Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2019

Le coup d'Etat d'un juge lyonnais

juge.jpgA-t-on assez commenté la prise du pouvoir républicain par ce juge qui, à Lyon, a relaxé les activistes ayant décroché les portraits du chef de l’Etat dans une mairie de la ville ? Les coupables, a-t-il dit, se trouvaient dans un légitime "état de nécessité" face à l’inaction de l’Etat contre le réchauffement climatique et face au "dialogue impraticable entre le président de la République et le peuple". Texto ! Voilà un type qui, parce qu’il a réussi le concours de la magistrature, se croit plus légitime que les responsables élus du pays, et, tout seul dans son petit tribunal, décrète que la "désobéissance civile" est désormais un principe constitutionnel ! Au secours !

10:17 Publié dans Blog | Tags : juge, etat, lobbies, gauchistes, droit | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/07/2019

Un "Grenelle", quelle bonne idée !

rue_de_grenelle.jpgOn a échappé au "Grenelle de la canicule", au "Grenelle des noyades", au "Grenelle du baccalauréat", au "Grenelle des commissariats", mais on n’échappera pas, à l’évidence, au "Grenelle des violences conjugales". La référence mythique (déjà reproduite en 2007 dans un "Grenelle de l’environnement"), c’est la fameuse réunion de la rue de Grenelle qui, en juin 1968, avait mis fin aux événements de mai en augmentant le SMIG, hop, de 35 % ! Un "Grenelle", c’est magique, cela règle tous les problèmes. Sauf qu’aujourd’hui, l’Etat est endetté jusqu’à l’os. Et que le seul "Grenelle" utile serait… un "Grenelle de la dette" !

21:48 Publié dans Blog | Tags : grenelle, schiappa, etat, dette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/07/2019

Supplique à notre bon roi

féminicide,Etat,monarchie,Macron,Robin

La France, dans la tête des Français, est toujours une monarchie. Il est frappant de constater que la moindre manif de soutien aux femmes victimes de violences finit toujours par une adresse à notre monarque pour lui demander de consacrer à leur cause un peu du trésor royal. Je ne dis pas qu’il faille se satisfaire des violences faites aux femmes, évidemment, mais qu’il est illusoire de penser qu’on fera avancer le schmilblic – sur ce sujet comme sur tant d’autres –  en "exigeant" du chef de l’Etat qu’il saisisse sa baguette magique et prélève "un milliard" (sic) sur sa royale cassette, là, comme ça, pour régler le problème, hop !

03/07/2019

A quoi sert l'Etat ?

tousuniscontrelahaine.jpgLe gouvernement est au taquet. Après la campagne contre les noyades, après les avertissements alarmistes sur la canicule, voilà le retour… des violences faites aux femmes ! Plus l'Etat s’avère incapable de régler les vrais problèmes de la collectivité (chômage, transition écologique, immigration, impôts, hôpitaux publics, armée, prisons, terrorisme), plus il s’agite sur les sujets dits "de société" : franchement, est-ce bien au gouvernement de s’occuper des fake news dans les médias, de l’homophobie dans le sport, des 80 km/h à la campagne, des propos haineux sur les réseaux sociaux ou de l’interdiction de la fessée ?

01/07/2019

On a eu chaud !

canicule.jpgEn cette fin de canicule, la Direction générale de la Santé (DGS) n’a noté "aucun signal d’excès de mortalité" : un couvreur imprudent ici, un cycliste inconscient là, rien de plus. Et plutôt moins de noyades que les années passées. Pour mémoire, la canicule de 1636 avait causé 500.000 morts ; celle de 1718, 700.000 ; celle de 1911, 40.000 ; celle de 2003, 15.000. On se demande encore pourquoi, cette année, l’Etat, le gouvernement et les médias se sont mobilisés à ce point, toute la semaine, à grands renforts de messages cataclysmiques, pour rappeler aux débiles que nous sommes… que l’été, attention, gaffe, vigilance, il fait parfois très chaud !

