Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2021

Présidentielles : tous en piste !

en-1991-eric-ciotti.jpgBreaking news ! C’est l’info du jour ! Eric Ciotti se présente aux présidentielles ! Si ! L’élu niçois rejoint ainsi les 25 ou 26 autres candidats qui vont avantageusement nous distraire de toutes ces informations anxiogènes qui polluent notre vie de téléspectateur : la lutte contre la pandémie, l’Afghanistan, les banlieues, le dérèglement climatique, le Mali, etc. A peine rentrés de vacances, les patrons des grands médias passent donc aux choses sérieuses : organiser et mettre en scène, par tous les moyens, sur tous les écrans, jour et nuit, cette formidable course de nains qu’on appelle une élection présidentielle et qui nous permet, grâce à Dieu, d’oublier les dures réalités du monde.

25/08/2021

Une bonne dose... d'obscurantisme !

index.jpgAutre dérive navrante de l’information télévisée (cf mon blog d'hier). Les autorités de santé ont confirmé qu’après huit-neuf mois, le vaccin contre la covid-19 risquait de devenir moins performant et qu’il faudra sans doute faire un "rappel" pour en préserver l’efficacité – comme cela se fait depuis longtemps pour la grippe. Aussitôt, sur toutes les chaines d’info, les reporters interviewent des tas de gens sur les plages et les marchés : "Etes-vous pour ou contre ?" Résultat, au doigt mouillé : environ 80 % sont pour, 20 % sont contre, sachant que 100 % des personnes interrogées n’ont rigoureusement aucune connaissance en médecine...

24/08/2021

Exclusif : la recette du débat télé

arton130442.jpgVoulez-vous la recette du débat télé d’aujourd’hui sur les chaines d’info ? Vous invitez des "consultants" qui pensent que l’honneur de la France est d’accueillir les réfugiés afghans menacés de mort par le régime des talibans (ce qui est évident). Vous en invitez d’autres qui pensent qu’il faut veiller scrupuleusement à n’accueillir, dans ce flot, aucun djihadiste suspect de terrorisme (ce qui est évident). Et au lieu de chercher à concilier ces deux opinions, vous les opposez sans réserve, sans nuance, jusqu’à ce que les uns et les autres s’insultent copieusement pendant une heure. Ajouter un peu de poivre, mélangez bien et servez chaud. 

07/05/2021

Un jeu télévisé : l'antisémitisme

BB1gsjgr.img.jpgA chaque fois, on s’imagine avoir atteint le fond de la vulgarité et de la bêtise. Et on se trompe. Sur le plateau de Cyril Hanouna, jeudi, une cinglée appelée Solveig Haillon explique – en hurlant des arguments ineptes, debout, hystérique – que l’holocauste des juifs n’était rien à côté des techniques d’abatage des cochons dans les abattoirs qu’elle qualifie de "plus grand crime de masse de l'histoire de tous les temps" ! Et chacun des "chroniqueurs" (sic) de vociférer et de s'insulter – c’est le but du jeu – sans qu'aucun n'ait le réflexe de quitter aussitôt le studio ! La scène est à vomir. Il n’y a donc pas de loi, en France, contre cet antisémitisme-là ?

15/03/2021

Comme une légère connivence...

césars.jpgSuis frappé de l'unanimité, dans ma province comme sur les réseaux sociaux, avec laquelle la cérémonie des Césars a été jugée comme un désastre artistique et culturel, un happening militant et vulgaire qui faisait regretter aux amoureux du cinéma le temps des Gabin, Truffaut et autres Ventura. Unanimité… sauf à la télé, où l'on a applaudi, célébré, encensé, félicité, complimenté, encouragé et congratulé ces intermittents sans humour insultant leur ministre et exigeant l’abandon de la réforme des retraites. Il n’y aurait pas comme une légère connivence entre le monde du cinéma et celui de la télévision ?

27/11/2020

Faites ce que je dis...

cnews autain.jpgCertains petits entrefilets valent de longs articles. Ainsi, dans Le Point, ce petit rappel rigolo : le 22 octobre, le parti de Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) avait appelé au boycott de la chaîne de télévision CNews, au motif qu’elle compte Eric Zemmour parmi ses invités réguliers. En voilà un geste fort ! Sauf que jamais un ténor de ce parti, dans la vraie vie, n'a refusé une invitation à s’exprimer sur cette chaîne honnie : Autain, Bompard, Coquerel, Corbière, Quatrennens s’y succèdent à un rythme accéléré ! Mieux vaut en rire. Et ne jamais croire à ce genre de déclarations bravaches...

06/08/2020

Il y a médecin et médecin

masque-chirurgical.jpgA la télé, les médecins recommandent vivement le port du masque – sauf ceux qui expliquent que celui-ci est quasiment inutile. De même, les médecins ont constaté que les enfants échappaient, dans leur immense majorité, au coronavirus – sauf ceux qui, récemment, ont expliqué le contraire. Les médecins, par ailleurs, affirment qu’il n’y aura pas de deuxième vague – sauf ceux qui l’annoncent à grands cris pour cet automne. Les médecins prônent la généralisation des tests – sauf ceux qui n’en voient pas l’intérêt. Les médecins conjurent les jeunes de respecter les gestes barrière – sauf ceux qui les engagent à se contaminer les uns, les autres. AU SECOURS !

15/06/2020

Au prix où est la minute de pub...

LCI_pub.pngCe qui fait le succès des manifs organisées par le clan Traoré, c’est la fascination qu’elles exercent sur les chaînes d’info. Lesquelles, après avoir analysé les sondages révélant que 85 % des Français soutenaient la police, n’auraient jamais dû consacrer des heures et des heures à répercuter les images en direct de la manif ratée de samedi (au prix où est la minute de pub, cette complaisance envers un rassemblement interdit est vertigineuse). Mais le système médiatique est ainsi. Un conseil à tous ceux qui voudraient bénéficier ainsi d’une communication gratuite : mettez trois ou quatre gilets jaunes au premier plan d’un rassemblement, toutes les télés seront à vous !

02/05/2020

La télé, c'est l'angoisse !

coronavirus,télévision,culture,TVJusque-là, le confinement était relatif : on s’embrassait toujours, sur le petit écran, dans "Amour, gloire et beauté", "Plus belle la vie" et "N’oubliez pas les paroles". Mais les tournages se sont arrêtés à la mi-mars et les réserves s’épuisent. A partir de ce week-end, la télé va multiplier les rediffusions : anciennes séries rabâchées, vieux spectacles ressortis des archives et films cultes vus et revus jusqu’à la nausée. La culture réduite aux premiers épisodes des "Feux de l‘amour" et à la vingt-cinquième rediff des "Bronzés font du ski", cela fait peur. Comme l’info quand elle se fait par Skype à partir de studios déserts. Que du réchauffé, du moche, du vieux, du vide. L’angoisse, vous dis-je !

15/04/2020

La "mondialisation" en vrai

The Golos.jpgLe confinement laisse du temps pour faire des trucs dingues. Par exemple, se promener pendant des heures sur internet à visionner les programmes correspondant à "The Voice" en Pologne et en Russie, les deux pays étrangers que je connais le mieux. Il est fascinant de voir à quel point ces émissions sont les mêmes ! "The Voice of Poland" ou "Golos" ("la voix", en russe) ne se distinguent pas d’un iota, d’une note, d’une larme, d'un buzz, de leurs homologues des autres pays. Les fauteuils sont les mêmes, on y pleure pareil, les coaches sont des copies conformes, on y chante aussi en anglais, on monte les mêmes "battles", etc. Il y a des jours, comme ça, où la mondialisation fait froid dans le dos…

