Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2021

Impuissants, les politiques !

2000005628365.jpgSi la masse des Français ne croit pas un mot des promesses électorales qui saturent leurs écrans, c’est parce que ce n’est pas là que se joue leur avenir. Prenez l’exemple de mon coin de Puisaye, dans l’Yonne. Si les trésoreries de Toucy, Saint-Fargeau et Charny ferment définitivement cet automne, c’est la faute à qui ? Si la piscine de Charny (5.000 habitants) est fermée depuis trois ans, c’est la faute à qui ? Si, dans ce dramatique désert médical, le SAMU d’Auxerre est supprimé contre l’avis de tous les élus locaux, c’est la faute à qui ? Sur le terrain, les gens savent bien que ce ne sont pas les politiques qui gouvernent – étonnez-vous qu’ils s’abstiennent aux élections !

16/06/2021

Des élus, pour quoi faire ? (3)

elus....jpgAu soir des élections régionales et départementales du 20 juin, entendez-vous déjà les commentaires convenus des éditorialistes et des hommes politiques, catastrophés par le fort taux d’abstention ? Mais qu’ont fait les dirigeants du pays, depuis vingt ans, pour raviver la démocratie locale, réduire le poids de la technocratie, dialoguer avec les élus ? De Chirac à Macron, ils ont réduit les pouvoirs des départements, fusionné les régions, renforcé le poids des administrations et concentré tous les pouvoirs à Paris ! Si les élus locaux, de plus en plus, obéissent aux ordres des préfets, à quoi sert-il de les élire ?

10/04/2021

ENA : Feu sur l'état-major !

21529036lpw-21530135-article-jpg_7829500_660x281.jpgPour endiguer la colère des Gilets jaunes, le président Macron avait suggéré, à la chinoise, de "faire feu sur l’état-major" en supprimant l’ENA, cette école que le monde entier nous envie depuis sa création en 1945 parce qu’elle forme une catégorie d’administrateurs de haut niveau, seuls capables de gérer un super-Etat devenu ingérable. Foin de toute démagogie, parions que l’ENA sera remplacée par une école formant des administrateurs de haut niveau, seuls capables de gérer un super-Etat devenu ingérable. Il restera à réformer l’essentiel : non pas l’ENA, mais… le super-Etat devenu ingérable !

16/12/2020

Ces réformes tellement inutiles !

ostrich-in-sand.jpgLa Cour des comptes vient de publier un premier bilan de la création des "métropoles" entre 2010 et 2015. Un bilan clairement négatif : réforme inutile, adaptation couteuse, conflits de compétences, confusion locale, surtout pour les petites métropoles (Brest, Dijon, Orléans, etc). Au fond, c’est la même chose que pour le regroupement des régions en treize "grandes régions", récemment démoli par la même Cour des comptes : réforme inutile, mise en place couteuse, conflit de compétences, confusion locale, etc. D'ailleurs, la réaction de l'Etat sera la même : on va soigneusement enterrer le rapport, comme d’hab !

25/11/2020

La jauge du dimanche

messe.jpgFranchement, ils n’en ratent pas une. Que des énarques réunis dans un palais de la République, à Paris, aient suggéré au président Macron qu’en raison du coronavirus, les offices religieux en France devraient désormais être limités à 30 personnes, sans faire le distinguo entre une petite chapelle rurale et une cathédrale, cela en dit long sur la technocratie française. L’Église catholique avait proposé dans son protocole un espace de 4 m2 autour de chaque fidèle et une occupation partielle de l’église au tiers de sa capacité habituelle : on pouvait discuter les termes… mais de là à sortir d’une calculette, comme ça, le chiffre 30, valable pour toutes les messes, chapeau !

22/11/2020

On progresse, là-haut, on progresse...

castex etc.jpgMieux vaut tard que jamais. L’appareil d’Etat, la technostructure, les énarques, les cabinets ministériels et même le Premier ministre, semble-t-il, ont commencé à écouter – oh, partiellement, certes – deux ou trois messages émis par la population : 1) On chope davantage le virus dans les endroits où on ne porte pas de masque. 2) Ce n’est pas dans les petits commerces de mon chef-lieu que la pandémie se propage. 3) Interdire la vente de livres et de jouets à l’approche de Noël est une aberration. 4) Les simples citoyens qui composent le peuple français ne sont pas tous des enfants immatures. Bon, il y aurait encore beaucoup à dire mais on progresse, là-haut, on progresse…