Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2017

Ce que ne fera pas François Hollande...

7788183431_francois-hollande-est-a-l-elysee-depuis-le-15-mai-2012.jpgJ’ai de la compassion pour François Hollande. L’ancien énarque devenu apparatchik puis président n’a rien trouvé d’autre, pour son avenir, que de présider une fondation financée par l’Etat. Dépenser l'argent des autres, peinard, comme d’hab ! Pourtant, j’avais plein d’idées pour lui, qui lui auraient ouvert les yeux sur la vraie vie : ouvrir un magasin ; créer une maquette ; inventer un prototype ; engranger une récolte ; fonder un garage ; conduire un camion ; animer un festival ; creuser une tranchée ; soigner un patient ; bétonner un trottoir ; dessiner un logo ; s'inscrire au chômage ; coordonner un chantier ; jouer sur une scène ; prospecter des clients ; réparer un robinet... Cet homme-là, le travail, c'est pas son truc !

 

07/05/2017

Une pensée pour François Hollande

affiche_hollande.jpgEn ce jour où l’on désigne son successeur, j’ai une pensée pour François Hollande. Que ressent-on quand on a gâché un mandat politique aussi crucial, raté tout ce qu’on avait promis de réaliser, divisé les Français comme jamais, gravement abaissé le prestige du président de la République, entraîné dans son impuissance toute la classe politique, provoqué la disparition du PS et ménagé un tel boulevard au FN ? Cela valait-il de consacrer trente ans de sa vie à conquérir un tel poste pour en sortir sous les huées ? Avoir été, et de loin, le plus mauvais président de la Vème République, le plus incapable, le plus détesté, le plus ridiculisé, est-ce que cela n’empêche pas un peu de dormir ?

24/04/2017

Ecrabouillé, le PS !

Hollande-Hamon.jpgL’actualité a plus d’imagination que ceux qui la commentent. Ainsi, qui aurait pensé en 2016 que la gauche traditionnelle, la gauche socialiste dite "non communiste", celle de Jaurès, Blum et Mitterrand, serait écrabouillée au premier tour des présidentielles de 2017 ? Il y avait bien eu ce précédent de juin 1969 où le malheureux Gaston Defferre, flanqué de Pierre Mendès-France, avait remporté 5,01 % des voix, mais le brusque départ du général de Gaulle, moins d’un an après mai 68, avait profondément bousculé le paysage ! La débandade de Benoît Hamon, elle, arrive à la suite d’un quinquennat où le PS, justement, était au pouvoir. Il dort bien la nuit, François Hollande ?

16/04/2017

Comment sauver le PS ?

macron rebsamen.jpgLu dans le Bien Public, sous la plume de François Rebsamen, la stratégie des amis de François Hollande pour sauver le PS et rester au pouvoir après la défaite de Benoît Hamon : rallier massivement Emmanuel Macron dans le cadre d’une "coalition de gouvernement" et, aux législatives, d’une "plateforme de gouvernement" liant les candidats uniques, socialistes ou non, qui composeront la future "majorité présidentielle". C’est logique, crédible, cohérent… même si c’est un retour à la IVème République, au régime des partis, aux combinaisons d’appareil et aux micmacs politiciens dont, précisément, la quasi-totalité des Français ne veulent plus !

10:00 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : macron, rebsamen, ps, hollande |  Facebook | | Lien permanent

29/03/2017

"Travailler, c'est trop dur..."

Hollande-714x476.jpgFrançois Hollande a fait une révélation bouleversante lors de son voyage en Asie du Sud-Est. Après son départ de l’Elysée, il n’exercera aucune activité dans le privé : "Je n’en avais pas avant, je n’en ai pas eu pendant, et je n’en aurai pas après". L’ex-apparatchik dont on soulignait que, de sa sortie de l'ENA à son élection, il n’avait jamais travaillé de sa vie, n’a donc aucunement l’intention de s’y mettre dans l’avenir. Au moins, il est cohérent. Et fidèle à ce que disait de lui Ségolène Royal, qui l'a bien connu, en septembre 2011 : "Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose que François aurait réalisée en trente ans de vie politique ?" Travailler pour gagner de l'argent ? Pouah !

28/03/2017

Les femmes et les éléphants d'abord !

Hollande-Macron.jpgSi tant de centristes hésitent à rallier Emmanuel Macron, c’est qu’ils ont peur d’y retrouver tous les ministres, conseillers et fidèles de François Hollande qui entourent déjà le seul candidat capable de les sauver de la noyade : Jean-Yves Le Drian, Barbara Pompili, Patrick Kanner, Thierry Braillard, Bernard Poignant, Jean-Pierre Mignard, François de Rugy, en attendant Ségolène Royal, Stéphane Le Foll, Harlem Désir et Jean-Vincent Placé, tous les responsables de ce quinquennat catastrophique montent, un par un, dans cet esquif improbable où rament déjà les Delanoë, Kouchner, Castro, Bergé, Minc, Hue et autres Attali. Ce n‘est ni un radeau de la Méduse ni une arche de Noé : c’est un canot de sauvetage accroché au flanc du Titanic !

13:42 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : macron, hollande, centre, hue, bergé |  Facebook | | Lien permanent

26/02/2017

Qu'est-ce que le "dégagisme" ?

dégagisme.jpgLe "dégagisme" est un nouveau concept politique né lors des révolutions arabes et adapté, chez nous, à la volonté populaire de "dégager" les sortants, les Sarkozy, Hollande, Juppé, Valls et consort. Pourquoi une grande partie de la population, gauche et droite confondues, veut-elle les "dégager" ? Parce que cette génération d'élus post-Mitterrand et post-Chirac a globalement aggravé la situation des Français sur le plan agricole, en matière de santé, dans le domaine scolaire et dans leur vie de tous les jours, alors qu’ils avaient été élus pour corriger et améliorer ladite situation. Le malaise actuel tient à ce qu’on n'est pas sûr que leurs successeurs aient bien compris le message…

16/02/2017

C'est la faute à Hollande

francois-hollande-portrait.jpgPourquoi le débat présidentiel s’est-il enlisé dans un fatras de polémiques sordides ? Parce qu’il n’y a plus personne, hélas, trois fois hélas, pour juger, en bien ou en mal, le quinquennat qui s’achève : le critiquer est parfaitement inutile puisqu’aucun candidat, même socialiste, ne s’en réclame ; et à quoi bon le défendre, puisque l’électorat, à l’évidence, veut passer à autre chose ? Cette situation inédite est malsaine. Comment peut-on, à gauche, expliquer qu’on va faire encore mieux ? Et à droite, promettre qu’on va faire le contraire ? Mieux que quoi ? Le contraire de quoi ? Comment progresser dans le vide, sans repère ni référence ni perpective, comme des poissons rouges dans un bocal ?

00:59 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hollande, bilan, quinquennat |  Facebook | | Lien permanent

30/01/2017

Attachez votre ceinture !

Nicolas-Sarkozy-Francois-Hollande-Manuel-Valls.jpgAttachez votre ceinture, l’accélération est vertigineuse ! Il y a un an, le plus fou d’entre nous aurait-il pu imaginer qu’en janvier 2017, la scène politique serait débarrassée de François Hollande, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Cécile Duflot et, depuis hier, Manuel Valls ? Que le favori de la présidentielle de 2017 serait un jeune inconnu nommé Emmanuel Macron ? Pis encore : que les deux partis sur lesquels repose la Cinquième République, le PS et les Républicains, après des primaires aussi envahissantes qu’assassines, verraient leurs deux champions sur le point d’être recalés au second tour de l’élection présidentielle ? Attachez votre ceinture, je vous dis !

11:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, valls, hollande, 2017, maceon |  Facebook | | Lien permanent

09/01/2017

Le jour où le PS s'est suicidé

aubry-royal.jpgRegardé hier, sur France 2, le documentaire politique proposé par Laurent Delahousse. Revu ce moment terrible dans la vie du PS, dont tous les dirigeants d’aujourd’hui furent complices ou témoins. Dans la nuit du 21 au 22 novembre 2008, les amis de Martine Aubry ont bourré les urnes du congrès de Reims pour empêcher Ségolène Royal, d’extrême justesse, de prendre la tête du PS et de se préparer à la présidentielle de 2012. La triche est manifeste. François Hollande, premier secrétaire sortant, va-t-il ordonner de refaire l’élection ? Comme la fraude plombe définitivement la candidature de Ségo, il reste muet. Cette indignité est, en réalité, l’acte fondateur du quinquennat qui s’achève.

 

18:24 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hollande, ps, aubry, royal, 2012 |  Facebook | | Lien permanent

03/12/2016

Un gigantesque Café du Commerce

YR Hollande.JPGC’est rigolo comme un événement politique aussi inattendu que la déclaration de François Hollande, jeudi soir, transforme soudain la sphère médiatique en un gigantesque Café du Commerce où des dizaines de journalistes, experts, éditorialistes, commentateurs et observateurs de tout poil passent un temps fou à dire qu’ils ne s’attendaient pas à ce coup de théâtre et qu’ils ne savent pas davantage ce qui va se passer maintenant ! Ce qui n’empêche pas les uns et les autres d’émettre les hypothèses les plus diverses, en répétant toujours les mêmes poncifs, sans preuves ni fondements, et en faisant beaucoup de bruit inutile avec leur bouche…

02/12/2016

Un terrifiant aveu d'échec

hollande.jpgMoi, je n’avais pas voté pour le candidat Hollande en 2012. Je n’ai donc pas à m’excuser en constatant qu’il a fait le parcours que beaucoup redoutaient : un quinquennat affligeant, une gouvernance désolante, une fin de mandat pathétique. On savait, pourtant, que ce petit apparatchik socialiste qui n’avait jamais rien fait de sa vie, n’était pas au niveau. Il n’a pas su rassembler les Français, il a laissé s’éparpiller la gauche, il a affaibli les institutions, il a dégradé la fonction présidentielle, il n’a fait aucune vraie réforme, il a laissé se désagréger l’Europe, il a donné de la France l’image d’un pays sans vision ni charisme. Triste bilan ! Son terrifiant aveu d’échec, hier soir, résonnait comme un glas.

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hollande, 2017 |  Facebook | | Lien permanent

26/10/2016

Mitterrand aurait eu cent ans

Mitterrand.jpgMitterrand aurait eu cent ans aujourd’hui. Que la vie politique se soit terriblement dégradée depuis trente ans, c’est une banalité. Que Mitterrand fût le "dernier homme politique français sachant écrire", c’est aussi une évidence, hélas. Mais que ces bouffées de nostalgie n’empêchent pas de rappeler que cet homme s’est aussi beaucoup trompé, comme je le raconte dans le chapitre 15 des Secrets du Kremlin à propos de la Pologne, de la chute du Mur et de la fin de l’URSS [le livre sort jeudi en librairie]. Bon, il faut être juste : qui diable s’intéressera, dans trente ans, aux erreurs diplomatiques de François Hollande à propos de l’Ukraine et de la Russie ?

17/10/2016

Et les électeurs de Hollande ?

hollande.jpgLes invraisemblables confidences de Hollande aux journalistes l’ont définitivement plombé auprès de ses propres électeurs de 2012. J’observe autour de moi qu’une grande partie de ceux-ci, alors aveuglés par leur détestation de Sarkozy, ne savent plus où se mettre, tant leur champion s’est avéré un mauvais président ! La plupart d’entre eux ne voudront pas prolonger cette erreur de casting pendant cinq nouvelles années. En traînant les pieds, bon gré, mal gré, ils voteront Mélenchon ou Montebourg au premier tour, puis Juppé au second. Ou ils s'abstiendront. Sauf, évidemment, si Marine Le Pen a fait un score élevé au premier tour : on ne va pas à la pêche quand la mairie du village est en feu…

16:18 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hollande, 2017, vote |  Facebook | | Lien permanent

15/09/2016

Des "confidences" stupéfiantes

Confid-Holl.jpgJe reste abasourdi devant le cynisme dont fait preuve François Hollande à la page 54 du livre des journalistes André et Rissouli : "Un journaliste, même un bon journaliste, on peut toujours le guider, l’orienter. Il suffit de lui donner le bon angle, la bonne information, parfois même une information bidon, ça fonctionne !" Je sais les faiblesses du métier de journaliste, et je ne vais pas m’insurger contre le fond du propos. Mais un tel mépris pour les journalistes politiques dans la bouche d’un chef d’Etat, c’est du jamais vu ! Mes confrères le feront-ils remarquer au candidat Hollande lors des interviewes à venir, ou s’écraseront-ils comme des carpettes... au risque de lui donner raison ?

