UMP, le PS et le FN réunis ! Ces jeunes-là sont motivés, positifs, décomplexés, curieux de vivre à la fois une expérience spirituelle et une aventure fraternelle. Suivez bien la façon dont les journaux vont couvrir l’événement, cela risque d’être instructif…

20/02/2011

La femme dans les religions

Bruxelles.jpgDébat intéressant, hier, à la Foire du livre de Bruxelles, sur la place de la femme dans les religions, où j’étais "opposé" à l’ami Malek Chebel. Ce genre d’échanges permet de rappeler : que l’islam et la religion chrétienne, ce n’est pas la même chose ; que saint Paul a fait du christianisme une religion universelle et égalitaire ; que la femme doit à l’Eglise d’avoir inventé naguère le mariage consenti, public et indissoluble, rejetant dans les poubelles de l’histoire la polygamie, l’inceste, la répudiation et toutes ces pratiques bien peu féministes. Enfin, que l'égalité concrète de l'homme et de la femme, en matière religieuse comme ailleurs, va demander encore du boulot…

27/04/2010

L'Eglise en chiffres

St-Pierre-de-R 1.JPGA l’attention de ceux qui pensent que la crise des prêtres pédophiles peut sérieusement menacer une institution comme l’Eglise catholique, voici quelques statistiques : en neuf ans, les catholiques sont passés de 1,045 milliard à 1,166 milliard de fidèles (+ 11,5 %) ; les évêques, de 4.541 à 5.002 ; les prêtres, de 405.178 à 409.166 ; les séminaristes, de 110.600 à 117.000. Ces chiffres sont en augmentation partout sauf en Europe occidentale et en Amérique du nord. Encore un chiffre, histoire de remettre un peu les choses en perspective : pendant le dernier demi-siècle, aux Etats-Unis, 54 prêtres ont été condamnés pour pédophilie. J’ai bien dit : 54.  

04/04/2010

Le Saint Suaire reste un mystère

suaireturin.jpgJe suis surpris, depuis quelques jours, de voir que le Saint suaire de Turin – qui sera bientôt au cœur de l’actualité – fait l’objet d’une méconnaissance générale, y compris chez les meilleurs commentateurs : on en est majoritairement resté à la fameuse datation au "carbone 14" diligentée par l’archevêque de Turin en 1988. Vingt ans plus tard, l’explication par le carbone 14 (un faux datant du moyen âge) a été pulvérisée par des dizaines de scientifiques, croyants ou athées, qui penchent massivement vers l’authenticité de ce linge censé avoir enveloppé le corps du Christ le soir de sa mort. A ceux qui veulent actualiser leur savoir, je conseille de lire Les Secrets du Vatican, chapitre 14 (pages 287 à 307).

05/03/2010

Cachez ce crucifix...

crucifix.jpgL'information date de mardi, mais, curieusement, je ne l’ai pas retrouvée dans les médias français, à l'exception de La Croix. La Cour Européenne des Droits de l’homme, en condamnant la présence de crucifix dans les écoles italiennes, a déclenché un tel tollé en Europe qu’elle devra revoir sa copie. Le gouvernement italien a fait appel, soutenu par le parlement autrichien, la Diète polonaise, le parlement slovaque et plusieurs gouvernements, massivement montés au créneau pour défendre le droit des Italiens à leur culture et à leurs valeurs. Etonnant, non ? En France, pas un mot sur cet événement inédit. Il est vrai que chez nous, on nie les racines chrétiennes de l’Europe !

11/04/2008

Les cathos sont partout

Interviewé par L’Express sur le vrai pouvoir des catholiques dans la vie politique française. Dans la presse, on traite les cathos comme un lobby, ou une secte, et on se met le doigt dans l’oeil. Les cathos sont nombreux en politique parce qu’ils ont une tradition d’engagement dans la société, mais l’idée ne leur viendrait même pas d’agir ensemble en tant que cathos. C’est la grande différence avec les francs-maçons. En 1993, au sein du gouvernement le plus catho (en nombre) de toute l’histoire de la République, personne n’aurait eu l’idée de constituer un sous-groupe, une association, une fraternelle, un club : eux-mêmes ne savaient pas toujours qui partageait leur foi ! Sauf rarissimes exceptions, l’influence des cathos est toujours individuelle. C’est peut-être cela, la vraie laïcité.

