Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2016

Nos ancêtres les Gaulois...

gaulois.jpgMarre de ces polémiques imbéciles, lancées dans le feu d’une campagne électorale insipide, qui suscitent des tombereaux d’arguments et de répliques débiles. Comme si la question de l’appartenance à une nation pouvait se traiter à coup de slogans et d’insultes ! Comme si l’on pouvait, à coup de petites phrases vachardes, résumer les centaines de livres qui ont été écrits sur le sujet depuis le XIXe siècle, et qu’aucun des animateurs de ces polémiques n’a lus, apparemment ! Les médias sont saturés de ces concours d’inculture. Allez, coupez la télé et venez en Bourgogne visiter Bibracte et Alésia : vous en apprendrez plus sur les Gaulois qu’en six mois de campagne électorale !

05/09/2016

I love French Television !

actuality.jpgLa télévision joue un rôle primordial face aux menaces qui pèsent sur les Français, leur culture et leur mode de vie. Le 19 août, ici même, je m’étonnais déjà que les dirigeants de chaîne manifestent tant de mépris pour la langue française, qui est pourtant un sacré facteur d’unité nationale : dans la ligne de Money Drop, The Voice ou Secret Story, la plupart des nouvelles émissions de TV sont baptisées en anglais ! Or, la situation empire : après Still Standing, Ninja Warior et Guess My Age, voici venir Actuality (sur France 2) et Punchline (sur C8) ! Quel responsable politique osera dénoncer cette lâcheté culturelle en arrivant sur le plateau d’une de ces émissions ?

 

08/02/2015

Le service n'est pas compris

service.jpgLe président Hollande a donc décidé de développer le service civique. On ne peut pas être contre. Sauf qu’il en fait une réponse au drame du 7 janvier, ce qui est au mieux une bêtise, au pire une escroquerie. Car le service civil, par nature, ne peut être obligatoire - on n'aide pas son prochain sous la menace ! Or, si l’on veut intégrer les jeunes les plus rebelles aux valeurs de la République, il faut évidemment que nul ne puisse échapper à cette période de formation et aux contraintes qui s'y attachent. C’est donc un service militaire obligatoire qu’il faut rétablir, dans une forme adaptée à la société d’aujourd’hui, et non un service civique facultatif qui existe déjà et qui ne répond aucunement aux exigences de l'heure !

09/01/2015

L'unité, mais sans les autres !

charlie.jpgJe ne m’étais pas trompé, hier, hélas ! Alléchés par l’union spontanée du peuple français sonné par le crime terroriste de mercredi, les politiques ont voulu récupérer ce mouvement unitaire… et ont commencé, d’emblée, à s’exclure les uns les autres. L’unité nationale, oui mais attention, seulement entre nous ! En excluant de leur projet de manif quelque 25 % de l’électorat, les partis de gauche ont cassé l’ambiance et, une fois encore, déroulé le tapis à Marine Le Pen qui, évidemment, se régale. Tout cela est pitoyable. Vous entendez, au loin, dans le désert, les djihadistes qui rigolent ?

00:25 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : charlie, unité, nation, gauche |  Facebook | | Lien permanent

15/07/2014

L'étendard sanglant est levé...

Révolution.jpgOui, je sais, c’était la fête nationale, mais quand même. Dès le matin, réveil en fanfare, du bleu-blanc-rouge partout. Défilé militaire, puissance de feu, garde à vous, cocorico. Et la Marseillaise. Puis l’interview du président, drapeau tricolore et appel au patriotisme. Puis le Tour de France : un Français en jaune, cinq autres dans les dix premiers ! Puis l’émission sur Danton, la légende nationale de Valmy et Montebourg justifiant la Terreur. Puis musique au Champ de Mars, encore la Marseillaise, et la Tour Eiffel crachant des milliers de fusées bleu-blanc-rouge, sur fond de Marseillaise. Ouf ! Aujourd'hui, repos, pouvez fumer.

26/05/2014

Une surprise ? Pour qui ?

MarineLP.jpgUne surprise, un séisme, le résultat d'hier ? Pas pour les lecteurs de ce petit blog qui pointe régulièrement, depuis huit ans, quatre dérives majeures : 1) l’aveuglement et le mépris des médias parisiens pour la réalité de la France d’en bas ; 2) la baisse du niveau général, notamment culturel, d’une classe politique impuissante, stérile et blablateuse ; 3) le repli sur soi d’une société sans projet, qui a peur de tout et qui se désintéresse totalement du reste du monde ; 4) la diabolisation imbécile de tout ce qui fait "nation" dans notre vieux pays, par les élites politico-médiatiques. Le résultat, c’est la victoire électorale, parfaitement prévisible, du FN. Des questions ?