07/09/2016

Hollande, décidément, n'est pas Mitterrand

Mitt-Holl.jpgOn les entend encore, les anciens ministres et collaborateurs de François Mitterrand (les Lang, Badinter, Dumas, Guigou, Vedrine et autres Attali), vanter avec émotion les mérites de leur grand homme sur les plateaux télé, dans des livres, etc. Avec François Hollande, c’est tout le contraire : on ne compte plus les ministres qu’il a nommés depuis 2012 (et pas seulement les Montebourg, Hamon, Taubira, Duflot ou Filippetti) qui le traitent de nul et critiquent tout ce qu’il a fait ! Cette peu glorieuse différence est significative : en 1995, Mitterrand est entré dans l’Histoire, alors qu’Hollande, en 2017, va quitter l’actualité…

06/09/2016

Le Grand Commentateur de lui-même

Hollande-presse.jpgA force de ne rien voir venir, depuis 2012, on se demandait ce que François Hollande faisait à l’Elysée. Maintenant, on sait. Il recevait des journalistes, à longueur de journées, et commentait avec eux, pendant des heures, son propre quinquennat. Après Conversations privées avec le président d’A. André et K. Rissouli (Albin Michel), on va voir sortir en librairie Un président ne devrait pas dire ça... de G. Davet et F. Lhomme (Stock), puis Ça n’a aucun sens d’E. Freyssenet (Plon), fruits d’une centaine d’entretiens (!!) accordés par Hollande aux auteurs de ces trois ouvrages. Lesquels finiraient par nous faire croire, du reste, que le mandat de François Hollande est déjà terminé - mais n’est-ce pas le cas ?

31/08/2016

Un peu d'espoir ne peut pas nuire

macron.jpgNous venons d’assister au décollage d’une fusée dont personne ne peut affirmer qu’elle atteindra son orbite. Macron est peut-être trop jeune, trop fragile, trop seul, trop centriste, l’avenir le dira. Son pari est qu’Hollande, qu’il connaît bien, ne se représentera pas. Si c’est le cas, on ne peut rien exclure. Il sait, Macron, que les Français sont terrifiés à l’idée de revoir en 2017 les mêmes Sarkozy, Hollande, Le Pen et consort leur promettre, juré, craché, qu’ils réussiront demain tout ce qu’ils ont raté hier. Macron incarne, de fait, l’espoir d’un renouvellement de la classe politique, d’une modernisation du logiciel étatique, d’un retour au bon sens économique et social. A suivre !

10:29 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : macron, 2017, hollande, politique |  Facebook | | Lien permanent

07/08/2016

Hollande réélu en 2017 ?

hollande-rio.jpgDans l’avion qui le ramenait du Brésil, François Hollande a tranquillement expliqué aux journalistes qui l’accompagnaient la clef de sa stratégie pour 2017. Pour lui, c’est clair : 1) On n’est jamais élu sur un bilan, mais sur un projet pour l’avenir : son premier mandat n’aura donc aucune importance à l’heure du scrutin présidentiel. 2) En France, l’économie ne joue qu’un rôle marginal, surtout à l’heure de la menace terroriste : les électeurs choisiront entre le candidat de gauche protecteur de la démocratie (lui, en principe) et une forte tentation autoritaire menaçant les libertés (la droite et l’extrême droite). Tout le reste, à l’entendre, est littérature. Et s’il avait raison ? 

07/07/2016

Questions aux "élites"

648x415_affiches-campagne-consultation-dame-landes.jpgLes élites dans le collimateur ! Les "élites", ce sont les 3 % de dirigeants politiques, responsables économiques, animateurs médiatiques, éditorialistes patentés et artistes en promo qui sont au-dessus du populo parce qu’ils passent à la télé. Et qui sont incapables de répondre, en effet, aux questions que se pose le susdit populo. Un exemple : l’Angleterre a décidé clairement de quitter l’Union européenne, pourquoi y est-elle encore ? Un autre : un référendum a dit nettement oui à l’aéroport Notre-Dame des Landes, pourquoi les "zadistes" occupent-ils toujours le site ? Un dernier, pour la route : Hollande a été un président notoirement exécrable, comment peut-il sérieusement se représenter ? Muettes, là-dessus, les élites !

23:02 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : élites, peuple, brexit, hollande |  Facebook | | Lien permanent