22/02/2008

Je ne suis pas maçon

Je ne suis pas franc-maçon. La nouvelle tendance médiatique consistant à dire qu’on a été initié ou non, autant l’anticiper ! Cela dit, les enquêtes sur "les francs-maçons et le pouvoir" qui fleurissent en ce moment sont risibles. Tout comme Alain Duhamel quand il explique, sur RTL, que "les franc-maçons ne sont pas plus influents en politique que l’Eglise catholique" : il avait fumé quoi, l'autre soir, le sympathique Alain ? La "fraternelle" parlementaire rassemble 300 frères. A Dijon, 16 loges se partagent l'essentiel du pouvoir local. Et beaucoup de maçons de mes amis regrettent les inévitables copinages que cette situation entraîne. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai, à deux reprises, décliné certaines invites amicales : pour que personne ne puisse dire que je fais ceci ou que je suis nommé là "parce que je suis maçon". Tant pis pour moi, je ne ferai jamais la cover de L’Express.

27/11/2007

Je vous salue Alliot-Marie

Michèle Alliot-Marie s'est rendue au Vatican pour représenter la France au consistoire qui a fait de Mgr Vingt-Trois un cardinal de l’Eglise catholique. Elle est allée saluer à l’hôpital le cardinal Etchegaray, qui se remet péniblement d’une malencontreuse chute dans un ascenseur. Curieux : aucun journal n’a rapporté, dans le discours de la ministre, cette référence à Benoît XVI qui disait dans sa fameuse leçon de Ratisbonne (septembre 2006) que "le christianisme a trouvé son empreinte décisive en Europe" et a noué avec ce continent "une relation élective en marquant profondément son histoire et sa culture". Le général de Gaulle avait dit, lui : "La République est laïque, la France est chrétienne" (septembre 1958). Pourquoi personne n’en a parlé ? Parce que la France est amnésique et que la République s’en tamponne.

09/06/2007

Pie XII : silence !

Qu’est-ce qui prend aux monsignori qui entourent Benoît XVI ? Est-il vraiment utile de pousser à la béatification de Pie XII ? L’Eglise catholique n’a-t-elle rien de mieux à faire que s’embourber dans un dossier aussi irrationnel et conflictuel que celui des "silences" de Pie XII pendant la guerre ?
Non, Pie XII n’était ni facho ni antisémite, il a d’ailleurs sauvé beaucoup de juifs pendant la guerre en les abritant sous le toit de l’Eglise. Mais voilà, c’est ainsi, ayant joué la prudence face à la folie meurtrière des nazis, ayant été davantage "diplomate" que "prophète", il lui aura manqué, au regard de l’Histoire, cette parole forte, unique, symbolique, qui aurait durablement marqué les esprits.
Les critiques envers Pie XII sont parfois suspectes, et souvent injustes. Mais, par tous les saints, à quoi servira-t-il de les envenimer en réveillant la polémique dans tous les médias du monde ?

27/05/2007

Sarko, photo, drapo... catho !

Pour une rupture, c’est une rupture ! Sur la photo officielle du nouveau président de la République, réalisée cette semaine à l’Elysée par le photographe Philippe Warrin, on voit, pour la première fois, en sus des trois couleurs nationales, les étoiles du drapeau européen. Or, d’où viennent ces étoiles ? Ce sont les douze étoiles de la Médaille miraculeuse de la rue du Bac, que l’auteur du dessin du drapeau européen, Arsène Heitz, a fait figurer sur son projet, lequel fut adopté à l’unanimité, dans le cadre du Conseil de l’Europe, en décembre 1955.
medium_Drapeau_europe.jpgEst-ce la confirmation que Nicolas Sarkozy n'est pas hostile à l’idée d’admettre que l’Europe a, mais oui, des racines chrétiennes ? Ce n'est pas Chirac qui aurait osé une telle profession de fois subliminale !

09/05/2007

Le pape, combien d'électeurs ?

