Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2017

Qu'est-ce que le "vote caché" ?

vote-caché.jpgLe "vote caché" est un nouveau concept politique qui traduit la volonté, pour un électeur, de ne pas dire pour qui il va voter. Un exemple ? Ségolène Royal, qui va évidemment rallier Emmanuel Macron (sinon, elle dirait qu’elle va voter Hamon) refuse de le dire, à quinze jours du scrutin, pour ne pas s’en prendre une de la part de son ancien collègue du gouvernement à qui tous ces ralliements d’éléphants du PS vont finir par faire perdre des voix ! Le "vote caché", c’est aussi ces 4 à 5 % d’électeurs qui n’osent pas dire qu’ils vont voter Fillon pour ne pas se faire insulter par leurs potes séduits par Macron. Et si c’était, surtout, la marge d’erreur dont se réclameront les sondeurs au lendemain du 23 avril ?

17/10/2016

Et les électeurs de Hollande ?

hollande.jpgLes invraisemblables confidences de Hollande aux journalistes l’ont définitivement plombé auprès de ses propres électeurs de 2012. J’observe autour de moi qu’une grande partie de ceux-ci, alors aveuglés par leur détestation de Sarkozy, ne savent plus où se mettre, tant leur champion s’est avéré un mauvais président ! La plupart d’entre eux ne voudront pas prolonger cette erreur de casting pendant cinq nouvelles années. En traînant les pieds, bon gré, mal gré, ils voteront Mélenchon ou Montebourg au premier tour, puis Juppé au second. Ou ils s'abstiendront. Sauf, évidemment, si Marine Le Pen a fait un score élevé au premier tour : on ne va pas à la pêche quand la mairie du village est en feu…

16:18 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hollande, 2017, vote |  Facebook | | Lien permanent

27/03/2015

Forcer le peuple à voter ?

Vote-obligatoire2.jpgIl y a vraiment une partie de la classe politique qui a perdu le contact avec la population. Et qui ne manque pas d’air. Le résultat des départementales a fait resurgir furieusement, toutes tendances partisanes confondues, des Verts au FN, la vieille idée de rendre le vote obligatoire : Le peuple ne nous fait plus confiance, qu’on l’oblige à voter pour nous faire réélire, sous peine d’amende ! Non mais, pourquoi ne pas menacer de prison tous ces abstentionnistes coupables de lèse-majesté démocratique, pendant qu’on y est ? Ces élus déconnectés ne se rendent-ils pas compte qu’ils sont directement responsables de la désaffection de tant d’électeurs envers eux ?

05/02/2015

Quand c'est fini, n-i, ni-ni...

URNE.jpgLa classe politique est en train de se figer dans un conservatisme archaïque et mortel. Le débat sur le "ni-ni" en est un exemple désolant. Mais pourquoi diable faudrait-il impérativement se déterminer, à propos d’une élection locale, par rapport au fait de ne voter "ni PS, ni FN" ? Excusez-moi, les gars, mais si je suis hostile au PS et au FN, je ne vote ni PS, ni FN, et basta ! Le "front républicain" des socialistes, comme le "vote révolutionnaire" des trotskistes d'antan, sont d'aimables combines politiciennes à deux bandes qui exaspèrent les électeurs - lesquels, aujourd’hui, se fichent totalement des consignes de vote !

 

17:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : vote, fn, élections |  Facebook | | Lien permanent

30/08/2014

Hollande : le temps des regrets

Hollande-Sein.jpgLaurent Ruquier, dans une interview télé qui tourne sur internet, "regrette d’avoir voté Hollande". Il n’est pas le seul. Je croise beaucoup d’amis qui disent la même chose. A tout pécheur miséricorde. Mais puis-je émettre un vœu ? Ce qui serait extrêmement utile, pour la paix civile et la cohésion du pays, c’est que tous ceux qui regrettent d’avoir voté Hollande en 2012 admettent aussi, à voix haute, qu’ils regrettent aussi… d’avoir considéré ceux qui n’ont pas voté Hollande comme des connards, des fachos infréquentables, des réacs immondes, des enfoirés de première, des égoïstes, des homophobes ou des crétins irrécupérables. OK ?

23:50 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hollande, ruquier, vote, gauche |  Facebook | | Lien permanent

04/07/2014

IFOP : Pour qui votent Mouloud et Fatima ?

vote-musulm.jpgEn République, il n’y a ni blancs, ni noirs, ni maghrébins, etc. Ce qui interdit, chez nous, toute véritable sociologie électorale. L’IFOP a donc étudié les listes électorales prénom par prénom (les cathos appellent rarement leur fils Mouloud, et réciproquement) pour vérifier : qu’il y a une corrélation directe entre ce clivage ethnique et le vote des Français ; qu’en 2012, les "potentiellement musulmans" (sic) ont voté massivement pour Hollande ; mais que l'affaire du mariage gay en a fait basculer beaucoup, en 2014, dans l’abstention ; enfin, que le FN fait un carton là où les prénoms musulmans atteignent 16 % de la population, mais qu'il décroît ensuite. Voilà qui aide à décrypter certaines stratégies…

13:03 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : vote, musulmans, prénoms, islam |  Facebook | | Lien permanent

05/05/2012

Et demain, je voterai pour...

 Urne.jpg"Au premier tour, on choisit, au second on élimine". Je ne suis pas très sarkozyste, je déplore la récente droitisation de l’UMP, et je considère François Hollande comme un type plutôt raisonnable. Mais : 1) Je n’ai pas la moindre affinité avec une future majorité présidentielle socialiste constituée avec les amis de Jean-Luc Mélenchon et de Cécile Duflot. 2) Je n’ai aucune envie de faire le jeu de Marine Le Pen en contribuant à l’explosion de la droite républicaine. 3) Je me méfie furieusement d’un candidat qui déclare que "la démocratie sera plus forte que l’argent, la finance, les croyances et les religions". 4) Je voterai donc Nicolas Sarkozy. Des questions ?

20/04/2012

Le blues de l'électeur

MeetingBayrou.JPGCe que j’aime en Bayrou, c’est son discours réaliste. Ce que j’aime en Sarkozy, c’est sa maîtrise des sujets internationaux. Ce que j’aime en Hollande, c’est le principe de l’alternance. Ce que j’aime en Dupont-Aignan, c’est sa ténacité méritoire. Ce que j’aime en Marine Le Pen, c’est son humour décalé. Ce que j’aime en Mélenchon, c’est sa faconde jubilatoire. Ce que j’aime en Poutou, c’est sa désarmante spontanéité. Ce que j’aime en Nathalie Arthaud, c’est sa nouvelle coiffure. Ce que j’aime en Eva Joly, c’est son accent scandinave. Et alors je fais quoi, moi, dimanche, dans l’isoloir ? Je vous le dirai demain...

01/12/2011

Droit de vote et nationalité

urne.jpgSur le droit de vote des étrangers, je suis partagé. Débat artificiel ? Posture électoraliste ? Passons sur l'idée de lier le droit de vote au paiement de l'impot, qui est inepte : rétablir le suffrage censitaire serait une farce ! Plus sérieusement : la démocratie, depuis 1789, n'a jamais eu de réalité que dans le cadre de la nation. Inventer une citoyenneté hors du lien national a-t-il du sens ? Voyez, après 50 ans d'efforts, la difficulté d'imposer une démocratie proprement "européenne" ! N'est-il pas plus simple d'inviter celui qui habite en France et qui veut voter à devenir français ?