06/05/2012

La priorité des priorités

 hollande.jpgFrançois Hollande est désormais le président de tous les Français. De "tous" les Français. Y compris les centristes, les libéraux, les gaullistes, les sarkozystes, les lepenistes, les monarchistes et les jem’enfoutistes. C’est dans sa capacité à intégrer à sa gouvernance les presque 49 % de gens n’ayant pas voté pour lui, priorité des priorités, que l’on va juger le nouveau président et, aussi, son entourage : après une campagne aussi dure, les "éléphants" sont chauffés à blanc, prets à écraser tous leurs contradicteurs, et ça fait peur. La plus grave erreur, dans une période où il faudra obligatoirement jouer collectif, serait de gouverner avec et pour une petite moitié du pays. Le sectarisme, voilà l’ennemi !

01/12/2011

Droit de vote et nationalité

urne.jpgSur le droit de vote des étrangers, je suis partagé. Débat artificiel ? Posture électoraliste ? Passons sur l'idée de lier le droit de vote au paiement de l'impot, qui est inepte : rétablir le suffrage censitaire serait une farce ! Plus sérieusement : la démocratie, depuis 1789, n'a jamais eu de réalité que dans le cadre de la nation. Inventer une citoyenneté hors du lien national a-t-il du sens ? Voyez, après 50 ans d'efforts, la difficulté d'imposer une démocratie proprement "européenne" ! N'est-il pas plus simple d'inviter celui qui habite en France et qui veut voter à devenir français ?

21/08/2010

La pub et le patrimoine

MacDonalds_Logo.JPGIl y a l’histoire, la culture, le talent, la nation, la mythologie, l’éthique, le patrimoine, l’honneur, l’idéologie, que sais-je ? Et puis il y a la pub. Dévastatrice, ravageuse, humiliante, la pub ! Les 325 millions d’albums d’Astérix vendus à ce jour n’ont pas épargné à Albert Uderzo les petits soucis d’argent de tout un chacun, vous savez ce que c’est, alors Astérix s’est vendu à MacDonald's. Les Gaulois, au MacDo ! C’est aussi triste que de voir un acteur génial comme Jean Rochefort, 150 films, 50 ans de métier, 3 césars, se ridiculiser à vie en tournant la pitoyable pub d’Amaguise. "A ma guise, Amaguise !" On retiendra demain de cet immense comédien qu’il avait, comme Albert Uderzo, des fins de mois difficiles…

 

14/07/2008

Fête nationale

Et si une journée durant, à titre exceptionnel, on ne donnait pas prioritairement la parole aux grincheux, aux aigris, aux jamais-d’accord, aux on-ne-me-la-fait-pas, aux pisse-froid, aux peine-à-jouir et aux rangnangnans ? Un défilé militaire impeccable, magnifique clôturé par une époustouflante démonstration de parachutistes d’élite devant des dizaines de chefs d’Etat ébaubis ; le sourire lumineux d’Ingrid Betancourt décorée de la légion d’honneur sur les marches de l'Elysée, une unanimité tout-à-fait inhabituelle chez les politiques pour saluer la mémoire de Bronislaw Geremek, une superbe bagarre cycliste dans l’ascension du Tourmalet, un très beau concert au pied de la Tour Eiffel illuminée, et des feux d’artifices applaudis dans toute la France - qui rappellent que ce pays si déconcertant est aussi une nation. Mais si.

24/03/2007

Allons z'enfants...

Si j’avais annoncé dans ce blog, l’an dernier, que la candidate socialiste aux présidentielles proposerait à ses compatriotes d’avoir chez eux, sous le poste de télé, un drapeau tricolore prêt à sortir pour les grandes occasions, on m’aurait gentiment conseillé d’arrêter le chablis !
J’hallucine. Alors que toute l'Europe célèbrera demain, avec faste, le 50è anniversaire du Traité de Rome, qui fut, en effet, le plus grand tournant de notre histoire récente, au même titre que l’institution de la Vè République par le général de Gaulle, les deux principaux candidats à l’Elysée se gardent bien d’en dire un traître mot, et rivalisent dans l’exaltation de l’exception française : l’un propose de constituer un ministère de l’identité nationale, l’autre réhabilite solennellement la Marseillaise !
Retranché derrière ses fameuses palissades en bois, le petit village gaulois va-t-il élire Astérix ou Falbala ?