Benoît XVI en visite au Brésil. Que vont en dire les médias français, noyés dans les suites de la campagne présidentielle ? Le chef religieux d’une communauté de 1 milliard d’individus, dont la France fut un des principaux piliers, va rencontrer le continent sud-américain, qui représente l’avenir de l’Eglise. Jean-Paul II y était allé plus de quinze fois ! Dans une interview au Parisien de ce matin, je m’étonne que le nouveau pape ait attendu deux ans pour effectuer un voyage de cette importance, et tenter d’apporter des réponses – à partager avec sa propre hiérarchie locale - face à la pauvreté, à l’injustice, à la violence qui caractérisent la région.
C’est évidemment moins intéressant que le coût de la location du yacht où Sarkozy aura passé deux jours et demi de détente…

26/04/2007

Guère de religion

Il y a des chiffres qui dérangent. Le sondage CSA de La Croix, au lendemain du premier tour, n’a pas été beaucoup repris par les médias. Il en ressort que les "catholiques pratiquants" ont voté Sarko à 45 % et Ségo à 11 %, alors que les "sans religion" ont voté Sarko à 17 % et Ségo à 39 %. Sacrée différence ! Voilà où mènent, mine de rien, les prises de position sur le mariage homosexuel, le respect de l’embryon, le droit à l’euthanasie ou l’entrée des Turcs dans l’Europe…
Justement, tiens, voilà un autre chiffre qui fâche : toujours selon CSA, les "musulmans" ont voté Ségo à 64 % et Sarko... à 1 % ! Ce n’est pas que le Coran interdise de voter UMP, mais le "karcher" a laissé des traces. Dans tout cela, au fond, il n’y a guère de religion.

09/04/2007

Titraille pascale

Ce week-end, comme tous les ans, les journaux ont fait leurs pâques : partis à la campagne, les chefs de service ont laissé à quelques pré-retraités flanqués de stagiaires le soin de mettre en page les inévitables marronniers religieux : bénédiction papale, interview de Mgr Lustiger, flagellations sanglantes en Indonésie, etc. Cela donne des résultats curieux. Ainsi, dans Le Monde, un article traite de la situation de l’Eglise espagnole, sous un titre attendu, façon lutte des classes et conflit des générations : "Espagne : le clergé moins conservateur que sa hiérarchie". Or l’info principale, dans le papier, est la suivante : plus les prêtres sont jeunes, plus ils sont conservateurs ! Plus loin, on apprend que l’archevêque de Madrid a mis fin à de pseudo messes populaires où des prêtres en civil distribuaient à des athées et des musulmans des biscuits en guise d’hosties. Intertitre : "L’église des pauvres fermée". Encore un sous-titre et on avait droit à l’Opus Dei !

31/03/2007

Vous avez dit miracle ?

Répondu aujourd’hui aux questions de RTL sur Sœur Marie-Simon-Pierre, la petite religieuse qui a été miraculeusement guérie de sa maladie de Parkinson en priant Jean-Paul II, et qui déclenche ici et là, dans les médias, un scepticisme railleur. Sur les milliers de guérisons atypiques signalées depuis deux ans au postulateur de la cause de Jean-Paul II, l’Eglise, prudente, a écarté les cas fantaisistes (mystification, escroquerie, mythomanie), douteux (autosuggestion, choc nerveux, hypnose) ou étranges (actuellement inexplicables par la médecine) pour sélectionner un cas réellement, totalement, durablement inexplicable. Neurologues, psychiatres, graphologues ont été et seront encore consultés, plutôt deux fois qu’une, avant que le pape ne crie au miracle. Pour une raison simple : Benoît XVI, sur le dossier de son prédécesseur, n’a le droit ni à l’erreur ni au ridicule.

30/01/2007

Marie-Ségolène ou Zinédine ?