23:16 Publié dans Blog | Tags : canicule, etat, été, météo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/06/2019

Heureusement que l'Etat est là !

noyade.jpgHier, le gouvernement a lancé une campagne nationale pour attirer l’attention des Français sur les risques de noyade pendant les vacances. Ce n’est pas une blague. Il y a eu 400 accidents par noyade l’an dernier : il était donc urgent que l’Etat, qui n’a que ça à faire et qui ne sait pas quoi faire de l’argent des impôts, s’empare de cette cause-là. Certes, il y a environ cent mille ans que les hommes ont compris le danger de se baigner dans une rivière sans savoir nager. Etait-il donc si urgent de le rappeler aux Français, cet été, à coup de clips vidéo ? La prochaine campagne des pouvoirs publics, sera-ce pour expliquer qu’à force de jouer avec des allumettes, on se brûle ?

22:50 Publié dans Blog | Tags : etat, noyade, impôts | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/02/2019

CGT : la faute à l'Etat !

cgt.jpgTombé ce matin sur un pitbull de la CGT qui hurlait dans le poste – mais pourquoi crient-ils dans les micros ? – que l’échec des négociations entre syndicats et patronat sur l’assurance-chômage étaient dues, évidemment, à Macron, et que c’était à l’Etat de prendre les décisions qui fâchent ! Ben tiens ! L’Etat, l'Etat, l'Etat, toujours l’Etat ! Et si la CGT, qui représente 1 % des travailleurs du privé, vivait au moins des cotisations de ses membres, et non des subventions des pouvoirs publics ? Est-il normal que les habitants de Dijon déboursent 100.000 euros (!) pour financer le prochain congrès de la CGT, à Dijon, en mai prochain ?

10:06 Publié dans Blog | Tags : cgt, syndicats, dijon, etat, macron | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/01/2019

Quand les bornes sont franchies...

jouanno.jpgTravailler moins pour gagner plus. Il y a au moins quelqu’un qui a mis cette devise originale en pratique, c’est l’ancienne secrétaire d'Etat sarkozyste Chantal Jouanno, qui a renoncé à piloter le "grand débat" voulu par le gouvernement… tout en gardant son titre de présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP) qui lui vaut de toucher un salaire exorbitant de 14.666 euros brut par mois ! Mais comment voulez-vous que les braves gens de mon coin, qu’ils revêtent ou non un gilet jaune, ne soient pas excédés, voire écœurés, par ce type de comportement et par ce genre de privilège ? Rien ne justifie, de nos jours, un salaire pareil à un tel poste. Alors, en plus, si c’est pour ne pas faire le job !

02/01/2019

Besoin d'argent, là-haut ?

Euros.jpgAttention, question taboue ! Pourquoi est-ce l’Etat, en France, qui finance le sport, activité catégorielle s’il en est ? Pourquoi est-ce au contribuable, même s’il n’est pas sportif, de subventionner les fédérations sportives, les clubs, les compétitions, les stades, les piscines - et non aux grands intérêts privés, et Dieu sait qu’il y en a dans le sport ! Un rapport vite enterré, en 2016, chiffrait la dépense publique (Etat, régions, municipalités) en faveur du sport à… 16,8 milliards d’euros ! Par an ! Combien d’hôpitaux, de maternités, de commissariats ou de prisons pourrait-on construire avec une somme pareille ?

10:55 Publié dans Blog | Tags : budget, sport, etat, impôts | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/12/2018

Une drôle de pétition

pétition.jpgCompliquée, cette affaire de pétition numérique recueillant près de 2 millions de clics pour assigner l’Etat à prendre des mesures dans le sens de la transition écologique ! D’abord parce qu’elle va exactement à l’encontre de la première revendication des "gilets jaunes" qui se sont mobilisés contre la taxe carbone. Ensuite parce qu’elle va se heurter à la séparation des pouvoirs, fondement de la démocratie, quand des juges (pouvoir judiciaire) prétendront dicter leur conduite à des ministres (pouvoir exécutif). Enfin parce que personne, absolument personne, dans ce pays endetté jusqu'à l'os, n’émet la moindre idée quant aux moyens de financer tout ça !

