Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2020

Right or wrong, my country !

Mélenchon.jpgTrès choqué par la sortie de Jean-Luc Mélenchon hier sur France Inter. Alors que tous nos responsables politiques, du RN au PCF, ont évidemment défendu le chef de l’Etat face aux injures et aux menaces du président turc Erdogan – "Right or wrong, my country", comme disent les Britanniques – le chef des Insoumis, lui, a renchéri en confirmant qu’en effet, "Macron avait totalement perdu le contrôle de la situation" et qu'il avait "abaissé, humilié, ridiculisé la France" ! Faut-il souligner que ce manque de patriotisme, à dix-huit mois d’une présidentielle, est une faute impardonnable ? Qui justifie pleinement, en sus, l'accusation d' "islamo-gauchisme" ?

25/10/2020

Huit jours après le drame

islammm.jpgLe drame de Conflans, après huit jours, a permis de clarifier le combat que la République doit mener pour résister à la pression islamiste. Dans l’enseignement comme ailleurs (transports, sport) le conflit nait toujours d’une altercation obligeant une autorité (professeur, élu local) à réaffirmer fermement la primauté de la laïcité ou des principes républicains : aussitôt un individu (parent d’élève, grand frère) puis deux, bientôt assistés d’une personne extérieure à l’institution, viennent accuser celle-ci d’ "islamophobie" ou de "racisme", avec ou sans menaces physiques. Si l’autorité républicaine (proviseur, maire, juge) cède à ce moment précis, c’est le début de la fin.

 

23/10/2020

Terrorisme : c'est la faute à l'Etat

contre-lislamophobie.jpgDans un communiqué pondu le 16 octobre, la Ligue des Droits de l’homme explique que le projet de loi contre le séparatisme annoncé par Macron pour le 9 décembre entend stigmatiser "une partie de la population, celle de culture et de confession musulmane". Or, s’en prendre "à celles et ceux que l’on a mis de côté et plongés dans le désordre d’une vie sans avenir, c’est s’exposer à la pire des révoltes, au cri de celles et ceux qui n’ont rien à perdre (…), aux potentiels porteurs des pires dérives allant jusqu’aux plus mortifères d’entre elles." En clair : c’est l’islamophobie de l’Etat, et non l’islamisme radical, qui arme le bras des terroristes ! Vu ?

18/10/2020

Au-delà de l'indignation...

samuel.jpgHorreur. Tristesse et colère. Le meurtre sauvage de ce malheureux prof d’histoire-géo est un acte barbare qui choque chacun d’entre nous. Je serai par la pensée, bien sûr, place de la République, ce dimanche à 15 heures. Mais ensuite ? Au-delà de la douleur, de la rage, de l’indignation, des y’a-qu’à et des faut-qu’on, il va bien falloir répondre collectivement à ce formidable défi lancé à notre civilisation. Collectivement, c’est-à-dire en lien avec l’immense majorité des musulmans français qui désapprouvent le radicalisme islamiste. Première question : combien seront-ils, ceux-là, tout-à-l’heure, place de la République ?

13/10/2020

Mais qui a tué Arnaud Beltrame ?

Beltrame.jpgL’affaire de la plaque à la mémoire d’Arnaud Beltrame posée par la Mairie de Paris dans un jardin de la capitale, est significative. Beltrame, est-il écrit sur la plaque, est mort "victime de son héroïsme" (sic). Chacun sait pourtant qu’il est mort "victime d’un terroriste islamiste", mais chut ! Rappeler cette vérité toute simple risquerait sans doute d’être discriminant ou islamophobe ! Mieux vaut tordre les faits et dégager, au passage, une leçon de morale publique : il est mort d’avoir été courageux, ce gendarme irresponsable ! S’il avait été lâche, comme tout le monde, il serait encore en vie ! Compris, les jeunes ?

07/10/2020

Le silence des féministes

medecin.jpgVous avez remarqué ? Les féministes ont disparu ! Les hystériques, en tout cas, les extrémistes, les militantes, les politiques, les passionarias... Leur silence est impressionnant. Depuis que le gouvernement a décidé de sanctionner sévèrement la pratique des "certificats de virginité", pffuit, il n’y a plus personne ! Silence radio ! Car ces féministes officielles, curieusement, ne trouvent pas choquant qu’un médecin complice puisse attester qu’une jeune fille possède un "hymen sans échancrure ni rupture" (sic) avant d’être envoyée au bled pour épouser un type qu’elle ne connait pas. Allons, on ne va quand même pas manifester pour une cause aussi anecdotique !

06/09/2020

Le sondage qui fait peur

islamisme.jpgLe sondage commandé à l’Ifop par Charlie Hebdo, la semaine dernière, a provoqué une gêne manifeste dans les rangs de la gauche bien-pensante et des médias politiquement corrects. A la question : "Faites-vous passer vos convictions religieuses avant les valeurs de la République ?", à laquelle l’ensemble des Français répondent "non" à 83 %, les jeunes Français musulmans, eux, répondent "oui" à 74 % !  Les mêmes, à 45 %, jugent que "l'islam est incompatible avec les valeurs de la société française". Faut-il être naïf, aveugle et sourd pour ne pas voir que c’est la principale menace qui pèse, aujourd'hui, sur la République !

29/10/2019

"20 Minutes" : inculte ou malhonnête ?

20 minutes.jpgDès qu’on parle du voile ou de l’islam, les médias deviennent fous. Prenez le journal "20 Minutes" du 27 octobre, qui a littéralement disjoncté. Pour illustrer le sondage du JDD expliquant que face aux prières de rue, 78 % des Français jugent la laïcité "menacée", le journal a choisi une photo ahurissante : un pèlerinage catholique à Lourdes, le 15 août 2011 ! De deux choses l’une : ou le journaliste est analphabète, ou il est malhonnête. Ou il a tellement la trouille des musulmans qu’il  balance tout sur les chrétiens, hop, on ne sait jamais ! Faut-il souligner que si la laïcité est "menacée", c'est aussi à cause de ce genre de mauvaise action ?

24/02/2019

Si elle n'était pas ministre...

schiappa.jpgSi Marlène Schiappa n’était pas ministre, elle ne serait qu’une militante féministe aveuglée par l’idéologie. Mais elle est ministre ! C’est donc un membre du gouvernement français qui, dans Valeurs Actuelles, sans rire, dénonce la collusion entre la Manif pour tous et le terrorisme islamiste ! Restons calme et soyons précis : cette accusation est totalement imbécile. Rien ne vient l’étayer, personne ne peut y apporter l’esquisse d’un début de confirmation. Comme quoi même une ministre de la République, de nos jours, peut exprimer n’importe quelle énormité sans craindre pour sa carrière. On vit une drôle d’époque.

11/02/2018

Le jugement des réseaux sociaux

mennel.jpgInquisition, le retour ? Chaque jour nous fait davantage redouter le bûcher des réseaux sociaux, le pilori médiatique, l’arbitraire de l’opinion. Voyez Mennel, cette jeune et ravissante Bisontine d’origine syrienne qui a fait pleurer par son talent les téléspectateurs de The Voice et qui a décidé de quitter l’émission parce que des internautes ont retrouvé d’anciens propos choquants, vite qualifiés d’islamistes, et regrettés aujourd’hui, semble-t-il, par celle qui les a tenus. Est-ce irresponsable de penser qu’on aurait peut-être pu attendre d’en savoir plus sur ses motivations et ses engagements actuels ? Mais non : "Tue ! tue !" ont crié les réseaux sociaux, et l’affaire fut entendue…

18/08/2016

L'hystérie est mauvaise conseillère

burkini.jpgIl est dans un sale état, le pays des droits de l’homme ! Qui aurait pensé, il y a encore 20 ans, que l’on ne pourrait plus se baigner, sur les plages de notre beau pays, dans la tenue de son choix ? Ou qu’une majorité d’hommes politiques français exigeraient d’interdire le port du foulard aux étudiantes étrangères venues étudier dans nos universités ? Voilà deux vertigineux retours en arrière ! L’hystérie anti-islamiste fausse le jugement et provoque, à l’approche des primaires, un concours de démagogie sécuritaire. Voyez la folie qui nous gagne, depuis trois jours, à propos d’une rixe estivale entre des Français corses et maghrébins : elle va mal, la France !

04/01/2016

Tu charries, Charlie !

CharlieHebdo.jpgPlutôt mal inspirés, les confrères de Charlie Hebdo ! A voir la Une de leur numéro anniversaire, c’est donc le dieu des chrétiens, tel qu’on le représente depuis toujours, qui a assassiné leurs copains il y a un an ? Si c’est de l’humour, j’ai du mal à le comprendre. Un tel amalgame, intellectuellement tordu, dessert gravement leur cause auprès de tous ceux, croyants ou non, qui étaient "Charlie" l’an dernier, mais qui ont gardé un minimum de bon sens sur ce sujet. Un an après le drame épouvantable qui a décimé cette rédaction, et le jour où le journal reçoit la Légion d’honneur, en rajouter serait déplacé. Mais franchement, tu charries, Charlie !

23/05/2015

A chacun ses réformes sociétales

kadyrov.jpgEt si les commentateurs malveillants ou incultes qui considèrent tous les cathos comme des intégristes s’intéressaient un peu à l’ineffable Ramzan Kadyrov, le leader musulman de la Tchétchénie ? Kadyrov – qui se prétend le champion de la lutte contre le terrorisme islamiste – souhaite, dans son pays, interdire l’accès des femmes aux réseaux sociaux ("Enfermez-les à double tour, vous verrez qu’elles ne posteront plus rien !"). Ce grand progressiste avait été critiqué sur Internet pour avoir autorisé, à l’occasion du second mariage de son chef de la police avec une mineure non consentante, le retour de la polygamie sur son territoire. Mais tout cela ne semble pas passionner nos polémistes…

12/01/2015

Et maintenant, au travail !

terroristes.jpgEt maintenant ? Après ce formidable et merveilleux moment d’unité nationale, que faire ? Un épisode de cette séquence à la fois unanime et fraternelle me paraît crucial : c’est celui où des gamins, dans certains collèges, jeudi midi, ont refusé d’observer la minute de silence. Voilà la faille ! A colmater, vite, et par tous les moyens : mobilisation des recteurs, audition des profs, enquêtes de police, sensibilisation des familles, stages d’éducation civique, le tout sans faiblesse et de façon systématique ! Qui ne voit que ces jeunes-là, dans quelques années, seront les nouveaux Kouachi et Coulibaly ? Allez, au travail !

10/01/2015

La parole aux musulmans

IMAM-DRANCY.jpgN’écoutez pas le babil des commentateurs politiques qui se demandent si les militants du FN seront à la manif de demain. La vraie question, c’est de savoir si les musulmans français, eux, y seront ! En quel nombre et sous quelle forme ? Au-delà des 3 ou 4 imams courageux qu’on voit à la télé, il dépend des 3 ou 4 millions de musulmans français, en grande part, que soit tracée clairement la ligne rouge séparant le cancer de l’islamisme, ou de l’islam radical, de la religion islamique pratiquée massivement et pacifiquement dans le cadre de la République. Pour notre liberté et pour la leur.