Lu dans le Bien Public le hit-parade des prénoms donnés aux bébés dijonnais en 2006. En tête de liste pour les filles : Clara, Emma, Manon, Lilou, Chloé, Camille. Pour les garçons : Lucas, Hugo, Mathis, Tom, Enzo. A l’évidence, les prénoms religieux ont cédé la place à ceux qui viennent de la mode ou de la télévision. Qui, de nos jours, appellerait sa fille Marie-Ségolène ?
Encore faut-il préciser que Clara, c’est sainte Claire (la compagne de saint François) ; Lucas, c’est saint Luc (l’évangéliste) ; Mathis vient de saint Mathieu (autre évangéliste) ; Hugo, c’est saint Hugues (évêque grenoblois au XIè siècle) ; Tom, c’est saint Thomas (l’apôtre) ; Enzo c’est saint Laurent (en italien) ; etc.
Le seul bébé au prénom vraiment nouveau est un petit "Zinédine". Question du journal : les parents l’ont-ils appelé ainsi de façon réfléchie ou sur un coup de tête ?

26/01/2007

L'Europe et le monde

Tombé sur une vieille conférence donnée au Collège de France par le philosophe Leszek Kolakowski, à qui vient d’être décerné le "prix de Jérusalem pour la liberté de l’individu". C’était en 1980. J’en avais noté cette phrase lumineuse sur l’Europe :
"L'Europe est encore fidèle à elle-même dans son état de détresse et d'incertitude. Si elle survit à la pression des barbares, ce ne sera pas grâce à une solution finale qu'elle découvrirait un jour, mais grâce à la conscience claire que de telles solutions n'existent nulle part – c'est cela, la conscience chrétienne."
Et celle-ci, désolante, mais qui a le mérite du réalisme :
"La première chose que le reste du monde désire de la culture européenne, ce sont les techniques militaires".

25/01/2007

Tu es Pierre...

L'abbé Pierre est mort. La presse unanime l'a déja canonisé. Les médias, nouvelle "vox populi" de nos sociétés modernes, ont fait de cet homme de foi un modèle pour les générations à venir. Et tant pis pour la laicité.
Au Vatican, silence radio, ou presque. Dans le confort de leurs dicastères, les monsignori font la fine bouche. Cet abbé-là, à la réflexion, était-il si convenable, avec ses déclarations politiquement incorrectes et ses tardifs aveux sur ses écarts de jeunesse ?
Comme si sainteté était synonyme de perfection ! A-t-on oublié, à Rome, que le premier grand saint de l'histoire, peut-etre le plus illustre, saint Paul, avait commencé sa carriere comme persécuteur de chrétiens ?

23/01/2007

Certains cathos croient en Dieu

Il y a des catholiques qui croient en Dieu ! C’est l’enseignement principal du sondage publié ce mois-ci par le Monde des Religions. Etrange sondage, en vérité. L’an dernier, l’IFOP avait interrogé 30.000 personnes pour le compte d’un dossier passionnant publié par La Croix (mon blog du 14 août 2006). Cette fois, l’institut CSA a interrogé par téléphone 1.021 personnes s’étant déclarées "cathos" dans un échantillon général de 2.012. Comme ça, un peu au pif, pour voir.
Le résultat décoiffe : seulement 7 % de ces "cathos" pensent que leur religion est la bonne, 17 % pensent que Dieu n’existe pas (et 31 % "ne savent pas"), 26 % pensent qu’il n’y a rien après la mort, 30 % ne prient jamais et 67 % ne connaissent pas la Pentecôte !
La bonne méthode pour sonder les "cathos", est-ce bien la méthode des "quotas" ?

17/01/2007

Jésus revient !

Ce sera le choc éditorial de la décennie. Deux ans après le phénoménal succès du Da Vinci Code, un livre va sortir, qui atteindra, à coup sûr, le même score. Théme : Jésus de Nazareth. Auteur : Benoît XVI en personne !
En deux tomes (I : du baptême à la Transfiguration ; II : de la Transfiguration à la Résurrection), le pape théologien va raconter qui était Jésus - le vrai, précise-t-on à Rome, celui de l’histoire, et non pas le Jésus caricaturé, nié ou idéalisé, modernisé ou postmodernisé, qu’on rencontre aujourd’hui au hasard des médias.
Jésus, personnage central du monde de l’année 2007 ? Plus fort que Napoléon, Mao, Tintin ou Loana ? Qui l'eût cru ?