08:48 Publié dans Blog | Tags : pétition, écologie, juges, etat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/12/2018

Les fonctionnaires contre l'Etat ?

fonctionnaires.jpegTout le monde a compris que Macron et son gouvernement devaient répondre en urgence à une révolte aussi subite et dangereuse que celle des "gilets jaunes". Tout le monde a admis que les forces de l’ordre, après une telle épreuve, avaient bien mérité un bonus. Coût pour l’Etat (c’est-à-dire pour nous tous) : 10 à 15 milliards d’euros, au bas mot, ce qui est catastrophique pour le pays. Mais que les syndicats de fonctionnaires se réveillent après la bataille et exigent que l’Etat (qu’ils sont censés servir) creuse encore le déficit de 5 milliards à leur seul profit, comme ça, hop, sans raison, cela risque fort... de n’être pas compris par grand monde !

04/08/2018

Quelles priorités pour l'Etat ?

gouvernement.jpgPendant leurs vacances, j’invite humblement les ministres à réfléchir au rôle de l’Etat dans la société d’aujourd’hui. Dans mon coin de Bourgogne, quand les habitants constatent qu’on condamne une maternité, qu’on supprime un service d’urgences, qu’on ferme encore un bureau de poste, qu’on ferme aussi le guichet des impôts de leur chef-lieu, qu’on leur impose de rouler à 80 km/h, qu’on défigure leurs paysages en autorisant de nouveaux champs d’éoliennes et qu’on abandonne à leur sort les derniers agriculteurs du cru, souffrez qu’ils s’énervent en voyant le gouvernement passer l’essentiel de son temps sur le harcèlement sexuel, les fake news, la PMA ou la réduction du nombre des députés !

30/05/2018

Il faut lire Colosimo

917SnLcbTCL.jpgPlongé dans le gros livre de Jean-François Colosimo, Aveuglements (Cerf), qui me change des petits essais politico-sociétaux qui racontent tous un peu la même chose. Le sous-titre ("Religions, guerres, civilisations") exprime l’ambition de l’ouvrage. Il faut même s’accrocher, parfois, tant la matière est riche. Que reste-t-il de la politique quand on en a extirpé la religion ? Quelle est la filiation entre la terreur professée par Daech et celle qui changea l’histoire du monde en 1793 ? En quoi la modernité mène-t-elle au nihilisme ? Comment imaginer comprendre son époque si on croit que Dieu est mort ? Passionnant…

05/01/2018

L'Etat contre les "fake news" ?

fake news.jpgEst-ce à l’Etat d’interdire les fausses nouvelles ? La réponse est non. D’abord parce qu’un Etat, ça ment comme ça respire. Ensuite, un Etat qui impose sa vérité, cela s'appelle une dictature. Le rôle de l’Etat, c’est de garantir l’indépendance des juges qui, en France, depuis la loi de 1881, caractérisent et sanctionnent "la publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler". J'ai une idée : et si on appliquait la loi ?

14/12/2017

Un gâchis historique

zadistes.jpgL’affaire Notre-Dame-des-Landes est pliée. Entre plusieurs mauvaises solutions, Macron va choisir la moins pire : on va développer l’ancien aéroport, et on va virer les Zadistes. Le Grand Ouest n’aura pas son aéroport international, et force reviendra à la loi. Mais qui s’excusera jamais pour ce formidable gâchis, ce mépris des élus locaux, cette désinvolture démocratique, cette lâcheté face aux extrémistes, cet abandon des lois de la République, ce recul de l’Etat ? Sarkozy, Fillon, Hollande, Ayrault, Valls ? N’est-ce pas pour cette impéritie générale, au fond, que tous ces dirigeants-là ont été "dégagés" par le peuple ?

