Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2013

Diviser les hommes ou les rassembler ?

 alsace.jpgAu fond, il n’y a qu’une alternative en politique : diviser les hommes ou les rassembler. Pendant que la nation se désagrège à propos du mariage homo et alors que le PS entend dynamiter le découpage cantonal du pays avant les élections de 2014, il est des élus de la République qui, eux, font avancer les choses dans le bon sens. En Alsace, après de longs et difficiles palabres, le Conseil régional et les deux Conseils généraux se sont mis d’accord pour créer un Conseil d’Alsace unique remplaçant les trois assemblées actuelles. Le 7 avril, les Alsaciens seront consultés là-dessus par référendum. Tout laisse penser qu’ils diront oui. Il y aurait donc des raisons de ne pas désespérer de la politique ?

19/12/2012

Des territoires plus égaux que d'autres

 Vallaud-Belkacem.jpgDédié à la ministre de "l’égalité des territoires" : le tout récent rapport de l’Insee sur les "bassins de vie" révèle qu’au sud de Paris, en termes d’équipements, la première zone défavorisée, en jaune clair sur la carte, dans le nord e la Bourgogne, est… ma région, la Puisaye-Forterre. On comprend que les habitants de cette zone, déjà frappée par la désertifiation médicale, enragent de voir leurs impôts régionaux contribuer à la piscine olympique ou au tramway de Dijon, à 200 km de chez eux. Tiens, à ce propos, j'ai une bonne nouvelle : les habitants de la région d’Héry, dans l’Yonne, ont l’ADSL depuis la semaine dernière. Le progrès fait rage !

08/10/2012

Parité, quand tu nous tiens !

 parité.jpgJe sais que cela ne passionne pas les journalistes parisiens, mais je dois corriger mon blog d’hier sur la décentralisation. Il faut être juste, Hollande a quand même lancé une idée nouvelle dans ce débat fantôme. Le problème est qu’elle est complètement idiote. Elle consiste à diviser par deux le nombre des cantons pour y élire des "tickets" homme-femme. Pourquoi pas des tickets jeune-vieux, ou valide-handicapé, ou riche-pauvre, ou homo-hétéro ? Mêler le politiquement correct à la bonne marche de nos territoires, surtout en milieu rural, c’est la porte ouverte à la magouille, à la complexité et à l’incompétence. Une idée inepte, vraiment !

07/10/2012

L'immobilisme, c'est maintenant !

 décentralisation.jpgJ’ai suivi d’une oreille inquiète, cette semaine, les "états généraux de la démocratie territoriale". Je connais un peu le sujet. Or, je n’ai pas entendu la moindre idée neuve, originale ou ambitieuse : ni sur les structures, ni sur les compétences, ni sur les ressources, ni sur les personnes. On papote. On dilue. On diffère. On enterre. Après avoir torpillé la réforme des conseillers territoriaux parce qu’elle était signée Sarkozy, la gauche au pouvoir a un objectif clair : surtout, ne toucher à rien ! Les 550.000 élus locaux et les innombrables fonctionnaires qui leur sont attachés peuvent dormir tranquille : l’immobilisme, c’est maintenant !

08/03/2012

Touchez pas au mille-feuilles !

régions.jpgLe discours prononcé à Dijon par François Hollande sur la décentralisation n’a pas eu beaucoup d’échos. Pas sexy, pas people, pas parisien ! Dommage. J’en retire, moi, qu’il n’est plus question de supprimer le département ni de diminuer le nombre des communes : les 400.000 élus locaux, c’est sacré ! Le PS veut même créer deux bidules en plus – un "haut conseil" des territoires et une "conférence" des exécutifs locaux. Non seulement on ne simplifie pas le fameux "mille-feuilles", mais on augmente encore le dispositif bureaucratique ! Gaston Defferre, reviens, ils sont devenus fous !