Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2022

Macron, l'apprenti sorcier

35409721.jpgA force de se persuader qu’il n’y avait plus ni gauche, ni droite, Emmanuel Macron a provoqué la croissance d’une extrême-gauche et d’une extrême droite qui l’ont dépossédé du pouvoir ! L’habile tacticien de 2017, cinq après, s’est révélé un piètre stratège (comme on l’a vu, soit dit en passant, dans la 1ère circonscription de l‘Yonne). Cela n’aurait pas été dramatique s’il avait su s’entourer, mais il est clair que cet homme-là ne fait confiance à personne, et s’entoure de ternes mais fidèles exécutants – sans vouloir être discourtois à l’égard d’Elisabeth Borne. Gouverner seul, aujourd’hui, n’est pas une option. N’est pas de Gaulle qui veut.

18/05/2022

Une super-techno contre la technocratie ?

elisabeth-borne-.jpgJe n’ai rien contre Elisabeth Borne, que je ne connais pas. Mais j’ai compris quelles étaient à la fois sa force et sa faiblesse : c’est une super-technocrate. Or l’emprise croissante de la technocratie sur les différents rouages de l’Etat – on le voit bien dans le domaine de la santé – est le problème n° 1 de notre société politique, et la cause de l’impuissance générale des élus dans la plupart des affaires publiques. Alors, une super-techno aura-t-elle le courage d’affronter cet Himalaya de problèmes concrets ? Ou régnera-t-elle sur tout ce petit monde, de loin, à l’abri des tempêtes ?

17/05/2022

Une femme ! C'est une femme !

elisabeth-borne.jpegUne femme à Matignon ! Dingue, non ? A écouter les médias depuis hier, c’est l’événement de ce XXIè siècle. Et tous les commentateurs de rappeler à l’unisson l’expérience malheureuse d’Edith Cresson sous Mitterrand. Elisabeth Borne sera-t-elle victime, 35 ans plus tard, du même indécrottable machisme du milieu politique ? Et tous les éditorialistes d’insister sur sa fonction de "première ministre" (!) voire, comme sur RTL ce matin, de son passé de "haute fonctionnaire" (sic). Il y a des jours où j’ai du mal à supporter le conformisme de mes excellents confrères. Euh… de mes excellentes consœurs aussi, oups !