04/03/2017

L'Etat, quelle importance ?

ministres.jpgL’info a fait trois-quatre lignes, ici ou là, pas plus : Axelle Lemaire a quitté le gouvernement pour aller faire campagne, elle a été remplacée par Christophe Sirugue. Christophe qui ? Pour aller faire quoi ? Aucun intérêt. Quelle importance, aujourd’hui, un poste de ministre de la République ? Qui s’intéresse aux titulaires quasi inconnus de ministères dont l’impuissance est notoire ? Sur les grands sujets, un ministre n’a souvent aucune prise, il se console en laissant son administration (qu’il contrôle plus ou moins) pondre de nouvelles normes (dictées ou non par l’Europe) dans son secteur, qui seront d’ailleurs rarement appliquées. La déliquescence de l’Etat, ce n’est pas un problème ?

01/01/2017

Rappelez-moi à quoi sert l'Etat ?

fessee-1.jpgCe quinquennat avait commencé par le projet de loi sur le "mariage pour tous" qui a profondément et durablement divisé les Français. Il se termine, très significativement, par l’interdiction de la fessée. Comme si l’Etat, de nos jours, n’avait pas de tâche plus importante que de s’en prendre à la famille (lieu des dernières solidarités horizontales et verticales) et à l’autorité parentale (dont l’effondrement explique une partie de nos problèmes sociaux). Une citation, à ce sujet : "Les fessées m'ont enseigné la différence entre le bien et le mal, et ont fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui". C’est Usain Bolt qui écrit cela dans son autobiographie. Mais que fait la police jamaïcaine ?

 

16/11/2016

Où est passé l'Etat ?

nd landes.jpgL’affaire de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes restera dans les annales comme la plus invraisemblable démonstration de l’impuissance de l’Etat socialiste à faire respecter à la fois la décision des élus locaux et le droit de la République. Quand on pense que les deux Premiers ministres nommés par le président François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls, ont été les plus chauds partisans de cet aéroport, et qu’ils n’ont rien fait d’autre que de laisser pourrir la situation ! Comment voulez-vous que les citoyens et les électeurs du reste du pays accordent la moindre confiance à des dirigeants aussi incapables, aussi confus et aussi indécis ?

14/11/2016

Dénoncer le populisme... ou le combattre ?

poste.jpgIl ne sert à rien de dénoncer le populisme à la télé, comme le font doctement tant d'hommes politiques, il faut le combattre ! Et ce n’est pas en moralisant, mais en agissant qu’on le fera reculer. Un exemple parmi tant d’autres : que font les hommes qui prétendent nous gouverner pour empêcher La Poste de relancer sa politique aussi suicidaire qu’irresponsable de fermetures et de restrictions d’ouverture de centaines de bureaux de poste, et de suppression de tournées de facteurs ? Si l’Etat souverain ne sert pas à endiguer la désertification accélérée de nos campagnes, voire de nos quartiers périphériques, mais, bon sang, à quoi sert-il ?

09/08/2016

Quand l'Etat s'en tamponne

déserts med.JPG"Les déserts médicaux gagnent du terrain" : cette Une de l’Yonne Républicaine m’a sapé le moral. Voilà dix ans que je m’évertue à expliquer que le taux de désertification médicale est la principale cause de la hausse du vote FN dans les départements ruraux. Aucun ministre de la Santé de gauche ou de droite, de Mme Bachelot à Mme Touraine, n’a jamais pris ce gravissime dossier à bras-le-corps : or, le sentiment d’abandon des braves gens quand ils n’ont plus ni généraliste, ni gynéco, ni ophtalmo à l’horizon est bien plus important, en termes électoraux, que tous les piapias politiciens, pour ou contre Marine Le Pen, à la télé ! Mais je vois bien que je crie dans… le désert !

13:46 Publié dans Blog | Tags : désert médical, etat, santé, fn | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |