Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2018

Incorrigibles Gaulois !

7795724303_emmanuel-macron.jpgDonald Trump nous a déclaré la guerre économique, la Chine rêve de nous croquer menu, la Russie et l’Ukraine sont au bord de déclencher une guerre à nos portes, les dirigeants italiens nous humilient tous les jours, l’Union européenne tremble sur ses bases, l’islamisme progresse dans nos banlieues, et nous, que faisons-nous ? Nous passons tout notre temps, du matin au soir, à taper sur notre président, à dézinguer tout ce qu’il fait, à paralyser ses actions, à rogner son autorité, à détériorer son image, à exiger sa démission ! A l’étranger, on se gausse : ces Gaulois sont décidément incorrigibles…

07/01/2017

Le patriotisme confisqué

pcf patriote.jpgPourquoi la France a-t-elle tant de mal à se définir (identité, culture, idées, histoire) dans le grand vent de la globalisation ? Parce que le Parti communiste n’est plus là, avec ses 30 % des voix, son appareil militant, ses dizaines d’associations et ses 70 journaux, pour défendre la "renaissance française", la Marseillaise et le drapeau tricolorecomme il le faisait dans les années 50, dressé sur ses ergots contre "l’impérialisme américain". Ce patriotisme-là, populaire, massif, viscéral, antieuropéen, c’est le FN qui l’a repris à son compte, un demi-siècle plus tard, et qui en a fait son fonds de commerce. Faudrait-il donc être coco ou facho pour être patriote ?

00:38 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : patriotisme, france, nation, pcf, fn |  Facebook | | Lien permanent

07/12/2015

Identité française : l'erreur de 2010

TourEiffel.jpgParmi les causes du succès du Front National, il ne faut pas oublier l’énorme erreur commise par la gauche en février 2010, lors du grand débat lancé par le gouvernement Fillon sur l’identité nationale. Rappelez-vous : cette idée fut rejetée comme étant xénophobe, islamophobe, voire fascisante ! Or, on le voit bien aujourd’hui : il était fou d’abandonner aux extrémistes les inquiétudes identitaires, la Marseillaise, le drapeau bleu-blanc-rouge, le beaujolais nouveau et les chansons de Sardou. La réaction "tricolore" aux attentats du 13 novembre a bien montré que l’identité française n’était, en aucun cas, la propriété de la famille Le Pen. Cette erreur gravissime va être difficile à rattraper…