30/01/2020

Une émission pour rien

Fillon,télévisionJ’ai écouté François Fillon sur France 2 avec curiosité et intérêt. Déception totale ! A part un visage fatigué et quelques cheveux blancs de plus, c’est le même homme, inchangé et inflexible dans ses convictions, qui a apporté aux mêmes journalistes les mêmes réponses aux mêmes questions qu'en 2017. A la virgule près. Sur le travail de Pénélope, sur Sarko et Juppé, sur l’avocat Bourgi, sur le "cabinet noir" de Hollande, etc : pas la moindre info nouvelle, pas la plus petite correction de tir, pas l'esquisse d'un demi-aveu tardif ! Un saut mécanique de deux ans et demi en arrière… qui n’a rigoureusement rien apporté de nouveau. Rien !

28/01/2020

La violence est condamnable, mais...

badinter.jpgD’un coup, le monde médiatique fait silence : avec des mots très forts et très justes, sur France 5, Robert Badinter condamne la violence des manifestants qui brandissent la tête de Macron en haut d’une pique. Cela jette un froid. Dans les heures qui suivent, sur les chaines d’info, les commentateurs approuvent gravement… avant de nuancer : "Badinter a absolument raison, mais…" "Je condamne absolument la violence, mais…" "Il faut bien dire que Macron, quand même…" "Que Macron, en réalité, est responsable…" "Je ne vous ai pas interrompu !" "Laissez-moi parler !" "Vous dites n'importe quoi !"  "Macron démission !"

19/01/2020

La défiance envers les médias (suite)

médias,gilets jaunes,télévisionJe reviens sur le très sérieux baromètre annuel La Croix-Kantar sur les médias, qui est de plus en plus désespérant, mais toujours intéressant. On y constate, entre autres, que les Français critiquent très durement le traitement médiatique de plusieurs événements de 2019 : 37 % pensent qu’on a trop parlé de la réforme des retraites, 42 % qu’on a trop parlé du port du voile, 51 % qu’on a trop parlé de la fausse arrestation de Xavier de Ligonnès, mais plus encore, une très forte majorité de 55 % pensent que les médias ont trop parlé… des gilets jaunes ! Intéressant, non ? Mais ne vous faites aucune illusion : aucune chaine d'info ne donnera cette information !

18/01/2020

La violence progresse, pas la confiance !

cfdt.jpegUne vingtaine de syndicalistes radicaux investissent physiquement les bureaux de la CFDT, une poignée de militants interdisent aux touristes l’entrée du Louvre, quelques jeunes excités interrompent une pièce de théâtre qu’est venu soutenir le chef de l’Etat, une infime minorité d’employés de la Sncf et de la Ratp continuent de bloquer le trafic… et la plupart des commentateurs télé expliquent doctement, depuis ce matin, que 66 % des Français sont d’accord avec tout cela ? Quelle blague ! Et s’ils se demandaient pourquoi, selon la très sérieuse enquête annuelle La Croix-Kantar publiée ce vendredi, 60 % des mêmes Français ne croient plus ce qui se dit à la télévision ?

15/10/2019

Propos sur l'intolérance

Caran-2.pngUn petit politicien extrémiste agresse une femme portant le voile dans l’enceinte du conseil régional, à Dijon, et l’ensemble des médias s’embrasent, comme d’hab. Le petit politicien extrémiste est ravi ! Car le sujet est totalement artificiel (le voile n’est pas un niqab, la femme n’enfreint pas la loi, etc). Mais là où le type a le droit de rigoler, c’est en voyant la tenue des débats sur les plateaux télé : engueulades, exclamations, accusations, insultes, interruptions, etc. Si tous ces gens bien nés qui se coupent la parole toutes les vingt secondes savaient s’écouter les uns, les autres, peut-être seraient-ils davantage fondés à donner des leçons de "vivre ensemble" ?

11/09/2019

PMA : une unanimité qui fait peur

pma.jpgCe qui frappe le téléspectateur moyen, dans l’actuel débat sur la bioéthique, c’est que la totalité des présentateurs d’émission, animateurs de débats et autres éditorialistes sont favorables à la PMA. Tous ! Sans aucune exception ! Si une minorité d’entre eux sont des militants de la cause, les autres sont tétanisés à l’idée de passer, en posant la moindre question dérangeante, pour un homophobe, un ringard, un réac ou un catho intégriste. Faut-il s'étonner, en face d’une telle unanimité médiatique, que les rares invités opposés à la PMA aient un mal fou à exposer leurs arguments, et que l'opinion publique, du coup, n'y comprenne pas grand chose ? Franchement, cela fait un peu peur.

26/07/2019

Tour de France : le sens des valeurs

coureurs.jpgDans un monde qui perd ses repères, le Tour de France redonne le sens des valeurs : effort, courage, etc, etc. Ainsi, à chaque étape, France Télévision propose aux téléspectateurs de gagner la bagatelle de 50.000 euros (!) en répondant à une question complètement débile, genre : "Combien un vélo a-t-il de roues ?" ou "De quelle couleur est le maillot jaune ?". Le gagnant sera tiré au sort à la fin de la course. Quand vous pensez que la majorité des coureurs qui escaladaient hier l’Izoard et le Galibier ne gagnent pas 50.000 euros par an, vous mesurez à quel point ce jeu imbécile prépare les jeunes aux tristes réalités du monde…

24/07/2019

Ces "affaires" qui n'en sont pas

image.jpgPas regardé la télé pendant deux jours. J’allume et je tombe, incrédule, sur… l’affaire de Rugy ! Il n’y a donc aucun autre sujet, en ce moment, qui intéresse les plateaux télé ? Le CETA, l’agriculture, le réchauffement climatique, la PMA, Boris Johnson, on s’en tamponne ? L' "affaire de Rugy" serait devenue une "affaire Médiapart", à entendre tous ces gens qui ne connaissent pas la loi sur la presse de 1881. Foutaises ! Le problème de la presse, n'est-ce pas plutôt la course à l‘audience entre les chaînes de télé, qui les pousse à baisser le niveau et surtout, surtout, ne jamais diffuser plus de deux phrases intelligentes d’affilée sur les vrais enjeux de notre temps ?

25/04/2019

La télé, arme de destruction massive ?

tpmp-l-etonnante-gilets-jaunes.jpgPetite phrase de Jérôme Rodrigues, le "gilet jaune" le plus invité du PAF : "Les médias, on en a besoin car ils représentent l'arme de destruction massive du gouvernement, et c’est utile d'avoir les codes". Il serait opportun que tous mes jeunes confrères réfléchissent à ce propos aussi éclairant que révélateur : cela les dissuaderait peut-être de recevoir sur tous les plateaux, du matin au soir, à égalité avec des chefs de parti, des sociologues ou des sondeurs, des individus désignés par personne, venus de nulle part, dont l’objectif tactique n’est pas exactement d’éclairer l’opinion des téléspectateurs !

21/02/2019

Sortir de l' "entre soi"

benalla-senat.jpgLes grands médias parisiens sont incorrigibles. Ils n’ont toujours pas compris pourquoi ils étaient frappés d’une telle défiance dans la France profonde. Un petit tour dans les rédactions permet de les observer passant leur temps à s'exciter comme des hystériques sur les moindres péripéties de l’affaire Benalla – affaire très parisienne à laquelle la plupart des gens, dans mon coin, ne comprennent plus rien. Ce sujet réduit le monde au triangle sacré Sénat-Elysée-Beauvau réservé à des initiés, à mille lieues des préoccupations des habitants de ce pays. L’Eglise n’est pas la seule à devoir s’extirper d’un "entre soi" désolant !

22:14 Publié dans Blog | Tags : banalla, medias, télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |