Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2019

Les mêmes depuis cinquante ans...

steve.jpgDepuis mon adolescence, j’entends une frange de l’opinion, très minoritaire, protester contre les "violences policières". Toujours avec les mêmes moyens : cocktails molotov, pavés, boulons, vitres brisées, etc. Cinquante ans plus tard, les mêmes groupuscules "continuent le combat" qui consiste à faire croire que la France est une dictature insupportable (policiers fachos, juges corrompus, président illégitime, journalistes aux ordres, etc). Il suffit d’avoir un peu couru le reste du monde pour savoir que ce n’est pas vrai. "La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer", dit Sylvain Tesson qui, lui, a roulé sa bosse. En fait, les Français ne voyagent pas assez.

03/05/2018

Un bond de 150 ans en arrière !

mel-JJB.jpgLes contradictions idéologiques et tactiques dans lesquelles se débat Jean-Luc Mélenchon depuis que l'ultra-gauche a volé la vedette, mardi, au défilé de la CGT, rappellent à tout amateur d’histoire les bagarres et les polémiques assassines qui opposaient, à la fin du XIXe siècle, les "socialistes", les "anarchistes", les "anarcho-syndicalistes", les "nihilistes", etc. Lénine en fera même un livre en 1920 : "Le gauchisme, maladie infantile du communisme". Vous vous rappelez Raspail, Blanqui, Bakounine, Netchaïev, Kropotkine ? C’était les black blocs, les anars, les cégétistes et les mélenchonistes d’il y a 150 ans. Tout cela ne nous rajeunit pas !