Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2017

L'info toujours menacée

reporter.jpgParaphrasant le célèbre slogan du Loto, mon vieil ami Jérôme Bonaldi disait naguère : "L’information, c’est pas facile, ça coûte cher et ça ne rapporte rien !" C’est pour cela, sans doute, que la présidente de France Télévision avait envisagé de s’en prendre cette année à deux emblématiques émissions, Envoyé spécial et Complément d’enquête. Elle a reculé. Tant mieux pour l’intelligence, pour la culture, pour la démocratie. Ira-t-elle jusqu’à orienter son couperet vers toutes les émissions minables, les séries débiles, les divertissements niais, les jeux crétins et les plateaux vulgaires qui font l’essentiel de la programmation du service public ? "Service public", tu parles !

05/11/2017

Du passé faisons table rase

RV mag.jpgUn coup d’œil, pour voir, au programme TV du 7 novembre 2017, jour anniversaire de la révolution d’Octobre, l’événement qui influa le plus sur l’histoire du monde (et de la France) tout au long du XXè siècle. A part le Staline de Daniel Costelle en fin de soirée sur France 2, pas une rétrospective, pas un débat, pas un téléfilm, pas l’esquisse d’un bout de commencement de programme historique ou pédagogique. Pour la télévision française, l’épopée communiste et ses 80 millions de morts, Lénine, Trotski, Thorez, Marchais, tout ça, c’est un mauvais souvenir, un remords un peu flou : mieux vaut ne pas rouvrir les poubelles de l’Histoire !

30/08/2017

L'argent n'a pas d'odeur

Raquel.jpgOn se rappelle la volée de bois vert reçue par Pierre Arditti quand l’acteur, clairement engagé à gauche, avait fait, pour un gros paquet de pognon, la pub du Crédit Lyonnais ! A une moindre échelle, l’arrivée de Raquel Garrido comme pigiste sur C8 fait hurler de rire les journalistes qui constatent que la porte-parole du candidat "insoumis" Jean-Luc Mélenchon, épouse du camarade Alexis Corbière, est désormais payée... par Vincent Bolloré ! Tiens, à propos, quelqu’un a-t-il prévenu Aurélie Filippetti, recrutée comme pigiste par RTL, qu’elle est désormais rémunérée par RTL Group, une multinationale basée au Luxembourg et propriété du géant capitaliste allemand Bertelsmann ?

25/05/2017

Images du monde

2048x1536-fit_rencontre-entre-emmanuel-macron-donald-trump-bruxelles-25-mai-2015.jpgEst-ce parce que les journalistes politiques, épuisés, ont fait le pont ce week-end ? On dirait que la télé s’ouvre soudain sur la planète ! Les images de Donald Trump à Jérusalem, puis à Rome chez le pape, celles de la rencontre Trump-Macron à Bruxelles, en attendant la réception de Poutine à Versailles lundi, sont rafraichissantes ! Ainsi, notre monde ne se limite pas aux révélations du Canard Enchaîné sur le ministre Richard Ferrand ou aux bisbilles entre Marine Le Pen et Florian Philippot ? Il y aurait donc, en dehors de chez nous, des problèmes de terrorisme, de pollution, de migrations, de pauvreté et de violence que des chefs d’Etat s’efforcent de régler par la diplomatie ? Incroyable !

24/05/2017

Intouchable, Hanouna ?

Cyril-Hanouna.jpgLe plus terrible, dans l’affaire Hanouna, c’est de voir à quel point les questions d’argent et les rapports d’influence, à la télévision, l’emportent sur toute éthique. Quelle importance, la vulgarité et le mépris, l’homophobie et la veulerie, l’inculture et la bêtise, quand des millions d’euros sont en jeu ? Le ressort de la télévision, c’est la pub. Et la vulgarité attire la pub. On voit bien qu’Hanouna, dont dépendent le sort de la chaîne C8 et le revenu de nombreux animateurs, est quasi-intouchable. Ah ! S’il s’était agi de Christine Boutin, d’Alain Finkielkraut, d’Eric Zemmour ou de François Fillon, je ne vous dis pas à quel hourvari meurtrier on aurait assisté !

21/01/2017

Journalisme ou bavardage ?

LCI-Trump.jpgL’investiture de Donald Trump aura été un révélateur pour les chaines de télé : autant on peut constituer un plateau pour commenter les primaires du PS en invitant à peu près n’importe qui, autant un sujet rare ou complexe comme l’arrivée de Trump à la Maison Blanche demande davantage de rigueur : il faut des journalistes qui aient pris le temps de travailler le sujet, et des invités qui le connaissent à fond (comme Anne Toulouse, Laure Mandeville ou Nicole Bacharan). Fastoche ? Que nenni ! On a vu à quelques incidents, vendredi, sur LCI, sur BFM-TV ou sur France Info, que ce n’était pas si simple, et qu’il ne suffisait pas de réunir une poignée d'invités autour d’un animateur pour faire du bon journalisme…

08/11/2016

Bite, baise, chatte et caca-boudin !

hanouna-cyril-matthieu-delormeau.jpgLa télévision est de plus en plus vulgaire. Du plateau de Laurent Ruquier au canapé de Michel Drucker, les animateurs et leurs invités rivalisent de blagues salaces, de mots grossiers et de vannes ordurières. Les humoristes autoproclamés, notamment, se régalent de pets, de touche-pipi et de bite-à-cul : chier, baise, chatte et caca-boudin, qu’est-ce qu’on se marre ! Est-ce être réactionnaire que de rappeler qu’à la génération précédente, ni Raymond Devos, ni René Goscinny, ni Robert Lamoureux, ni Jacqueline Maillan, ni Bourvil, ni Sempé, ni Louis de Funès, ni Fernand Raynaud n’ont jamais proféré le moindre gros mot ?

19/09/2016

Politique : on touche à l'absurde !

montebourg.jpgL’incident qui a plombé l’émission politique de Laurence Ferrari (sur C8) dont la vedette, Arnaud Montebourg, était déjà engagée dans une autre émission politique (sur France 2), n’est que le premier d’une longue série : les chaines de télé et de radio, devenues folles, ne font plus qu’interviewer des hommes politiques sur ce qu’ont déclaré d’autres hommes politiques sur d’autres chaînes de télé et de radio, en espérant être reprises dans les autres émissions politiques, dans une concurrence aussi effrénée qu’absurde. Qu’apportent au débat citoyen ces centaines d’émissions inutiles, superficielles et redondantes ? Rien. Que dalle. Du bruit. Du superfétatoire. Du vide.

 

05/09/2016

I love French Television !

actuality.jpgLa télévision joue un rôle primordial face aux menaces qui pèsent sur les Français, leur culture et leur mode de vie. Le 19 août, ici même, je m’étonnais déjà que les dirigeants de chaîne manifestent tant de mépris pour la langue française, qui est pourtant un sacré facteur d’unité nationale : dans la ligne de Money Drop, The Voice ou Secret Story, la plupart des nouvelles émissions de TV sont baptisées en anglais ! Or, la situation empire : après Still Standing, Ninja Warior et Guess My Age, voici venir Actuality (sur France 2) et Punchline (sur C8) ! Quel responsable politique osera dénoncer cette lâcheté culturelle en arrivant sur le plateau d’une de ces émissions ?

 

03/07/2016

Rocard est mort ? Et alors ?

Michel-Rocard.jpgJe sais, on n’a pas idée de mourir un samedi soir de juillet, alors que les salles de rédaction quasi désertes ne s’occupent que de football. Heureusement que les chaînes d’info étaient là pour rendre largement hommage à l’un des plus importants hommes politiques de ce dernier demi-siècle ! Du côté du service public, si les journalistes du JT de 20 h sur France 2 et du JT du soir sur France 3 ont bien réagi, aucune chaîne de France Télévisions n’a été capable d’improviser une "spéciale" (il était pourtant facile de reporter le best-off éculé d’On n’est pas couché). Quant aux responsables des deux chaînes parlementaires, LCP et Public Sénat, ne leur dites pas que Rocard est mort, cela va leur faire un choc !

11:30 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : rocard, télévision |  Facebook | | Lien permanent

01/05/2016

Rien qu'une trève, s'il vous plaît !

duel.jpgAh ! Si quelques brins de muguet pouvaient freiner la dérive d’une société politico-médiatique qui ne valorise plus que le bashing, le tacle, le duel, l’insulte, la répartie, la médisance, le dérapage, le couac, le clash, le dézinguage, l'engueulade, la réplique, le coup de boule, la menace, la gifle, la castagne ! Allez, chiche, rien que ce dimanche, j'en appelle à tous les Mélenchon, Sébastien, Martinez, Hanouna, Valls, Sarkozy, Ruquier, Besancenot, Cambadélis, Moix, Montebourg, Le Pen, Le Pen, Le Pen, Morano, Ibrahimovic, Guillon, Rossignol, Debré, JoeyStarr, Genest, Duflot, Ménard, etc, etc. S’il vous plait, rien qu’une journée de gentillesse, d’amabilité, de bienveillance ! Et puis après, juré, on vous redonne la parole !

14/04/2016

Information, communication ou arnaque ?

hollande-jt.jpgA force de confondre constamment l’information et la communication, les élites médiatico-politiques se prennent les pieds dans le tapis ! Que deux des six "Français" invités à interroger François Hollande ce soir sur France 2 (un agriculteur et une syndicaliste) aient été rayés de la liste à la demande de l’Elysée est évidemment scandaleux. C’est surtout le signe que personne ne croit plus en rien, que le mot "citoyen" ne sert qu’à couvrir des petites manip’ électorales, et que la com’ du chef de l’Etat n’est plus que propagande et arnaque. Dans ce désastre éthique, il y a pourtant une raison de ne pas désespérer : aujourd’hui, tout est transparent, et les électeurs ne sont pas dupes. C'est toujours ça.

17/01/2016

Manuel Valls a bien joué

valls.jpgManuel Valls ne voulait pas aller chez Ruquier, de peur d’exposer l’Etat qu’il représente aux quolibets et aux vannes faciles des amuseurs publics prompts à dézinguer le premier politique qui passe. Puis, curieusement, il a changé d’avis. Il a eu raison. Chez Ruquier, hier soir, il a pu justifier longuement sa politique, sans être quasiment interrompu, et sans avoir à répondre à des questions gênantes (comme sa carte de vœux à 36.000 euros, qui était dans tous les journaux ce matin-là). Mieux : si Jean d’Ormesson l’a égratigné avec élégance, Gérard Darmon, lui, a reproché aux médias d’être si sévères à l’égard d’un homme aussi formidable ! Que ne ferait-on pas, à la télé, pour avoir le Premier ministre sur son plateau !

16/03/2015

Lire ou haïr, il faut choisir

zem-ruq.jpgJ’ai fait un rêve. J’ai rêvé que tous les animateurs télé qui crachent sur Eric Zemmour, qui font applaudir le public en l’insultant, qui le condamnent sur la foi de bribes d’interviews tronqués, se mettaient… à lire son livre ! Oui, je sais, un livre, c’est lourd, c’est du texte, c’est compliqué, il n’y a pas d’images, on n’éructe pas, on ne zappe pas, ce sont des raisonnements, des démonstrations, il faut y consacrer du temps, le poser, le reprendre, parfois aller chercher un mot dans le dictionnaire, réagir, réfléchir, relire un passage, nuancer un jugement, formuler une critique, puis une autre… Pffui ! C’est vrai, la haine, c’est plus facile.  

 

07/03/2015

Deux visions de la femme

soeur-mar.jpgAllumé deux fois la télé sur France 2, par hasard, en 24 heures. Hier soir, chez Frédéric Taddéi, tombé sur un débat abscons entre des féministes militant, si j'ai bien compris, pour l’indifférenciation sexuelle (elles employaient des mots trop compliqués pour moi). Et puis tout à l’heure, vu un "Envoyé spécial" réalisé par Yann Arthus-Bertrand sur sœur Marie-Thérèse (photo) et ses 54 orphelins, à Brazzaville, au Congo : des images magnifiques, des phrases simples, des valeurs fortes, des espoirs fous. Vertigineux contraste entre ces deux visions de la femme : d’un côté, la vanité stérile des nantis ; de l’autre, la force de l’amour et l’espérance du monde. Vive la télé.

22/02/2015

Où sont les femmes ? (air connu)

morano.jpgObscure secrétaire d’Etat du gouvernement socialiste, une certaine Laurence Rossignol vient de se faire connaître, le temps d’un tweet, en protestant contre le fait que tous les invités politiques des médias, ce dimanche, étaient des hommes : Le Guen, Mariton, Mélenchon, Cambadélis, Dupont-Aignan, Lang, Le Foll, etc. Je comprends votre rage, Madame la Ministre, mais, sauf votre respect, vous posez la question à l’envers : à la réflexion, ce n’est pas qu’il y a trop peu de femmes politiques sur les écrans, c’est qu’il y a beaucoup, beaucoup trop d’hommes politiques inutilement interviewés, le dimanche, sur les chaînes de télé ! 

11/02/2015

Marre de DSK !

DSK.jpgJe n’en peux plus, à chaque fois que j’allume la télé, d’entendre des journalistes interroger des experts pour savoir si Dominique Strauss-Kahn, à l’hôtel Carlton, avait payé avant la nana tarifée qu’il a prise par derrière (Jade), ou s’il avait rétribué après la nana pré-payée qu’il a prise par devant (Mounia). Trop, c’est trop. Surtout au moment où se joue, sur un fil, la paix en Europe : où sont les reportages sur la vie en Ukraine, sur ce qui divise vraiment ce malheureux pays, sur ce que pensent les jeunes Moscovites, sur le moral des soldats russes ? Ce déséquilibre de l’information devient indécent.

14/01/2015

"CRS, SS !"

mai-1968.jpgIl faudra du temps pour mesurer ce que la journée du 11 janvier 2015 a changé dans notre conscience collective, dont le langage est le révélateur. Des expressions mythiques ont été effacées des mémoires et des banderoles, comme "CRS-SS". D’autres, jusqu’alors proscrites, ont jailli sur le devant de la scène, comme "identité nationale". D’un coup on a remisé au placard des centaines de débats stériles, de réflexes archaïques et d’indignations mal placées. Bon, évidemment, à regarder la télé, on ne peut qu’être perplexe : le langage a changé, mais ce sont exactement les mêmes qui en ont le monopole…

25/10/2014

Ne lisez pas ces livres, scrogneugneu !

1867265-focus-wide.jpgAmis des livres, vous n’êtes pas troublés par ce qui se passe ? Dans toute la France, les deux livres les plus vendus par les libraires sont aussi les plus sévèrement décriés par la petite classe politico-médiatique parisienne : celui de Valérie Trierweiler et celui d’Eric Zemmour ! Comment se fait-ce ? Editorialistes, commentateurs et maîtres-penseurs seraient-ils unanimement dans l’erreur ? Mais non, évidemment, c’est le peuple qui déconne ! Surtout loin de Paris, où végètent des bouseux influençables, des incultes manipulés, des lecteurs immatures ! Je propose, par mesure de salubrité publique, de fermer d’urgence toutes les librairies de province.

24/05/2014

Un événement à la fois !

breaking-n.jpgL’actualité est exclusive. Un événement à la fois, et tant pis pour les autres ! Ce samedi, le festival de Cannes occupera tous les écrans. Dimanche soir, le scrutin européen prendra toute la place. Entre les deux, quelques heures de battement permettront de couvrir la visite du pape en Terre sainte : le représentant d’un milliard de terriens visitant le berceau de notre civilisation judéo-islamo-chrétienne, qui est aussi le principal foyer de guerre de notre époque, cela mérite bien quelques images. Sauf, bien sûr, si un fou tire sur l'Elysée, si Aznavour casse sa pipe, si Valérie Trierweiler tweete de travers, si Zlatan Ibrahimovic se tord la cheville ou si Léonarda débarque à Roissy...