Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2018

Un bêtisier permanent

wauquiez.jpgIl y a quelques années, la mésaventure de Laurent Wauquiez aurait valu, à la télé, un gag dans un bêtisier de fin d’année. Aujourd’hui, elle fait la Une de tous les médias pendant deux jours ! Or, que dit un tel incident ? 1) Que les hommes politiques ne disent pas la même chose en "off" et en "on", ce qui n’est pas vraiment nouveau. 2) Que les étudiants lyonnais n’ont plus aucun respect de la parole donnée, ce qui est désolant. 3) Que les journalistes sont capables de répéter une info minable pendant des heures et des heures, de commentaires en éditoriaux, jour et nuit, même si elle n’a, franchement, aucun intérêt !

09:20 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : wauquiez, politique, betisier |  Facebook | | Lien permanent

13/02/2018

Qui s'intéresse au PS ?

PS.jpgQui va diriger le PS ? Tout le monde s’en fiche ! Et on a beau dire, cela fait bizarre ! Il aura donc suffit d’un quinquennat foireux pour faire disparaître le parti de Jaurès, Blum, Mitterrand, Rocard, Mauroy, Fabius, Jospin ! Le parti le plus constant et structurant de la vie politique française depuis 1905 ! Le parti qui incarnait depuis 1920 la "gauche non communiste", avec ses mythes, ses vedettes, ses héros, ses traîtres, ses programmes, ses motions, ses congrès, son siège historique, ses réformes emblématiques ! Maintenant que la poussière de la présidentielle de 2017 est enfin retombée, il ne reste plus qu’un vide. Un vide impressionnant…

10:57 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, socialisme, politique |  Facebook | | Lien permanent

30/01/2018

Mieux vaut en rire !

rire.jpgTristounette, la vie politique ? Parfois désopilante, aussi ! Je lis par exemple que Christophe Castaner, patron du parti LREM, plaide, à l’approche des européennes de 2019, pour un "renouvellement" (sic) allant "de Cohn-Bendit à Juppé" ...qui auront tous les deux 74 ans ! Je lis aussi que dans sa déclaration de patrimoine, la facétieuse Nicole Belloubet, ministre de la Justice, a "oublié" (sic) deux appartements à Paris et une maison dans l’Aveyron. Rigolo, non ? Je lis enfin que le porte-parole du Parti communiste, Olivier Dartigolles, ne supporte pas l’ "archaïsme" et l’ "autoritarisme" (sic) du président Macron ! Géant ! Quand on a des politiciens aussi drôles, on n’a pas besoin d’humoristes…

 

00:30 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : politique, humour, pcf |  Facebook | | Lien permanent

26/01/2018

Les médias sont unanimes...

Wauquiez,politique,Je ne connais pas Laurent Wauquiez, et, a priori, je ne suis pas près de voter pour lui. Mais je suis frappé par l’acharnement avec lequel les médias le critiquent, le dézinguent, le ridiculisent du matin au soir. Avez-vus déjà entendu un journaliste dire du bien, une seule fois, du nouveau patron de LR ? Il a été plutôt bon, hier, sur France 2, or, ce matin, tous les commentaires sont ironiques, tous ! Cet unanimisme est malsain. En réalité, Marine Le Pen ayant perdu toute crédibilité, Christine Boutin étant sortie des radars, les médias ont trouvé un nouveau bouc émissaire, une victime expiatoire qui incarne tout le mépris qu’ils vouent aux politiques. Catholique, provincial et de droite, le jeune Wauquiez va avoir du mal à remonter la pente…

 

09:39 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : wauquiez, politique |  Facebook | | Lien permanent

01/12/2017

Mélenchon, on s'en tamponne !

jean-luc-melenchon.jpgIl est désespéré, Mélenchon ! A la télé, on ne l’interroge que sur le naufrage politique du Venezuela (dont il faisait naguère un modèle pour la France) et sur sa collègue Danielle Obono (dont les écarts racistes en ont scandalisé plus d’un). Alors il agonit la presse d’injures : il voudrait tellement que les journalistes le prennent au sérieux ! Sauf que le programme de la France Insoumise, actuellement, tout le monde s’en tamponne le coquillard : c’est Macron qui gouverne, et c’est le programme de Macron qui intéresse les gens ! Qu’importe, aujourd’hui, ce que proposent Mélenchon et son groupuscule anachronique ?

00:46 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mélenchon, macron, politique |  Facebook | | Lien permanent

24/10/2017

Trop de politique nuit

Marine.jpgPersonne ne s’intéresse à la succession de Macron à la tête du parti LREM. La dernière "Emission politique" de France 2, jeudi, a fait un bide spectaculaire. Ces temps-ci, audimat oblige, les JT de 20 h se gardent bien d’inviter Benoît Hamon, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Laurent Wauquiez ou Edouard Philippe ! Toutes les "petites phrases", toutes les polémiques artificielles, tous les faux débats sont vains : les Français ont soupé, cette année, de la politique. Ils ne craignent plus la victoire du FN, ils sont plutôt contents d’avoir renouvelé le personnel politique, ils souhaitent globalement que Macron redresse la France, ce pourquoi ils l’ont élu. Tout le reste est bruit de fond et temps perdu.

15:12 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : politique, lrem, fn, débat |  Facebook | | Lien permanent

16/10/2017

Macron : le fond et la forme

le-chef-de-l-etat-ce-dimanche-soir-sur-lci-et-tf1-capture-d-ecran-1508092348.jpgQuand j’ai commencé dans le journalisme, une interview du président de la République mobilisait toutes les rédactions, il fallait transcrire et commenter, très vite, ce qu’il avait dit… et, quelquefois, dans un coin, marginalement, ajouter un petit encadré sur la façon dont il avait parlé, les personnes qui l’entouraient, etc. Aujourd’hui, à écouter les commentaires de la prestation d’Emmanuel Macron, on a l’impression que le seul intérêt de l’exercice est sa façon de répondre, la pugnacité des journalistes qui l'interrogent, les gros mots qu’il revendique et les œuvres d’art qu’il a accrochées dans son bureau… et puis, en prime, dans un coin, marginalement, un petit encadré sur ce qu’il a dit !

29/09/2017

Un bon point pour Edouard Philippe

E Philippe.jpgVu "l'Emission politique" hier soir, sur France 2, Edouard Philippe s’en est bien tiré. La simplicité, la précision et l’humour passent bien à la télévision. La sincérité aussi : quand le premier ministre explique qu’il s'efforce de "réparer" la France, comme il dit, on n’a aucune raison de mettre en doute sa parole ou sa compétence. Même Jean-Luc Mélenchon, l'ogre de service, en a été déstabilisé ! Seul flou regrettable : la PMA. Mais l'émission fut intéressante - à l’exception notable de son prolongement, le "débat" qui a suivi : invités mal choisis, sujets non traités, échanges médiocres, connivence et amateurisme, on a rarement vu une table ronde aussi nulle !

23/08/2017

Retour aux choses sérieuses !

macron.jpgComme chaque année, fin août, les rédacteurs en chef et les principaux animateurs TV rentrent de vacances. D’un coup, c’est comme si l’actualité redevenait importante, dense, incontournable. On se demande même de quoi ont pu parler, pendant ces quelques semaines estivales, leurs remplaçants, doublures et autres jokers ? De choses futiles, forcément : incendies dans le sud, scandale écologique, risques alimentaires, menace de guerre nucléaire, etc. Des broutilles. Heureusement, maintenant que les chefs sont rentrés, fini la rigolade ! On revient à l’essentiel : Macron, Macron, Hollande, Macron, Macron, Wauquiez, Macron, Macron, Macron, Macron !

17/06/2017

Halte au feu !

boxe.jpgCe qui me déplaît le plus, en période électorale, c’est de voir des gens que j’aime, en général raisonnables, tolérants et soucieux de vérité, s’empoigner comme des charretiers, s’insulter sans mesure et brandir comme des baïonnettes des arguments notoirement archifaux, tronqués ou imbéciles. Amis de tous bords, lundi matin, quand vous aurez digéré les résultats du second tour, je vous appelle tous solennellement à cesser injures haineuses et calomnies honteuses, à remiser kalachnikovs et couteaux de boucher, et à redevenir polis, amicaux, gentils, bienveillants, humains, ouverts sur le monde, confiants en l’avenir et respectueux les uns des autres. Chiche ?

15/06/2017

Une génération quitte la scène...

rideau rouge.jpgUne génération politique quitte la scène : François Fillon, Dominique Bussereau, François Hollande, Patrick Devedjian, Pierre Lellouche, Nicolas Sarkozy, Claude Bartolone, Marylise Lebranchu, André Santini, Henri Guaino, Noël Mamère, Daniel Vaillant, Jean Glavany, Elisabeth Guigou, Patrick Menucci, Claude Goasguen, Hervé Gaymard, Michel Vauzelle, sans parler de tous ceux qui, dimanche soir, ne se relèveront pas de leur défaite. Je devrais m’en réjouir, bien sûr, au nom de l'indispensable renouvellement de notre vie démocratique. Mais il y a un truc qui coince : cette génération qui s’en va après 30 ou 40 ans de bons et loyaux services… c’est la mienne !

16/05/2017

Retour à la vraie vie

Huppe-1.JPGL’élection présidentielle est derrière nous. Un concert assourdissant de gazouillis et de pépiements a envahi le jardin. Mon couple de huppes fait des allers-retours incessants pour nourrir la nichée installée dans le toit. Une merlette couve ses œufs derrière la glycine, au-dessus de la porte d’entrée. Un pic noir inconnu, lointain cousin de mon gros pic-vert et d’un pic-épeiche intermittent, s’en prend à mes souches de pins. Pigeons ramiers, tourterelles, bergeronnettes, loriots, pinsons, hirondelles, verdiers et mésanges ont pris le pouvoir, à peine gênés, parfois, par des corbeaux, des pies ou un héron de passage. On finirait par en oublier les législatives.

00:18 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : politique, oiseaux, jardin, huppe |  Facebook | | Lien permanent

02/05/2017

Quels nouveaux clivages ?

duel.jpgLes nouveaux clivages de la politique française donnent un peu le tournis. Les riches pour Macron, les pauvres pour Le Pen ? Les banquiers pour Macron, les ouvriers pour Le Pen ? Les habitants des villes pour Macron, les ruraux pour Le Pen ? Les pro-européens pour Macron, les franchouillards pour Le Pen ? S’y ajoute un clivage de génération, visible depuis une semaine : les plus de 45 ans prêts à se faire violence en votant contre Marine Le Pen, les moins de 45 ans considérant qu’elle n’est pas plus dangereuse qu’un autre ! Il va falloir un bout de temps – et des législatives compliquées – pour digérer tout cela. Et y introduire un critère un peu oublié ces temps-ci : la nuance.

24/03/2017

Un petit calcul insidieux...

campagne.jpgPetit calcul insidieux. Commençons par éliminer les 25 % des Français qui n’ont pas le droit de vote, essentiellement les enfants. Sur le restant, soit 75 % de la population, mettons de côté les 25 % d’électeurs qui voteront FN les yeux fermés. Ajoutons-y les 30 % d’électeurs qui, selon le livre de Brice Teinturier, n’en ont "plus rien à foutre". Au doigt mouillé, enfin, évaluons à 20 % les électeurs qui votent d’habitude mais qui hésitent et qui, écœurés par les affaires, resteront chez eux. A-t-on bien mesuré que tout le cirque électoral, le spectacle politique, les tonnes de journaux, les milliers d’heures de télé et de radio, les meetings, les débats, la campagne, tout ça… ne concerne même pas 20 % de nos compatriotes ?

22/01/2017

Brèves de comptoir

jean lassalle.jpgLa politique est cette discipline désopilante où chacun peut dire ce qu’il veut dès qu’il aperçoit un micro, sans que cela ait la moindre importance. Tiens, au hasard : Michèle Alliot-Marie, candidate à l’Elysée, sans rire, déclare qu’elle présidente, elle supprimera le droit de grève dans la fonction publique. Hop, chiche, d’un coup, comme ça ! Un autre exemple : invité chez Ruquier, hier soir, le député Jean Lassalle explique qu’aussitôt élu président, hop, il retirera fiça toutes les troupes françaises engagées à l’extérieur ! Ben tiens, puisqu’il vous le dit ! La France politico-médiatique ressemble trop souvent à un vieux troquet où quelques habitués refont le monde, le soir, après le quatrième pastis…

17/01/2017

Une immense cour de récréation

politique.jpgLa France en crise ? Allons donc ! Avez-vous tenté de calculer ce que coûte à la collectivité publique l’incroyable activité politique, politicienne, partisane et électorale de notre vieille république ? Les assemblées parlementaires (et leurs chaînes de télé), l’excessif mille-feuille représentatif, le coût des élections nationales et locales, parfois un congrès ou un référendum, l’argent public destiné aux partis politiques, les indemnités des élus (pensez aux 36.000 maires et à leurs cent mille adjoints), les salaires des fonctionnaires affectés aux administrations en charge de tout cela, et tous les à-côtés qui font de la France une immense cour de récréation démocratique ! 

07/12/2016

La fin du journalisme politique ?

Alain-Duhamel-et-Olivier-Mazerolle.jpgPour assurer le spectacle permanent qu’est devenue la vie politique, les derniers journalistes spécialisés sont peu à peu remplacés par des commentateurs professionnels dont la verve est plus prisée que la compétence : d'estimables directeurs de journaux, des touche-à-tout audiovisuels, des représentants en sondages, des généralistes plus ou moins bavards, des JRI saute-ruisseau et des champions en banalités. Aucun ne connaît la Constitution de 1958, les discours du général de Gaulle, l’oeuvre de François Furet ou la liste des présidents de la IIIe République, mais quelle importance ? J’ajoute : aucun ne franchit jamais le périphérique, mais faut-il vraiment connaître la France et les Français pour causer dans le poste ?

20/11/2016

L'autre enjeu des primaires

Urne.jpgLe premier enjeu du vote d’aujourd’hui, c’est évidemment de faire en sorte que la droite et le centre présentent un candidat commun en 2017, afin de ne pas prendre le risque de laisser la gauche face au FN au second tour des présidentielles. Mais il y a un second enjeu : si ce scrutin se passe bien, s’il n’est pas contesté, et si les battus se rallient, comme promis, au vainqueur, il y a tout à parier que cette procédure va s’inscrire définitivement dans notre pratique démocratique. Avec les conséquences qu’on imagine, les bonnes (clarté politique), les mauvaises (saturation médiatique) et d'autres que personne n'imagine, car, heureusement, la vie est imprévisible !

17/11/2016

L'expérience, en politique...

macron.jpgEmmanuel Macron n’est pas mon candidat, mais je dois le défendre sur un plan : tous les hauts dirigeants socialistes qui pointent depuis hier son "manque d’expérience" seraient plus crédibles s’ils avaient eux-mêmes réussi, en cinq ans, à créer un maximum d’emplois, à résorber la dette publique, à sauver ce qui reste de notre industrie, à baisser le coût de l’énergie, à diminuer les impôts, à juguler la désertification rurale, à augmenter les petites retraites, à restaurer le dialogue social, à réformer l’Education nationale, à permettre aux paysans de gagner normalement leur vie, etc, etc. Si ce n’est pas cela, "l’expérience", en politique, alors expliquez-moi en quoi elle est si indispensable ?

00:37 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : macron, ps, quinquennat, politique |  Facebook | | Lien permanent

05/10/2016

Les primaires, une bénédiction !

primaires,politique,médiasFinalement, les primaires sont une bénédiction, car elles font gagner un temps fou ! Comme moi, sans doute, vous en avez tellement assez d’entendre les mêmes personnages, les mêmes commentaires, les mêmes rétrospectives et les mêmes débats que vous avez coupé la radio et la télé. Même les journaux se lisent beaucoup plus vite quand on saute la politique. Quel plaisir, soudain, de lire des livres et d’écouter de la musique ! On reprendra le cours de l’info quand Trump sera élu, Bachar el-Assad renversé ou le pape François assassiné – seuls événements susceptibles de sortir les rédactions de leur bulle politicienne. Enfin… pour un jour ou deux, au moins !

10:37 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : primaires, politique, médias |  Facebook | | Lien permanent