Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2010

Touche pas à ma commune !

 

Personne ne comprend plus rien à la réforme des collectivités locales. Ce flou n’est pas de bon augure. Un exemple ? Avez-vous noté que les sénateurs, à la mi-février, en pleine campagne régionale, ont subrepticement sabordé une réforme que la commission Balladur avait jugé nécessaire : le regroupement obligatoire des toutes petites communes dans des intercommunalités plus rationnelles et plus efficaces, dont les délégués – le maire et le premier adjoint de chaque commune – seraient élus au suffrage universel direct. Le Sénat a rejeté toutes ces fadaises ! En arrière toutes ! Est-ce pour que la France conserve, cocorico, davantage de communes que la totalité des 26 autres pays européens ? Ou parce que les sénateurs sont d’abord élus… par les maires des petites communes ?